Running: Bilan de mes courses 2015 #231

10 janvier 2016 - Running, Sports - 14 commentaires

Hi,

bilan avis course running 2015

Avant de partager mes envies de sport pour 2016, je me suis dit qu’il serait peut-être cool de vous faire un bilan de mes courses 2015, surtout qu’il y en a eu pas mal 😉 J’en reviens pas du nombre de médailles que j’ai accumulé en seulement 12 mois. Pourtant, il me semblait avoir moins couru qu’en 2014… comme quoi !

Pour rappel en 2015, j’ai participé à  16 courses et 2 triathlons voici les liens vers les compte-rendus:

11 Janvier 2015 Prom’Classic à Nice, 10km (compte-rendu >>)
8 février 2015 Foulées de Vincennes, 10km (compte-rendu >>)
8 mars 2015, Semi-Marathon de Paris (compte-rendu >>)
29 mars 2015 Semi-Marathon à Berlin (compte-rendu >>)
12 avril 2015, Marathon de Paris (compte-rendu >>)
10 mai 2015, Triathlon de la Grande-Motte (compte-rendu >>)
Mai : Trail de Clamart (compte-rendu >>) / Cross du Figaro (compte-rendu >>)
7 juin 2015 15km Nike Women Paris (compte-rendu >>)
14 juin 2015 10km L’Equipe (compte-rendu >>)
27 juin 2015 10km Stockholm NTC Tour (compte-rendu >>)
29 août 2015 Triathlon Chantilly (compte-rendu >>)
13 septembre 2015 La Parisienne (compte-rendu >>)
19 septembre 2015 La Noctambule
4 octobre 2015 10km Nike Paris Centre (compte-rendu >>)
11 octobre 2015 20km Paris (compte-rendu >>)
26 octobre 2015 Marseille-Cassis (compte-rendu >>)
13 Novembre 2015 10km Nike Dubai (compte-rendu >>)

Pour rappel, vous pouvez retrouver les courses auxquelles j’ai participé ET les courses auxquelles je participerai sur la page « Mes prochains défis » 😉 

J’étais très enthousiaste à l’idée de partager avec vous mon bilan que j’ai décidé de faire une video. À l’oral, je suis vraiment…. vraiment bavarde, résultat, je n’avais pas remarqué avant le montage que la video était si looonnnnguuuuueeeeee. Bon, elle est rigolote et dans l’ordre chronologique, donc n’hésitez pas à la regarder par petits bouts. J’espère qu’elle vous plaira tout de même mais promis en 2016, je m’améliore en terme de vidéos :

Contrairement à Youtube, je ne vais pas vous faire un avis de chaque course… je me suis donc aperçue a posteriori que c’était bien TROP LONG (oops) et pas super intéressant si vous aviez déjà lu mes CR au fil de mes courses. Au contraire, je vais juste sélectionner comme pour le Best Of 2015 tout en formulant un petit bilan des leçons apprises en 2015 et qui vont forcément influencer 2016 🙂

bilan course 2015

La course en 2015, en quelques chiffres:

+1600KM
+156 SORTIES running

ça fait beaucoup de course à pied… dont 2 baskets usées, même si ça m’a fait mal au coeur de mettre à la retraite la paire qui m’avait accompagné durant la préparation marathon ET le marathon #SNIF

Ma plus belle course:

Vous l’avez deviné, je l’ai déjà dit c’est le Marathon de Paris. Même si en terme de beauté « de parcours », j’ai adoré les 10km de Stockholmle parcours longeait la lagune de Stockholm au moment du coucher du soleil donnant une couleur particulière à la ville. Vraiment inoubliable. Pendant toute la course, je me disais que c’était magnifique, que c’était unique. J’étais tellement déçue de ne pas avoir pris ma Go Pro pour capturer ce moment … certes en courant.  Finalement, j’ai ce souvenir pour moi et quand j’en parle je me souviens de ce paysage unique. Je crois d’ailleurs que c’est la première chose dont j’ai parlé en arrivant.

Mais je ne peux pas oublier le marathon de Paris… à chaque fois que j’y repense, j’ai la gorge qui se noue. Je me souviens de chaque kilomètre, comme si durant cette course j’avais gravé dans ma mémoire l’historique de chaque foulée. Le silence des Champs Elysées… notre remontée doucement vers le soleil, la lumière sur l’allée de Rivoli, ce calme parisien si étrange. Comme si Paris avait arrêté de vivre juste pour nous, futurs marathoniens. Et cette ambiance si particulière, si sérieuse… mais aussi si légère. Je n’avais jamais ressenti ce mélange d’excitation et de peur : « vais-je y arriver ?  rolalla 42km jamais… mais si je VEUX y arriver ».

Je m’étais tellement préparée pour ce marathon mais j’avais tellement peur de ne pas y arriver puis finalement, toutes les pièces du puzzle se sont assemblées et les 42km doucement mais sûrement. Je n’oublierai jamais les coup de pouces, les rencontres durant toutes la course avec vous : Gaëlle, Marine, Claire, Christelle, Camille, Marion… j’en oublie pardon mais surtout merci encore.

Forcément, à la fin du marathon de Paris, c’était douloureux mais je répétais « Ok bon une fois par deux »… En fait une semaine après, une fois que les courbatures avaient disparu, j’ai décidé qu’il fallait que j’en cours à nouveau un. Je crois qu’il se passe vraiment quelque chose tant durant la préparation que le jour-J.

La course à oublier:

J’ai longuement hésité entre Berlin et le Marseille-Cassis car j’ai vraiment mal vécu ces courses .. physiquement : hypoglycémie, lourdeur, fatigue. Néanmoins, à chaque fois, j’essaie de trouver un côté positif malgré ces sensations et ces déconvenues. Personne ne peut être content lorsque l’on fait face à un échec. À chaque fois, je me suis trouvée des « excuses », ou des justifications. Bon pour le semi-marathon de Berlin, (que j’ai choisi finalement) le temps était très mauvais (la météo influence vraiment mes souvenirs de course), je n’ai pas particulièrement aimé la ville ni le parcours, très plat et ennuyeux. C’est pourquoi le fait de m’être trouvée en hypoglycémie pour cause d’absence de ravitaillements sucrés/solides fût juste LA cerise sur le gâteau.

Une vraie catastrophe ce weekend, enfin je garde pas un hyper bon souvenir de ces jours berlinois qui se sont terminés par une annulation de notre vol retour (on attend toujours qu’AirFrance nous rembourse) Résultat: en 2016, je vais essayer d’oublier cette course.

Attention, je ne dis pas que cette course était NULLE, non, mais bien que mon ressenti m’encourage à ne pas renouveler l’expérience. Autant, je suis sûre que vous trouverez de super compte-rendus de course sur ce semi-marathon, le ressenti est hyper subjectif et dépend vraiment de chaque coureur. Le mieux est toujours de participer vous -même à une course pour vous faire votre propre idée 😉

La course que je courrai à nouveau avec plaisir

…mais ce n’est pas au programme en 2016:

Dur dur de choisir. J’aime ne pas faire plusieurs fois une course à quelques exceptions près (j’ai le droit à quelques contradictions, n’est-ce pas ?) mais évidemment, la course de Stockholm m’a tellement plu que je rêve de la refaire en espérant re croiser ce soleil, ces couleurs, cette ambiance (uniquement féminine), cette température estivale d’été, ce crépuscule qui s’est étiré, cette surprise de mon temps… J’y repense avec tellement de plaisir et de fierté que j’aimerais forcément courir à nouveau cette course… Mais ce n’est pas au programme et peut-être que si je le faisais une deuxième fois, ça pourrait me décevoir 🙁 !

Processed with VSCOcam with a5 preset

Ce que je retiens de ces courses :

Bon ça fait quand même 18 dimanches passés à courir après une médaille sur 52, au final donc peu de grasses matinées ahha. Je ne sais pas si c’est encore beaucoup trop ou si j’ai trouvé mon rythme mais, c’est dur de ne pas se laisser tenter par un challenge running surtout si je ne l’ai pas fait. Curiosité, envie de dépassement… C’est bien mais à force de trop courir des courses officielles, je me fatigue, je m’éparpille et résultat les courses importantes, je ne peux pas les courir aussi bien qu’il le faudrait. En 2014, ça m’avait vraiment joué des tours, en 2015, j’ai su fait un peur mieux attention à ça et je crois qu’en 2016, je vais enfin trouver le bon équilibre entre préparation et compétition.

Malheureusement en 2015, je ne cesse de penser que je n’ai couru que deux courses avec Matthieu, ça me déçoit un peu, j’aimerais partager plus de challenges avec lui. Bon en 2016, ça se profile encore mal. Je dois reconnaître avoir l’envie tout de même régulière de participer à des courses, ce qui est moins son cas. C’est pour cela maintenant que je considère certaines de mes courses comme mes petits jardins secrets à présent. Faire le marathon toute seule m’a encore prouvé que je pouvais y parvenir, à relever des défis… et cela continue à me donner confiance, à me montrer que j’avance à ma manière.

C’est ce que je retiens de 2015, je continue à avancer, à apprendre à me connaître, à découvrir une limite, à en repousser un autre, à découvrir… La course est en fait un long chemin à parcourir, pour la découverte de soi et des autres. En 2015, j’ai fait de très belles rencontres et je suis si heureuse d’évoluer dans cette communauté grâce à vous !

Quel est votre bilan running 2015 ?

Bon dimanche 🙂

PS: Sur Asos, bénéficiez de -10% en plus des soldes avec le code promo HEY10 >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires

  • Repondre Audrey 10 janvier 2016 à 11 h 03 min

    J’avais commencé l’année avec un fracture de fatigue (manque de calcium du à un manque de vitamine D…). Il m’a fallut un peu de temps pour être diagnostiquée et puis pour la récupération. J’ai pu reprendre un avril…!
    J’ai dû reprendre très doucement la course à pied (courir 3 ou 4x 5 minutes puis la semaine suivante 3×5 minutes et une fois 10, et ainsi de suite, jusqu’à ce que une sortie atteigne 30-40min puis seulement il fallait augmenter les autres… c’était long).
    Ca m’a fortement freinée et j’ai directement enchaîné avec la préparation au semi-marathon de Bruxelles (mon premier!).
    C’est aussi avec beaucoup d’émotions que j’y repense. Je n’imaginais jamais pouvoir courir autant car j’ai eu en tout 2-3 blessures qui me freinaient chaque fois dans mon évolution. J’avais toujours l’impression de régresser et je les longues distances (même 10-15km) me semblaient inatteignables. Bref, ce semi-marathon était pour moi une victoire, et aussi un pari-fou car je n’aurais jamais imaginé, lorsque j’ai chaussé mes premières baskets, courir 21km!

    J’espère courir encore plus en 2016 😀 Et pourquoi pas un ou 2 autres semi hihi

  • Repondre Julia 10 janvier 2016 à 12 h 03 min

    Coucou!
    Pour moi deux semi : Paris et Luxembourg, et deux 10 K : Nike Women’s et Nike Paris centre. Pas autant de courses que toi!
    Pour un nouveau challenge je te suggère le semi de Luxembourg (voire le Marathon qui a lieu en même temps) : un parcours pas plat du tout, et une super ambiance !

    Julia

  • Repondre Margot 10 janvier 2016 à 12 h 54 min

    Quelle année pour toi Anne ! Ca en fait des courses !
    Personnellement j’ai participé à deux courses celle de Nike women Paris en juin toute seule, et les 10 km Paris Centre en octobre, où j’ai réussi à motiver mon amoureux. J’ai commencé la course à pied en 2015 et j’ai adoré les sensations que ça procure !! Je comptais participer à plus de courses en 2016 mais mon amoureux passe un concours très dur, il n’aura pas le temps de les faire avec moi et j’avoue que je ne me vois pas aller toute seule dans plusieurs villes, et avec sans personne à l’arrivée …

    Je participe quand même au Semi de Paris et stresse déjà !!

  • Repondre Fanny 10 janvier 2016 à 13 h 16 min

    L’année n’a pas été terrible à cause d’une blessure en début d’année qui m’a suivie plusieurs mois. Mais l’année se finie plutôt bien donc 2016 sera surement meilleure !
    J’aimerai beaucoup faire la Nike women à Stockholm, j’hésitais avec celle d’Amsterdam mais vu ton engouement ça me tente encore plus^^

  • Repondre Laurie 10 janvier 2016 à 13 h 26 min

    Bonjour Anne,

    Félicitations pour ces si belles courses et merci d’inspirer tant de personnes au quotidien.
    Personnes dont je fais partie depuis de nombreuses année et tu es une vraie source d’inspiration que ce soit pour tes voyages, ta philosophie de vie et le sport.

    J’ai une petite question, je fais du sport depuis de nombreuses année (voir toujours) mais de manière très légère, très douce. Disons que jusqu’ici j’étais dans une optique de me dépenser, d’être en forme…
    Je n’ai pas de problème pour tenir mes objectifs de sport de la semaine, (me lever plus tôt pour faire mon renforcement musculaire, courir entre 3 et 4 fois par semaine) mais je voudrais aller plus loin.

    Disons que j’ai du mal à me pousser, à aller plus loin et j’aimerai que cette nouvelle année soit celle de la motivation.
    J’aimerai courir plus vite, soulever des poids plus lourds, faire plus de pompes, devenir plus souple…

    Mais je ne sais comment sortir de cette zone « j’ai peur d’avoir mal de souffrir » voir « je n’en suis pas capable ».

    Merci pour tes encouragements, tes challenge, ton livre et tous ces articles d’une qualité incroyable qui me motive au quotidien.

    Très bonne journée
    Laurie

  • Repondre Chloé 10 janvier 2016 à 13 h 48 min

    Félicitation pour ces courses, pour ta motivation en général ! J’ai découvert ton blog il y a moins d’un an, quand j’ai repris sérieusement la course. Cette année c’est une reprise tranquille, mais pour 2016 on passe aux choses sérieuses, inscription à un semi marathon en septembre 2016. Ce qui constitue un double challenge : me préparer pour un semi ET réussir a rester en forme pendant l’été !
    J’espère être a la hauteur..
    En tout cas, merci pour les conseils, les infos, les challenges et ta bonne humeur ! 😉
    Bonne fin de week end 🙂

  • Repondre Pepita 10 janvier 2016 à 20 h 03 min

    1ere course pas de 2015 mais 1ere course tout court la Nike women de 2015 suivie par celle de l’Equipe ( top). Sept: RMC run enorme anarque, Nike oct 2015 we run.. bof, next year ce sera Odyssea puis la révélation 20km, puis semi de vincennes ( top) et c’est tout je crois vu que mes 2 des dernières courses de 2015 prévues ont été annulées en raison des evts parisiens.

  • Repondre Anne-Sophie A 10 janvier 2016 à 21 h 12 min

    Bonsoir Anne,
    Merci pour ton article.
    Je me suis vraiment lancée dans les courses en 2015, en déménageant dans la région parisienne. Résultat : une douzaine de courses, deux semi-marathon. Et une année 2016 qui sera aussi mieux équilibrée entre entraînement et compétition. Avec l’objectif d’un marathon.

  • Repondre Celine 10 janvier 2016 à 21 h 28 min

    Un peu comme toi,beaucoup de courses en 2015.Des 5,10,semi et 1 marathon.Et j’en demande encore.Accro aux dossards.Pas autant de médailles de toi,mais la plus belle reste celle du marathon.
    Mais après les vacances d’été un gros coup de fatigue,plus de motivation, plus l’envie de courir alors que j’étais a 3 mois du marathon.Je pense que j’ai été victime du « surentraînement ».
    La reprise est dure,mais l’envie chausser mes baskets est là.
    Pour 2016, j’ai décidé de faire moins de courses,pour me préserver et ne pas me dégouter. Mais j’ai prévu de faire un marathon,histoire de faire mieux.
    Hâte de voir tes prochains challenge 😉

  • Repondre Cindy 11 janvier 2016 à 10 h 27 min

    Salut Anne,

    Je te suis fidèlement depuis quelques temps déjà mais c’est la première fois que je me décide à publier à un commentaire.
    Mon année running 2015 a été marquée par mon premier trail long : il s’agit de l’OCC, course de 53 km avec 3300 m de D+, et qui s’est déroulée fin août à Chamonix. Cette course, malgré sa difficulté, a été une véritable révélation. J’ai pas mal souffert sur le parcours, et il faisait très très chaud également, mais comme toi, je me souviens de chaque « tronçon » (les kilomètres ne se distinguent que difficilement sur un trail !) et à l’arrivée, que d’émotions !!! Ma grande question était : vais-y arriver ? Au final, je ne suis pas peu fière d’avoir boucler ce challenge et depuis, je ne participe quasiment plus qu’à ce type de course. L’année 2016 sera (je l’espère !) marquée par deux nouveaux challenges : un trail de 59 km en avril et un marathon alpin en Autriche au mois d’août.

    Je te souhaite une excellente année 2016, tant sur les plans personnel, professionnel et sportif 😀

    Cindy

  • Repondre Audrey 12 janvier 2016 à 9 h 00 min

    Salut Anne,
    Une belle année pour toi. Moi perso j’ai participé aux foulées de Vincennes, puis point fort à mon premier semi (celui de Marseille), le trail de Lozère (15 km et 600 m de D+), le trail du Mascaret (15 km), le Paris-Versailles, le semi de Porto Vecchio et pour cause d’annulation du trail d’Ollioules, la courses des sables (près d’Agen). Bref je m’apercois que j’ai bien bougé pour courir !! Mon meilleur souvenir diffcile à dire entre mon premier semi et celui de Porto-vecchio (couru avec mon copain en plus). J’ai bien aimé aussi le PV l’occasion de courir avec les collègues…

    Prochain rendez-vous le semi de Rambouillet avant MDP !

  • Repondre Amanda 12 janvier 2016 à 18 h 49 min

    Salut,
    j’aime bien ta vidéo, c’est plein d’enthousiasme ^^
    Pour moi 2015 était ma 1e année de courses officielles, c’était très sympa avec une quinzaine de courses ; cette année je me lance vers le marathon de Paris ! je commence la prépa, j’espère que ça va aller. J’ai le même ressenti que toi au niveau de l’orga sur le semi de Paris, pas envie d’y retourner (surtout vu le prix), donc je fais celui de Rueil Malmaison le 13/03, dans le cadre de la prépa marathon. Il est bien plus abordable et il y a sûrement une belle ambiance aussi !
    J’espère te croiser d’ici le marathon de Paris, histoire de rester bien motivée, et de pas trop stresser pour le jour J !
    Bye bonne continuation 🙂

  • Repondre Ester 12 janvier 2016 à 22 h 21 min

    Coucou et bin ta video est passée à une vitesse !! Tu m’a donné envie de participer à ma première course, jusqu’à maintenant j’ai jamais participé en officiel … 2016 c’est la bonne année!
    Et la question qui tue…. ils donnent à tout le monde les médailles ou il faut arriver sous un temps précis ? hihi la competitive qui est en moi est en train de sortir 😀

    • Repondre Anne 12 janvier 2016 à 23 h 37 min

      Hihi oui tout le monde a une médaille à l’arrivée 😉 !!