Cyclisme en hiver: Comment bien protéger vos extrémités (tête, mains, pieds..)?

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager quelques conseils afin de protéger vos extrémités à vélo. Les extrémités sont votre tête, vos mains, mais aussi vos pieds. Lorsqu’on débute le cyclisme, on sous-estime clairement l’effet du vent et du froid quand on fait du vélo. C’est comme rouler en cabriolet au beau milieu de l’hiver. On en ressort comme un glaçon.

Le danger à vélo est clairement de perdre la sensibilité de vos doigts de pieds (immobiles dans les chaussures, même si les jambes s’activent) mais surtout de mains, celles qui pilotent. C’est douloureux jusqu’à l’insupportable, même si vous sortez rouler qu’une heure.  Enfin, dans ce genre de situation congelée (lol),  notre organisme se met rapidement en mode survie et cherche à garder au chaud ses organes vitaux. Ce qui n’est clairement pas vos mains ou vos pieds. Le problème : une fois que vos doigts se sont refroidis, hormis une douche progressivement chaude, il sera très dur de vous réchauffer.

Il vaut donc mieux anticiper et adapter son matériel.  Je vous ai préparé une vidéo dans laquelle je vous présente tous les accessoires que j’utilise, de la tête aux pieds:

Et les revoici dans l’article avec des sélections shoppings toujours dans l’ordre 😉 de la tête aux pieds.

1.La tête

On peut penser, à tord, que le casque protège déjà contre le froid. Il isole un peu mais plus votre sortie sera longue, plus vous sentirez le froid s’engouffrer et petit à petit vous geler la tête. Il existe plusieurs solutions afin de la protéger contre le froid en fonction de votre confort et de votre ressenti.

  • Le bandeau: c’est mon choix favori car j’ai plutôt froid au niveau du front et des oreilles. Je couvre ainsi uniquement cette partie-là et pour une nana avec une chevelure bien épaisse, ça me suffit largement. Je peux ainsi facilement passer mes cheveux par-dessus le bandeau ET dans le casque sans gêne. Mes bandeaux favoris sont les mêmes que j’utilise en running: ceux de Kari Traa
  • Le bonnet ou le tour de cou/buff adapté en bonnet: bien sûr vous pouvez utiliser un petit bonnet de running ou un tour de cou que vous glissez sur votre tête. Ce n’est pas super épais mais largement suffisant. Il existe des versions un peu plus chaude. L’idée est de couvrir totalement la tête, les oreilles sans gêner le port du casque.
  • La casquette: Elle isole aussi du froid, mais ne couvre pas les oreilles (il existe des versions hivernales qui le font…) Personnellement, je n’aime pas trop cette option, je trouve que c’est vite trop épais. Son petit plus est clairement la visière, très utile quand il pleut.

Dans les 2 premiers cas, vous pouvez facilement réutiliser des équipements de running que vous possédez déjà. Pas besoin d’investir de côté-ci.

L’option cou et joues: On revient à l’usage premier du tour de cou: protégez votre cou du froid. Même si à vélo, votre tenue d’hiver vous protège cette zone, ce n’est souvent pas suffisant. J’utilise mon buff pour garder mon cou au chaud, mais aussi mes joues. En descente, ou au début de la sortie, le vent est souvent très froid contre la peau. Je remonte mon buff jusqu’au-dessus de mon nez pour me garder au chaud.

Je reviens sur le sujet du casque. Même si on ne peut pas vraiment dire qu’un casque est plus “estival” qu’un autre. Certains sont clairement plus aérés que d’autres. C’est très pratique en été pour éviter de sur-chauffer mais en hiver, ce n’est pas vraiment ce que l’on cherche. On souhaite plutôt à s’isoler du froid, de la pluie. Personnellement, j’ai un casque plus fermé que j’utilise au demi-saison, l’hiver et lorsqu’il pleut. Si vous avez la possibilité d’investir dans un 2nd casque plus fermé, plus adapté à l’hiver, n’hésitez pas.

2.Les Mains

Sans surprise, je vais bien sûr vous recommander d’investir dans des gants, mais un peu comme pour les vestes de cyclisme (dont je parlais ici), il y a vraiment de TOUT sur le marché. Tout d’abord, si vous vivez dans une région vraiment très froide ou que vous avez des problèmes de circulation (ce qui rend vos mains ET vos pieds d’autant plus sensibles au froid), vous pouvez glisser sous votre paire de gants, une autre paire de gants très fines en laine de mérinos.

Je vais vous décevoir, les gants de running ne sont pas adaptés à une pratique vélo. Ils ne résistent pas au vent…encore moins à la pluie et au froid réellement ressenti. Bien entendu, ils existent différents modèles de gants et bien souvent, plus ils sont chers, plus ils vont résister à des conditions de pratiques extrêmes. Vous devez impérativement choisir des gants résistants au vent et au froid. Pour la pluie, vous verrez que, quoiqu’il arrive, vos gants vont tenir une petite pluie mais rarement de grosses averses.

Redoublez d’attention sur la prise de mesures de vos mains au moment de l’achat 🙂 (les gants sont unisexes)

Attention, parfois il y a des gants qui “proposent moins” mais qui seront plus chers car ils sont en cuir ou disposent de membranes innovantes (la fameuse Gore-Tex). Comme pour les vestes, lisez en détail les descriptions et les indications de pratique en terme de températures. Enfin, pensez aussi à votre ressenti. Quand j’ai débuté le cyclisme, j’avais très froid aux mains… maintenant, j’ai toujours froid en premier aux mains, mais j’ai besoin de moins de protection.

Personnellement, j’ai investi dans un modèle Sportful >> en soldes l’an dernier et j’en suis super contente. Je ne le trouve pas “trop” cher par rapport à d’autres modèles qui proposent les mêmes protections. Auparavant, j’ai utilisé pendant… bien 3-4 ans des gants de la marque Odlo qui étaient aussi très bien, mais moins chaud. Il y a vraiment tous les prix, c’est parfois un peu frustrant, mais 50-60 euros est le prix pour de bons gants jusqu’à des températures assez basses (4-5 degrés)

Après ils existent des gants encore plus résistants au froid…j’ai nommé : les moufles. Comme celles de notre enfance, les doigts sont rassemblés. Personnellement, je ne pourrais JAMAIS rouler avec ça, j’aurais trop peur de perdre en dextérité sur mes cocottes mais, parfois, les conditions l’exigent 😉

Méfiez-vous des petits lutins: Les gants coûtent CHERS et en plus, ils ont tendance à se faire enlever par des petits lutins. Résultat, vous vous retrouvez avec UN gant orphelin. Alors, au nom de mon orphelinat de gants dans mon garage, faites attention à vos gants lol.

3.Les pieds

Comme pour les mains, il est essentiel de bien les protéger. Même s’ils sont plus actifs, ils sont proches de la route, reçoivent souvent son humidité et vos orteils bougent finalement assez peu dans les chaussures. Avant de débuter, je vous invite à jeter un petit coup d’oeil à vos chaussures de vélo. Ils existent forcément des chaussures adaptées à l’hiver… tout comme il y en a pour l’été, personnellement je n’ai qu’une paire pour toute l’année. Elles sont ni trop ouvertes, ni trop fermées. Si vous n’avez pas encore acheté une paire de chaussures de vélo, je vous conseille de bien y faire attention. Les chaussures de vélo très ouvertes (notamment celles pour le triathlon) sont vraiment un enfer en hiver, car même avec des protections, il demeure compliqué de conserver la chaleur ;(

Une fois que vous avez une bonne paire de chaussures (une ni-ni, ni trop ouverte ni trop fermée), il faudra y glisser des pieds bien couverts. Pas besoin de mettre des chaussettes de ski mais vous allez avoir besoin de bonnes chaussettes techniques.  Ma première paire de chaussettes d’hiver est une Btwin que je mets toujours (vous la voyez dans la video!). Je n’ai pas retrouvé la référence sur le site de Decathlon mais son équivalent >> J’en suis super contente, elles font le job, parfois trop. Elles sont vraiment pour le grand froid. Elles sont aussi pratiques à porter quand on n’a pas envie de mettre des “couvres chaussures” (je vous en parle ci-dessous).

Vous pouvez bien sûr mettre des chaussettes de running d’hiver, mais je vous conseille vraiment de vous orienter vers ces paires d’hiver en laine de mérinos, confort et chaleur assurés. Par contre, je me répète, évitez les chaussettes de ski qui sont trop épaisses (vous rentrerez difficilement le pied dans vos chaussures de vélo :P) et pas vraiment adaptées.

Par-dessus vos chaussures, il faudra porter soit des “couvre-orteils” qui ne couvrent que le bout des chaussures (les orteils donc lol). Cette option est plutôt pour la demi-saison et bien plus abordables que la 2nd. Pour le vrai hiver, le “shoe cover” ou couvre-chaussures est la meilleure solution. Il vous isole du froid, du vent et est souvent résistant à l’eau.

Attention de bien les choisir :

  • Adaptez à votre pointure
  • Adaptez aux cales que vous utilisez

Les couvre-chaussures sont rapidement un indispensable en hiver… tellement le froid peu vite être douloureux au niveau des orteils. Ils ne sont pas tous très pratiques, puisqu’ils recouvrent totalement votre chaussure … qui vous devez re-serrer sur votre pied. Mais je vous promets qu’on prend vite l’habitude (même si l’on rêve de vite les enlever quand arrive le printemps.)

Bonus: La crème chauffante

J’ai découvert cette crème lors de ma collaboration avec Birchbox (souvenez-vous>>). Elle active la circulation sanguine avec un effet de chaleur “nerveux”. Personnellement, j’apprécie en mettre sur les mains et les pieds afin d’avoir cette sensation de chaleur tout en me permettant de bien m’échauffer sans me blesser.

Enfin,  n’hésitez pas à relire mes articles pour bien débuter et vous équiper à vélo :

J’espère vraiment que cet article vous aidera et je vous souhaite de belles sorties à vélo cet hiver ! Si vous avez des questions ou des suggestions pour de prochains posts, n’hésitez pas à les partager en commentaire 😉

@ très vite

Ne vous arrêtez pas là !

Soldes Hiver 2022: Ma sélection Cyclisme

Soldes Hiver 2022: Ma sélection Cyclisme

Hi J’espère que vous allez bien ? Comme pour cet été, je vous propose une sélection soldée de vêtements et…
Un long Weekeng Cyclisme à Girona

Un long Weekeng Cyclisme à Girona

Hi, J’espère que vous allez bien ? Pendant les vacances de Noël, nous sommes partis un GROS weekend à Gerone…
12 mois: Bilan de mon challenge 12 gran fondo (100km) à vélo

12 mois: Bilan de mon challenge 12 gran fondo (100km) à vélo

Hi, J’espère que vous allez bien ? C’est déjà la fin de  2021 (ou enfin !) Avant de laisser ces…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

No feed

Les actus

Retour haut de page