Falling Blue #563

Hi,

chemise rayures boutons perles zara

Ça va bientôt faire 2 mois que j’ai déménagé à Paris et pour l’instant, j’ai survécu et je le vis bien. Si août était un peu la lune de miel avec cette ville, septembre a été un bon retour à la réalité et j’ai dû faire face aux premiers clichés du “parisien”.  Oui je me considère toujours pas comme parisienne (souvenez-vous) éhé. J’aime continuer à observer comme si je ne faisais pas partie de ce petit monde. Comme ça, j’arrive à rester un peu extérieur des côtés négatifs.

Ainsi depuis la rentrée, je suis un peu plus confrontée aux clichés : incivilités, saletés, sorte de flottement général comme si tout le monde courait après le temps, dans un tourbillon, comme si il n’y avait qu’eux et leurs priorités. Ils courent. Moi aussi je cours, moi aussi je manque de temps, moi aussi je suis dans ma bulle, moi aussi je suis dans le cercle métro, boulot, dodo. J’aime bien en sourire, prendre le temps de réaliser qu’on est pas tout seul.

Ce qui me surprend le plus à Paris, c’est l’agressivité des gens, au sens strict. J’ai cette impression qu’ils s’énervent tous très vite et finalement pour pas grand chose: priorités, feux rouges (ou verts), attentes… marché tout simplement. Oh oui mais j’en fais partie surtout quand je suis pressée de rentrer et que je dois “doubler” sur le trottoir : coup de sac, piétons qui prennent la largeur.

J’ai dû mal à comprendre parfois des pluies d’insultes, comme si d’un petit rien, toute la frustration et l’énervement d’une personne se déversait vers l’autre, même si ce n’était pas franchement totalement sa faute. Côté saleté, ça j’étais prévenue et honnêtement à Aix-en-Provence, ce n’était pas mieux que ça. Je pense que c’est juste le fait d’habiter en ville.

Par contre, j’aimerais comprendre d’où vient toute cette eau, ces petites rigoles d’eau contre les trottoirs même les jours sans pluie ? Je suis un peu plus choquée sur les tas de mégots à l’entrée des bureaux… sans parler d’une nombre impressionnant de fumeurs. Je trouve ça un peu fou cette tendance.

Mais ça c’est juste les côté négatifs et honnêtement, je vois beaucoup de côtés positifs ou surtout des côtés bien moins négatifs. Oui c’est vrai que les métros aux heures d’influence ce n’est pas super agréable, mais les pardon, les excuse-moi ils sont là, les gens qui cèdent leur place, qui se lèvent des sièges, qui se décalent, qui tiennent la porte. Bah oui ça existe et j’ai été agréablement surprise que oui c’était possible et chaque jour à Paris, du moins sur ma ligne, ça se passe plutôt sans problème. On a peut-être trop tendance à se focaliser les mauvais côtés, mais il y en a des bons que j’aime souligner. Tout n’est pas horrible, moche et impoli par-ici, promis. Bien sûr l’herbe est toujours plus verte ailleurs, mais il faut exploiter son propre champs avant éhé

chemise rayures boutons perles zarachemise rayures boutons perles zarachemise rayures boutons perles zara
Chemise – Zara (similaire ici)

Jeans – Mango (similaire ici)

Ballerines – Repetto (similaire ici ou là)

Trench – Gap (similaire ici ou là)

chemise rayures boutons perles zarachemise rayures boutons perles zara

Reporter mon trench quasi tous les jours me signifie à quel point l’automne s’est installé. On va essayer de se lancer un petit challenge comme l’an dernier et de résister à l’appel du manteau jusqu’à mi-novembre. éhe

En attendant, je remets avec plaisir des blouses plus longues comme celle-ci que j’ai dégotée durant les soldes d’été. Tant que je ne suis pas emmitouflée sous 50 milles couches, dit la fille qui a filé dès que possible chez Uniqlo pour s’offrir des Heat Tech afin de rester au chaud. Je suis très frileuse et on va vers les mois de l’année que je déteste. J’ai dû me consoler  même si je vais commencer à  ne plus que parler de la pluie et être obnubilée par le soleil, comme je l’étais à Brighton. Miss Météo is back et elle a le cafard à cause de toute cette pluie !

à très vite

PS: Petits ajouts “sportifs ” sur le vide-dressing >>

PS 2: Il y a des soldes chez Zalando 😉 >>

Ne vous arrêtez pas là !

So Close #855

So Close #855

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je m’excuse par avance du rythme un peu chaotique des articles en mars…
Shallow #849

Shallow #849

Hi, J’espère que vous allez bien ET que vous avez passé un bon weekend 🙂 ! Comme la semaine dernière,…
Table for One #820

Table for One #820

Hi, J’espère que vous allez bien ? J’ai cru comprendre qu’il neigeait pas mal dans le Nord de la France…

35 réflexions sur “Falling Blue #563”

  1. Je suis tout à fait d’accord et je pense qu’un des problèmes des Français (je ne veux pas faire de généralisation mais ça en concerne forcément qqes-uns) c’est qu’on arrive pas à prendre ce recul directement, qd il se fait après, on se rend toujours compte qu’il y a plein d’avantages etc., mais sur le coup c’est les cris/impolitesses et tout le package ! C’est peut-être ce qui nous vaut notre réputation de râleurs 😀

  2. Hello!! La fameuse petite rigole vient tout simplement des employés de mairie qui nettoient certain trottoir les matins de très bonne heure

  3. Bonsoir Anne, je me permets de t écrire, je connais ton blog depuis, quoi 15jours et je me régale. C est un bonheur de te lire. J aime beaucoup ton état d esprit.
    Je ne suis pas parisienne et je doute que je m y fasse si j y vais. Effectivement tout semble urgent et mal poli.
    File faire un tour en Bretagne , étrangement je trouve les gens plus zen, plus courtois.
    Je te souhaite une bonne soirée
    Eva

  4. Paris est vraiment un monde à part, je n’y ai vécu que quelques semaines en stagiaires et je dois avouer que c’est complétement dingue.
    Ce qui est drôle c’est qu’avec tes rayure et ton trench tu fais très parisienne ^^

  5. Bonjour Anne,
    Parisienne depuis 8 ans, j’adore cette ville, j’ai tendance à occulter les côtés négatifs je crois… Car un peu comme Florence, cette ville est un musée à ciel ouvert avec tellement de charme.
    A vrai dire, j’étais au 10km Paris centre et je t’ai vu dans mon sas de départ 😉 et je t’ai revu place de la victoire, c’est ton t-shirt qui m’a interpelé car je trouvais le flocage amusant…
    Puis j’ai vu le post de vivre healthy et je suis arrivée sur ton blog, qui me plaît car je cours beaucoup beaucoup et du body balance (je crois que tu viens de t’inscrire au club med et je te recommande ce cours : mélange de taï chi et de yoga : si le prof est bon c’est top ).
    Bonne continuation…

  6. Je pense que dès qu’on change de ville, on ne peut s’empêcher d’être attentif aux habitudes de vie de la ville qu’on adopte ! Et les différences sont souvent flagrantes ! Je suis Rouennaise, et je vis à Rennes depuis deux ans. Je ne m’attendais pas à trouver autant de différences entre la population rouennaise et rennaise. Rouen, c’est un peu un petit Paris. Les gens y sont souvent hautains, souvent mal-aimables, et j’en passe. J’ai été très surprise en arrivant à Rennes de constater la gentillesse des gens ici, leur facilité à papoter, etc !
    Tu t’y feras, et bientôt tu ne verras plus tous ces petites choses de Paris qui te gênent ! 🙂
    J’adore ta chemise !! Elle a un tombé absolument parfait !! 🙂
    Mille bisous !

  7. Ta tenue est très jolie, j’adore le haut avec les petites Repetto!

    Pour Paris…Je n’aimerais pas y vivre, cette ville de m’attire pas à cause justement de tout ce que tu décris.
    Les gens agressifs sont souvent des gens stressés, fatigués. Les parisiens devraient prendre exemple sur l’international et apporter un peu de zénitude aux employés. Il devrait prendre exemple sur certaines boites suisses ou encore japonaise.
    Pour les mégots, je suis fumeuse et sans vouloir me dédouaner ou excuser les incivilités, je pense que la moindre des chose serait qu’il y ait un peu plus de cendriers…Quand tu sors fumer une clope au restau, souvent il y a pas de cendrier, alors le mégot on en fait quoi?

    Bref…ça pourrait être une grande discussion tout ça…

    Bisous

    1. Bah je n’ai pas envie de te répondre par-terre car c’est vrai que ce n’est pas pratique, je le reconnais s’il n’y a pas de cendrier mais est-ce que pour autant il faut polluer en le jetant sur le trottoir ?

  8. rien qu’à lire cet article je sais que je ne pourrais vivre à Paris, enfin pour un court laps de temps oui pourquoi pas mais j’aime beaucoup trop ma tranquillité ! ^^

    j’aime beaucoup ta chemise en tout cas! ♥

  9. La vie parisienne est très particulière je trouve. Tu as bien du courage de t’être installé là-bas surtout venant du sud. L’avantage est que Paris est un puits inépuisable de culture et d’évènements.
    Pour ce qui est de la tenue, le trench est superbe ^^ le classique c’est le top de la fiabilité

  10. Bonjour Anne,
    Encore une bien jolie tenue qui te va très bien. Dans ma région il y a très peu de cdd pour la profession que j’exerce, alors je regarde de plus en plus les offres d’emplois ailleurs et sur Paris et beaucoup de postes intéressants sont proposés . Je serai peut-être obligée d’y venir et ça me fait un peu peur…
    Bises
    Delphine

  11. En fait je pense que ce n’est pas spécifique à Paris, c’est spécifique à toute zone urbaine. J’ai vécu en région parisienne pendant des années, je viens d’emménager sur la côte d’Azur et on retrouve à Nice les mêmes incivilités qu’à Paris, je ne me suis jamais autant faite insulter au volant qu’à Nice, sans doute le stress de la vie urbaine 🙂
    Mais paris est une ville magnifique, tout comme Nice d’ailleurs, il ne faut en retenir que le meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

This endpoint has been retired

Les actus

Retour haut de page