Triathlon: 5 Conseils pour Reprendre et progresser en Natation

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Aujourd’hui, on va se plonger dans un bassin chloré !! A l’occasion de l’enregistrement de notre podcast consacré à la natation, je me suis dit que j’allais en profiter pour vous préparer un petit article aussi. Je nage quotidiennement (quasiment hin) depuis plusieurs années maintenant, d’une part pour ma pratique du triathlon, d’autre part pour le plaisir. J’adore ça et je trouve cette pratique parfaite en complément de tous les autres sports que je fais déjà.

Même si j’ai toujours aimé nager, je n’ai pas toujours été bonne nageuse. A force de conseils et de pratiques, les choses ont un peu changé 😉 ! Je me suis dit que je pouvais vous partager quelques conseils pour vous aider à débuter ou reprendre la natation (attention, je me focalise sur le crawl)

N’hésitez pas à écouter notre podcast consacré à ce thème et avec comme spécial guest les triathlètes pro Manon Genet et Quentin Kurc Bouceau. Nous avons vraiment abordé la natation de manière complète.

Dans l’article, je vous partage 5 conseils pour vous aider à progresser. Il y en a beaucoup plus dans le podcast mais ce sont, selon moi, les plus pertinents ;), surtout si vous débutez.

1.Programmer un cours de natation particulier avec un maître nageur

Le saviez-vous ?  Il suffit d’appeler votre piscine municipale et de demander s’il est possible de prendre un cours particulier avec un maître-nageur. Celui/celle-ci vous rappellera, expliquer lui votre niveau, vos besoins afin qu’iel adapte le cours (qui dura entre 30 et 45min max). N’hésitez pas à préparer des petites questions avant pour optimiser à fond cette séance avec ce professionnel. UN cours peut vraiment tout changer à votre technique de nage.

Notez toutes les remarques qu’iel vous fera afin de travailler point après point. À la séance suivante, vous ne pourrez pas vous entrainer sur tout, il faudra sélectionner UN conseil, l’appliquer, le perfectionner avant de passer au suivant. C’est plus facile, vous pourrez centrer simplement votre concentration et vous verrez plus rapidement vos progrès.

2. Vous filmer en nageant et observer d’autres nageurs

Demandez à un.e ami.e de vous filmer lorsque vous nagez afin d’analyser les défauts que vous pouvez avoir et que vous ne remarquez pas. C’est très difficile de prendre conscience de sa posture et de sa technique. On pense parfois exécuter correctement le mouvement alors qu’en fait, pas du tout. L’eau est trompeuse ! De plus, quand on reprend la natation, on doit se concentrer sur tellement de choses : respiration, flottaison, mouvement.

N’hésitez pas à demander à un.e ami.e nageur/euse expérimenté.e de vous regarder pour qu’iels puissent aussi rapidement pointer ce qui vous empêche de bien nager.  Enfin, profitez dans votre ligne d’eau pour analyser la technique de nage des nageurs plus expérimentés afin de reproduire par mimétisme. C’est parfois bien plus parlant de VOIR que d’écouter des explications.

Jetez un coup d’oeil à cette chaine Youtube >> ou ce compte instagram >>

3. Nager régulièrement

S’il y a bien un sport plus INGRAT que la course à pied, c’est la natation.  Si l’on souhaite progresser, il est essentiel de pratiquer régulièrement, au moins 2 fois par semaine, idéalement 3 fois par semaine. Il est inutile de faire de LONGUES séances, surtout au début car plus l’entrainement est long, plus la technique de nage se dégrade à cause de la fatigue musculaire. Il faut mieux 3 séances de 30-40min, qu’une de 1h. De même, c’est peut-être plus facile à caser dans la semaine et moins fatigant.

En nageant régulièrement, vous permettez à votre corps d’assimiler chaque petite nouveauté (technique, musculaire…) et de progresser d’une séance à l’autre. Plus vous éloignez les séances, plus votre corps oublie cette assimilation…Si vous ne nagez qu’une fois par semaine, vous serrez toujours dans de l’entretien de votre niveau actuel, jamais dans la progression.

4. Respirer 

C’est tout bête comme conseil je sais mais, quand on nage, on a tendance à se mettre en apnée et vite s’essouffler.  Puis, c’est panique à bord.

Pour le crawl, on inspire d’un côté ou de l’autre, sans trop tirer sa tête hors de l’eau. Il faut garder un oeil dans l’eau, un oeil dehors en regardant droit latéralement (pas le ciel) et inspirer par la bouche. Puis on expire doucement par le nez (sans forcément vider ses poumons), c’est vraiment une respiration naturelle, à votre rythme

Alors n’oubliez pas… expirez par le nez sous l’eau. Ne retenez jamais, ou très peu votre souffle, afin de rester décontracter et de ne pas bloquer votre diaphragme.

5. Equipement, équipement, équipement

Non ce n’est pas “tricher” que d’utiliser de l’équipement, c’est au contraire vous aider à vous concentrer sur UN paramètre à travailler dans votre nage, sans vous épuiser. Si je n’avais qu’un équipement à vous conseiller, ce serait le PULL BUOY

Le pull buoy apporte de la flottaison à vos jambes et de la stabilité à votre bassin. Ainsi, vous avez plus d’énergie pour vous concentrer sur les techniques de coup de bras ou de respiration.  Attention à cause de la période COVID et des mesures sanitaires, les piscines ne prêtent plus d’équipement type planche ou pull buoy. Pensez à “investir” un peu dans votre propre équipement 😉

Ensuite, pour renforcer vos bras et commencer à gagner en vitesse, n’hésitez pas à vous tourner vers les plaques. Choisissez des “petites”plaques au début pour éviter les tendinites et les blessures car, plus les plaques sont grosses, plus elles exigent de vous de puissants coups de bras.

NOTE: S’il y a bien un équipement inutile au début, ce sont les palmes. En natation, c’est 80% de bras pour 20% de jambes. En effet, en position allongée, réaliser des battements de jambes est beaucoup plus energivore que d’avoir un bon coup de bras. Vous remarquerez d’ailleurs à quel point, dès que vous accélérez vos jambes, vous êtes rapidement essoufflé.e. C’est parce qu’en étant allongé,  votre coeur est beaucoup plus sollicité que si vous aviez augmenté la fréquence de vos bras. Alors au début, on pense aux bras 😉

Lunettes – Speedo (avec traitement anti-UVA et B, top si vous nagez en piscine extérieur ou en eau libre) et maillot de bain – Speedo

J’espère que ces petits conseils vous aideront ! Enfin, rendez-vous sur le Dubndidu Atelier pour vous accompagner davantage dans votre pratique :

N’oubliez pas, ne luttez pas contre l’eau ! C’est un élément différent, dans une posture particulière, mais en insistant un peu ET avec la bonne technique, vous verrez, ces séances deviendront vite super agréables et un parfait complément à la course à pied, au cyclisme ou au trail si vous ne faites pas de Triathlon.

@ très vite et bonne natation

Ne vous arrêtez pas là !

Été 2018: Mes Bikinis Favoris (mes choix, mes conseils)

Été 2018: Mes Bikinis Favoris (mes choix, mes conseils)

Hi J’espère que vous allez bien 🙂 ! Aujourd’hui…encore un sujet un peu frivole, léger, totalement superficiel: mes bikinis favoris…
Challenge #Dubndiducrew Summer édition: Tri - Sport

Challenge #Dubndiducrew Summer édition: Tri - Sport

Hi, J’espère que vous allez bien ! Si vous me voyez habillée de la sorte c’est pour vous annoncer le …
Lookbook Sport Printemps 2018: Running, Fitness, Trail et Natation

Lookbook Sport Printemps 2018: Running, Fitness, Trail et Natation

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je vous retrouve aujourd’hui pour un article/vidéo un peu nouveau.  C’est un exercice…

1 réflexion sur “Triathlon: 5 Conseils pour Reprendre et progresser en Natation”

  1. C’est vrai que le conseil #1 reste de prendre des cours!
    Je me suis inscrite à des cours de perfectionnement et déjà cela permet que les séances soient variées (sauf si on aime enchaîner des longueurs de crawl). En plus d’avoir amélioré ma technique, j’ai appris des manières de créer moi-même mes séances, des techniques de nages pour s’améliorer (coucou crawl points fermés) et j’ai même appris à nager le papillon!
    Je n’y vais que 1x/semaine mais je trouve que c’est suffisant pour améliorer la technique.
    Par contre clairement pour la vitesse ce n’est pas suffisant mais on ne peut pas tout avoir.

    Et moi ça m’a aidé de muscler mes jambes, pour moins m’épuiser… Mais oui c’est vrai que les palmes ne sont pas primordiales. En plus sur une piscine de 25m on fait 3 battements et on est au bout… pas trop utile je trouve.
    En tous cas, aux cours on fait souvent des battements de jambes avec planche (et sans palmes!!!!) ET OMG CA PIQUE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

Les actus

Retour haut de page