Running: Courir en Vacances/à l’Etranger

13 mars 2016 - Running - 20 commentaires

Hi,

courirvacances1

 

De retour de vacances, j’ai encore les baskets en plein dans la jungle, les plages et les pistes rouges du Sri Lanka. Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que j’adore conjuguer mes deux passions : Running et Voyages.

Quelle meilleure manière de visiter qu’en courant ?

Je trouve qu’enfiler mes baskets durant mes vacances me permet vraiment d’avoir un aperçu différent des régions, des villes. Je passe par des endroits plus « quotidiens » que je n’aurais pas vus si j’avais suivi le circuit touristique habituel. Courir autorise vraiment la découverte des locaux, avec leur habitude. Au Vietnam, j’ai même vécu des moments uniques avec les habitants qui faisaient leur sport…tranquillement à 5h du matin. Si on me l’avait dit, je ne l’aurais pas cru… puis je l’ai vu en allant courir.

Je ne pars pas en me disant « je dois courir », ça reste des vacances. Par exemple à Malte, je n’ai pas du tout couru car j’avais décidé que NON je faisais une pause et que c’était vraiment ZERO sport. Mais si je décide d’emporter mes baskets, j’essaie de m’organiser un peu pour en profiter vraiment. Ce n’est pas une contrainte, au contraire, je pars courir avec toujours beaucoup de plaisir, et un peu d’excitation, car c’est souvent vers l’inconnu : paysage, parcours, kilomètre.

Enfin l’inconnu… ? Non, pas à 100%, je m’organise un peu et aujourd’hui, j’avais envie de vous partager mes conseils pour que vous puissiez vous aussi conjuguer running et voyages/vacances

Voici mes conseils pour réussir une sortie running sur votre lieu de vacances (ces conseils sont particulièrement pertinents si vous partez à l’étranger, où ce n’est pas aussi simple de courir qu’en France) :

  • Discutez avec les locaux : courir n’est pas un acte anodin dans certaines régions du monde. Parfois, cela peut surprendre sans pour autant choquer, parfois cela peut choquer et être mal vu. Pour savoir si courir est « acceptable » là où vous êtes en vacances, il suffit tout simplement d’en parler avec des locaux. Vous pourrez ainsi savoir si vous pouvez courir sans problème mais aussi et surtout quelle tenue peut être acceptable, quel meilleur itinéraire prendre et quel quartier éviter. La tenue est un point important. Par exemple et contrairement à ce que l’on peut croire, courir en short et débardeur/brassière ne pose pas de problème à Abu Dhabi. On s’imagine beaucoup de choses pourtant sur ces régions et leurs coutumes. Ce n’est pas Zone Interdite qui va me dire si je dois courir en niqab ou en petit short, c’est bien directement les habitants et ce qu’ils acceptent ou non, en fonction de leur coutume.

 

  • Préparez son parcours: En effet, en discutant avec les locaux, vous pourrez mieux préparer votre itinéraire (km, parcours, lieu…). Lorsque nous étions au Sri Lanka, à chaque fois, les habitants ont été adorables et nous ont indiqué des petits chemins, des détours parfaits à découvrir mais aussi les quartiers à éviter. Ils étaient prévenant et curieux de pourquoi donnnnnc avec cette température vous avez envie de courir ??! Alors c’est peut-être totalement inattendu sous les tropiques de se mettre à courir, mais pourquoi pas  après tout !
    • Plan B parcours: Si les locaux ne voient pas vraiment où vous pouvez courir… Google Maps sera votre meilleur ami. Ainsi, je rentre bêtement l’adresse du lieu de départ regarde des monuments, des parcs, des plages aux alentours… bref un endroit vers où je pourrai courir, sans encombre. Sachez que les cartes de randonnées fonctionnent aussi très bien. Grâce à ce GPS, je peux également prévoir combien de km je vais courir et par quel endroit je vais passer si j’ai envie de faire des détours. JE vous avoue néanmoins, lorsque je suis à l’étranger notre parcours ne ressemble jamais vraiment à une boucle. C’est plutôt et très souvent un aller-retour que j’effectue C’est plus simple de ne devoir s’assurer du l’itinéraire que sur une partie de la sortie. Après, il suffit juste de revenir sur mes pas.
    • Point pratique: À l’étranger, vous pouvez utiliser vos applications de running SANS consommer vos données /data/faire hurler votre forfait. Lancez votre application lorsque vous êtes encore en WiFi puis passez en mode avion, le GPS continuera de fonctionner et d’enregistrer vos km. Le GPS n’a pas besoin d’Internet pour fonctionner (comme votre montre de running lol). Néanmoins, lorsque je suis dans un pays étranger où je ne peux pas acheter de données pour mon téléphone (donc Hors Europe), j’achète tout simplement une Sim locale et un forfait sans engagement. Mon téléphone étant débloqué, je change de sim et zou, Internet, communication et pas de hors forfait. C’est souvent un prix dérisoire (Sri Lanka : 5euros pour 5 go) et possible de le faire dès l’aéroport 😉
  • Horaires : à chaque fois que je pars en vacances, si je décide d’aller courir, j’opte pour le matin. Ainsi,je cours lorsqu’il fait encore frais, voire juste avant l’aube (avec le décalage horaire, par exemple au Mexique, c’était hyper facile de se lever tôt). Dans les régions tropicales et chaudes, il vaut mieux tant il fait chaud. L’horaire le « plus froid » de la journée est juste avant l’aube, et non le soir ou la nuit. D’un part, courir le matin permet d’éviter la chaleur, de bien entamer sa journée, mais surtout de ne pas vous embêter le soir si vous avez envie de partir plus tôt au restaurant, de rester plus tard à la piscine, de trainer plus longtemps au  musée. Vous restez libres, sans pression pour aller courir. Ça enlèverait tout le plaisir entre cocktails et la piscine : ZUUUT JE DOIS COURIR… non vous ne devez pas vous dire ça et encore moins vous stresser pour cela.
  • Durant la course: si vous partez avec une bouteille d’eau, vous la gardez et ne la jetez à aucun moment (attention à l’environnement). Saluez les gens que vous croiser, d’autant plus s’ils vous saluent. Il vaut mieux partir avec votre propre gourde, l’eau est souvent impropre à la consommation en dehors de votre hôtel (notamment à l’étranger). Soyez curieux lors de votre course et n’hésitez pas à changer votre itinéraire: tournez car c’est hyper joli par-là, pourquoi pas !! Pas grave, nous avons le temps, c’est les vacances ! Je passe énormément de temps à préparer certains itinéraires en me disant « çå va être magnifique » Puis finalement ça ne l’est pas, on change de chemins à la dernière minute pour aller voir ailleurs.

Courir à l’étranger, c’est surtout courir par curiosité et volonté de découverte. On ne court pas pour avaler bêtement des kilomètres, on court pour se fondre dans la masse et saisir d’une autre manière l’essence de notre destination.

 

  • La caméra de l’extrême : Alors je le reconnais, j’adore courir pendant mes vacances. Mais le petit inconvénient est forcément, je ne prends pas en photo les paysages que je croise, puisque je cours. Nous avons trouvé la solution en achetant une « action caméra ». Une camera type Go Pro qui permet de faire de très beaux clichés alors même que nous sommes entrain de courir. Résultat, on ne rate plus rien ET on s’amuse pas mal avec. Comme lors de ma rencontre avec une vache lol 

 

  • Votre comportement : c’est vrai que cela peut paraître effrayant de sortir courir comme ça dans une région, ville.. pays inconnus pourtant, en respectant les coutumes locales et en discutant avec les habitants, vous risquez juste les regards de curiosité/surprise… ou d’admiration. Honnêtement, je n’ai jamais rencontré aucun problème car j’ai toujours essayé de respecter les quartiers/itinéraires conseillés, les tenues et les « Hello » de rigueur. Vous vous fondrez plus facilement dans la masse et ça sera drôle pour les personnes que vous croisez comme pour vous. Il suffit d’y aller sans stress et vous vous amuserez, sans parler des paysages magnifiques que vous allez croiser. Par exemple, si je n’avais pas couru lorsque nous étions à Pompéi (Italie), je n’aurais jamais vu une plage de sable noir !

 

 

  • Le jeu de la course en vacances : Après je dois reconnaître aimer me challenger lorsque j’embarque mes baskets de running dans ma valise en road-trip. Une ville Un run. Même si nous allons visiter la ville, j’ai envie de « Marquer » ma venue et courir. « Je possède » à ma manière les rues de la destination (ou les pistes). J’aime me dire que j’ai couru dans plusieurs pays, plusieurs continents. Ces km, c’est un peu ma médaille à moi 🙂 #Run The World !

 

 

  • Course Officielle / Run Touristique Guidé: comme je l’explique dans cet ancien post, vous pouvez aussi participer à une course pendant vos vacances. C’est ce que j’ai encore fait lorsque je visitais Abu Dhabi . C’est une expérience encore plus unique qui vous permet de découvrir comment une course est organisée à l’étranger. Parfois, je choisis aussi ma destination en fonction de la course. C’était le cas pour Berlin et très prochainement pour Brighton (Marathon) et Edimbourg (semi). Ainsi je peux conjuguer d’autant plus facilement un petit weekend dans une grande ville sympa ET ma passion. Mais cela demande plus d’organisation notamment pour les dossards qu’il faut prendre bien 4…6…8 mois à l’avance. Pour la plupart de ces courses officielles à l’étranger, il suffit de se rendre sur le site officiel de la course pour vous acheter un dossard, y compris pour le semi de Berlin. Mais pour les grandes courses comme New-York and co, parfois il faut passer par une agence de voyages. Je n’ai aucune idée du fonctionnement, je sais juste que c’est HORS de prix lol.
    Quant au run touristique guidé, de plus en plus de coureurs locaux proposent aux touristes-coureurs des visites guidés en courant de leur ville. C’est sympa (mais payant), pas besoin de préparer votre itinéraire etc. MAIS vous allez voir des lieux touristiques. C’est donc un peu différent de mon approche personnelle qui souhaite plutôt conjuguer running avec lieux / quartiers insolites/quotidiens. Chacun ses envies mais ça existe !

Voilà, vous connaissez à présent mes astuces pour conjuguer vacances et running. Quelles les vôtres ?Prête à courir en vacances les filles  🙂 ?

Bon dimanche

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

20 commentaires

  • Repondre Kim 13 mars 2016 à 10 h 50 min

    Super article, qui me donne vraiment envie de m’y mettre ! Quand je pars en vacances, à l’étranger ou même en France, j’ai horreur de faire les trucs touristiques basiques ! Je préfère visiter des lieux insolites, du quotidiens, que je n’aurai pas vu en suivant le plan touristique parfait.
    Merci pour ce super article, qui me donne vraiment envie ! Peut-être une prochaine fois ?

  • Repondre Julie Mum N Run 13 mars 2016 à 11 h 50 min

    J’adore courir en vacances ! Pour le moment ca ne s’est réduit qu’à la France donc c’était assez facile. Mais c’est un super moyen de visiter des endroits un peu « cachés », en passant par de petits sentiers. J’ai adoré le faire l’été dernier en Bretagne c’était vraiment chouette.
    Je préfère aussi courir le matin. Ca lance la journée.
    J’ai loupé le coche cet hiver à la montagne. J’avais peur qu’il y ait trop de neige en station… ET j’ai vu cette fille. Courir tous les jours…. J’étais dégoutée de ne pas avoir pris mes affaires.

  • Repondre Larry Cow Ver 13 mars 2016 à 11 h 57 min

    Article au top ! Merci Anne pour tout ces conseils. Je me demandais, tu utilises quelle caméra d’action ?
    biz

  • Repondre Fanny 13 mars 2016 à 12 h 52 min

    J’ai couru pour la première fois à l’étranger à Venise. Au petit matin quand les ruelles sont désertes, on croise peu de touristes et beaucoup de locaux, on voit la « vraie vie ». J’ai adoré, j’en ai pris plein les yeux. Je regrette vraiment de ne pas avoir pris cette habitude plus tôt. Maintenant c’est presque systématique !

  • Repondre Audrey 13 mars 2016 à 14 h 02 min

    J’aime aussi courir en vacances, mais il faut que ces vacances durent un certains temps. Enfin, ça dépend. Je suis allée courir à Londres, là aussi j’en profitais pour y aller tôt le matin, ainsi j’ai pu voir, à 7h, le ballet des working man/girl se rendre au boulot (et j’ai vu que le secret des filles qui portent des talons-haut toute la journée, c’est d’arriver au boulot en basket hihi). Je n’ai eu aucun souci à me réveiller pour enfiler mes basket, j’étais super enthousiaste à l’idée de faire qqch que je n’avais jamais fait.

    Par contre courir à l’aube… un peu difficile pour moi hihi. Mais c’est vrai que je devrais m’y résoudre car lorsque je suis partie en Espagne cet été (Barcelone et Llança), je me suis maudite à plusieurs reprises d’aller courir lorsque le soleil était déjà levé (chauuuuuuuud).
    Puis c’est sûr qu’il faut aussi pouvoir caser cela dans un planning de visites parfois un peu trop chargé (c’est mon côté « rentabiliser le temps ») haha.

    Sinon, je trouve ça chouette car c’est vrai que cela permet de voir des choses différentes et aussi différemment (par ex. : que font les gens à telle heure de la journée, quand on ne visite pas; ça permet aussi de voir plus de paysages -> courir 12km ok. Marcher 12km (6km aller, 6 retour), c’est de suite plus monotone).

  • Repondre Gaëlle-Anne 13 mars 2016 à 15 h 20 min

    J’adore courir en vacances aussi! (même si je n’ai pas couru aussi loin que toi! 😉 )
    Comme je pars souvent en famille, je pars le matin avant que tout le monde se réveille. C’est calme, il fait bon, le soleil se lève, c’est mon moment à moi quoi… 🙂
    Bises
    Gaëlle-Anne

  • Repondre Agathe 13 mars 2016 à 17 h 11 min

    Mimi ton article merci, c’est vrai que courir à l’étranger c’est pas forcément facile. Moi j’habite en Serbie et les gens ont un talent certain pour dévisager hahah alors faut pas avoir peur d’être fixé (puis je ne me suis jamais prise de remarque ce qui est FORTEMENT appréciable)
    Mais oui bon moyen de voir de beaux paysages et des bouts de « vraie » vie (pour avoir assisté à un certain nombre de scènes sur l’île de Belgrade – où j’aime courir, hahah)
    C’est cool 🙂

  • Repondre annie 13 mars 2016 à 17 h 25 min

    je me suis mise récemment à la course à pied, depuis décembre, en grande partie grâce à toi ! en effet, j’ai beaucoup aimé tes articles quand tu expliquais tes débuts, où c’était très dur, puis les progrès sont vites arrivés. Pour ma part, désormais, je course 40 minutes sans m’arrêter, et le week end dernier, je suis allée en Bretagne, et j’ai couru sur la plage, sur les chemins côtiers !
    et j’ai trouvé ça super de courir sur son lieu de vacances, une vraie redécouverte ! 🙂 c’est une nouvelle façon de visiter, et c’est top, on ne s’ennuie pas 😀

  • Repondre Bérénice 13 mars 2016 à 18 h 59 min

    Pour ma part j’ai toujours des difficultés à courir dans un lieu que je ne connais pas. Je n’ai absolument aucun sens de l’orientation alors que je cours… C’est pire x) !! Je n’y vais qu’accompagné de mon copain qui me guide. Mais je n’avais jamais pensé à cette façon différente de voir un pays. Ca donne envie de tester 🙂

  • Repondre Kris 13 mars 2016 à 19 h 14 min

    Run my map est aussi une super appli quand on ne connait pas le coin, je l’ai utilisé aux USA et en Turquie ça marche très bien. Et pour ne pas utiliser de 3g j’utilise comme toi le wifi de l’hôtel et le GPS fonctionne très bien ensuite !

  • Repondre Jennifer 13 mars 2016 à 19 h 27 min

    Cet article tombe bien! J’ai justement oublié de te poser des questions là-dessus hier matin à la session running!! Je pars bientôt pour le Mexique et j’ai vraiment hâte de pouvoir tester cette conception du voyage!!! Je suis contente de voir que c’est un pays dans lequel c’est possible. Je vais pouvoir passer un nouveau cap dans ma vie de Runneuse. Merci pour ces précieux conseils!

  • Repondre Luna 13 mars 2016 à 20 h 11 min

    Merci pour ces conseils ! J’aime aussi « marquer » les villes que je visite avec un run, même si j’avoue je ne l’ai pas fait lors des voyages plus lointains, mais tu m’as inspirée pour le faire une prochaine fois!
    Je pars à Lisbonne bientôt, et je me souviens que t’y es allée. T’as des conseils pour courir là-bas?
    Merci!

  • Repondre Emmanuelle 14 mars 2016 à 9 h 26 min

    Tu aurais dû appeler l’article  » tous de monde en running » ça se voit pleinement et que tu te fais plaisir en courant et que ces vraies passions pour toi
    Je suis d’accord avec toi vers la fin, certes avoir un guide de même passion peut être une excellente idée mais si c’est en plus d’être payant c’est touristique !Non merci

  • Repondre Frenchie au Canada 14 mars 2016 à 15 h 39 min

    Rho mais il est encore mignon ce Jiji.
    A une époque je détestais les animaux de compagnie et je ne comprenais pas les gens qui en avaient. Depuis nous avons un chien (que j’aime d’amour – j’assume-) et qui me suit partout. Nous avons aussi un chat au bureau. Et c’est vrai qu’elle a décidé qu’un de mes collègues était son préféré mais j’apprecie quand elle vient me voir pour un câlin 😉

    • Repondre Frenchie au Canada 14 mars 2016 à 15 h 40 min

      Oups, j’ai répondu a un autre blog dans mon commentaire precedent! Je m’excuse!
      Ca fait longtemps que je n’ai pas visiter un pays exotique, mais j’aime bien découvrir les endroits ou je suis en vacances en courant, ou en louant un vélo 🙂 C’est sympa de s’immerger ainsi

  • Repondre Anne-Cha 27 mars 2016 à 16 h 47 min

    Coucou Anne !

    Je n’ai jamais encore couru en partant en vacances mais je compte bien le faire !
    En Juin je parts 1 semaine en Italie, je vais emmener mes baskets (en espérant que mon copain puisse m’accompagner courir) et en Août je pars à Biscarosse une semaine aussi et je les prendrais certainement =) J’ai vraiment très envie de courir en découvrant de nouveaux endroits, ça change de notre routine 🙂

    Merci pour tes conseils en tout cas

  • Repondre Lau 11 mai 2016 à 12 h 38 min

    J’avoue que je n’avais jamais pensé à courrir pendant mes vacances à l’étranger. Mais ton article me donne envie ! Alors comme je pars bientôt à Lisbonne, si tu as (ou si quelqu’un a) un circuit sympas à me conseiller, pas trop trop long, je suis preneuse ! Merci !

  • Repondre Elodie 6 août 2016 à 9 h 59 min

    Merci pour ton astuce sur l’utilisation des applications de running à l’étranger sans consommer de data, je désespérais d’utiliser Rukeeper en Espagne !

  • Repondre Elodie 26 juillet 2018 à 15 h 49 min

    Trop bien cet article ! À chaque fois que je pars j’emmène mes baskets, j’adore courir en vacances. Ça change du quotidien et ça permet de tout explorer. J’ai trouvé une appli géniale pour trouver des itinéraires, c’est Runnin’city. Il y a des parcours dans toutes les grandes villes, qui sont tracés spécialement pour faire visiter les spots touristiques. Du coup je ne prépare jamais mes itinéraires à l’avance, je lance l’appli et elle te guide vocalement, c’est trop pratique !

    • Repondre Anne 1 août 2018 à 12 h 19 min

      Hello Elodie! C’est super comme appli ça 😉 surtout si ça t’aide autant! En vacances, ça nous permet de faire d’une pierre deux coups et de profiter pleinement de la culture et du et des paysages !