Rando aux Lacs de Chéserys et lac Blanc: Rencontres incroyables de Bouquetins

Hello,

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bel été ? Peut-être êtes-vous chanceux et qu’il débute à peine 😉 Dans cet article, je vous emmène avec moi faire la randonnée des lacs de Chéserys via le Balcon Sud et le Lac Blanc, le fameux. J’étais à Chamonix à l’occasion de l’UTMB, je participais à l’OCC pour la 2eme fois (souvenez-vous la première) et j’avais un peu de temps en début de semaine. La météo était parfaite !

Il est important de savoir que cette randonnée est très populaire en format aller-retour depuis le téléphérique de la FLégère jusqu’au lac blanc. Il faut compter environ 6km et 300m de D+ sur un sentier pas mal aménagé … mais assez technique et exigeant sur la fin. C’est parfait pour les familles. Attention tout de même à avoir de bonnes chaussures  et un bon équipement car on est moyenne montagne, quasi haute montagne au niveau du Lac Blanc.

Le téléphérique de la Flégère contribue à cette popularité car forcément, il enlève beaucoup… beaucoup de dénivelés et d’heure de randonnée. 20euros aller/retour et vous voilà à 1877m d’altitude en 10min ! Cela rendra quelques montagnards mécontents, mais il faut bien s’initier à la montagne. On ne peut pas tous faire 5-7h de randonnée, surtout pour celles et ceux qui ne peuvent accéder à la montagne que 1 ou 2 semaines par an. Bref, je ne souhaite pas rentrer trop dans ce débat.

Personnellement, quelle était mon excuse pour emprunter le téléphérique (à l’aller seulement, je vous explique juste après pourquoi) ? J’avais un trail 48h après de +50km, il fallait que je me préserve un peu. Cela étant dit, j’ai volontairement pris un aller simple (16 euros) car j’avais prévu de redescendre à pied à Chamonix après l’heure de fermeture.

Oui les amis… les horaires du téléphérique influent forcément sur l’affluence des chemins de randonnée. À partir de 15/16h, la majorité des randonneurs/euses  s’en vont pour attraper les télécabines et redescendre à Chamonix (fermeture à 17h en août). C’est pile l’heure à laquelle j’ai pris mon billet pour monter. À 15h30, j’étais toute seule (je suis une grande angoissée des téléphériques, je préfère mes muscles à ça mais là… j’ai géré mes angoisses lol) et je n’ai quasiment croisé PERSONNE durant toute la randonnée (y compris jusqu’au retour à Chamonix par La Floria) Tu as bien lu: PERSONNE. Cela m’a coûté un aller simple et surtout la longue descente à pied (que je commence à connaître), en courant.

ATTENTION de bien vérifier la météo (quelque soit l’horaire d’ailleurs) si vous partez plus tard en journée (jusqu’au coucher de soleil par exemple), vous pouvez être surpris.e par des orages (surtout un fin d’été). Renseignez-vous bien et partez toujours équipé.

Pour ce 23 août, zéro soucis, aucun nuage menaçant, que le plaisir de randonner solo.

A savoir également que les chiens sont INTERDITS sur cette randonnée car vous êtes une réserve naturelle 

Je vous ai préparé un petit vlog en video:

Côté pratique, l’itinéraire:

J’ai suivi ce parcours sur mon strava que j’avais tracé en amont et exporté sur ma montre Garmin (je vous avais fait un tuto dans cet article >>) afin de ne pas perdre car mine de rien, il y a eu quelques fois des petits doutes. J’étais contente d’avoir ma carte à dispo et le tracking GPS

Si vous n’avez pas prévu la descente à pied Flégère > Chamonix, il faudra compter environ 8km +/- 300/400m de d+ . J’ai tracé ce parcours Strava pour faire un vrai tour de TOUS les lacs de Chéserys mais vous avez la possibilité d’écourter un peu avec la version de VisoRando.

Voici le parcours proposé par Viso Rando “Lac Blanc et Lacs de Chéserys depuis le téléphérique de la Flégère” à retrouver par-ici >>

Et voici mon petit résumé de cette magnifique randonnée:

C’est une randonnée très…. TRES populaire et à juste titre. Je ne crois pas qu’il faille se priver de découvrir ces paysages parce qu’elle est super connue. Elle tient vraiment ses promesses. L’astuce pour être plus tranquille est de décaler votre excursion, soit hors saison (juin/septembre), soit tôt le matin, soit … comme moi milieu/fin d’après-midi avec le retour à pied à Chamonix. Cela vous enlève la contrainte de l’horaire du téléphérique et vous permettra, si vous êtes courageux de regarder le coucher de soleil depuis le lac blanc qui est magique avec un peu de chance. C’était mon programme initial. J’avais embarque mon pantalon, ma grosse veste, un pull et une frontale… sauf qu’arrivée en haut, la couverture nuageuse au sud Ouest ne laissait pas présager un super coucher de soleil. Je suis donc redescendue plus tôt et sans aucun regret car ce que j’avais anticipé, c’est bien réalisé : pas de rose ;(

Mais avant ça, j’ai donc pris mon petit téléphérique jusqu’à la Flégère pour y débuter ma randonnée non pas directement vers le lac blanc… mais vers les Lacs de Chéserys en passant par le Balcon Sud jusqu’à Tête au Vent. J’avais emprunté cet itinéraire sur la CCC (mon 1er Ultra trail, souvenez-vous >>) et j’en avais gardé un souvenir mitigé : j’étais épuisée physiquement, j’adorais ces paysages mais je n’arrivais pas à en profiter. Là, j’ai pu VRAIMENT les admirer. C’est à couper le souffle. Dans le fond, je pouvais entendre les marmottes. Malheureusement je n’en ai vu aucune, juste entendues 😛

Cette première portion a une pente très douce. On monte sans se mettre dans le rouge. Le chemin est accessible et le panorama distrait de l’effort (on est quand même en altitude, si vous n’avez pas l’habitude le coeur et la respiration peuvent vite s’emballer).

Et sans vraiment m’en rendre compte j’atteins déjà Tête-au-Vent… sans l’ombre d’un vent. Il fait très chaud pour la période, je suis surprise d’autant transpirée pour une fin d’été et de sentir le soleil me brûler la peau (il est 17h!). Je bifurque pour continuer doucement mais sûrement ma montée… mais cette fois je devine la suite du paysage: les premiers lacs de Chéserys. Il y en a 5 d’affilé.

J’ai croisé vraiment peu de monde… donc je m’égosille sans vergogne sur le paysage. Sur l’autre versant, la vue sur la mer de glace est… à la fois impressionnante et très triste. Toute grise, maigrichonne, il n’en reste qu’un petit ruisseau. La sécheresse de 2022, le réchauffement climatique, la fin de l’été… et là, je m’interroge: les lacs ne vont-ils par être à sec ?

Il faut le savoir, beaucoup de lacs d’altitude peuvent être à sec en fin d’été. Et …paf c’est le cas du 1er lac où il ne reste qu’une petite marre. Je continue mon chemin en croisant les doigts pour la suite. Heureusement, les suivants sont encore là. Les niveaux d’eau ne sont pas très hauts, mais suffisamment pour être des miroirs de la montagne. Je suis presque seule (pause pipi avec vue cela va s’en dire, loin de l’eau par contre comme toujours).

Vous avez ici le droit de bivouaquer, ce n’est pas le cas au Lac Blanc (baignade et bivouac interdits)

Les lacs de Chéserys aussi très beaux, très calmes. Vous pouvez en faire le tour, piquer-niquer… Le paysage qui s’y reflète est aussi grandiose. Les chemins n’y sont plus techniques… C’est une partie assez facile, il ne faut juste pas trop s’égarer car il y a beaucoup de sentiers qui partent dans tous les sens..

Par contre et sans vraiment vous en rendre compte, vous vous rapprochez d’une bonne grosse montée avec des échelles, des marches et le refuge en visu. C’est la dernière ligne droite pour atteindre le lac blanc qui se fait plus désirer. Cette partie demande plus d’attention car elle est plus exigeante physiquement et techniquement. Les échelles, en montée, ne sont pas impressionnantes. Il ne faut juste pas regarder en bas mais bien, là où on met ses pieds. Franchement, c’est à ce moment-là que j’ai vraiment apprécié d’avoir choisi ce sens pour la randonnée car je n’aurais clairement pas trop aimé la descente par-ici >-<

Après quelques minutes d’ascension, vous arrivez au refuge du Lac Blanc puis… au lac blanc. Il faut…vraiment faire le tour du lac (ou le petit tour car en fin d’été, le lac se divise quasiment en 2 et vous pouvez aisément traverser d’une rive à l’autre à cet endroit là) car c’est de l’autre côté que vous aurez ce panorama sur l’autre versant… à couper le souffle.

J’ai profité de mon petit tour du lac pour faire plein de photos. Forcément, il y a un peu plus de monde qu’aux lacs en contre-bas mais rien de bien gênant. J’y prends un petit goûter…encore des photos en fonction de la lumière qui change beaucoup. Je décide de redescendre car, le soleil semble bien trop se cacher pour offrir dans 1-2h un super coucher de soleil. Il fait déjà bien moins chaud.

J’attaque la descente de 3km avec raide et technique au debut pour descendre à la Flégère. Je suis toute seule, le silence total, pas un petit bout de vent à l’horizon. Là (VRAIMENT!), je me surprends à me dire que ça pourrait être tellement coooool de croiser des bouquetins.

Il faut croire que Dame Nature m’a entendue car au bout d’un petit km et -150m de d+, je croise les premiers … puis j’avance et là, une famille entière avec 2 cabris. J’étais très émue.

Je suis restée bien 30min de plus dans cette zone grâce à ces rencontres de bouquetins. C’était tellement hors du temps. On était assez proche de mon anniversaire pour que je considère clairement ces moments comme des cadeaux de la nature. J’étais toute seule à en profiter dans un silence total (enfin juste mes propres murmures de femme gaga à la vue des bébés : cabris !) J’ai essayé de ne pas m’éterniser pour ne pas les déranger, mais dès que je faisais 200-400m de plus, pouf je retombais sur d’autres bouquetins. C’était difficile de partir. J’aurais pu les observer des heures entières encore, mais il fallait bien re descendre.

J’ai vite rejoint La Flégère… où tout était vide et silencieux. Cela contrastait énormément par rapport à mon arrivée où l’endroit grouillait de randonneur.euses. Je m’arrête pour faire une 2nd pause, pas de goûter cette fois, mais instagrammeuse pour partager ce que je viens de vivre (j’ai pas m’en empêcher lol) . Vous pouvez la visionner par-ici >>

Une fois que la terre entière (ok j’exagère) pouvait aussi en profiter, j’ai attaqué la descente La Flégère > Chamonix en courant. J’ai marqué une petite pause au Chalet de La Floria pour admirer un mini bout de coucher de soleil.. Rien de fabuleux par rapport à d’autres soirs. Finalement, je n’ai pas eu de beaux couchers de soleil à Lac Blanc, j’ai eu cette rencontre avec des bouquetins… je préfère largement ça. Je termine ma sortie en trottinant jusqu’au chalet qu’on louait. Ce fût… une randonnée magnifique, parfaite de bout en bout qu’il fallait que je vous partage 😉

Rappel sur le téléphérique de la Flégère :

16 euros aller simple
20 euros aller/retour
Soyez très attentifs aux horaires de fermeture du téléphérique (18h au début de l’été puis 17h à la fin).

J’espère que mon petit récit vous plaira. Le lac blanc étant situé à +2000m, vous pouvez y voir de la neige si vous décidez d’y randonner assez tôt dans la saison (mai/juin). L’itinéraire est même parfois fermé. Pensez à bien vous renseigner… et n’oubliez pas d’être bien équipé (pas de converse, de vans, de Nike air… de vraies baskets de randonnée !)

@ très vite et bonne randonnée 😉

Mon équipement:

 

Ne vous arrêtez pas là !

FAQ: Je réponds à toutes vos questions sur l'Ultra trail

FAQ: Je réponds à toutes vos questions sur l'Ultra trail

Hi, J’espère que vous allez bien ? Le 24 juin 2022, j’ai participé au LUT: Lavaredo Ultra Trail (120km et…
CR Maxi-Race Annecy: Retour sur la Marathon Race (38km 3000m de D+)

CR Maxi-Race Annecy: Retour sur la Marathon Race (38km 3000m de D+)

Hi, J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un excellent weekend 😉 ? Dimanche 29 mai, juste…
CR: Marathon de la Toureille dans les Cévennes (42km/2200m de d+)

CR: Marathon de la Toureille dans les Cévennes (42km/2200m de d+)

  Hi, J’espère que vous allez bien ? Samedi dernier (et oui même pas un dimanche éhé) j’ai pris le…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

No feed

Les actus

Retour haut de page