FAQ Trail/ Running: Courir de nuit l’hiver (seule !)

Hi,

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, je vous propose une petite FAQ que vous m’aviez pas mal demandé sur Instagram et sur Strava. A dire vrai, ça faisait longtemps que je voulais vous parler de mes runs nocturnes puisqu’il s’agit du 2eme hiver durant lequel je sors autant courir, seule et de nuit sans plus trop me poser de questions

Pourtant courir de nuit, surtout quand on est une femme, n’est clairement pas la chose que je recommanderai spontanément à une amie. C’est dangereux, c’est sombre… nous sommes vite isolées, vulnérables. Bon, ok j’ai l’impression de parler d’une biche face à un chasseur. C’est cliché ce que j’énumère et c’est pourtant ce que mes proches, mes amis me disent souvent… pire mes potes « non mais moi je ne pourrai pas laisser ma copine courir seule ». (Relisez mon article “courir seule quand on est une femme >>)

Oui…mais vous savez ce que je me dis ? S’il doit m’arriver quelque chose, que ce soit là maintenant en novembre à 18h dans un parc en train de courir ou en plein mois de juillet à 21h sur la plage…ça va arriver. Bien entendu, je pourrais rester au chaud chez moi mais à ce compte-là, je ne fais plus rien.

C’est une philosophie très bête, je le reconnais mais je l’ai adopté quand parfois mes tripes me disent « mais POURQUOI TU RESTES PAS AU CHAUD ?! » car mon cœur me dit « allez sors t’aérer l’esprit, voir les étoiles, le calme de la nuit, la fraicheur sur tes joues… » Voilà pourquoi, je cours la nuit.

Bon c’est bien beau tout ça, mais, je n’aborde pas les questions pratiques, alors c’est parti en video (rdv à partir de 12min) ou ci-dessus:

Comment fais-tu pour te motiver à courir de nuit ?
Même si je travaille à mon compte, je bosse à des horaires similaires de ceux de bureau et en hiver, moi aussi je me retrouve coincée avec la nuit, du matin ou du soir. Ce qui me motive est soit la participation à un trail nocturne (coucou la Saintelyon par exemple) soit tout simplement mon besoin de sortir et de profiter de quelques minutes hors de chez moi. Il est vrai que c’est compliqué de se dire : allez je vais quitter la douceur de la chaleur pour me retrouver dans le froid, peut-être même sous la pluie ou dans le vent. C’est pourquoi, je regarde peu l’extérieur, je m’habille et je mets, comme j’aime le dire, du soleil dans mes oreilles : une bonne playlist ou un bon podcast. Je ne réfléchis pas trop et c’est parti.

Les premières kilomètres sont souvent difficiles, puis doucement les kilomètres défilent et avant que je le remarque, je suis déjà sur le chemin du retour. Magique. Je ne le regrette jamais.

Globalement, j’élargis la question, c’est en hiver que je suis la plus motivée car j’ai toujours de bonnes raisons pour me motiver. LA principale et vous l’avez comprise est le plaisir d’être dehors, de passer quelques minutes, quelques heures au soleil, de sentir ses rayons me réchauffer, colorer mes joues…avant de retrouver mon écran d’ordi, mon canapé. Pour moi, chaque séance de sport est une victoire sur cette saison que je déteste. Enfin, côté piscine, c’est tout bête comme argument motivation mais il fait plus chaud dans l’eau que dehors (entre 26 et 29 degrés). C’est imbattable non 😉 ?

Où cours-tu de nuit pour être en sécurité ?
Forcément quand on pense à la course de nuit, on pense à la sécurité immédiatement. Quand j’ai commencé à courir de nuit, je n’étais jamais seule. C’était avec des amis ou Matthieu. Sauf que c’est vite limitant, parfois mes amis ont la flemme, souvent Matthieu n’est pas dispo ou n’a pas envie. Résultat, petit à petit, j’ai appris à courir de nuit seule. Ça a commencé par un constat très simple lorsque je vivais à Paris. Je courais en club, sur stade, y compris l’hiver. Je courais 2-3km dans les rues avant d’arriver au stade pour la séance. Je courais ces 2-3km seule et de nuit, ça faisait 6km aller-retour. Pourquoi ne pas le faire hors de mes séances sur stade ?

Petit à petit, je suis partie courir sur des itinéraires habituels que je connaissais déjà de plein jour mais cette fois de nuit. Je re découvrais ces lieux avec l’éclairage municipal ou au contraire, dans le noir complet. Je me suis donc équipée (j’y reviendrai après). Mais comme je savais déjà TOUT de ces parcs, de ces chemins, même à la faveur de la nuit, je me sentais quand même en sécurité. Bien entendu il y a toujours ces fameuses ombres bizarres et ces bruits particuliers à la nuit. Quand je cours de nuit, j’ai l’impression que le temps est suspendu, tout est différent et pourtant tout est apaisé.

C’est particulier comme ambiance. C’est pourquoi, n’hésitez pas au début à courir sur des temps courts. Si votre séance habituelle est de 7km, partez pour 5km. Les appuis sont différents, il faut habituer vos yeux à l’obscurité, retrouver vos repères. On court moins vite aussi ;).

Respectez toujours les conseils sécurité que vous appliquez aussi au quotidien :
– Prévenez vos proches quand vous partez courir : où allez-vous ? combien de temps ? quand rentrez-vous ?
– Courez toujours avec votre téléphone portable
– Ecoutez votre instinct en cas de problème ou de doute, faites demi-tour si besoin

Suis-je armée ?
Non et je ne vous conseille pas vraiment de partir avec un couteau qui pourrait clairement se retourner contre vous. Je suis assez mitigée aussi sur les « pepper spray ». Aurais-je le temps de le sortir ? que faire ? Je me suis souvent dit qu’avec mes clefs je pourrais le frapper comme si j’avais un poing américain. Quelle idée. Honnêtement, je n’ai jamais eu de mauvaises rencontres, juste parfois des maîtres avec leur chien, un peu… relou mais, c’est compliqué de savoir comment réagir et je dois dire que j’aimerais ne jamais avoir à « devoir réagir ». Je ne peux pas vous dire que je n’y pense pas, surtout quand je cours seule dans les bois avec ma frontale « et si… et si … ? » puis je me focalise sur mon souffle, ma musique et j’accélère.

Mes 3 astuces pour se lancer dans les runs nocturnes

  • Courir en groupe : pour débuter, pour vous donner confiance, n’hésitez pas à courir en groupe
  • Courir sur stade : vous voulez quand même continuer vos runs, si vous avez un stade près de chez vous, sachez qu’ils sont éclairés et ouvert de 7-22h. Renseignez-vous sur les horaires ouverts au public 😉
  • Courir dans votre zone de confort : courir de nuit n’est PAS l’occasion de découvrir de nouveaux sentiers. Préférez courir sur vos itinéraires habituels et n’hésitez pas à reperer les parcs, chemins éclairés que vous connaissez 😉

Quand et où je cours de nuit ?
Sur les mêmes parcours que je suis de jour : dans des parcs (l’un d’eux est éclairé à 70% en plus), des bois proches de la civilisation lol. Jamais j’irai m’aventurer dans des coins trop reculés. Mes proches connaissent mes itinéraires et je les tiens au courant. Je cours entre 17h et 20h..20h30 max

Quelle lampe j’utilise pour mes runs ?
Quand je cours en ville et sur route, je privilégie la ‘pectorale’. C’est la fameuse lampe « kalenji » (dispo ici) qui se positionne au niveau de la poitrine. Je préfère sur route car elle n’est pas facilement orientable. C’est pratique quand le terrain est plat et que … bah j’ai juste besoin de voir droit devant moi ET d’être vue (elle clignote route à l’arrière.)
Par contre sur chemin ou en trail, je préfère clairement la frontale. C’est bien plus facile en montée, en descente, le champs de vision est plus large et plus facilement couvert d’un « coup de tête » lol.
Perso, niveau marque j’utilise Petzl et uniquement des rechargeables USB. Enfin, j’essaie de porter des vêtements avec des bandes réfléchissantes afin d’être visible de tous (surtout quand je longe une route). Pensez-y lorsque vous choisissez des vêtements d’hiver.

Quels vêtements j’utilise/préfère pour courir la nuit/en hiver ?
On va dire que j’ai 2… 3 marques favorites : Gore, Kari Traa et Odlo. Les 3 sont parfaits, tant pour le running et que pour le velo (pensez à lire cet article pour l’équipement hivernal en cyclisme.)
Odlo est parfait en 1ere couche. Kari Traa propose aussi de super « premières couches », puis Gore et Kari Traa en terme de leggings, de vestes et de pulls de running sont mes favoris. Le design, l’imperméabilité, l’évacuation de l’humidité, le style… Ce sont mes must have.

Voici une petite sélection 😉

Que manger après ?
Je n’ai pas de nutrition particulière pour mes runs nocturnes, j’essaie même plutôt de manger léger car faire du sport le soir peut être assez « excitant » sur l’organisme. J’essaie donc de ne pas aggraver la fatigue avec des plats longs et lourds à digérer. Personnellement, je n’ai pas de problème de sommeil mais, je fonctionne bien ainsi et je me rattrape au petit-dej le lendemain matin.

Comment bien courir malgré la boue ?
Malheureusement dans le sud, nous avons peu de boue lol mais le secret est de pratiquer…pratiquer car les appuis sont clairement différents (sans parler des glissades). Il ne faut pas avoir peur de se salir. Les entrainements en proprioception sont aussi très bons si vous préparez ces fameux trails nocturnes qui, contrairement à leur jolies affiches sous les étoiles, sont surtout DANS la boue.

En tous les cas, n’oubliez pas que des baskets adaptées (trail hivernal en Goretex comme je l’explique ici) seront vos meilleures alliées pour se faire. J’ajouterai même les crampons si vous voulez tenter la neige 😉 !

J’espère que cette FAQ vous aura plus mais surtout vous aidera. N’hésitez pas à partager vos conseils en commentaire.

@ très vite

Ne vous arrêtez pas là !

Objectifs Sportifs 2020: Annulés ! Comment garder sa motivation ?

Objectifs Sportifs 2020: Annulés ! Comment garder sa motivation ?

Hi, J’espère que vous allez bien ? Il y a une ou deux semaines, je vous avais partagé une vidéo…
FAQ: Reprendre le Sport (running, cyclisme...) après le confinement

FAQ: Reprendre le Sport (running, cyclisme...) après le confinement

Hi, J’espère que vous allez bien ? Première journée après ce fameux 11 mai qui marque le déconfinement. Après 2…
Avis: J’ai Testé les nouvelles Baskets Nike:  React Infinity Run

Avis: J’ai Testé les nouvelles Baskets Nike: React Infinity Run

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je vous retrouve aujourd’hui pour un petit test de baskets de running. Ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les actus

Retour haut de page