Comment S’organiser pour Participer à des Courses et Triathlon à l’Etranger

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Comme promis, je vous retrouve pour vous partager mes conseils et astuces afin de bien vous organiser et de participer à des courses ou triathlon (half/ironman) à l’étranger. ça fait déjà plusieurs années que je combine voyage ET course. Depuis que j’ai débuté le triathlon, j’ai continué sur ma lancée, mais, comme vous l’avez vu sur mon compte-rendu de l’ironman 70.3 de Marrakech, cela nécessite un peu plus d’organisation.

En triathlon, vous avez beaucoup plus d’équipement dont, le plus gros, le vélo. Rien que ça 😉 Je vous ai préparé une petite vidéo pour vous expliquer comment je fais. J’ai ajouté quelques astuces après des mauvaises expériences. J’en ai profité pour revenir aussi sur la course à pied.

Comme d’habitude, si vous n’êtes pas fan de video, retrouvez mes conseils ci-dessus:

Participer à des Courses à l’étranger (Trail / Route: 10km Semi/Marathon)

Hormis en France ou en Italie, aucun autre pays n’exige de vous un certificat médical. Ce qui rend l’inscription assez facile. C’est plus du côté de l’équipement, que je vous invite vraiment à conserver sur vous les baskets, votre tenue A..tenue B Bref tout ce dont vous avez besoin.

N’hésitez pas à relire mon article plus détaillé à ce sujet par-ici >

Participer à des triathlons à l’étranger 

Comme pour la course à pied, vous n’avez pas besoin de certificat médical pour vous inscrire, par contre il vous sera demandé une licence Triathlon ou un “licence pass 1 jour”.  La plupart des triathlons propose ce pass “1 jour” qui vous permet de participer sans avoir une licence, mais il faudra ajouter 10-30euros voire plus si vous êtes sur un Ironman.

C’est pourquoi, si vous participez à plus de 2 triathlons dans l’année, pensez à prendre une licence triathlon, même sans affiliation à un club. Elle sera vite rentabilisée, y compris sur un triathlon à l’étranger. Hormis ce détail, il n’y a rien de plus pour vous lancer sur cette expérience. Personnellement, j’ai adoré découvrir l’ambiance d’un half ironman aux Etats-Unis (à Miami, souvenez-vous), mais aussi en Suisse, en Espagne, ou pour mon full ironman à Barcelone. L’ambiance, les participants, tout est un peu différent.

Par contre… vous vous en doutez, c’est bien l’équipement qui est problématique. Déjà en restant dans sa ville ou dans sa région, on oublie toujours un petit truc, alors imaginez à 2000km ! Sur le Dubndidu Atelier, je vous ai préparé d’ailleurs une petite liste pour vous aider à ne rien oublier 😉 >>. 

Si je n’ai pas ma liste, je prépare ma valise/mes sacs par sport en énumérant tout ce dont j’ai besoin. Au final, je n’ai jamais rien oublié “d’essentiel”. À Marrakech, j’avais oublié mes bouchons d’oreille pour la nage par exemple. Comme pour la course, je vous conseille vraiment, si vous voyagez en avion, d’avoir tout votre équipement indispensable avec vous, dans votre bagage cabine. Ce serait dommage d’arriver sur place avec un bagage perdu qui risquerait d’arriver après votre course :/

Transporter l’équipement triathlon à l’étranger:

De notre côté, on privilégie toujours la voiture afin de transporter en toute sécurité la prunelle de nos yeux : nos vélos. C’est bien la difficulté du vélo lorsque l’on veut participer à un triathlon à l’étranger. Pas de soucis pour le reste qui rentre facilement dans un sac à dos (y compris la combinaison de natation lol). Le vélo, ce n’est clairement pas aussi simple.

On préfère faire un peu plus d’heure de route que se retrouver dans l’avion ou le train. Pour le train, je l’ai déjà fait plusieurs fois (notamment pour le triathlon de Genève), ça se fait mais clairement la SNCF ne rendra pas le transport de votre vélo facilement. N’oubliez pas d’ailleurs de payer le petit supplément. Ne vous attendez pas à avoir une place réservée pour votre velo, il faudra le caser là où vous pourrez et il devra voyager dans une housse. Personnellement, mon vélo prenait toute la place de la zone bagage ce qui a rendu pas mal de voyageurs mécontents. Je vous raconte pas non plus la galère avec 2 changements pour transporter le velo, le sac à dos… Mais ça se fait franchement 🙂

Si vous ne pouvez vous rendre à votre triathlon en vélo ou en train, la dernière solution… la plus stressante: l’avion.

Transporter son vélo de triathlon en avion:

Malheureusement pour Marrakech, il a bien fallu le faire. On est passé via Royal Air Maroc qui, en tant que partenaire de la course, transportait les vélos sans coût supplémentaire. Beaucoup de compagnie ne facture rien en plus (en plus du bagage en soute bien sûr) pour les planches de surf, les clubs de Golf… pour le vélo, cherchez pas c’est en plus et le prix peut vite s’envoler. Il est important de le budgeter.

En outre de ça, il faut aussi penser à la housse de transport: La housse est surtout pour la protection de votre vélo. Personnellement, comme je vous le montre dans la video, on ajoute du papier bulle et de la mousse en plus pour être certain de protéger au maximum notre vélo. La compagnie aérienne est responsable de vos vélos. Vérifiez toujours son état à l’arrivée ! Un cadre cassé est très vite arrivé, surtout si vous avez une correspondance. C’est souvent à ce moment-là, qu’il y a des problèmes.

Notre housse est une Scicon spécifique au transport en avion (valeur 6oo euros) mais ce n’est pas la plus haute gamme non plus. Elles sont très chères. Nous n’en avons qu’une donc on loue la 2nd auprès d’un autre triathlète. On en est super contents.

> NOTE: N’achetez pas une housse de transport mais louez en une ! Les housses sont HORS DE PRIX. Si vous voyagez peu avec votre vélo, il vaut mieux louer une housse ponctuellement auprès d’un autre triathlète :). Renseignez- vous autour de vous, dans votre club.

PLAN B La location de vélo: Participer à un triathlon à l’étranger ne nécessite pas forcément d’embarquer votre vélo en avion, vous pouvez louer sur place directement. C’est ce que nous avons fait pour Miami et clairement, je vous le conseille vivement, surtout si vous avez prévu de prolonger votre séjour.

Honnêtement, un vélo c’est hyper encombrant. C’est cool d’avoir son propre vélo pour son triathlon mais c’est moins cool quand il faut le transporter dans une voiture de location, interdit dans votre chambre d’hôtel.. sans parler de sa valeur. Au Maroc, on a dû prendre une grande voiture qui pouvait accueillir nos 2 vélos, on a réfléchi à notre voyage puis à notre road-trip en fonction de nos vélos (pourra-t-on bien les stocker ? pourra-t-on garer les voitures dans un lieu en sécurité ?)

Pensez-y bien. Personnellement, même si je viens chercher un record sur une course (hormis sur un ironman full), je pense que je n’hésiterai pas à nouveau à louer. C’est moins stressant, plus simple. Si le triathlon auquel vous participez est assez “grand” et populaire voire international, sachez qu’il propose souvent des velos en location via un loueur/une organisation. Pour Miami, c’était hyper simple. On a même pu choisir le type de velo (plus il est performant, plus il est cher mais qui dit location ne dit pas forcément vélo pas tip top, au contraire, à l’époque en France j’avais un vélo en alu, là j’ai testé pour la première fois un vélo en carbone. ça m’a donné envie de passer à la vitesse supérieure et de changer de velo ensuite!). Attention par contre à bien emmener vos pédales automatiques, gourdes et nécessaires en cas de crevaison qui ne sont pas fournis. Par contre, ils vous font les réglages sans problème. Je me souviens avoir envoyé ma taille avant, ils ont fait quelques rectifications quand j’ai récupéré le vélo.

Résultat, la location est une excellente alternative sans stress de casse ou de transport/vie sur place. Je suis sûre qu’avec cette option, vous avez envie de vous laisser tenter par ce dossard repéré dans un autre pays pas si loin que ça 😉  J’espère que tout cas que cet article vous aidera pour vos prochaines courses. N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire si besoin !

@ très vite

Ne vous arrêtez pas là !

CR Ironman 70.3 Marrakech: Je participe à la 1ere édition !

CR Ironman 70.3 Marrakech: Je participe à la 1ere édition !

Hi,   J’espère que vous allez bien ? Un compte-rendu de triathlon, ça faisait longtemps.En fait, je viens de m’apercevoir…
Ironman: Tout ce qu'on ne vous dit pas

Ironman: Tout ce qu'on ne vous dit pas

Hi, J’espère que vous allez bien ? Aujourd’hui, je vais à nouveau parler Ironman. Mais de quoi va-t-elle encore  pouvoir nous parler?  En…
Barcelone 2018: Je participe à mon Premier Ironman !

Barcelone 2018: Je participe à mon Premier Ironman !

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je vous ai fait attendre, je sais, mais j’avais besoin de digérer cette…

4 réflexions sur “Comment S’organiser pour Participer à des Courses et Triathlon à l’Etranger”

  1. Un article très complet! Bon à savoir: une poignée de companies aériennes ne facturent pas de supplément vélo! Cela vaut le coup parfois de bien regarder et de prendre un billet à la base “plus cher”. Jai testé avec British Airways et comme nous étions 2 voyageurs avec 2 vélos, choisir cette compagnie nous a permis de faire de grosses économies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les actus

Retour haut de page