Compte-Rendu: Semi-Marathon de Marseille

3 avril 2016 - Running - 4 commentaires

Hi,

IMG_7567

 

Il y a deux semaines, je retournais à Marseille, LA ville où j’avais participé pour la première fois à un semi-marathon (souvenirs >>) Déjà 3 ans. Après avoir couru deux années de suite celui de Paris (2014 et 2015), j’ai préféré revenir un peu dans mon cher Sud.

Comme l’an dernier,  ma participation au semi de Marseille s’inscrivait dans le cadre surtout de ma préparation au Marathon de Brighton (j-13 !!!). J’y allais donc plutôt pour faire une jolie sortie longue sur un parcours au paysage plutôt sympathique 😛

J’avais cela dit une petite appréhension car, l’organisation marseillaise n’a pas de chance, il pleut à chaque fois :S. J’avais été un peu traumatisée de ce premier semi marathon sous des trombes d’eau (j’en parle souvent encore en me disant qu’il ne peut pas avoir pire que cette course !) Mais heureusement cette année, l’ambiance et la météo furent bien différentes !

Processed with VSCO with a5 preset

J-1: Retrait des dossards et visite de Marseille

Contrairement à l’édition de 2013, le retrait des dossards était plus pratique puisqu’il avait lieu devant l’Hôtel de ville, juste à côté du Vieux Port. C’était donc facile et fluide de retirer nos dossards : convocation, certification et pièce d’identité, c’était plié.

J’avais donné rendez-vous à quelques unes d’entre vous pour que nous le retirions ensemble. C’était plus sympa, surtout de vivre l’expérience du petit salon arrangé autour et notamment le stand Puma (partenaire de la course) où j’en ai profité pour acheter un brassard de running pour iPhone pour mon grand frère. Pour Noël, je l’avais inscrit au 10km, son premier (Sympa comme cadeau non 😛 ?). L’organisation proposait 3 formats de course ce jour-là : Marathon, Semi-Marathon et 10km. Un peu compliqué à organiser mais les horaires et les parcours étaient différents, permettant que tout se passe en harmonie.

Puisque je ne courais pas le semi-marathon « à fond », nous nous sommes autorisés de « piétiner » un peu le samedi après-midi et sur un coup de tête, nous avons pris le ferry direction l’île du Frioul. Il faisait si beau, si bon, c’était calme. Je trouve ça fou, j’ai vécu cumulé 3 ans à Aix-en-Provence, je venais souvent à Marseille et jamais je n’ai pris le temps de vraiment visiter la région, les calanques…

C’était l’occasion. L’aller-retour ne nous a coûté à peine 5 ou 10 euros je crois, par personne. J’ai eu la chance de m’assoir près d’une dame vivant à l’année sur l’île. Elle a partagé quelques bonnes « adresses ». Résultat, dès que nous sommes arrivés, nous nous sommes dirigés vers le nord de l’île pour piquer-niquer (sans personne) une plage, vu sur les eaux turquoises de la Méditerranéen.

On a un peu randonné pour monter au fort en ruine qui nous offrait aussi une belle vue sur Marseille.

Autant l’aller comme le retour, nous permettait de mieux voir la ville et un petit bout du parcours sur la corniche qui nous attendant le lendemain.

À notre retour, nous en avons profité pour enfin découvrir les docks et les terrasses du vieux port que nous avions raté lors du Marseille-Cassis.  Tout cela avec un soleil parfait, le genre de journée que j’adore : course, dubndiducrew, plage, découverte, shopping hihi

Processed with VSCO with a5 preset

Jour-J:

Levée à 6h30 car le départ de la course est HYPER tôt: 8h15. Personnellement, c’est vrai que ça pique pour un dimanche matin de se lever si tôt, mais au moins la participation à la course ne « mange » pas toute la journée. À Paris, avec un départ entre 9 et 10h,  jamais vraiment à l’heure, il fallait être patient lol. De même, cela nous permettait de nous doucher, changer et de vite retourner voir l’arrivée du Marathon et du 10km. Le top 🙂 pour apercevoir mon frère. Je partage d’ailleurs sur mon Facebook ma technique pour encourager les autres coureurs, si un jour ça vous dit 😉

J’en ai profité pour tester mon petit-déjeuner de marathon (enfin avec des quantités plus light) sans stress avec la vue sur le vieux-port car nous avions réservé un hotel vraiment dans ce coin pour nous rendre sur la ligne d’arrivée (près du Mucem => environ 500-800m de marche) à pieds.

Nous intégrons nos SAS rapidement,  moi 1h45, Matthieu 1h40. J’y retrouve Mathilde et je croise quelques unes d’entre vous 🙂 Le soleil brille, l’ambiance est au rendez-vous. Pas de pression pour moi, je prépare ma montre, mon casque audio, mon iPhone. La première vague part puis c’est notre tour… à l’heure.

Le parcours n’est pas identique à celui de 2013 mais quasiment. En fait, ce qui a changé, c’est Marseille. Bien plus moderne, bien plus belle… C’est un plaisir de voir ce visage qui a évolué si vite et si joliment depuis la dernière fois.

IMG_7565IMG_7563

La course : let’s go 🙂

Nous avions convenu avec mon coach d’une certaine allure, qui me permette quand même de bien m’entrainer pour le Marathon de Brighton SANS me fatiguer, c’est ça le plus important à vrai dire. Objectif d’environ 5min-5min10 du kilomètre. Le parcours du semi-marathon de Marseille est un peu plus compliqué que celui de Paris, puisqu’il y a plus de montées… et moins de descentes pour récupérer (à mon goût lol). Mais le paysage est plus motivant 😛

Bref. Je tiens ce rythme, m’économise dans les premières montées. Je me sens bien, mon coeur n’est pas foufou encore, les jambes suivent et pour la première fois depuis longtemps, je ne vois pas la course passée.

Cela étant dit les 9 premiers kilomètres sont un peu long puisque nous passons au coeur de Marseille et nous enchainons les longues lignes droites, les pavés sur les railles des trams. Pas le top mais, ça reste plutôt roulant après une montée de la République. On traverse la Canebière et on file vers le stade Velodrome avec de bifurquer et d’entrer dans le Parc Borely que je ne connaissais pas DU TOUT et que nous n’avions pas fait en 2013.

Petite nouveauté donc avec ces lacets dans le parc et autour du Chateau. Je suis toujours dans le rythme et le soleil brille toujours malgré les premiers nuages qui pointent le bout de leur nez. Je suis contente d’avoir finalement choisi une tenue légère car il fait vraiment bon. J’ai eu une petite crainte que le vent souffle au début, mais finalement, Marseille conserve une météo clémente.

IMG_7495

On arrive enfin près de la mer que j’attendais avec impatience je dois dire loool. Nous passons le km 15.

Bon le soucis c’est que mer = corniche = MONTÉES et pas des moindres… Elle est longue celle-ci mais tout va bien pour moi. D’ailleurs, je ne me suis pas tant ravitaillée que ça : un peu d’eau et 3 sucres durant tout le semi-marathon. Pour une fois, ça m’a plutôt surprise, surtout lorsque, passé le 16eme km, je me sentais toujours aussi fraîche.

Je fais quelques calcules dans ma tête : le temps que j’ai mis jusqu’à présent, le nombre de kilomètres qu’ils restent. Résultat, je me dis que je peux accélérer sans me mettre dans le rouge pour peut-être faire un joli record.

C’est à double tranchant ce genre de décisions car je ne voulais pas brûler trop de carburant. ça reste une sortie longue pour le marathon de Brighton. L’objectif n’est pas de faire des folies. Néanmoins, c’était aussi tentant de tester mes jambes, mon coeur pour découvrir si j’avais un second souffle, si je pouvais me renouveler, si j’avais encore les jambes, si je pouvais me dire « et si je faisais le double » (ce qui sera le cas dans deux semaines LOL)

Donc j’accélère, et je me rends compte que mes jambes sont d’accord, mon coeur aussi. Je suis surprise par la remontée au 19eme km mais je garde le rythme. C’est drôle, durant cette course, je n’ai pas trop ET je ne me suis pas trop fait doubler. Les coureurs ont donc globalement tous respectés leur SAS. Là pour une fois, je double les coureurs en ayant changé mon rythme. J’AVOUE je prends un petit plaisir à ça. ça fait plaisir de doubler, çå fait du bien au moral.

Dernier virage, on passe le 20eme km, nous arrivons sur le vieux-port. Les gens sont enfin vraiment là pour nous encourager. C’est un peu le point noir à Marseille, pas beaucoup de monde pour nous encourager.

Processed with VSCO with a5 preset

Je portais:short Reebok, baskets Zoom Structure, T-shirt et Chaussettes Nike

Je tiens mon rythme car je sais depuis le dernier km que je devrais pouvoir battre mon dernier record établi l’an dernier au semi de Paris. C’est fou tous les progrès que ces deux préparations au marathon permettent de faire. Vais-je y arriver ?

Dernière ligne droite et YEAH : Record battu > 1h47 et 07secondes.

Je suis hyper contente et en plus, je tire pas la tronche comme Matthieu qui lui aussi bat son record. Enfin je ne tire pas la tronche dans le sens, je ne me suis pas mis dans le rouge, mes jambes ne sont pas fatiguées, j’aurais pu continuer je crois. TOUT VA BIEN OUF. Je bats mon record alors que ce n’était pas l’objectif.

Nous récupérons nos jolis médailles, une bouteille d’eau, des fruits, des haribos, du chocolat. Le ravitaillement d’arrivée est parfait et les bénévoles toujours autant adorables. Contrairement à 2013, chaque course a sa propre médaille (10km, semi et marathon). Normal 😉 je vous dirais mais avant ce n’était pas le cas.

IMG_5387

Elle n’est pas belle cette médaille ? Moi je l’adore hihi

En somme : organisation au top, ravitaillement et parcours PARFAIT… Le seul petit hic vu que je n’étais pas hyper concentrée : pas beaucoup de monde pour nous encourager. Il y a donc moins d’animation qu’à Paris certes, mais nous avons quand même quelques petits concerts sympathiques qui ponctuaient la course. L’arrivée sur le vieux-port était heureusement TRES animée. Le plus drôle était sur la Corniche avec tous les cafés, les gens nous encourageaient depuis la terrasse, mangeant leur petit croissant, buvant leur café. Ambiance marseillaise 😉

La mer et le soleil nous tenaient compagnie de toute façon. ça c’est juste couvert vers 10h pour l’arrivée. Lorsque mon frère arrivait pour 12h sur le 10km (départ à 11h), le soleil était de retour pour lui. En l’attendant, nous avons encouragé les autres coureurs… c’est bien aussi de prendre ce temps-là aussi.

Alors si un jour, Marseille vous tente pour une course, je vous recommande celle-ci avec GRAND plaisir. Vous redécouvrirez la ville, le soleil et pour vraiment pas cher. Si je me souviens bien, j’ai payé mon dossard 25 euros. Imbattable VS Paris non 😉 ?

Avez-vous participé au 10km/semi/marathon de Marseille  ? tentées d’y participer ?

à très vite

PS: Psss BON PLAN,  Il y a -30% sur TOUT le site i-Run avec le code promo IRUN30

PS2: Il y a un super concours sur mon Instagram pour gagner votre tenue de training Asics >>>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires

  • Repondre Flo23run 3 avril 2016 à 20 h 13 min

    Bonjour Anne,
    Félicitations pour cette super course! Je te souhaite d’atteindre ton objectif sur ton marathon car tu as l’air très bien partie et très motivée!
    C’est un véritable plaisir de suivre ton blog presque tous les jours, de lire des articles variés, et d’y sentir la passion du running!! Merci donc pour ces articles qui sont toujours chargés de pleins d’ondes positives et toujours très intéressants (le challenge abdos du week end était d’ailleurs super pour changer des traditionnels exercices de PPG!!).
    Bon courage pour ton marathon!! 🙂

  • Repondre Kakou1983 4 avril 2016 à 14 h 59 min

    J ai participé au 10k de Marseille , le parcours etait HYPER agréable , il est vrai quil n y avait pas trop de monde pour encourager (j avais le semi de Paris 15 jours auparavant ) mais le paysage était très motivant 🙂 merci pour ton compte rendu Anne:)

  • Repondre cerise 5 avril 2016 à 9 h 43 min

    Coucou Anne! Très joli compte rendu, toujours autant de plaisir à te lire 🙂
    Je serais assez curieuse (si tu es motivée à partager ça!) de savoir ce que tu prévois comme petit déj’ d’avant-semi ou avant-marathon… Je prépare mon premier semi pour l’automne et j’hésite entre mes deux grands classiques (pancakes complets au sirop de poire, ou porridge aux fruits secs et noix). Tu nous referais pas un petit billet nutrition? 🙂
    Bises,
    Cerise

    • Repondre Anne 5 avril 2016 à 15 h 03 min

      Coucou Cerise et merci 🙂
      Yes c’est une bonne idée de sujet je vais le faire
      Pour te repondre, sur semi-marathon: personnellement, banane et barre de céréales faite maison, un peu de thé vert. Je mange leger mais c’est hyper personnel comme habitude.