J’ai testé: les Baskets de trail Adidas Terrex Two Primeblue

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager mon test d’une paire de baskets de trail engagée (yes yes). Comme j’en ai parlé dans cet article >> l’industrie du sport est encore très en retard quand il s’agit de nous proposer de l’équipement respectueux de l’environnement. Lors de mon test de la Salomon Index 01 >>,  je vous expliquais qu’il est encore très complexe de proposer une basket à la fois engagée, confortable et performante.. sans vous blesser.

NOTE: La paire m’a été offerte par I-run.fr, mais je suis libre sur ma création de contenu. C’est moi qui ai pris la décision de vous écrire ce post. 

Heureusement, les marques font des efforts. C’est le cas d’Adidas qui s’est engagé, dès 2024, à n’utiliser que des plastiques recyclés pour ses produits. Adidas a déjà créé 2 matières durables que la marque utilise dans ses produits: Primegreen et primeblue. Je vais rentrer dans les détails afin que vous puissiez faire un choix éduqué si jamais vous vous dirigez sur leurs produits 🙂

  • Primeblue est un matériau recyclé haute performance, conçu en partie à base de Parley Ocean Plastic, une matière créée à partir de déchets plastiques recyclés qui ont été collectés sur les îles, les plages et le littoral, pour éviter la pollution des océans. Les produits confectionnés avec Primeblue contiennent 40% minimum de matériaux recyclés.
  • Primegreen est une solution pour éviter l’utilisation de polyester vierge. Créé à partir d’éléments recyclés, Primegreen est une gamme de matériaux haute performance offrant une alternative plus durable mais toujours résistante.

Pour encore plus d’information, rendez-vous par-ici >>. À savoir qu’en 2021, nous savons déjà que 60% des gammes Adidas sont produits avec du polyester recyclés (Primeblue).

Pour revenir à la chaussure du jour, l’Adidas Terrex Two Primeblue, comme son nom l’indique est en partie fabriquée à partir de polyester recyclé. Mais une basket n’est pas qu’en polyester, donc dans les faits 50 % de la tige est textile, 75 % du textile est confectionné en fibre Primeblue. Il n’y a pas de polyester vierge

Ce qui donne côté composition de la basket..

  • La semelle extérieure en caoutchouc (Continental) qui en théorie assure une adhérence sur les surfaces mouillées, sèches ou rocailleuses (primordiale en trail !)
  • La tige est en tissu “primeknit” (sans aucune couture) qui allie confort mais aussi liberté de mouvements. Ce serait cette partie qui serait donc en “primeblue”.
  • La semelle intermédiaire est en mousse.. dite LightStrike. Bon on en sait pas plus sur sa composition mais côté performance, cette mousse est dite réactive. Elle est un gage d’un bon amorti permettant un fort retour d’énergie tout en visant à préserver les articulations grâce à sa forte capacité d’absorption des chocs.

Ce serait cool qu’Adidas propose une meilleure transparence sur la composition exact de chaque partie de la basket afin que nous comprenons mieux où sont faits les efforts et où ils restent des efforts à faire 🙂

Je vous re glisse quelques infos concernant le polyester recyclé:

Pour rappel, les composants de la baskets sont  des matières synthétiques dérivées de pétrole. C’est le cas du polyester qui est LA  matière principalement utilisée dans l’industrie du sport, mais qui se dégradent très difficilement, voire pas du tout, dans l’environnement.

Adidas, en utilisant du polyester recyclé, d’un part, évite l’utilisation de nouvelles ressources naturelles et l’impact de leur production, d’autre part, le processus de recyclage des déchets des océans pour produire ce polyester permet de réduire l’impact global de la production de la basket. Pour rappel, 30% de la pollution des océans est liée au polyester.

Le débat dans la mode éthique au sujet du polyester recyclé est assez animé. Le polyester recyclé demeure un choix plus éthique car il permet de re utiliser des déchets, notamment ceux issus de l’océan et d’éviter la pollution de créer une. Vous pouvez en apprendre plus à ce sujet par-ici >> Mais, le polyester recyclé est pour le moment la seule solution “durable” (je mets de grosses guillemets)car il n’existe pas encore de réelles solutions dans le sport pour remplacer cette fibre. Vous pouvez en apprendre plus sur la problématique du polyester recyclé par-ici >>

Voilà pour la théorie sur le modèle. Donc, on est effectivement sur une basket “engagée” mais pas encore écologique. Néanmoins, je crois qu’il vaut mieux acheter une basket “qui fait des efforts” plutôt qu’une qui n’en fait aucun. Je préfère tout de même être bien transparente et ne pas vous “sur-vendre” l’engagement d’Adidas, il a le mérité d’exister contrairement à d’autres marques.

Passons à mon test 🙂 !!!

Toujours en théorie mais cette fois côté technicité:

  • Foulée: Neutre
  • Surface: Chemin
  • Drop : 6 mm
  • Poids : 253 g en taille 40 (elles sont HYPER LEGERES)

En pratique:

J’ai testé les baskets ce printemps entre mai, juin et jusqu’à tout début juillet. J’ai réalisé quasiment toute ma préparation à la PDA (mon compte-rendu par-ici>>) avec. Elles ont donc pris pas mal de kilomètres et de dénivelé dans les dents… pardon sous la semelle. Je dois le dire j’en ai été assez contente et agréablement surprise. Je craignais que l’amorti soit un peu mou, que je sente trop le sol, en fait il est vraiment exactement comme j’aime: dynamique, dur mais pas trop, de bonne sensations sur les cailloux. Bref, un petit coup de coeur alors que, vous me connaissez, j’ai parfois dû mal à sortir de ma zone de confort dès que j’ai trouvé une paire de baskets qui me plaît.

Je tiens à rappeler avant de commencer que c’est mon avis, forcément subjectif mais j’essaie de vous donner un max d’information:

A quel runner/runneuse s’adresse la Adidas Terrex Two Primeblue?

Tout d’abord c’est une basket pour le trail et les chemins. Elle pourra donc vous suivre sur des sentiers mais aussi en haute montagne. Je dirais que c’est une paire assez dynamique donc je la dirigerais plus sur des personnes assez sûres de leurs appuis car elle est plus faite pour des trails rapides et “courts” (max 20-30km)

Même si elles sont très stables, très légères, très confortables… au-delà de 3h d’effort, la foulée est naturellement moins aérienne, les pieds plus lourds et c’est là, où elle va moins bien accompagner votre fatigue. Enfin, je ne les ai pas trouvées très performantes côté rocher/sol mouillé :/ c’est pour ça qu’il faut vraiment être sûr de soi.

Si vous faites des sorties courtes/moyennes, que vous n’avez pas trop de soucis de foulée (ou des semelles), que vous avez le pied sûr, que vous aimez la vitesse sur chemin, elles seront parfaites pour vous.

À l’inverse, si vous faites des sorties vraiment très longues, que vous avez le pied un peu lourd, que vous avez souvent tendance à “vous faire les chevilles” en trail, des petites glissades, elles ne seront pas bien adaptées.

Côté pratique :

Alors commençons côté semelle car c’est le plus important en trail.  Adidas vante la semelle extérieure en Continental “entièrement recouverte par des crampons en caoutchouc ultra résistants.” Effectivement il y a des petits crampons, mais rien de foufou par rapport à d’autres baskets. Ces crampons sont même plutôt microscopiques par rapport aux attentes que l’on peut avoir sur des baskets de trail. Côté adhérence, ça a été un peu le point décevant. Oui ça adhère mais pareil, ce n’est pas la folie. J’ai même trouvé que j’avais dû mal à retrouver de l’adhérence rapidement après avoir un peu glissé sur des gravillons. Plus le basket vieillissait, plus c’était difficile.

Néanmoins, ça reste une basket vraiment performante dans laquelle j’avais confiance en descente, sur terrain sec.. car sur terrain humide, elle n’était vraiment pas dans son élément.

Comme pour toutes les baskets de trail, il y a un renfort positionné au niveau des orteils afin de les protéger, de lutter efficacement contre l’abrasion (quand vous tapez contre les rochers en montant par exemple) mais aussi et surtout d’améliorer la durabilité du modèle (coucou les trous et les griffures). Je dois dire qu’après 3 mois de grosses utilisations en montagne, il n’y a aucune trace d’usure, de griffure pouvant mener à un potentiel trou alors que ce n’était pas gagné. Pour rappel la tige (le dessus de la basket) est en mesh (sorte de tricot), ce qui n’est clairement pas le choix le plus logique et stratégique pour une basket de trail. On tape sur les rochers, on frotte, on se prend des racines, on va dans l’eau, la poussière s’accumule. Au final, celui-ci est vraiment résistant… Et quel confort !! J’en parle plus en détail dans la section d’après. Le seul hic, c’est la poussière qui rentre et stagne sous les orteils (oui j’ai couru dans des chemins hyper poussiéreux).

Sur ma pratique et mon entrainement avec, je les ai adorés sur mes trails peu techniques. J’ai poussé les sorties jusqu’à 30km avec et c’est là où je me suis rendu compte que pour moi, je ne pourrais pas les porter plus longtemps. Je crois qu’elles ne sont pas faites pour ça. Elles sont hyper dynamiques, hyper réactives mais dès que la sortie est longue, fastidieuse, elles n’aident pas.

Côté confort:

Dès le début de mon utilisation, c’est son confort associé à son dynamisme qui m’a séduit: route, sentier, chemin escarpé, elles répondent toujours présentes. Il est vrai que ce sont des baskets assez stables mais qui exigent tout de même de votre part de garder une certaine forme dans votre foulée. C’est pourquoi, dès que vous fatiguez un peu, comme je le disais plus haut, elles risques de moins encaisser et vous accompagner durant ces moments jamais hyper agréables.

Petit retour sur sa tige en Primeknit/mesh/truc bidule tricoté : oui c’est confortable, genre c’est la première fois que je courais en trail avec cette technologie qui est plus associée à la route. À savoir que cette techno n’est pas trop adaptée à l’hiver ou l’humidité. En été, au printemps c’est super pour garantir une bonne respirabilité. Il y a un rembourrage au niveau du talon, une languette qui monte haut pour permettre un ajustement parfait.

Alors soit on adore cette effet chausson, soit on aime pour quelques kilomètres puis notre pied exige plus de maintien, plus de protection. C’est en fonction, perso, j’ai adoré l’effet chausson puis après 2-3h d’effort ou 20-30km, mon pied n’est pas content.

Le prix ? 160 euros mais elles sont soldées à  >>

Conclusion

Oui car vous vous demandez après toutes mes réflexions nébuleuses sur la basket : j’aime ou pas ? Malgré ses petits défauts  me forçant à classer cette paire pour les chemins faciles, les trails courts/moyens et les personnes plus expertes /intermédiaires dans leur pratique, je l’ai adoré, vraiment. Un coup de coeur pour ce modèle!

Elles sont belles (oui c’est un critère, le coloris Homme et femme est identique), elles sont résistantes, elles sont dynamiques, elles sont performantes, elles sont un peu engagées tout de même (GREEN FLAG). Personnellement, elles ont répondu à tous mes besoins d’entrainement au printemps, je les ai mises de côté uniquement lors que j’ai augmenté la durée de mes séances pour un autre objectif trail de l’été (qui n’a pas eu lieu à cause de ma blessure au dos snif). Si vous pratiquez le trail depuis quelques saisons, que vous aimez les paires assez dynamiques, je vous les conseille vraiment. Vous risquez d’être surpris.e 😉

 Bien sûr ça reste mon avis, alors n’hésitez pas à partager votre retour si vous les avez testées !

@ très vite

Ne vous arrêtez pas là !

10 Préjugés sur le Trail (et mes réponses)

10 Préjugés sur le Trail (et mes réponses)

Hi, J’espère que vous allez bien? Ça fait maintenant plusieurs années que je fais du trail. Malheureusement, cette discipline est…
Compte-Rendu Maxi-Race Annecy: Marathon Expérience 44km et 2450m de D+

Compte-Rendu Maxi-Race Annecy: Marathon Expérience 44km et 2450m de D+

Hi, J’espère que vous allez bien ? Il y a 2 semaines, j’ai pris le départ de la Marathon Expérience,…
Randonner Seule: Mes conseils et précautions

Randonner Seule: Mes conseils et précautions

Hi, J’espère que vous allez bien ? Aujourd’hui je souhaitais vous partager quelques conseils pour vous lancer et faire votre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

No feed

Les actus

Retour haut de page