J’ai testé: la Salomon Index 01, la première baskets de running recyclable

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Je reviens avec un petit test d’une basket qui a fait pas mal parler d’elle à sa sortie: la Salomon Index 01. Et pour cause, c’est la première basket de running “prête” à être recyclée de la marque. L’objectif de l’article est de vous partager mon décryptage mais aussi mon avis après avoir couru avec quelques semaines.

Pour info: la paire m’a été offerte par I-run.fr, mais je suis libre sur ma création de contenu et c’est moi qui ai pris la décision de vous écrire un post. En effet, comme je l’ai expliqué dans cet article >> l’industrie du sport est encore à la ramasse quand il s’agit de nous proposer de l’équipement respectueux de l’environnement. La basket est clairement un bastion limite imprenable des matières végétales. Pour cause, il est très complexe de proposer une basket engagée…et performante car une basket de sport ce n’est pas que de l’esthétisme ou de la composition, c’est aussi ce qui vous permet de courir confortablement, longtemps et sans vous blesser. Veja a tenté le coup (j’avais partagé mon test par-ici) et s’est un peu cassé les dents. Certes le modèle est satisfaisant mais pas “performant”. La nouvelle version de la marque devrait corriger ses faiblesses, mais je n’ai pas de retour à vous faire sur ce point.

En somme, peu de grosses marques se lancent vraiment sur le secteur de la basket “écologique”. D’ailleurs, aujourd’hui, ce n’est pas vraiment une basket écologique dont je vais vous parler, juste d’une basket qui se recycle et dont la marque prend en charge cette fin de cycle de vie.

Ah oui car une fois qu’une marque vous a vendu sa paire de baskets, débrouillez-vous pour la recycler une fois qu’elle est immettable. Je précise bien ‘immettable’ car bien entendu, on peut toujours porter une vielle paire de baskets de running pour marcher, jardiner ou en faire don (pensez à runcollect>>), mais cela ne résout pas la question de sa fin de vie et de tous les matériaux synthétiques qu’elle embarque. Les baskets actuelles sont en fibres synthétiques et /ou fibres synthétiques recyclées. Elles sont rarement recyclées car elles trouvent peu ou pas les filières qui pourraient les prendre en charge.

Voilà à peu près où nous en sommes actuellement.

Passons au concept de la Salomon Index.01 : “prête à être recyclée”, elle embarque un mesh en polyester recyclé, comme comme des bouteilles en PET ou des déchets de matériaux, (je schématise mais le mesh est le dessus de la chaussure) et une semelle en TPU (matière synthétique donc mais recyclable). Cette mousse est dite, par Salomon, “durable” mais elle n’a rien de durable au sens environnemental mais plutôt au sens de son utilisation afin de lui assurer une “longue vie” et de résister à l’abrasion des routes et l’usure du temps tout simplement.

Donc, pas de matière écologique en soi mais une conception engagée, un peu écologique à 50% (le mesh) et une prise en charge de la marque de cette 2nd vie car à réception, il vous faudra enregistrer la paire… puis une fois que vous lui en avez fait voir du chemins et des kilomètres, vous la renvoyez à Salomon. La marque s’est engagée à la recycler, notamment en chaussures de Ski dans leurs usines en France (pour le marché européen).

En somme, toute la basket est pensée pour simplifier ce processus de recyclage: unisexe, pas de couleurs, une composition simple. Elle peut être rapidement démontée pour être recyclée.

Voilà la théorie… et voici mon avis sur le concept:

OK, il faut le reconnaître, c’est un bel effort de la part de Salomon de proposer une baskets engagée ET d’en assurer tout son cycle de vie, surtout jusqu’à la fin de celui-ci. Aucune marque de sport auparavant ne considérait “la fin de vie” de son produit, là c’est différent. Personnellement, je pense actuellement à la fin de vie de tous ces nouveaux modèles à plaque de carbone qui vont être particulièrement compliqués à recycler. Silence total. Mais revenons à l’Index.01: ce n’est pas une basket “écologique” dans le sens où elle est composée à partir de matières synthétiques, dérivées de pétrole. C’est le cas du polyester qui est THE matière  utilisée dans l’industrie du sport, mais qui  se dégradent très difficilement, voire pas du tout, dans l’environnement. Il faut donc éviter de les jeter, essayer au maximum de les recycler et surtout allonger leur durée de d’utilisation.

En recyclant le polyester ET surtout en utilisant du polyester recyclé, d’un part, on évite l’utilisation de nouvelles ressources naturelles et l’impact de leur production, d’autre part, on permet de limiter la création de déchets et la pollution grâce à leurs réutilisation ou l’absence de production de polyester. Pour rappel, 30% de la pollution des océans est liée au polyester.

Le débat dans la mode éthique au sujet du polyester recyclé est assez animé. Le polyester recyclé demeure un choix plus éthique car il permet de re utiliser des déchets, notamment ceux issus de l’océan et d’éviter la pollution de créer une. Vous pouvez en apprendre plus à ce sujet par-ici >> Mais, le polyester recyclé est pour le moment la seule solution “durable” (je mets de grosses guillemets)car il n’existe pas encore de réelles solutions dans le sport pour remplacer cette fibre. Vous pouvez en apprendre plus sur la problématique du polyester recyclé par-ici >>

Donc en résumé, Salomon est au max côté mesh en utilisant le polyester recyclé en considérant les matières “engagées” ET performantes qu’il y a sur le marché actuellement. …. En attendant une nouvelle innovation n’est-ce pas 😉

Côté semelle, on est sur du 100% matière synthétique: du TPU dans lequel a été injecté de l’azote. Rien de très naturel, mais Salomon assure le recyclage et surtout s’engage sur la résistance pour que vous puissiez utiliser longtemps vos baskets. C’est aussi un engagement pour le consommateur de “garder” sa paire de baskets dans le circuit.

En résumé, c’est un grand pas à la hauteur de l’industrie du sport, mais encore “pas assez” ambition car c’est un concept. Nous ne sommes pas sur une innovation de matière. Bien sûr rien n’est parfait et je trouve ça déjà génial, d’autant plus que Salomon n’essaie pas de “green washer” cette baskets en la sur-vendant. L’argument est clair: c’est une paire prête à être recyclée et qui aura un suivi, dont le cycle de vie a été réfléchi. Une sorte d’économie circulaire en somme. Il y a d’ailleurs peu de communication sur le mesh en polyester recyclé. Je pense que l’innovation réside dans cette responsabilité produit.

Toujours en théorie mais cette fois côté technicité:

Poids : 285g (varie en fonction de la pointure, mais c’est le poids pour un 42)
Matériels: TPU, polyester
Drop : 9 mm (plutôt normal pour ces baskets)
Foulée : Neutre
Surface : Route

En pratique: Mon test de la Salomon Index.01 

Bon le plus important c’est savoir ce qu’elle a dans le ventre ! Je tiens à rappeler avant de commencer que c’est mon avis, forcément subjectif mais j’essaie de vous donner un max d’information:

A quel runner/runneuse s’adresse la Salomon Index.01 ?

Pour moi, c’est une pratique amateur avec des sorties courtes et moyennes, voir jusqu’au semi-marathon sans problème. Si je devais les comparer d’ailleurs à une autre paire sur le marché, bah je n’y arrive pas lol car elles ne correspondent pas du tout aux baskets vers lesquelles j’aime me tourner pour la route (j’aime les baskets très fermes mais un grand retour d’énergie)

Matthieu, qui l’a testé aussi, la compare aux Adidas SL20 car elles sont légères mais avec un amorti ferme.

Côté semelles orthopédiques, pas de soucis, elles s’adapteront sans problème à votre correction. J’ai pu retirer sans problème la semelle de propreté pour y glisser les miennes.

Si vous courez un peu sur chemin, si votre foulée a des petits couacs (aka pas universelle), si vous préparez de la longue distance comme le marathon, je ne pense pas qu’elles puissent suivre. Je crois qu’elles sont conçues pour une pratique route, régulière, courte….Pour moi, elle est idéale sur des runs de 5-10km assez tempo sur route, mais  on met un peu de côté les runs “endurance” car elles ne sont pas hyper confortables. Elles tapent beaucoup.

Côté pratique :

Je l’ai testé sur chemin…. ce n’est vraiment pas son univers. On sent les cailloux, l’épaisseur de la semelle devient vite compliqué en descente. Elles ne sont pas très stables, surtout en descente et chemin accidenté. Donc oubliez, par contre sur route, c’est là qu’elles seront plus à l’aise. Elles sont hyper légères, confortables, stables mais fermes dès qu’on adopte une allure un peu soutenue.

La semelle n’est vraiment pas souple, ce qui peut vite être désagréable sur des runs “doux”, à l’inverse quand on va chercher un peu de vitesse, on sent un meilleur accompagnement sur le déroulé du pied MAIS l’amorti n’est pas très dynamique. Il est ferme… mais mou côté retour d’énergie. Ce qui rend cette paire “assez exigeante”

Je les ai testées sous la pluie (oui oui), il n’y a pas de dérapage, attention aux lignes blanches cela dit… et surtout, elles ne sont pas résistantes à l’eau. Vous aurez vite les pieds mouillés, mais bien aérés, la basket ne s’alourdit pas. Zero signe de fatigue en terme d’usure après ces sorties moins “faciles”.

Côté confort:

Même si la paire n’est pas trop adaptée à la compétition, je les trouve confortable mais… assez étroites. Salomon met en avant le concept des lacets plats qui atténuent les points de pression au niveau du cou-de-pied tout. Personnellement, je trouve que les lacets sont difficiles à faire ou défaire. C’est du détail mais ça peut vite être énervant. 

Au-delà de ça, je n’ai souffert d’aucun frottement ni d’ampoule même durant les premiers runs. Le fit est parfait autour du pied. On sent qu’elles sont très aérées et adaptées à l’été. Le blanc n’est pas si salissant si vous courez… sur route. On sent que la basket a été conçue pour bien accompagner le déroulé du pied, mais était-ce nécessaire vu qu’elles ne s’adressent pas aux hautes performances? J’ai la sensation que si je me force à maintenir la foulée légère, la basket m’accompagne mieux… mais c’est bien plus fatigant lol Est-ce vraiment l’audience qu’elle recherche ?

Le prix ? 200 euros (ouille !)

Conclusion

Oui une conclusion car je suis partie dans tous les sens lol car j’ai vraiment eu du mal à cerner la cible de la Salomon Index.01 (au-delà des personnes sensibles à l’environnement ou comme dirait la marque “d’aligner votre pratique quotidienne du running avec vos valeurs”): pour qui  ? pour quelle pratique ? Personnellement, ce ne sont pas des baskets qui me conviennent dans ma pratique en général car je fais beaucoup de chemin (même quand je cours sur route, je passe sur du chemin), je fais beaucoup d’endurance fondamentale, moins de tempo et surtout, malgré mes semelles, elles ont un maintien quasi-inexistant du pied. Résultat, je peux courir 5…8..10km pas plus au risque de me faire mal aux genoux. Donc foulée pronateur, supinateur, des bobos, c’est non.

Elle demeure résistante, belle malgré son originalité 😉 Alors, pour qui ? Je dirais les personnes qui débutent (mais mettre 200euros quand on débute ?), pour les personnes qui courent régulièrement sur route au max 10-15km et qui n’ont aucun soucis de bobo ET aiment aller chercher un peu de vitesse. Mais elles sauront s’adapter à des runs plus lents, mais pas de longue distance, vraiment pas.

Personnellement, je vais continuer à l’utiliser sur mes runs courts sur route (j’en fais pas mal avec Pippa justement) et aussi pour du lifestyle afin de “rentabiliser” son cycle de vie.  Bien sûr çå reste mon avis, alors n’hésitez pas à partager votre retour si vous l’avez testé 😉

@ très vite

Ne vous arrêtez pas là !

Trail: Les Indispensables dans mon Camel /Sac d'Hydratation (Matériels Obligatoires et plus)

Trail: Les Indispensables dans mon Camel /Sac d'Hydratation (Matériels Obligatoires et plus)

Hi, J’espère que vous allez bien ! On se retrouve aujourd’hui pour un article que vous me demandiez depuis un…
CR Lavaredo Ultra Trail Dolomites: Retour sur La Cortina 48km,  2600m D+

CR Lavaredo Ultra Trail Dolomites: Retour sur La Cortina 48km, 2600m D+

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je suis contente de vous retrouver aujourd’hui pour (enfin) vous raconter le Cortina…
Compte-Rendu: La Saintelyon Solo, 81km de pluie et de boue

Compte-Rendu: La Saintelyon Solo, 81km de pluie et de boue

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je suis contente de vous retrouver aujourd’hui pour vous partager enfin mon compte-rendu…

2 réflexions sur “J’ai testé: la Salomon Index 01, la première baskets de running recyclable”

  1. Je trouve ça dommage qu’il faille choisir entre écologie ou compte en banque. Dernièrement j’ai repéré des basket de ville en matières recyclées et elles étaient plus chères que des chaussures en “nouvelle” matière. Pas facile d’être engagé écologiquement parlant quand TOUT coûte plus cher. C’est vraiment dommage…
    Sinon rien à voir, mais je salue les photos sans filtre, avec poils et peau pas lisse #lavraievie

    1. Merci Audrey et je te rejoins totalement pour le prix.
      Après, tout le marché du running a subi une grosse inflation sur le prix des baskets, 200 euros çå reste parmi les plus chères mais dans la tranche “habituelle” malheureusement des nouveaux prix ;(

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

No feed

Les actus

Retour haut de page