Avis: J’ai Testé le Baskets de Running Ecologique : Veja Condor

14 octobre 2019 - Running - 14 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend ? Je suis de retour de quelques jours de vacances avec ma Maman (oui entre septembre et octobre j’ai pas mal de petites vacances j’avoue lol) Je vous retrouve aujourd’hui pour un test de baskets mais pas n’importe lequel ! Je dois vous avouer que j’ai passé les derniers mois à tester 3 paires différentes de baskets, donc preparez-vous à lire quelques tests par-ici.

Début septembre, Veja a sorti sa première baskets de sport et plus particulièrement de running. Personnellement, je connaissais déjà bien la marque pour son engagement durable sur les baskets « mode » que ce soit en utilisant des matériaux recyclés ou innovants ou encore en ayant un impact économiquement positif à tous les stades de productions. D’ailleurs, Veja propose aussi toute une gamme de produits Vegan :). Je précise que cet article n’est aucunement sponsorisé, j’ai cependant reçu la baskets Condor (c’est son petit nom) gratuitement pour le cadre de mon test. J’avoue avoir été hyper curieuse de la tester.

J’apprécie beaucoup la démarche globale de la marque et la voir se lancer (enfin) sur le running me rejouissait ! Après quelques séances de test, je suis donc heureuse de vous partager mon avis complet 🙂

Voici en théorie ce que la marque nous annonce sur le modèle Condor:

« La 1ère running post-pétrole. »

En effet, même si elle n’est pas 100% sans dérivés de pétrole, elle fait faire un bond de géant aux baskets de running en proposant: – une tige en Alveomesh (100% bouteilles plastiques recyclées)
– une Structure de maintien talon en Pebax RNew (100% huile de ricin)
– une doublure intérieure en jersey (33% coton biologique & 67% polyester recyclé)
– une semelle intérieure en caoutchouc sauvage (12%), bouteilles plastiques recyclées (12%), jute (12%), E.V.A. recyclé (8%), E.V.A. (56%)
– une semelle intermédiaire en canne à sucre (22%), déchets de riz (15%), huile de bananes (8%), E.V.A. (55%)
– une technologie d’amorti en L-Foam (50% latex naturel du Brésil & 50% latex synthétique en espérant que les prochaines modèles soient en 100% naturel)
– une semelle extérieure en caoutchouc sauvage d’Amazonie (30%) et déchets de riz (31%)

Je ne sais pas si vous vous êtes déjà penchées sur la composition de baskets « conventionnelles », personnellement, j’en ai totalement conscience mais elles sont composées à 100% de plastiques/dérivés de pétrole… Peu ou pas de marques proposent de baskets de running « écologiques »

Toujours en théorie mais cette fois côté technicité:

Poids : 315g pour une taille 42 ( donc un peu moins pour la femme, c’est très léger !)
Matériels: 53% bio sourcée et recyclée
Drop : 10 mm
Hauteur talon : 27 mm
Hauteur avant pied : 17mm
Foulée : Neutre
Surface : Route/Chemin boueux

En pratique:

A quel runner/runneuse s’adresse Veja ?

Après mon test, je confierai ces baskets du débutant au confirmé (jusqu’à 40-50km semaine), des sorties de 5-8km au semi-marathon sans problème. Si je devais les comparer d’ailleurs à une autre paire sur le marché ce serait certainement les Pegasus « route » de Nike

Enfin, si comme moi, vous portez des semelles, pas de soucis, elles s’adapteront sans problème à votre correction. J’ai pu retirer sans problème la semelle de propreté pour y glisser les miennes. J’ai d’ailleurs été agréable surprise de la composition de ces semelles (avec notamment de la « corde ») ce qui est un énorme changement par rapport à des baskets classiques.

Si vous vous apprêtez à préparer un marathon, oubliez par contre les Veja. Elles ne pourront pas vous accompagner. Elles sont robustes mais je ne pense pas qu’elles tiendraient la préparation + le marathon. Veja d’ailleurs ne les a pas conçu dans ce sens mais bien pour une pratique régulière plus plaisir.

C’est drôle j’ai l’impression de vous donner mon avis sur une voiture lol

Test drive : quel est le terrain de la Veja Condor ?

Elles sont clairement plus à l’aise sur route. C’est là où vous trouverez leur légèreté (assez impressionnante d’ailleurs) leur confort ET leur dynamisme. Enfin, elles ne sont pas des baskets “souples”, la semelle est vraiment dure et stable. Attention dure mais “sans taper” le sol.

Perso, c’est ce que j’aime et je souhaite avoir d’une basket car j’ai une foulée qui n’est clairement pas parfaite. Même avec mes semelles j’ai besoin d’un vrai maintien de mon pied. Elles le fournissent sans problème même si Veja indique qu’elles s’adressent à une foulée universelle. Elles sont stables et maintiennent votre stabilité en course… sur route.

Cependant, vous me connaissez, moi je cours de moins en moins sur route. Je les ai donc emmenées sur d’autres terrains.

Sur petit chemin type parc urbain, stabilisé, elles sont toujours à l’aise. Pas de soucis.

J’ai pu effectuer une fractionné sans problème. Elles sont vraiment légères.

Par contre dès que l’on s’aventure sur des chemins (pas du trail mais il y a de la caillasse et des racines), elles sont moins dans leur élément. On sent les cailloux, l’épaisseur de la semelle devient vite compliqué en descente. Elles demeurent stables mais le confort n’est plus trop au rendez-vous. Elles ne sont pas faites pour ça, il vaut mieux être raisonnable et reste sur route ou petit sentier carrossable.

Je n’ai pu les tester sous la pluie (team sudiste), au vue de la semelle, il n’y aura pas de soucis de dérapage par contre la sur-chaussure, bien qu’un peu protégée n’est pas imperméable.

Enfin, je n’ai pas de recule sur la paire. Ça fait 3 semaines que je l’ai: est-elle plus fragile qu’une paire conventionnelle ? Est-elle plus ou moins durable ? Est-elle résistante ? Je ne pourrai le dire que dans quelques semaines. En tout cas, pour le moment, les Veja Condor ne montrent pas de signe d’usure prématuré par rapport à une autre paire.

Et côté confort ?

Les Veja Condor offre une large place à l’avant pour les orteils. Je trouve qu’elles sont même un peu plus larges que la moyenne. Ce qui est agréable lorsque le pied gonfle en fin de sortie.

Je n’ai souffert d’aucun frottement ni d’ampoule même durant les premiers runs. Je pense néanmoins que la languette est un peu mal fichue. Elle est assez épaisse et a tendance à bouger sur l’un ou l’autre côté pouvant entraîner des frottements. Dès le début, j’ai noué plus haut les lacets pour prévenir ce problème. Elle n’a pas bougé mais faites-y attention.

Le look alors ?

Ok cette rubrique est totalement subjective mais importante. Quelque soit le coloris, je les trouve très jolies. Le design est réussi, elles peuvent autant se porter en sport qu’en ville.

Elles sont très photogéniques MAIS quand on les porte et vues du dessus (vous me suivez) elles me font quand même penser à des baskets de running Decathlon des années 90.

Un peu trop grosse, trop large, trop arrondie, pas assez profilée. Mais c’est un choix esthétique. Je ne les trouve ni moche ni belle à cause de ce je-ne-sais-quoi un peu « vintage » mais des mauvaises années vintage. C’est bien entendu mon avis. Je cours avec pas mal de baskets (surtout en Trail) que je ne trouve pas non plus hyper sexy lol.

Pour conclure :

C’est une première paire de running écologique très réussie ! C’est difficile de se lancer sur un marché déjà saturé mais je crois que ce pari est plutôt le bon de la paire de Veja. Si vous devez prochainement vous racheter une paire, et que vous courez avec modération et plutôt sur route, soyez curieux et essayez-la. Et en plus vous ferrez un geste pour l’environnement.

De mon côté, j’espère sincèrement que cette entrée écologique de Veja dans le monde du running fera bouger ce petit monde qui a du mal à s’y mettre. Hormis Adidas et sa gamme Parley, aucune marque ne propose de réelles collections respectueuses de l’environnement (ou C’est très anecdotique !)

Et vous, que pensez-vous de cette paire ? Tenté par celles ci ?

@ très vite

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

14 commentaires

  • Repondre Greener Daddy 14 octobre 2019 à 10 h 02 min

    Bonjour Anne,
    J’attendais cet avis 🙂 merci.
    Je connais la marque francaise VEETS qui propose une chaussure en polyester recyclée 100%. J’avais testé mais elle était trop serrée pour moi. Marque vendéenne 😉
    Cette Condor, j’ai hate de la porter, en espérant que le chausson soit assez souple pour s’adapter à un large pied 🙂

    A bientot

    • Repondre Anne 14 octobre 2019 à 10 h 41 min

      Pour le coup, je ne l’ai peut-être pas précisé dans l’article mais je trouve que justement pour les pieds un peu larges, elles sont vraiment parfaites 😉
      des bises et bonne semaine !

  • Repondre Julie 20 octobre 2019 à 15 h 53 min

    Coucou, je n’ai pas vu le prix?
    Merci pour ce test

    • Repondre Anne 20 octobre 2019 à 23 h 36 min

      Hello Julie
      Il est de 130e, tu l’as directement sur l’eshop 😉

  • Repondre Diablotinus 21 octobre 2019 à 12 h 28 min

    Bonjour Anne, merci pour cet article, je vais me laisser tenter je pense, concernant la pointure, doit-on prendre aussi une pointure au dessus de notre taille habituelle ?

    • Repondre Anne 21 octobre 2019 à 15 h 53 min

      Hello
      Oui 🙂 si tu fais du 38 pour tes chaussures de ville il te faudra prendre du 39 😉

  • Repondre Sophie 31 octobre 2019 à 14 h 28 min

    Salut !
    Je ne comprends pas ton point de vue, tu espères que cette chaussures fera bouger les choses ….
    Tu te prétends « écolo » , avec une consommation « respective et raisonnée » alors que tu portes principalement des vêtements de chaîne fabriqués a l’étranger dans des conditions douteuses (pollution des eaux, main d’œuvre exploitée), tu es très matérialiste et consommatrice… C’est un peu aux antipodes !!
    Tu te colles une fausse étiquette c’est dommage de ne pas assumer qui tu es vraiment , comme tu le prônes a tes lectrices !

    L’écologie l’écologie … Si tu pousses , arrête de prendre l’avion pour voyager. Choisi un mode de transport plus écologique !
    Décevant!

    • Repondre Anne 2 novembre 2019 à 17 h 57 min

      Bonjour Sophie,
      « faire bouger les choses » dans l’industrie du sport car l’engagement environnemental y est très limité.
      Je ne me colle aucune étiquette et n’ai jamais prétendu être la plus écolo, mais je crois que par pas mal de choix que je fais, je suis déjà pas mal engagée. Je ne cache rien à mes lectrices contrairement à ce que tu dis.
      Par contre, je crois qu’au lieu de venir me faire la leçon car, malgré ma dissonance cognitive, j’ai tout à fait conscience de mes contradictions et de mes efforts encore à fournir, j’aimerais t’inviter à dépenser ton énergie auprès de personnes moins éduquées à la cause environnementale OU carrément être physiquement engagée contre les industries dont l’impact a bien plus d’enjeu que moi…
      C’est peut-être ça que je trouve de plus en plus décevant, les personnes se disaient ecolo mais qui attaquent individuellement leur voisin sur X ou Y. Hier c’était les pailles en plastique, aujourd’hui l’avion ?
      Je n’ai pas de réponse ou d’excuses, mais au moins je ne passe mon temps à faire des reproches à des personnes en moins engagées que moi ou se collant une autre étiquette 🙂

      • Repondre Sophie 3 novembre 2019 à 18 h 56 min

        Je vais te répondre puisque tu as pris le temps de m’écrire.
        Je suis déjà engagée dans la lutte environnementale, par mon métier, je suis animatrice en zone Natura 2000! Ne soit pas impétueuse avec tes lecteurs sans les connaître.
        C’est contradictoires ce que tu écris, tu dis ne pas encourager les industries qui ont un peu fort impact que toi, mais TU nourris, valorises, encourages ses industries en consommant leurs produits ( vêtements et autres)
        Si les personnes consommaient moins mais mieux ( une meilleure qualité ) ça changerait déjà beaucoup de chose. Mais non , a l’heure où le verbe avoir est plus conjugué que le verbe être , les gens comme toi, hyper consommateur engraisse les grosses industries qui tient notre planète a petit feu.

        • Repondre Sophie 3 novembre 2019 à 18 h 59 min

          *Qui tuent

        • Repondre Anne 4 novembre 2019 à 12 h 05 min

          Justement Sophie, je ne suis pas « impétueuse » avec mes lectrices, là je te réponds à toi, dans le plus grand calme possible et de manière compréhensible.
          De plus, tu dis « sans te connaître », tu me connais ? ah oui tu connais un blog, un instagram. soit 0,05% de ma vie.
          Mais passons, c’est souvent l’argument qu’on me jete au visage.
          Je ne crois pas que je puisse ‘Moi grande hyper consommateur’ puisse changer les fondements de notre société… capitaliste.
          D’ailleurs toi non plus.

          • Sophie 4 novembre 2019 à 14 h 34 min

            C’est avec des gens qui pensent comme toi que le monde ne change pas ! Trop individualiste , chacun pense a son plaisir, a son petit confort ! Mais la vie ce n’est pas ça ! Ce n’est pas AVOiR POSSEDER ! Faut arrêter ! Tu as un discours complètement contradictoire ! Tu joues un rôle !

          • Anne 4 novembre 2019 à 17 h 41 min

            Mais oui, c’est pour ça que je parle de dissonance cognitive dans ma première réponse.
            Je ne joue pas un rôle, je suis claire sur mes actions et mes contradictions. Je prends l’avion d’un côté, et de l’autre je séjourne dans un eco lodge. Totalement stupide et contradictoire !
            C’est très bien ce que tu fais, bien plus que moi, mais pour l’instant oui j’ai une zone de confort et je ne suis pas prête pour en faire plus, notamment sur l’avion. Mais cela ne veut pas dire que tout le reste que je fais est à jeter à la poubelle.

  • Repondre ségolène 4 novembre 2019 à 18 h 31 min

    Bonjour, il existe aussi une marque allemande Lunge (https://www.lunge.com/) qui fait des running ecolo depuis 2008. Il y a plusieurs modèles. Je ne les ai pas essayées car pas de magasin en France. Peut être que la marque t’en prêtera une pair pour les essayer et nous faire une revue!