More and More #541

Hi,

pantalon carreaux paris adidas stan smith

Je ne suis pas vraiment attachée aux maisons dans lesquelles je vis.  C’est vrai que jusqu’à mes 8 ans, je n’avais pas vraiment connu d’autre maison que cette maison. Quand nous avons donc quitté l’Alsace et cette maison pour le Sud, je ne réalisais pas vraiment que ces murs n’allaient plus “être à moi”.

Mais en fait, quand j’ai quitté plusieurs autres maisons, ce petit sentiment du “c’est chez moi” m’est vite passé. J’ai plutôt associé le chez moi à “Là où vit ma famille, ma mère etc.”. Après, j’aime être bien dans ce petit chez moi, le personnaliser pour que ça soit encore plus à mon image. Mais je n’ai plus de regret à me dire : mince je dois déménager, je dois quitter cet endroit. En 5 années d’études, j’ai changé 5 fois de logement… sans regret. Certes j’avoue que sur ces 5 logements, il y a eu 2.. voire 3 où j’ai eu un petit pincement au coeur, où je me suis dit “j’étais bien là-bas quand même”.  Mais quand je rendais les clés c’était toujours en me disant que j’en aurais de prochaine ça sera pour vivre une nouvelle aventure. Ces fameuses clés, ce graal du petit nid, de l’intimité.

La semaine dernière, Matthieu et moi étions donc sur Paris pour trouver non pas ce chez moi, mais ce chez nous. Bon il fallait accorder deux volontés.. non en fait plusieurs puisqu’il faut aussi tenir compte des transports, du budget et de l’offre. Je crois que nous avons vécu deux journées intenses avant de pouvoir dégoter le petit chez nous dont je vous reparlerai d’ici la fin de l’été/septembre.

Je  vous parle de ces maisons, de ces appartements dans lesquels on se sent chez nous jusqu’au prochain car, s’il y a bien une maison à laquelle j’étais attachée, c’était celle de mes grands-parents. Un peu par défaut, puisqu’on déménageait, je me disais tiens ça sera elle qu’on visitera encore dans 30.. 40 ans. Comme quoi on peut finalement s’attacher à des briques.

En fait, j’avais toujours la vision de ce “retour au source”, de ce “c’est là que j’ai grandis”, du “j’ai plein de souvenirs de vacances ici”, comme quelque chose d’immuable. Même si tout change, dont toi-même, tu sais qu’en allant à cette adresse, dans cette chambre, en déjeunant ici sur cette vieille table tu retrouveras quelque chose que tu pensais avoir perdu avant de venir.

Malheureusement, les choses changent et cette maison des grands-parents aussi puisqu’eux-mêmes ne sont plus, forcément elle est tout vide. C’est une autre saveur quand les âmes qui l’habitaient au sens propre sont elles aussi parties. Finalement, qu’est ce que ces briques si les personnes avec qui l’on avait créé des souvenirs sont parties ? C’est ce que je me dis en voyant cette maison prochainement ne plus appartenir à notre famille. Il faut bien tourner la page, on garde ces souvenirs précieusement, ces images de cette maison pleine de vie avant de se projeter et de préparer de nouveaux chapitres, de nouvelles joies qui habiteront d’autres murs.

Avez-vous une maison de famille ?

pantalon carreaux paris adidas stan smith pantalon carreaux paris adidas stan smith pantalon carreaux paris adidas stan smith
Pantalon – Sheinside dispo

T-shirt – Zara (similaire ici)

Baskets Stan Smith – Adidas (Similaire ici ou là)

Besace – Upla

pantalon carreaux paris adidas stan smith pantalon carreaux paris adidas stan smith

Je suis plus une fille qui aime les pois, les choses arrondies au niveau des motifs. Mais on va dire que ce pantalon me faisait un peu de l’oeil à H&M où bien entendu il n’y avait plus ma taille. Je me suis donc rabattue sur la version Sheinside pour la même qualité en prenant pas vraiment de risque niveau prix (j’ai pris une taille XS au passage). Le risque c’était plutôt de se trimballer avec un pantalon qui faisait effet mémé.

Eh bien finalement non, je trouve le rendu plutôt sympa. Je l’ai associé très simplement mais j’ai surtout essayé de dédramatiser un peu les carreaux avec mes baskets et ma besace. Bien entendu ça reste une tenue confortable puisque ce jour-là nous étions à Paris pour cavaler entre visites d’appartement, métro et cage d’escalier à monter, puis redescendre puis remonter. Bref le confort des baskets + du pantalon est approuvé 😉

Que pensez-vous de cet imprimé géométrique ?

à très vite

Ne vous arrêtez pas là !

So Close #855

So Close #855

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je m’excuse par avance du rythme un peu chaotique des articles en mars…
Shallow #849

Shallow #849

Hi, J’espère que vous allez bien ET que vous avez passé un bon weekend 🙂 ! Comme la semaine dernière,…
Table for One #820

Table for One #820

Hi, J’espère que vous allez bien ? J’ai cru comprendre qu’il neigeait pas mal dans le Nord de la France…

45 réflexions sur “More and More #541”

  1. C’est très touchant et même si c’est parfois difficile et qu’on veut se raccrocher à ses souvenir, rien n’empêche de les garder dans son coeur et d’avancer pour s’en créer d’autres.

    Bon courage dans cette “épreuve” et trop de bonheur le futur emménagement à 2 😉

  2. Tout d’abord, excuse moi pour cette longue période de “non-commentaire”, mais entre les partiels, les stages et les vacances j’ai laché internet 🙂

    Contrairement à toi, je suis attachée aux maisons (celles de mes parents, grands-parents) mais je lâcherai sans peine mon appartement étudiant dans lequel je suis pourtant depuis 5ans déjà. Je m’y sens bien, mais je ne me sens pas chez moi, étrange sensation. Et puis je sais que quand je le quitterai ça sera pour changer de ville et m’installer avec mon copain -> un vent nouveau qui me fera du bien !

  3. Je ne peux que comprendre ce que tu dis, la semaine dernière nous avons mis en vente la maison de mes grands-parents …
    Cette maison est pleine de souvenirs de nos retrouvailles entre cousins quand on vivait tous aux quatre coins de la France mais depuis que mon grand-père est décédé ce n’est plus la même chose et cette maison est devenue simplement trop grande, trop vide, trop sombre.
    Les souvenirs n’ont pas besoin d’être enfermés dans une maison pour exister et perdurer !

    Ta tenue est vraiment très jolie, c’est le genre d’imprimé qu’on ne peut pas toutes se permettre mais ça te va à ravir <3

    Lola –

  4. Ah mais je crois reconnaître une rue tout près de chez moi! On sera peut-être voisine! Ça serait drôle.
    Enfin pour quelques mois seulement car je déménage début 2015 justement.
    Tout comme toi, je suis attachée à la maison de mes parents où j’ai grandi et celle de ma grand-mère où j’ai passé plusieurs étés. Mais je ne me suis pas trop attachée à mes apparts, les voyants plutôt comme des étapes de ma vie.
    Ça changera peut-être un jour.
    Cette tenue te va très bien!

  5. Bon courage pour trouver votre chez vous, mais c’est toujours sympa de trouver et d’aménager un cocon à deux même si parfois il faut se battre une peu.
    Je comprends ton sentiment, j’ai déménagé très souvent dans mon enfance et autant j’adore décorer et m’approprier un appart mais je suis comme toi, le changement ne me dérange pas.

  6. J’aime trop ton look !!! J’adore les Tshirt simples et larges et les pantalons slim et avec des motifs/formes.
    Puis ces stan smith olala j’ai envi de craquer tellement ça donne un charme fou à n’importe quelle tenue !!!!!

    Bonne soirée,
    Laura

  7. Je n’ai jamais déménagé (sauf pour les études évidemment) donc la maison de mes parents, mon vrai “chez moi” est la même depuis mes 3 ans alors j’y suis très attachée. Idem pour celles de mes grands parents. Même si cela a moins de saveur quand les personnes qu’on aime n’y sont plus mais je crois que ces murs font partis du souvenir et des souvenirs avec cette personne.
    C’est comme certaines odeurs que l’on associe, certaines maisons restent toujours “nos” maisons même si parfois on est contraints de laisser à d’autres.

    Très chouette pantalon. ça n’irait pas à tout le monde mais tu le portes très bien.
    Super si vous avez trouvé votre appart (c’est un peu le parcours du combattant à Paris il me semble) !

    Bises

  8. Ensemble très sympa et très bien porté. Ah, les Stan Smith sont vraiment superbes !
    11 déménagements au cours des 16 dernières années, pas eu le temps de trop me poser. Je m’apprête à faire le onzième et j’ai un peu la phobie des cartons. Parfois j’aimerais être une X woman avec le don de téléportation, ça simplifierait les déménagements longue distance.
    Pour autant, à chaque fois, je prend plaisir à recréer mon petit environnement. J’espère que cette fois-ci ce sera sur du plus long terme, mais sait-on ce que la vie nous réserve ?

    Bonne installation !

  9. J’habite le village où mes parents ont grandi et la maison où mon père a grandi, je connais toutes les vieilles mamies du quartier qui ont vu grandir mes oncles et tantes puis mes frères et moi et la maison de ma grand mère maternelle est à moins de 5 min à pied alors je suis très attachée à cette maison. La preuve je dis encore que j’y habite alors que je vis avec mon chéri depuis 2 ans ^^
    Je suis attachée à ces lieux, c’est la que j’ai tout mes souvenirs les plus importants et c’est la que je me réfugie quand j’ai besoin de prendre de la distance avec ma vie, même si quand je m’y rend il m’arrive de n’y trouver personne ça m’apaise d’être dans cet endroit tellement familier. Mes parents parlent parfois de vendre la maison quand ils seront plus vieux pour aller en ville et être près de tout (docteur, transport…) mais je pense que je ne laisserais pas la maison quitter la famille j’y tiens trop 🙂

    Bonne installation avec ton chéri, je te souhaite plein de bonnes choses pour ce nouveau départ!

  10. Salut Anne,

    J’habite la maison de famille comme on dit, celle où j’ai grandis avec ma maman et ma sœur et toutes les personnes qui se sont greffés à nous pendant quelques mois parfois quelques années. Pour partager un peu de notre quotidien et un peu du leur. Maintenant, ma maman nous as quitté y a deux ans. Et ma sœur habite chez son père. J’habite ici avec mon copain depuis le décès. Et même si il a fallut tout changer (pour passer à autre chose), disposition des pièces, déco ect je me souviens de tout. Je me rappelle ce qui se passait ici ou là. Et je ne veux pour rien au monde quitter cette maison.

    J’ai eu quelques appartements, en coloc ou en couple. Mais c’était pas comme ici. Ici je suis chez moi, chez nous.

    Voilà j’espère avoir répondu un peu à ta question 🙂

    A bientôt Anne.

    Ps : Je ne commente jamais, mais tout les jours je suis au garde à vous en attendant le prochain article 🙂

    1. Coucou Iris
      Je comprends tout à fait ce que tu ressens, j’aurais voulu pouvoir en faire autant pour la garder dans la famille mais c’était pas trop possible de mon côté
      des bises ET merci de me suivre 😉

  11. Très jolie tenue! Mais il n’y a qu’a toi qu’elle peut aller!
    La maison de ma grand mère est un peu a l’abandon depuis que Mémé est en maison de retraite. Elle est dans le même riquiqui village ou mes parents ont fais construire et ou j’ai donc vécu ces 20 dernières années. Cela me fesait de la peine de la voir vide et du coup se dégrader par faute de moyen pour l’entretenir. C’est pourquoi j’ai décidé de la racheter en début d’année. Nous nous attelons a la retaper depuis 6 mois et c’est un vrai bonheur de la voir reprendre vie. Et du coup je suis fière de pouvoir dire que c’est moi qui paye la maison de retraite a Mémé!!

  12. Je suis très attachée à la maison de mes parents que je considère comme mienne (ma chambre d’étudiante étant ce qu’elle est, fonctionnelle, personnalisée mais pas fifolle), je crois que s’ils en partaient je serais vraiment triste… J’ai moins de souvenirs dans les maisons de mes grand-parents, je m’en séparerais sans regret il me semble !
    Vas-tu nous concocter un petit compte-rendu de ton week-end à Rome ? 🙂

  13. J’hallucine un peu de lire cet article maintenant… je vis en RP avec mon homme, et nous avons décidé d’acheter la maison dans laquelle son père jouait quand il était enfant, dans laquelle sa grand-mère et ses aïeuls ont grandi… (acheté, car il n’est pas héritier direct…)

    Je ne connais pas cette maison comme “maison de famille”, mais lui oui, et toute sa famille aussi. Et dans la mesure où cette maison est superbe, nous avons décidé de l’acheter, pour qu’elle reste dans la famille….

    Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je pense qu’on est bien plus enclins à s’attacher à des lieux emprunts d’histoire (la notre ou non), qu’à des lieux copié-collé les uns sur les autres.
    Un appartement récent peut être charmant, mais rien ne vaut le cachet d’une vieille bâtisse en pierre. Elle était là avant nous, elle sera là encore après…

  14. Cet article tombe plutôt à pic puisque je vais aider mes parents à déménager en août.
    Ils quittent la maison dans laquelle j’ai grandi. J’y ai vécu de 3 à 20 ans. Alors certes j’ai eu moi aussi 3 logements pendant mes études, je l’ai toujours considérée comme ma maison, mon cocon, mon chez-moi.
    Et ils vont vivre dans la maison de mes grands-parents elle aussi vide puisqu’ils ne sont plus là. Et effectivement ça fait un moment qu’elle n’est plus comme avant cette maison-là! Vide, sentant le renfermé…
    Hâte que tu nous en dise plus sur ce futur chez vous ^^

  15. Très jolie tenue, je craque (trop) souvent pour des motifs difficiles à associer mais avec des baskets/converses et tee unis ça passe très bien en général, la preuve !

    Pour les maisons de famille, il y avait celle de mes grands-parents maternels dans une cité de cheminots… j’adorais y aller ! même le chemin pour y aller était top : ça montait très fort, une fois en haut je me sentais à l’abri… et puis ma grand-mère est partie, les maisons ont été rachetées pour reconstruire autre chose, mon papy a donc déménagé dans une maisonnette toute petite, mais j’aimais y aller aussi , c’est là plus vieille que je me suis rendue compte que ce n’était pas tant la maison que j’aimais tant mais les promesses qu’il y avait en y allant : la famille, mamy/papy, les réunions familiales… même dans une maison toute autre (et après un appart) c’était le joie de voir mon papy qui primait… et puis mon grand-père est parti lui aussi, il y a pas longtemps… et bizarrement je n’ai pas pu rentrer dans ce lieu sans qu’il soit là, comme quoi je ne tenais pas plus que ça aux briques ! 😉

    bon départ à vous 2 à 2 !

    1. Je crois que je te rejoins, quand mes deux grands-parents nous ont quitté, j’y suis retournée une fois et ça n’avait pas du tout la même saveur… donc au final ce n’était pas tellement la maison mais plutôt et bien entendu ses habitants ;)!

  16. Ne pas s’attacher aux choses n’est-il pas une forme de liberté?
    Ce pantalon te va très bien, il faut une silhouette fine comme la tienne pour pouvoir le porter…
    Bon courage pour le déménagement et votre novelle vie!

  17. quel article touchant ?tu as su trouver la phrase qui la resume si bien: uqe sont ces briques sans la presence des gens avec qui on a construit les osuvenirs dedans ? pas grand chose en effet. ce blog est passe d’etre ma drogue pour quelques jours 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

This endpoint has been retired

Les actus

Retour haut de page