Mon Végétarisme 3 ans après, Son Flexitarisme 1 an après, Notre Bilan !

3 novembre 2019 - Recettes - 14 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Je vous retrouve ce dimanche pour un petit article avec comme invité mon petit ami Matthieu afin de vous partager nos bilans, flexitarisme pour lui, végétarien pour moi. Je me suis dit que cela pouvait être interessant de suivre l’évolution de nos choix alimentaires, puisque nous cheminons chacun à notre rythme.

Comme vous le savez, je suis végétarienne depuis 3 ans, officiellement. Depuis mon « changement », j’aime vous partager mes évolutions, mes découvertes sur le végétarisme, mes petits soucis quotidiens. Je crois cela dit que ce serait peut-être le dernier « bilan » car en préparant l’article et la video, mon discours n’a pas trop changé par rapport à l’an dernier. Je ferai d’autres articles, d’autres videos sur le végétarisme mais au bout de 3 ans, je suis toujours heureuse de mon choix 😉

Pour Matthieu, qui n’est pas végétarien, à force de cuisiner végétarien avec moi ET de visionner des reportages sur la cause animale (sans pour autant que je l’importe, je préfère le préciser), a lui aussi changer son régime alimentaire. Bon ok, il a été assez radicale..

On vous explique tout ça, ensemble, en video !

Comme toujours, si vous n’êtes pas fan de la video, voici une version organisée ;). Avant de me lancer dans l’article, je vous invite à lire ces quelques autres posts que j’avais déjà publié sur le thème:

3 ans de végétarisme, mon bilan:

Je suis végétarienne depuis un peu plus de 3 ans. Ce n’est plus vraiment un sujet de questionnement dans ma famille ou de surprise lorsque l’on me sert un plat. « ils savent » sans essayer de me poser des questions du style « ça ne te manque pas ce plat ou celui-ci ». Alors je vais y répondre: NON. Je suis rarement face à un plat de viande ou de poisson qui « me manque » tout simplement parce que je n’ai jamais été une grande fan. Cela dit, la première année, parfois j’avais des envies de quelques recettes particulières.

A présent, mon végétarisme plutôt « neutre », s’est transformé en assez engagé pour la cause animale et environnementale. Résultat, si parfois, mon coeur se pince pour un plat, je ne peux pas fermer les yeux sur TOUT ce qu’il en coûte pour une pièce de viande/de poisson dont je peux totalement me passer. J’ai la chance de vivre à une époque ET dans un pays où j’ai accès à tellement d’alternative que je peux faire cet effort.

C’est mon choix et je crois que chaque repas est un vote. En étant végétarienne, je ne donne plus mon argent à toute l’industrie de la viande et du poisson extrêmement polluante. Bien entendu, comme à chaque fois, toutes les viandes et poissons ne sont pas issus de ces industries… mais j’y reviendrai sur la partie de Matthieu.

De mon côté, j’avoue qu’au bout de 3 ans, je suis plus vite agacée par les questions ou remarques du genre « je ne sais pas comment tu fais !  moi je ne pourrais pas »… Je reconnais ne plus avoir l’énergie de me justifier, d’expliquer mes choix ou d’essayer d’éduquer la personne en face de moi sur le sujet parce que j’ai l’impression qu’on ne peut plus passer à côté. Même dans les cantines scolaires, l’Etat impose des repas végétariens. De plus, ce n’est pas parce que je déclare « Non je ne prendrais pas  de viande car je suis végétarienne » que forcément je veux évangéliser TOUTE la table et les convertir au végétarisme. Nop ce n’est pas une religion lol. C’est un choix personnel.

J’ai quand même cette impression, que la France bloque sur le végétarisme… comme si mon régime alimentaire était « punitif ». « Ah tu ne sais pas ce que tu rates! » Grrrr MERCI POUR LES FEUILLES DE SALADE mais ce n’est pas un repas. Je trouve que le végétarisme m’a poussé à me re inventer dans ma cuisine. C’est encore de temps en temps une galère dans les restaurants, peu d’effort ou de compréhension. J’avoue que parfois, ça me file des angoisses quand j’ouvre la carte et que le serveur s’approche quand je vais devoir lui expliquer mon choix.

En parlant de choix, non je ne suis toujours pas Vegan ! Je suis heureuse avec mon végétarisme sans produits laitiers pour cause d’intolérance. Je ne consomme au final que du miel et des oeufs d’origine animal. Cela étant dit, petit changement cette année, j’ai fait quelques écarts à ce régime SANS en mangeant ici et là du fromage, de chèvre. C’est passé (quelques petits boutons mais rien comparé au lait de vache), ça m’a fait plaisir, je ne culpabilise pas. J’essaie d’être indulgente avec moi à ce niveau-là. Par contre, j’essaie au max de manger vegan en extérieur mais aussi de faire de meilleurs choix côté produits de beauté. Mais c’est une autre histoire 😉

En somme… si vous aviez lu mon bilan de l’an dernier, hormis un peu de lassitude de devoir me justifier de temps en temps dans mon entourage ou durant des rencontres, rien n’a vraiment changé. L’essentiel je crois est que je sois bien avec mes convictions et que je sois en bonne santé 🙂 !

Passons du côté de Matthieu dont je vais essayer de transcrire ses propos et notre échange 🙂 !

Tout d’abord, on parle de flexitarisme pour le régime de Matthieu, mais j’aimerais revenir sur ce terme. À dire vrai, pendant longtemps, je me suis considérée comme « Flexitarienne. » C’est maintenant le cas de Matthieu. Le Flexitarisme c’est en fait du végétarisme à temps partiel. Matthieu est végétarien…90% du temps mais il continue de manger de viandes ou du poisson mais uniquement sourcés localement et auprès de petits producteurs/agriculteurs.

C’est important de préciser cette définition car actuellement, le lobby de la viande tente de s’approprier ce terme. Au lieu de vous encourager à manger MOINS de viandes mais mieux, ils vous encouragent juste à en manger « mieux »… Ils oblitèrent totalement cette démarche du « moins » qui permet de s’offrir de la viande qualitative, locale…

Honnêtement, Matthieu a toujours été fan de viande, de bonnes viandes, de bons poissons. Le premier repas que nous avons eu chez ses parents était à base d’andouillette ! Voilà ! Il me disait souvent d’ailleurs que JAMAIS il ne pourrait être végétarien car il aime trop la viande. La fameuse phrase lol. Moi personnellement, je n’ai jamais cherché à la convaincre mais forcément, je pense qu’il a vu les mêmes reportages que moi. Peut-être ont-ils eu un impact ?

Bref, j’avoue avoir été hyper surprise quand il m’a annoncé début janvier 2019, qu’il se lançait un défi. 1 semaine végétarienne. Ce défi, tout bête, lui a permis de voir que OUI, il pouvait bien manger, être bien, avec ce régime. Je crois que nous avons trop souvent en tête que le régime végétarien puisse engendrer des carences. C’est totalement faux lorsque nous savons bien équilibrer notre alimentation.

C’est de ce défi, un peu radicale qu’est né un changement plus durable. Auparavant, Matthieu mangeait régulièrement de la viande et pas forcément de qualité. Comme il l’explique dans la video, c’était des tranches de jambon par dizaine, des poulets rôtis bas de gamme. À présent, il en mange que ponctuellement mais de très bonne qualité.

Côté sport, pas de soucis, au contraire, Matthieu a battu pas mal de record cette année. Il a perdu un peu de poids mais sans plus. Il a surtout constaté a posteriori à quel point il mangeait beaucoup (trop?) de viandes. Cela étant dit, et c’est pour cela que l’on parle de « flexitarisme », Matthieu continue à en consommer mais de manière « durable ». Je crois qu’il a pris conscience de la provenance des produits qu’il achetait auparavant mais surtout qu’il pouvait avoir toujours un bel équilibre, être en bonne santé avec ce régime alimentaire.

Côté pratique, il ne rencontre pas trop de difficulté, y compris à la cantine de son travail qui pourtant ne propose pas spécifiquement des repas végétariens. La seule fois où il consomme de la viande, c’est effectivement chez nous, chez des amis et un peu plus l’été.

Par curiosité, je lui ai demandé comment il allait faire à Noël car, même s’il y a des manières plus éthiques de consommer de la viande en passant directement par des producteurs locaux, auprès d’agriculteur engagé… pour le foie-gras, il n’y a pas de possibilité de trouver cette alternative. Bon il ne sait pas encore lol.

Personnellement, je n’aurais jamais pensé Matthieu capable de switcher si rapidement ET facilement de régime alimentaire. Je crois cependant que sa manière radicale de le faire ne conviendrait peut-être pas à tous. Cela dit, elle a fonctionné pour lui. Alors pourquoi pas vous lancer un défi ? diviser par 2 votre consommation de viande une semaine, vous imposez une journée « végétarienne »?   Pour prendre petit à petit conscience de vos vrais besoins en protéine et de découvrir de nouvelles recettes pour équilibrer votre alimentation.

Je crois que tout est une question d’équilibre. Je suis super heureuse que Matthieu, sans pression de ma part PROMIS, ait trouvé le sien. Et vous, où en êtes-vous côté alimentation ? J’espère en tout cas que la video et l’article vous ont plu !

@ très vite

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

14 commentaires

  • Repondre Myriam 4 novembre 2019 à 8 h 36 min

    Coucou Anne,

    Merci pour cet article, même si ta position n’a pas changé depuis la dernière fois, je trouve toujours très intéressant de refaire le point régulièrement et de lire ton ressenti !
    C’est vrai qu’en France le végétarisme a encore du mal à se faire accepter et que c’est lassant de devoir se justifier à chaque fois et de supporter les moqueries diverses et variées (le cri de la carotte etc…), mais je dois quand même dire que depuis les dernières années on trouve de plus en plus facilement des produits végé en magasins, ce qui montre quand même que l’opinion publique est entrain de changer, doucement mais sûrement!
    Et bravo à Matthieu pour son changement si radical! Qui n’est pas si difficile à tenir finalement car quand on mange de délicieux plats équilibrés en se faisant plaisir, on se rend compte que la viande et le poisson ne nous manquent pas!
    Bonne continuation à vous deux dans cette voie plus éthique, plus durable et plus saine aussi 😉
    Etant moi aussi végétarienne, avec un mari totalement carnivore (lol), je rêve d’arriver à votre niveau hihihi (bon il a beaucoup réduit sa consommation déjà, n’achète plus que du Bio ou Label Rouge et n’achète plus de veau ni d’agneau… on va dire que c’est un premier pas!)
    C’est un processus différent pour chacun qui peut prendre plus ou moins de temps, comme toi je ne cherche pas à « convertir » les autres… je pense simplement que dès le moment où on commence à s’informer un peu sur l’industrie de la viande, on modifie ses choix d’alimentation de soi même!
    Des bises!
    Myriam

  • Repondre Marine 4 novembre 2019 à 12 h 33 min

    Hello Anne !
    Merci pour cette vidéo et cet article qui sont très intéressants. Je me retrouve assez dans l’expérience de Matthieu: chez nous, c’est mon copain qui est végétarien depuis plusieurs années, et moi qui ai progressivement et assez naturellement changé mes habitudes alimentaires au fil de nos conversations (bien qu’il ne m’ait jamais imposé ses convictions !).
    Je ne suis pas végétarienne (pas encore) mais j’ai très clairement réduit ma consommation de viande, au point que mon régime alimentaire est globalement flexitarien/pescétarien puisque je ne consomme désormais de la viande blanche ou du poisson que lorsque je suis au restaurant ou chez des amis.
    C’est un cheminement, une longue démarche qui se fait progressivement, mais je pense que le plus important est la prise de conscience !

    Bonne journée à tous les deux,
    Marine

  • Repondre Pauline 4 novembre 2019 à 12 h 37 min

    Salut Anne, j’ai trouvé ta vidéo très intéressante et agréable à écouter. Je partage les mêmes opinions et je suis moi-même végétarienne depuis mes 18 ans donc depuis plus de dix ans maintenant. Néanmoins je trouve que tu devrais quand même mettre un peu l’accent sur le fait que ce mode d’alimentation peut entraîner des conséquences sur notre organisme. Je m’explique je suis également sportive et je fais pas mal de sport d’endurance (course à pied, vélo et ski de fond) et j’ai régulièrement de fortes carences en fer. Les sports d’endurance puissent beaucoup d’oxygène et donc les globules rouges doivent suivre, ainsi l’organisme puisse plus dans ces réserves en fer. Je sais que pas tout le monde souffre d’anémie mais il faut informer les personnes qu’une prise de sang de contrôle est recommandée à la suite de ce changement alimentaire. (Au moins la première annee) Il faut faire très attention à ces apports en protéines végétales, et tu vois même en suivant un régime fait par une diététicienne je suis quand même obligée de me substituer en fer régulièrement. Voila si defois dans une prochaine vidéo tu peux aborder rapidement ce sujet je pense que ça serait très bénéfique. En tout cas j’adore ton travail et j’aime te suivre au quotidien dans tes exploits sportifs. Bonne continuation à vous deux.

    • Repondre Anne 4 novembre 2019 à 14 h 32 min

      COucou Tu as raison de le préciser, j’en fais une chaque année. Pourquoi pas approfondir le sujet.
      Par contre, personnellement, sans faire HYPER attention à mon apport de protéines végétales, j’ai des apports bien supérieurs que ce que je pouvais avoir avant d’être végétarienne. D’ordinaire, on consomme même trop. En faisant du sport, il est vrai qu’on doit y faire plus attention mais c’est vraiment pas de chance que tu aies ce problème. As-tu pensé à consulter précisement à ce sujet car peut-être que ton corps ne fixe pas bien le fer disponible dans ton alimentation ?

  • Repondre Helene 4 novembre 2019 à 17 h 28 min

    Bonjour,
    Article très intéressant , comme le sont tous les articles de ce blog que je suis depuis longtemps ! Flexitarienne, je suis à la recherche de recettes végét rassasiantes (ayant 3 enfants dont 2 ados). J’ai l’impression de tourner en rond avec mes couscous aux légumes, woks et autres chili sin carne. As-tu des recettes à partager ? Bonne continuation ! Helene

  • Repondre Elsa 4 novembre 2019 à 23 h 25 min

    Je ne suis pas végétarienne mais le port d’Essaouira a eu raison de mon estomac!

    • Repondre Anne 6 novembre 2019 à 9 h 49 min

      hihi bon ça me rassure !

  • Repondre Lucie 5 novembre 2019 à 13 h 32 min

    Coucou Anne,

    Vous dites dans la vidéo que vous ne consommez quasiment pas de féculent. Mais que mangez vous ??? Je trouve qu’il serait intéressant que tu approfondisses ce sujet car cette phrase m’a énormément intriguée !

    Bonne continuation,

    Lucie

  • Repondre isabelle 5 novembre 2019 à 15 h 46 min

    merci pour ton bilan et ce que tu ressens… pour moi je n’en parle pas beaucoup, encore moins depuis que je suis végétalienne, il y a que mes filles qui le savent et qui le comprennent, pour ceux avec qui j’en ai parlé il ou elle avaient les yeux agrandis comme si j’avais la peste ou me disaient « mais tu veux mourir ou quoi ? » ou encore que j’étais une mangeuse de graines et j’en passe des pires, et pourtant si ils savaient comme je me sens si bien dans mon corps et avec mes idées sur le sujet… je ne pourrais pas revenir en arrière… bon courage à toi

  • Repondre MarineLP 6 novembre 2019 à 15 h 59 min

    Salut Anne,
    Merci pour cet article intéressant. Par contre une petite question car tu mentionnes manger peu de féculents, et avec le sport que tu fais, par quoi remplaces-tu ceux-ci ? des légumineuses ? car pour faire des ironman ou trails longs il faut avoir un peu de carburant.
    Car comme vous, je mange peu de féculents types pâtes, riz, pommes de terre mais j’adore tout ce qui est lentilles, pois chiches, patates douces… et en bonne bretonne, le pain/beurre fait parti de mon régime quotidien.
    Je suis comme Matthieu, flexitarienne avec une préférence pour le poisson. Et ayant la chance d’habiter près d’un petit port de pêche Breton, je n’achète que du poisson frais, local et de saison et j’en mange 2 fois par semaine.
    Pour la viande, j’en mange environ 2 ou 3 fois par mois, et pareil, je me fournis chez le boucher du village, qui élève son bétail et en commercialise la viande.
    Après je dois avouer que j’aime trop les bons plats mijotés (blanquette, bœuf aux carottes….) et je ne me vois pas devenir 100% végétarienne pour l’instant.

    • Repondre Anne 7 novembre 2019 à 11 h 44 min

      Coucou Marine,
      On s’est exprimés un peu vite, en parlant de féculent on pensait notamment au pâtes riz pommes de terre comme tu mentionnes mais à l’inverse on mange des lentilles, de la patate douces etc; ) !

  • Repondre Anne-Sophie 6 novembre 2019 à 17 h 12 min

    Hello Anne,
    Merci pour cette vidéo très intéressante. Je serai également intéressée pour en savoir un peu plus sur ce que vous mangez au quotidien et j’avoue que la phrase sur les pâtes a piquée ma curiosité. Je tends de plus en plus à manger végétarien et je manque pas mal d’inspiration quand il s’agit de trouver des idées de repas, et je trouve ça compliqué de savoir si on mange suffisamment équilibré et en quantités suffisantes quand on fait pas mal de sport. Ou peut-être as-tu des lectures à conseiller pour s’informer sur le sujet ? En tout cas, d’autres vidéos ou articles (ou pourquoi pas un podcast vu que tu demandais des idées) sur le sujet m’intéresseraient. Merci pour tous les contenus que tu proposes. Bonne soirée

  • Repondre Alexandrina 9 novembre 2019 à 21 h 33 min

    Coucou, je m’identifie tellement a ton article au sujet de se justifier face a notre choix lorsque l’on est entouré de personne « carnivore » au moment d’un repas! Enfin bref le but n’étant pas de créé une secte, j’ai une petite question malgré tout. A tu ressenti une différence sur tes performance sportive lors ton changement d’alimentation? Des petites astuces peut-être? Je suis végétarienne depuis plusieurs année, mais j’avais une vie plutôt sédentaire jusqu’à il y a quelque mois. Merci à toi et au article de qualité que tu publie.

    • Repondre Anne 10 novembre 2019 à 22 h 19 min

      Coucou
      C’est vrai que je n’ai pas fait d’article dessus mais personnellement, je me sens bien mieux et plus performante depuis que je suis végétarienne.
      Du côté de Matthieu, comme il le dit, il a battu pas mal de records cette année 😉 donc pas d’inquiétudes.