FAQ : Végétarisme, Mon copain devient végétarien, 1an après !

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Bon le titre est un peu flou car la vedette du jour c’est Matthieu ! Il est végétarien depuis maintenant 1 an. Je n’ai plus trop partagé de bilan sur mon propre changement car, ça n’en est plus vraiment un après plusieurs années. Jamais je n’aurais cru que Matthieu passe aussi le pas… jusqu’aux fêtes de fin d’année 2019. Pour fêter cette première année de végétarisme, nous avons voulu réaliser une petite FAQ  🙂

Il y a pas mal de clichés qui entourent le végétarisme “chez les hommes” (oui désolée de dire ça comme ça, mais c’est vrai). Nous avons essayé de répondre à des questions que nous n’avions pas encore abordé. Enfin, Matthieu partage son bilan de cette première année. Je me suis dit qu’il serait interessant d’avoir un autre point de vue sur ce changement de régime alimentaire.

Avant de me lancer dans l’article, j’aimerais juste rappeler qu’aucun régime n’est supérieur à un autre, nous vous parlons uniquement de nos expériences qui nous sont propres. De même, le végétarisme n’est pas un régime adopté à tous car nous avons tous/tes des organismes différents. L’alimentation et la nutrition sont fondées avant tout sur le plaisir et non la culpabilité.

Si vous l’aviez raté, je vous joins le fameux épisode de podcast au cours duquel nous partageons nos parcours et notre transition vers le végétarisme.

Je vous propose une version article… juste après la video que nous avons enregistré ensemble:

Matthieu, sa transition: Sa famille a toujours été une grande consommatrice de viandes, midi et soir. Même si moi j’étais végétarienne, il n’a pas changé sa consommation. Il cuisinait à côté des plats végétariens. Il est vrai que ma démarche personnelle l’a touché mais ce n’est que fin 2018 qu’il a commencé sa transition en passant d’abord par le flexitarisme. Le flexitarisme est un régime majoritairement végétarien avec les consommations ponctuelles de viandes ou de poissons mais choisis auprès d’éleveurs locaux, engagés et/ou bio.

Ce qui a déclenché ce changement est la prise de conscience notamment par le biais des reportages sur la sensibilité animale ou de témoignages de sportifs végétariens. C’est pourquoi en 2019, Matthieu s’est lancé ce défi de flexitarisme afin de tester et de s’habituer à ce changement. Ainsi, sur un an, il privilégiait des plats végétariens et 1 ou 2 fois par semaine, ou si pas trop le choix, des plats avec viande ou poisson.

Cette période est importante pour Matthieu car ça lui a permis d’apprendre à cuisiner végétarien, équilibrer son alimentaire et voir si ça lui plaisait aussi.  Pas de carence, du plaisir, zero manque, c’est naturellement au bout d’un an que Matthieu s’est dit qu’il pouvait devenir végétarien. C’est une transition plutôt longue, progressive et douce. Clairement, c’est ce type de démarche que Matthieu et moi vous vous conseillons. D’un part, cela vous permet de découvrir l’alimentation végétale, de vous éduquer à bien équilibrer vos apports nutritionnels tout en sensibilisant vos proches progressivement à ce changement.

D’ailleurs, Matthieu: ressens-tu des manques ? Grrrrr

Matthieu aime encore ces odeurs-là. Ce n’est pas quelque chose qui le dégoûte mais ça ne le donne pas forcément envie de craquer. Il pourrait très bien cuisiner un plat de viande pour des invités sans en manger. Même si dans notre démarche, on essaie de faire découvrir des nouvelles saveurs végétariennes au lieu de faire des diners avec de la viande.

Il n’y a pas de pulsion ni de frustration car à dire vrai, on sait ce que ça “coûte”, on connaît maintenant tout ce que nécessite un plat de viande ou de poisson, on sait l’impact de cette industrie et on ne veut pas y collaborer.  En gardant ça à l’esprit, on passe notre chemin. Certes, ce n’est pas le cas de tous les éleveurs, mais nous préférons soutenir d’autres filières en ligne avec nos engagements végétariens.

Des réactions de la famille ?

Comme Matthieu a progressivement préparé le terrain, il n’y a pas eu de soucis, surtout que moi, j’étais déjà végétarienne. C’est plus dans ma famille que ça a été plus difficile. Nous sommes fiers d’être végétarien, il ne faut pas avoir honte et il faut oser. Votre entourage vous invite pour vous, il saura faire un petit effort pour vous proposer un petit plat à part. Au pire, vous mangerez peut-être juste l’accompagnement, mais annoncez bien votre régime pour éviter le gachis et les moments de gêne.

Soyez doux et compréhensifs pour ne pas braquer votre entourage car la nourriture fait appel aussi à l’affect et aux traditions.

Et le veganisme ?

Même si nous sommes très sensibles par la situation et le traitement des animaux, nous ne sommes pas vegans et nous n’avons pas l’intention de le devenir. Nous consommons encore du miel, du fromage, du lait, des oeufs… Même si nous apprécions de nombreux aspects, ce n’est pas vers quoi nous nous dirigeons.

Carence, vitamine B12 ?

Pas de carence, pas de changement niveau performance côté sport. Nous avons fait des Ironman, des trails, du triathlon. (Anne), je suis suivie et je n’ai pas de carence. Matthieu devrait faire un bilan sanguin. C’est important d’équilibrer son alimentation afin d’avoir un apport nutritionnel optimal. Ce n’est pas naturel, il faut l’apprendre. Au début c’est plus complexe qu’un plat carné, mais ça vient vite 🙂 ! Il est essentiel de se faire suivre par un.e médecin ou un.e nutritionniste si vous ressentez des difficultés ou des faiblesses. C’est pourquoi, je dois aussi souligner, que nous sommes tous différents, nos intestins, la manière dont notre corps “absorbe” les nutriments, et peut-être ce régime végétarien sera une révélation… ou ne sera pas adapté. Ce n’est pas grave, la santé avant tout !

Cela étant dit, il faut casser ce cliché du végétarien carencé, temps gris, maladif.

Pour la B12, il n’est pas obligatoire de faire une cure lorsque vous continuez à manger des produits type oeuf, lait fromage qui en contiennent, mais c’est recommandé. J’en fais sous forme de cure chaque année et je suis suivie. Il est important d’y faire attention.

Vous mangez quoi ?

Pas de l’herbe lol. Je vous joins quelques articles sur les protéines végétales. L’alimentation végétarienne est très riche et variée ! On essaie juste chaque jour d’équilibre nos plats sur la journée pour être sûre d’avoir tous les nutriments dont nous avons besoin. Au début, on fait attention… puis ça devient naturel. On jongle entre légumes, féculents, légumineuses…proteines végétales, matières grasses. On a vraiment une vision sur une journée.

On a souvent ce cliché du sportif qui doit se gaver de protéines. Oui on doit faire attention, mais en général, les gens ont plus tendance à en manger trop que pas assez. On fait attention à notre apport, surtout lorsque nous avons un gros volume d’entrainement mais on ne “Sur-proteine” pas notre alimentation, pas de poudre, pas de complément.

L’astuce recette pour débuter :

En manque d’inspiration ? Ce que nous faisons de temps, c’est de prendre une recette “carné” type lasagnes, haricots verts/steak, burger et de substituer la viande par un “substitut” végétarien: du haché végétal. Ces substituts sont vraiment des petites aides pratiques quand vous n’avez pas d’idée ou juste la flemme de cuisiner: dé de soja fumé, galettes de soja, steak végétal, nuggets végétales. Pour une majorité, ces produits sont sains et riches nutritionnellement.

Physiquement, des changements ?

Aucun problème, mais du mieux, Matthieu se sent plus léger, meilleur transite, moins de fatigue 🙂 Pas de performance sportive différente, même poids qu’avant. En étant sportif, on connait bien son corps, on sait reconnaître les signaux si çå va mal 🙂

Pas d’effet negatif sur sa pratique sportive. L’effet positif est le transit, aucun ballonnement, pas de lourdeur… Bilan positif dans chaque sport que Matthieu pratique, toujours en progression.

As-tu subi des réflexions, as-tu ressenti le regard des autres en tant que végétarien homme ?

C’est assez rare les hommes végétariens. Même si beaucoup de collègues de Matthieu sont devenus flexitariens, peu sont végétariens. Il entend souvent ” je sais pas comment tu fais… ou tu ne sais pas ce que tu rates ! tu es sur de pas en vouloir ? oh mon pauvre pourquoi tu te prives ?” C’est gênant car ils insistent. Être végétarien n’est pas une condamnation.

Anne: Perso, je trouve que ça passe plus facilement une femme végétarienne qu’un homme… car l’homme doit manger de la viande, il doit être fort. C’est hyper cliché.

Comment tu fais quand tu manges en extérieur/ au restaurant ?

Ce n’est plus trop un problème, il y a toujours un plat végétarien maintenant. Même s’il y en a pas, maintenant, on ose et on demande, beaucoup de restaurateurs font l’effort de nous proposer une alternative.

Mangez-vous plus ?

C’est vrai qu’en quantité on mange plus car les legumes, certains plats végétariens apportent moins de calories pour une même quantité. Donc pour atteindre le même nombre de calories, on va manger un peu plus … mais on ne se gave pas

Quelques idées de recettes, voici les plats favoris de Matthieu (ses plats signatures):

  • Midi: on mange beaucoup de salades composées comme des poke bowl
  • Soir: Udon végétarien (plat de tradition végétarien) à base de pâte de riz, de tofu ou du seitan ou encore des oeufs, des légumes de saison, sauce soja, crème de soja.
  • Un gros chou fleur au four avec sauce soja, oignons, ail…
  • Dahl de lentilles corail/lait de coco
  • Cannelloni végétarienne : champignons de paris, sauce tomates, épinards, sauce crème de soja, tomates…

Si vous l’avez raté, je vous repartage la video “une semaine dans notre assiette” >>, on vous en fera d’autres pour vous donner des idées. Sachez aussi que chaque mois, plusieurs recettes végétariennes sont proposées sur le site Dubndidu Atelier >> 

Être végétarien, c’est cher ?

Matthieu (qui fait les courses) voulait souligner que ce n’est pas plus cher (ok ça prend plus de temps de réfléchir à tout acheter). Ce qui coûte cher c’est les produits un peu originaux ou les substituts, mais ce n’est pas plus cher que de bons morceaux de viandes ou de poissons issus de filières engagées.

Son bilan est très positif, il va continuer. C’est un changement acté, il n’a aucune raison pour le moment de revenir là-dessus. Sachez aussi que ce n’est pas parce que vous êtes végétarien que vous ne pouvez pas craquer. Ne culpabilisez pas si parfois vous avez des envies. Vous n’êtes pas enfermés dans un case. Ce n’est pas une punition d’être végétarien 😉 !

N’hésitez pas si vous avez d’autres questions sur le végétarisme. On prévoit d’autres videos/articles si ça vous dit !

@ très vite

Ne vous arrêtez pas là !

Une semaine dans notre assiette végétarienne (quelques idées recettes)

Une semaine dans notre assiette végétarienne (quelques idées recettes)

Hi, J’espère que vous allez bien? Aujourd’hui je vous retrouve pour une nouvelle video avec Matthieu. Vous me l’aviez demandé…
SE Green Runners Défi 3:  8 Éco-Gestes pour diminuer sa consommation d'Energie

SE Green Runners Défi 3: 8 Éco-Gestes pour diminuer sa consommation d'Energie

Hi, J’espère que vous allez bien ? Après décembre et janvier, je suis heureuse de vous présenter le défi de…
SE Green Runners Défi 2: Vers une Alimentation Responsable (du fait maison, moins de viande..)

SE Green Runners Défi 2: Vers une Alimentation Responsable (du fait maison, moins de viande..)

Hello les amis ! J’espère que vous allez bien ? En janvier, je continue à vous partager ma participation aux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

Les actus

Retour haut de page