Onatera: Pour ou Contre les Suppléments Alimentaires?

25 juillet 2017 - Bien-Être - 10 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien? Je vous retrouve aujourd’hui pour un article auquel je pense depuis quelques temps. On voit souvent sur les réseaux sociaux passer ces fameux pots de protéines en poudre, de whey à ajouter à certains plats (smoothie, porridge, pancakes..) parce que…avec tout le sport que l’on fait, on aurait besoin de ces « petits plus » pour, au choix: récupérer plus vite, se muscler plus vite… bref pour globalement améliorer ses performances.

De fait, on me demande souvent si moi-même « je prends » des suppléments alimentaires.. des protéines pour avoir ces abdos par exemple lol. Il me semble qu’il y a beaucoup de croyances et de voodoo autour de ces poudres de perlimpinpin (Merci le Président d’avoir remis au goût du jour cette expression éhé). Dans ce post, je vais, j’espère mieux remettre chaque chose à sa place tout en vous donnant mon avis.

Avant de rentrer dans les détails, quelle est la différence entre complément et supplément alimentaire/nutritionnel? car elle existe 😉

Tout d’abord, même si tous deux visent à apporter des éléments nutritionnels, leur finalité est différente. Nous y voici hihi. Un complément alimentaire cherche à apporter un élément qui est censé être présent en quantité suffisante dans notre organisme, mais qui ne l’est pas. On parle de carence, qui peut avoir des conséquences physiques et cliniques graves. C’est de fait des médicaments.  C’est bien votre médecin qui prescrira vos compléments alimentaires si jamais vous en souffrez.

À l’inverse, les suppléments alimentaires ne considèrent pas qu’il existe une carence alimentaire, mais que l’apport supplémentaire d’un élément nutritionnel quelconque pourrait permettre par exemple d’améliorer vos performances, de booster votre énergie, de corriger un petit soucis cosmétique ou thérapeutique (fatigue, douleurs articulaires bénignes..). Dans les faits donc, nous n’avons pas besoin. Contrairement aux compléments alimentaires, ce ne sont pas donc pas des médicaments, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas remboursés, et qu’ils sont disponibles en vente libre, sans ordonnance, dans une pharmacie ou une parapharmacie…ou enfin sur Internet.

Pourquoi il est important de faire cette différence ? C’est tout simplement pour souligner que vous n’avez pas BESOIN de suppléments alimentaires. Il est essentiel d’apprendre à combler tous vos besoins nutritionnels ….via votre hydratation et alimentation. Si vous voulez être musclée, courir mieux.. il faut s’entrainer et manger équilibré. Il n’y a pas de secrets. Les personnes qui vous vendent des poudres en vous disant que vous serez « plus musclé » vous mentent. C’est en faisant du sport que l’on devient sportif, c’est en faisant de la musculation, que l’on devient muscler. Tout simplement.

De fait, à la question que je reçois souvent : « Tu prends quoi toi? » Et bien moi je ne prends rien, je suis végétarienne, j’apprends chaque jour à bien équilibrer mon alimentation pour répondre à mes besoins nutritionnels afin d’être en bonne santé ET performante. Alors je le reconnais, c’est plus fastidieux que d’ajouter des cups de poudre de protéines (même bio) dans un smoothie. Néanmoins, c’est bien plus sain pour votre organisme. Je vous le garantis 😉 !

De fait, pourquoi j’écris ce post…car mon avis s’est nuancé depuis quelques mois. Si je suis toujours totalement et viscéralement opposée aux poudres de protéines (vous pouvez en trouver suffisamment dans votre alimentation quotidienne) et autres suppléments soi-disant pour booster les performances sportives, mon regard a changé en ce qui concerne le côté plus thérapeutique et nutritionnel lorsque notre organisme montre quelques « baisses de régime » sans lien avec  une carence.

Cela étant dit, si vous vous sentez fatigué ou pas vraiment dans votre assiette, n’hésitez pas à consulter d’abord votre médecin généraliste qui pourra écarter les symptômes d’une réelle carence qui impliquerait une prise en charge médicamenteuse (les fameux compléments)

Mon test:

Grâce à Onatera, j’ai eu la chance de pouvoir consulter un naturopathe qui, après, une longue discussion  m’a permis de mettre un doigt sur mes besoins car à l’époque, je n’étais pas au top de ma forme, sans pour autant, je le signale encore, être en carence. Cette consultation vous permet vraiment de ne pas acheter n’importe quoi et de mieux comprendre vos « besoins » s’il y en a.  (Si vous souhaitez contacter en expert Onatera, c’est par-ici >>) De même, en parapharmacie, il est évident que votre pharmacien pourra vous donner un coup de pouce 😉

À l’époque, j’étais blessée, fracture de fatigue. On cherchait à savoir si je souffrais d’une carence en vitamine D et en calcium. Après quelques analyses, rien à signaler mais pour aider mon corps à guérir et accélérer la consolidation, le naturopathe m’a orientée sur plusieurs cures à suivre.

L’objectif est clair: donner un coup de pouce / booster son organisme sur un moment donné (le temps d’une cure). Car oui, la prise de complément alimentaire doit se réaliser sur une période précise, jamais toute l’année sinon, vous ne verrez jamais d’effets positifs.

Ainsi, pendant plusieurs semaines, j’ai alterné différents suppléments (Charbon actif, poudre de lithotane, silicium organique) accompagnés d’un traitement local (alternance massage à l’huile égyptienne hyperoxygénée contre les raideurs musculaires et articulaires et l’huile bio à l’Arnica). Les suppléments visaient souvent à booster mon système ostéo-articulaire et Bien entendu, le traitement local peut se prolonger hors de la cure, mais c’était pour avoir un « traitement » complet durant ma cure et mettre toutes les chances de mon côté.  J’ai aussi pris les 15 jours après ma blessure une mini cure boostante d’énergie car j’avais les batteries et le moral à plat : Rescue Plus. Et effectivement, le matin, le réveil était plus agréable 😉

Pour conclure: 

J’ai été longtemps opposée aux suppléments alimentaires pour les raisons que j’ai exposé précédemment. Je suis à présent plus ouverte, je réserve la prise de suppléments sous forme de cure (temps limité), sur conseils d’expert (dosage, période, cadre) et avec des produits naturels. Je pense vraiment que les suppléments peuvent parfois donner un coup de main à votre organisme sur quelques semaines pour certaines raisons propre à chacun. Je reste cependant vraiment opposée aux produits de nutrition sportives, dont on peut totalement se passer 😉

Personnellement, on ne peut pas prouver les effets positifs des suppléments mais je crois réellement que ma cure m’a donné un boost pour ma fracture ;). Je remercie encore mon naturopathe qui a su bien m’écouter et percevoir mes réserves avant de débuter. Si bien entendu, vous avez l’habitude des suppléments alimentaires, le site Onatera via lequel je suis passée pour ma cure, classe ses produits en fonction des finalités de chacune…et ne référence QUE des produits bio et/ou naturels.

Quel est votre avis sur les suppléments alimentaires ? Faites-vous une cure de temps en temps ?

@ très vite

PS: N’hésitez pas à relire ce post sur la naturopathie ça vous aidera à mieux comprendre la démarche des cures >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires

  • Repondre Frenchie au Canada 25 juillet 2017 à 18 h 28 min

    Pour ma part je ne suis pas « contre » ce genre de choses, mais je suis tout a fait d’accord que les « shake » de poudre de proteines et les supplement avant chaque workout ne sont pas necessaire (bon après je n’ai pas un corps de reve non plus donc j’ai peut-etre tord 😉 )
    Apres, pour ma part je me supplemente en certaines vitamines a l’annee sous prescription d’une naturopathe a cause d’un soucis précis de santé. Je dois aussi manger beaucoup de proteines et j’ajoute un peu de poudre de proteine vegan le matin dans mon porridge, conseillee par une nutritionniste.
    C’est a voir au cas par cas je pense, et c’est dommage qu’Insta et YouTube soient devenus des sources d’informations sur la nutrition 🙁

  • Repondre Laura 25 juillet 2017 à 20 h 29 min

    Tout dépend les objectifs de chacun mais si il y a un objectif de performance sportive je pense que les suppléments sont importants; il n’y a pas que la whey en poudre par exemple des bcaa pour une meilleure recuperation du muscle. Ca peut permettre aussi d’éviter les blessures dans une prepa intensive. Il y a beaucoup de sortes de suppléments. La whey c’est surtout pour développer la musculature ce qui n’est pas forcément recherché par les coureurs. Apres il faut savoir ce qu’on prend, il y a des bons suppléments comme des mauvais tout comme il y a du poulet élevé plein air bio et du poulet bourré d’antibiotiques. Quelle est la meilleure source de nutrition pour notre corps 😉

    • Repondre Anne 26 juillet 2017 à 0 h 32 min

      Honnêtement, or des compétitions de haut niveau, dans le cadre amateur, même en cherchant de belles performances, tu n’en as pas besoin… tu risques même plus d’abimer ton organisme (foie notamment) en te chargeant trop.
      Avec une bonne alimentation, tu peux vraiment y parvenir.

  • Repondre zaza 25 juillet 2017 à 20 h 54 min

    Bonjour Anne! Tu mentionnes le charbon, pourrais-tu nous en dire un peu plus? Je suis curieuse car personnellement j’en utilise régulièrement pour des pbm d’ordre digestif. Du coup, je ne vois pas le lien avec les pbm ostéo-articulaires… Merci pour ton éclairage!
    bonne soirée!

    • Repondre Anne 26 juillet 2017 à 0 h 33 min

      C’était d’ordre digestif, puisque je prenais des anti-douleurs liés à ma fracture 😉 !

  • Repondre Jenny 26 juillet 2017 à 0 h 13 min

    Pour ma part je fais des cures de spiruline (une micro algue) et des cures de lithotane. Je mange Beaucoup d’algues grâce à mes parents qui tiennent une entreprise en Bretagne (algues Armorique MS). Les algues ont vraiment des biensfaits exceptionnels (protéines, bethacarotenne élevée pour certaines, antioxidants, minéraux, oligo-éléments). Je le ressens vraiment sur mon corps, pas besoin de ces shakes type whey. Je fais les cures 2 fois par an et je mange des algues à volonté, je m’en sers comme un épice . Bonne continuation à toi

  • Repondre Sheenaa 26 juillet 2017 à 3 h 25 min

    Perso je ne suis pas pour ou contre, mais je pense qu’avec le sport que je fais, je n’ai pas besoin de prendre des proteines en poudre. Il y a un mythe autour de la quantité de protéines dont nous avons besoin ! Et puis je pense que tous ces suppléments devraient faire l’objet d’un suivi médical, car attention les reins !

    J’ai une question moins en lien avec le sujet : en tant que vegan, tu ne sembles pas carrencee en vitamine B12, alors que beaucoup prennent cette vitamine en complément. Tu compenses comment ? Je ne suis encore omnivore (haha) mais je fais mon chemin pas à pas pour consommer de moins en moins de viande/poisson (je n’en mange pas la semaine par exemple et je ne mange pas les bébés animaux )…du coup le sujet m’intéresse. Une video/article sur le sujet est bientôt prévue (pour les 1 an par ex) ?

    • Repondre Anne 26 juillet 2017 à 9 h 08 min

      Hihi c’est tout simplement parce que je suis végétarienne et non vegan 😉 donc pas de carence à ce niveau-là
      Et oui c’est prévu pour fin août justement, j’espère qu’elle te plairai !

  • Repondre Mel 26 juillet 2017 à 9 h 08 min

    Super cet article !
    Je n’ai jamais vu ça d’un très bon oeil non plus toutes ces poudres de perlinpinpin (ouille je sais pas comment ça s’écrit :-)) Mon chéri en prend, il trouve ça pratique et efficace mais franchement vu qu’on mange à notre faim je pense qu’il pourrait s’en passer… Ok on est végétariens mais on ingurgite suffisamment de protéines… on ne fait pas non plus du sport comme des sauvages toute la journée 7j/7 !
    Par contre effectivement je suis très suppléments ! D’ailleurs je reconnais la petit bouteille de silice organique, j’en avais pris en cure aussi suite à périostite, sur conseil de mon médecin du sport. De temps en temps je prends aussi en cure de la vitamine C et du magnésium au coeur de l’hiver pour le stress et la fatigue (ça aide à la détente musculaire aussi je trouve).
    Pour la vitamine D c’est la gynéco qui me la prescrit, j’en prend 1 à 2 fois par an.
    La marque Salus fait aussi un super sirop pour se complémenter en fer, ça m’est arrivé de faire une ou 2 cures quand je me sentais fatiguée (je n’ai jamais eu de carence en fer mais il peut être assez bas), parce que franchement la spiruline je peux pas :-S la dernière fois que j’en ai bu avec du jus de fruits c’était tellement immonde que j’ai failli vomir !

  • Repondre lycka 26 juillet 2017 à 22 h 49 min

    Très intéressant ton article…et un bon exemple que je vais faire tourner ! En effet, je vois de plus en plus de personnes sportives de mon entourage collées à leur « shakers » et autres poudres de protéines et gélules, ton exemple montre que c’est possible de (bien) faire sans !