Sunday in My Pocket #798

24 juillet 2017 - Looks 2017 - 9 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend? Moi, je suis passée à travers la Galaxy Tour de France, j’ai hâte de vous en parler hihi. En attendant, je souhaite profiter de cet article pour vous annoncer une belle nouvelle. Je sais que vous êtes nombreuses à me suivre sur instagram ou Facebook. Forcément, je l’ai déjà annoncé là-bas mais rien de tel qu’un VRAI article pour en parler.

Mardi dernier, je passais une ième IRM pour ma fracture de fatigue. Pour rappel je me suis blessée sur le marathon de Barcelone >>Une fracture de fatigue est une blessure délicate et prend un temps totalement…imprévisible à guérir. D’une part parce qu’elle touche un os en fonction et contrainte permanente, d’autre part parce qu’elle implique une partie de psychologie comme me l’a longtemps expliqué mon adorable rhumatologue (il va me manquer un peu, bien que je sois contente de plus le voir LOL).

Cette blessure m’a appris la patience. Zero running pendant plus de 4 mois. Je n’ai pas trouvé le temps long car j’avais mal. Les deux premiers mois j’étais en béquille, je n’aspirais qu’à re marcher et vivre seule.  Je dormais avec la douleur, je me levais j’avais mal. Alors courir ? C’est difficile, mais éhé, j’ai petit à petit pu faire d’autres sports. J’ai la chance de m’être formée en la matière. On l’oublie pas il y a un an, j’ai repris mes études dans ce cadre.

Je me suis écoutée, j’ai été patiente… grappillant ce que je pouvais dans le sport et appliquant enfin des bonnes résolutions que je laissais de côté, faute de temps. Mais j’avais encore des douleurs, j’avais encore mal et j’avais aussi la sensation que j’allais devoir être patiente. Je ne me suis jamais fixée de date fatidique de retour au running car je ne voulais pas me mettre la pression. Parfois, je l’avais lorsque l’on m’envoyait un message « alors tu te remets quand au running ». Je sais que ça part toujours d’une bonne intention, mais si je pouvais « me remettre au running », je l’aurais fait éhé. D’ailleurs, je m’imaginais toujours partir gambader dès que j’aurais su si je pouvais justement courir à nouveau.

Et bien, mardi dernier, j’ai eu la bonne nouvelle : Fracture consolidée. Le radiologue qui me l’a annoncé était adorable car il a dû faire face à quelques petites larmes d’émotions. À dire vrai, en m’y rendant, je n’y croyais pas du tout. J’avais encore des douleurs passagères (qui étrangement ce sont envolés depuis l’annonce, mais il parait que c’est normal sur des fractures de ce type). Finalement, j’ai la bénédiction de mon médecin pour la reprise… la reprise du running, c’est officiel 🙂 !

Je tenais encore à vous remercier pour votre soutien, vos petits mots, votre indulgence… Merci <3 Je profite de ce post pour vous demander si un article sur les fractures de fatigue vous intéresserait ?

Blouse – Ekyog
Short – Forever21 (similaire ici ou là)
Sandales – Jonak 
Lunettes – Forever21
Sac- Sezane
Montre – Garmin

Une tenue bien en accord avec l’été… J’adore la légèreté de ma blouse blanche (= pas de trace de transpiration lol). Elle est hyper confortable et bio hihi. Je vous avais déjà parlé d’Ekyog dans ce post, j’ai encore craqué pendant les soldes 😉 !

J’avoue porter quasiment que des « claquettes »…enfin des sandales sans attaches. J’ai troqué aujourd’hui mes birkenstock pour un modèle plus élégant de chez Jonak. Oui il m’arrive de vouloir être élégante loool. Même en micro short en jeans. Il m’arrive parfois d’hésiter avant d’en mettre un « est-ce trop court ». Finalement, je m’en fiche, si je n’en porte pas maintenant, quand est-ce que ça sera ;P ?

À très vite et bonne semaine

PS: Il y a un petit concours sur Facebook >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 commentaires

  • Repondre Solène 24 juillet 2017 à 19 h 46 min

    Coucou Anne, cela fait quasiment 3 ans que je te suis et c’est le premier commentaire que je laisse ici (c’est même le premier commentaire que je laisse sur un blog, ou instagram ! #teamdiscrete ahah)
    Ces articles sur la fracture de fatigue me parlent beaucoup car je suis passée par là il y a un an et demi, fracture de contrainte du col fémoral gauche… Pour ma part, 5 mois sans courir, et tout comme toi, à la reprise j’avais très peur de me refaire mal car j’avais, comme tu le dis, des douleurs passagères. Si cela peut te « rassurer » j’ai eu ce type de douleur pendant plusieurs mois, mais bizarrement jamais pendant la course (j’aurais arrêté tout de suite !), mais parfois en marchant, d’un coup je sentais une petite gêne, qui au bout de 10 secondes partait (je ne sais pas si c’est très clair ^^). Ces gênes ont mis plusieurs mois à complètement disparaitre, comme je l’ai dit, je n’en avais jamais en courant, mais de temps en temps en marchant pendant quelques secondes. J’ai repris la course d’abord 2*15 min par semaine, puis 2*20min, et ce pendant plusieurs semaines. J’ai pris le temps, et même maintenant j’écoute nettement plus mon corps (un mal pour un bien surement). Même un an après, je n’ai pas retrouvé mon niveau d’avant (je ne te souhaite pas la même chose hein) mais je préfère bien prendre mon temps et un jour, j’arriverai à refaire les mêmes temps qu’avant (voire mieux ! ^^). Mais comme je me dis maintenant, après avoir passé plusieurs mois sans sport, je savoure le fait de pouvoir courir sans douleur, même si je suis plus lente, qu’est ce qu’on s’en fiche après tout, l’essentiel dans le sport c’est de prendre du plaisir aussi et pas que battre des records.

    Bref, désolée pour ce roman, mais si jamais cela peut te « rassurer » sur ces quelques gênes alors tant mieux.

    Continue ce que tu fais 🙂

    Solène

  • Repondre Ma Rianne 24 juillet 2017 à 20 h 13 min

    Très contente pour toi, c’est clair que c’est les boules de ne pas pouvoir courir quand on adore ça! Pas de fractures pour moi mais un accouchement par césarienne, et quand on accouche de cette façon c’est interdite de course à pieds pendant un an, j’en suis à même pas 5 mois… >_< Bravo pour ta patience et ENJOY !!

    • Repondre Anne 25 juillet 2017 à 9 h 32 min

      Aie mince j’ignorais ça ! Tu es sûre, 1 an? ça me parait si long 🙁
      Chouchoute bien ton bébé alors <3 des bisous et merci

      • Repondre Ma Rianne 25 juillet 2017 à 9 h 36 min

        Et oui, ma Sage-femme et l’ostéo m’ont dit pareil. Et interdite de sports avec impacts/sauts aussi. Par voie basse on peut reprendre + vite mais après césarienne la cicatrice (enfin les cicatrices vu qu’il n’y a pas que l’extérieur qui compte) reste fragile et douloureuse un bon moment. En attendant c’est renforcement musculaire avec le p’tit bonhomme 😉

  • Repondre Clarita 24 juillet 2017 à 20 h 56 min

    Bonjour Anne! Cela m’intéresse, je suis également passée par là il y’a 2 ans et demi, fracture de la branche ischio-pubienne, diagnostiquée après 2 mois de douleurs. La prise en charge des sportifs « amateurs » est parfois difficile, mon médecin, du sport pourtant, n’a pas du tout pensé à cela et m’a fait faire des examens qui ne pouvaient pas la révéler. Quand à moi, je ne connaissais même pas cette pathologie, et encore moins à cet endroit là. Je me suis sentie très seule dans cette épreuve car j’ai trouvé très peu à lire dessus et j’ai été mal conseillée… Une radiologue m’avais alors parlé de 6 semaines d’arrêt, la blague!!
    4 mois sans course à pied, et j’ai repris très progressivement, pendant 2 mois, pas plus de 5-6 kms. Et j’avais peur que ça « recasse ». La douleur reste longtemps dans la tête, encore aujourd’hui, je la « sens » de temps en temps, et je ne suis toujours pas 100% sereine, même si j’ai fait des semi-marathons depuis.
    Ce qui m’intéresse beaucoup, c’est si tu as réussi à identifier les causes de ta fracture. Moi je n’ai pas réussi à totalement comprendre pour la mienne : chaussures, semelles, surentrainement? Sans connaitre totalement les causes, j’ai peur de refaire les mêmes erreurs et me blesser de nouveau.
    Merci en tout cas8

  • Repondre Braillard Marie 25 juillet 2017 à 10 h 06 min

    Merci beaucoup pour tous tes articles ils sont très intéressants 🙂 Je serais aussi très intéressée d’avoir un article sur les fractures de fatigue.
    En octobre 2016, suite à de grosses douleurs au tibia j’ai passé un IRM et j’ai une fracture de fatigue du tibia. Ils m’ont donc plâtré pour 6 semaines avec immobilisation complète et charge interdite. Je n’ai pas compris comment j’ai pu faire ce genre de fracture car je commençais le course à pied donc courrait régulièrement mais très peu de distance.
    A ce jour c’est guéri aussi et je peux recommencer le sport. Mais ces fractures de fatigue sont vraiment compliquées, des jours, j’ai de nouveau mal…. Je pense que ça prend vraiment beaucoup de temps…
    Merci en tout cas pour tous tes conseils, c’est toujours un grand plaisir de te lire.

  • Repondre Frenchie au Canada 25 juillet 2017 à 18 h 17 min

    Ce n’est pas la meme chose (pas du tout meme) mais je me suis fais une mauvaise entorse a la cheville cet hiver avec felure d’un os du pied. Je ne cours pas beaucoup mais je fais pas mal de muscu / renforcement musculaire, du yoga et du ski de fond en hiver. Bref, j’ai du aussi m’adapter et faire d’autres choses en attendant. Au final ca m’a aide a reapprendre certains mouvements, corriger des imablances entre mon cote droit et gauche (enfin commencer a…) et me reposer pendant les premieres semaines.
    Alors c’est frustrant, oui, mais au final j’etais contente de pouvoir quand meme etre active ce qui n’etait pas le cas quand j’ai eu des soucis avec mon dos par exemple.
    Joli haut en tous cas, je trouve que cette tenue te va super bien et te met bien en valeur

  • Repondre Audrey 26 juillet 2017 à 7 h 52 min

    Coucou,
    OUI ça m’intéresse!.
    On m’a diagnostiqué une fracture de fatigue je ne sais même plus dire exactement quand (2 ans et demi je pense). Par contre, je n’en étais pas aux béquilles ni à ne plus pouvoir marcher. Je pouvais marcher sans avoir mal.
    Arrêt pendant 3-4 mois, je ne sais plus. Du coup je me suis focalisée sur la natation. Par contre ici, pas d’IRM ni avant, ni pour la reprise. On se contente de faire une échographie de la zone (pour voir si c’est pas les liguaments) puis de faire une scintigraphie osseuse pour déterminer si c’est une fracture de fatigue.
    J’ai recommencé à courir, doucement et j’ai même fait mon premier et seul semi marathon. Et peu après de nouveau, la douleur exactement au même endroit. En fait c’est même plutôt une gêne. Je décide de moi même d’arrêter le running et de reprendre quelques mois après. Je reprends un peu avant l’été. En Octobre, c’est reparti. Dans la foulée je change de chaussures et ça va mieux!
    Et fin Janvier, de nouveau ça revient. Je ne chipote plus et je vais voir un autre physiothérapeute que celui que je vais voir habituellement (mon habituel est spécialisé en sport et fait des triathlons). Celui que je vais voir est associé avec un podologue (j’ai des semelles). Il décide de corriger mes semelles mais rien n’y fait. Je vais revoir mon médecin habituel et là il me dit que 1) mes semelles ne sont peut-être plus adaptées voire qu’avec le temps je n’en ai peut-être plus besoin? Il me suggère de les enlever.
    Il me dit aussi qu’il ne pense pas que ce soit une fracture de fatigue.
    Je reprends doucement la course à pied et là, miracle je n’ai plus mal.
    Maintenant, de nouveau je ressens une douleur/gêne.
    Je n’en peux plus, on tourne en rond!
    Je suis allée voir une rhumatologue qui ne fait sans doute pas de sport ou en tout cas pas de course à pied car elle m’a dit « mais si vous avez mal quand vous courez régulièrement plus de 8km, faites en moins ».

    Alors finalement je ne sais pas ce que j’ai. Je désespère! J’ai fait mon premier semi-marathon en 2015 et depuis je n’ai plus jamais couru de longue distance. Max15km je pense.

    • Repondre Anne 26 juillet 2017 à 9 h 07 min

      Malheureusement, l’IRM est le seul examen pour dire ce dont tu souffres exactement et si ta fracture était bien consolidée où non au moment de la reprise. Donc il faudrait peut-être re consulter un medecin du sport voir un rhumatologue si c’est ça 😉 !