Ma préparation à mon Premier Triathlon #182

10 mai 2015 - Sports - 17 commentaires

Hi,

triathlon avis préparation premier s'entrainer

Je vous en parle furtivement depuis le mois de novembre, période à laquelle j’ai commencé à retourner faire de la natation. Enfin retourner est un grand mot puisque je n’en avais pas fait régulièrement depuis bien 10 ans. Je vous avais parlé de cette nouvelle habitude aquatique dans ce post que je vous invite à relire car aujourd’hui, je vais vous expliquer la vraie finalité de cette séance hebdomadaire de piscine : le Triathlon !

Qu’est-ce que le triathlon ?

C’est l’enchainement de 3 sports dans l’ordre suivant : natation > cyclisme > course à pied. Les distances varient en fonction du format : Découverte/XS, S, M.. Olympique… La distance olympique que vous retrouvez au JO est la suivante : 1,5km de natation >> 40km de vélo >> 10km de course à pied. L’ironman que vous connaissez peut-être est aussi un triathlon… mais XXL, le plus gros format existant de la discipline : 3,8km de natation >> 180,2km de vélo >> un marathon en course à pied (42,1km) Rien que ça et enchainé bien sur 0_O!

Pourquoi je me suis dirigée vers le Triathlon ?

Dans le cadre de la préparation de mes courses à pied, je pratique d’autres sports en parallèle dont du fitness mais aussi du « RPM » qui est en fait du « cyclisme d’intérieur » (mais à ne pas confondre avec le vélo d’appartement). À force d’en faire, l’idée du triathlon à petit à petit fait son chemin. J’adore courir, mais j’adore encore plus me lancer de nouveaux challenges. J’ai glané quelques conseils ici ou là, des retours d’expérience super positifs, j’ai aussi lu ce livre de Murakami  qui m’a beaucoup inspiré (lui aussi triathlète)… Bref, je me suis dit que ça serait un bon moyen de varier mes entrainements sportifs. Mais pour cela, il fallait que je me mette à la natation et surtout au vélo de route car le RPM c’est sympa en hiver, mais les sensations sont bien différentes du vrai vélo (équilibre, vitesse, technique…). Un petit casse-tête avec mes objectifs de course à pied déjà bien chargés pour 2015 (le marathon notamment…).

triathlon avis préparation premier s'entrainer

3 sports à pratiquer ce n’est pas évident mais le fait de varier justement « les plaisirs » permet de ne pas se lasser, d’éviter les blessures et surtout de se renforcer de manière diverse ET harmonieuse. Je me suis dit qu’après avoir beaucoup couru pour la préparation de mon premier marathon, c’était un bon moyen de passer une nouvelle étape dans mon parcours de sportive sans attraper le fameux « post marathon blues » (j’en parlerai dans un autre post bientôt !!)

Néanmoins, je n’ai pas commencé ma préparation au triathlon 1 mois avant ma première compétition (qui est aujourd’hui même !!). J’ai attaqué la piscine dès le mois de novembre et intensifier ma pratique du RPM en salle, ne possédant pas de vélo. J’ai dû ralentir le rythme du RPM 1 mois avant le marathon pour ne pas trop me fatiguer.

Je me suis préparée seule de mon côté jusqu’à début avril, sachant que mon premier triathlon est un format S, plutôt « accessible » : 750m de natation, 22km vélo, 4km à pied. J’ai choisi ce format car je souhaite d’abord me familiariser avec le nouvel univers de ce sport… Bref pour le découvrir et prendre du plaisir 😉

Natation:

Je ne pratique pas la natation pour elle-même mais pour le triathlon (même si j’aime bien nager!!). Or en triathlon, il faut être rapide, savoir s’orienter dans l’eau vive (lac, mer…) et nager le crawl sans boire la tasse ou se prendre un coup de pied des autres concurrents. Ainsi, je me suis surtout concentrée sur maîtriser le crawl et la vitesse. J’ai peut-être négligé les séances de nage dites en « eau vive » c’est-à-dire dans mon cas : la mer afin de ne pas avoir le jour-J d’appréhension ou d’angoisse avec la combinaison. En tout cas à l’avenir, j’essaierai d’en faire plus souvent et surtout j’aimerais perfectionner mon entrainement en piscine pour gagner en vitesse (et en apné tiens…)

triathlon avis préparation premier s'entrainer

 Combinaison de Nage, Nabaji/Decathlon

Vélo :

À Paris, impossible de faire du vélo de route… tout simplement parce que je n’en possède pas ! Ainsi la seule préparation « cycliste » que j’ai pu faire a été mes cours de RPM : 2x35min et 1x45min, voire 1h quand j’avais le temps. Ce n’est pas énorme mais ça permet finalement de mémoriser le mouvement et de faire quelques fractionnés pour muscler ces jambes à l’exercice.

Après le Marathon de Paris, je me suis fait coacher par Maud,  membre du club de Triathlon de la Grande-Motte et surtout super triathlete qui m’a énormément conseillé et entrainé pour le vélo. Honnêtement, je l’avais un peu beaucoup négligé mais c’est essentiel de « rouler » : faire des kilomètres en vélo de route. Maud m’a prêté un vélo (ce superbe vélo ne m’appartient pas hihi) et m’a appris les bases : passer les vitesses, les plateaux, l’équilibre… C’est franchement un autre monde ces drôles de vélo superbement profilés (super cher aussi).  J’avoue avoir encore quelques appréhensions sur l’équilibre : peur de chuter, peur de la vitesse (notamment en descente) mais j’y ai pris goût.

J’aime le fait de pouvoir aller « plus loin » qu’en course à pied en se fatigant « moins » physiquement. Dans le sens je peux faire 28km sans mourir de courbature et d’épuisement le lendemain (sauf le popotin qui prend un coup). Ainsi, j’ai décidé de m’offrir mon propre vélo pour la suite 😉

Course à pied:

Bon je ne vais pas trop m’attarder sur la course à pied puisque c’est l’activité que je pratiquais le plus souvent et dans laquelle j’espère le mieux m’en sortir. Cela étant dit, l’enchainement vélo > course est plutôt douloureux dans les cuisses. C’est une sensation à laquelle il faut s’habituer, même si elle passe vite après les premiers mètres.

La seule chose différente que j’ai un peu pratiqué est justement ces transitions : faire du vélo puis le poser pour repartir quelques kilomètres (j’en parlais ici ou là). Ce n’est pas franchement évident à faire, surtout en terme de temps mais c’est nécessaire pour ne pas être surpris le jour-J et pouvoir bien appréhendé ce changement de pratique.

triathlon avis préparation premier s'entrainer

 

Je porte :   T-shirt Nike (similaire ici), Baskets « tri » Skechers, Casque Decathlon et Short Nike (similaire ici)

L’inscription à un triathlon :

La saison des triathlons est plus réduite que celle de la course à pied puisqu’il faut pouvoir nager en extérieur et malgré la combinaison, ça ne reste pas évident de plonger dans de l’eau à 15-17degrés (souvenir…). Ainsi celle-ci s’étend d’avril à octobre max environ. Et il faut en profiter car de plus en plus de compétition locale organise des formats « réduits » permettant aux débutants comme moi de se lancer afin de découvrir le sport. (C’est comme si en course à pied nous n’avions que le marathon et aucune course plus accessible avant !!) Pour ma première compétition, j’ai choisi le format S : 800m de nage, 22km de vélo, 4km à pied.

Attention, les formats (XS…S, M…) ne sont pas réglementés en terme de distance pour chaque discipline, donc renseignez-vous bien avant de vous inscrire.

J’ai choisi le triathlon de la Grande-Motte car… bah c’est chez MOI, c’est dans le Sud, dans une mer que je connais, dans une ville que je connais (j’avais déjà participé aux 10km des Pyramides organisé en Mars) avec ma famille pour venir m’encourager. Bref, comme toujours, je crois qu’il vaut mieux choisir un triathlon proche de chez vous, dans des terres « conquises »  pour enlever un stress supplémentaire.

triathlon avis préparation premier s'entrainer

L’équipement :

Contrairement au running, qui est un sport financièrement accessible (j’en parlais jeudi), le triathlon l’est un peu moins en partie à cause du vélo. Forcément qui dit 3 sports dit triple équipement :

– Natation : maillot de bain, lunettes de piscine, lunettes pour eau vive, bonnet de bain, combinaison de nage (pas de surf attention ce n’est pas la même chose…) sans parler du matériel pour s’entrainer en plus (plaquettes, planches, pull buoy, palmes…) ET de la carte de piscine.

– Velo: cuissard, casque, gants, lunettes de soleil (pas que pour les lunettes, c’est comme un pare-brise contre les moucherons…ah oui et j’ai appris à fermer ma bouche en faisant du vélo ahahh), t-shirt adapté (plus long à l’arrière pour protéger le dos)… et le VELO qui coûte très cher, sans parler si vous poussez un peu des chaussures spéciales, pédales spéciales..

– Course à pied: bon souvent vous garder le cuissard ou le mini short, la brassière… il faut juste investir dans des lacets élastiques pour ne pas perdre du temps à faire vos lacets, des baskets dans lesquelles vous êtes à l’aise pieds nus.. un porte dossard aussi qui vous accompagne sur le vélo puis en courant, mais pour cette catégorie pas énormément d’investissement.

En option : la combi dites « tri-fonction » qui vous suit sur les 3 épreuves mais qui coutent aussi un bras.

triathlon avis préparation premier s'entrainer

En somme (et c’est peu de le dire), le triathlon est un sport un moins accessible, surtout à cause du vélo, MAIS hors du vélo, je trouve que ça reste raisonnable puisque je n’ai pas explosé mon budget pour les petits accessoires annexes et la combinaison de nage. Je n’investis pas trop (la combi est un premier prix, mon cuissard aussi) car je suis toujours en « découverte », je verrai au fur et à mesure de ma pratique 😉 Néanmoins, je dois dire apprécier énormément ce que que j’ai déjà pu apercevoir de sport et j’envisage franchement de rejoindre un club à la rentrée 2015 pour changer un peu de mes habitudes de « solitaire » de l’entrainement.

Pratiquez-vous le triathlon ? ça vous tenterait ?

N’hésitez pas aussi à partager vos conseils, je suis preneuse puisque je débute et découvre hihi mais en tout cas, comme j’aime le penser, quand on veut on peut alors si ça vous tente … ! Les formats d’épreuve rend ce sport de plus en plus accessible 😉

à très vite ET bon dimanche

PS: Derniers jours pour les soldes  I-run >> 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 commentaires

  • Repondre blandeengreen 10 mai 2015 à 10 h 54 min

    Merci pour cet article ! Le tri est aussi une discipline qui m’attire énormément, je pense que rejoindre un club est une excellente idée ! Bonne première expérience today !!

  • Repondre plume 10 mai 2015 à 11 h 00 min

    coucou bravo Anne pour ce nouveau challenge,
    moi le triathlon me tenterait si c’était un tri-nature, nage en nature type lac, VTT et trail. Y’en a quelques uns mais c’est pas hyper courant, il me semble.
    L’entrainement natation en même temps, je crois que ça me gonflerait trop, j’aime bien la sensation post-entrainement (bien cramée et détendue) mais ça me coûte trop affectivement de me rendre à la piscine…
    je suis plus raids nature finalement, VTT, CO, Trail, run and bike… pour ce qui est de challenge pluri-sports

    A bientot

  • Repondre Lucille 10 mai 2015 à 11 h 43 min

    Ton article me parle, ça fait 13 ans que je fais du triathlon 🙂
    Et j’ai lu plusieurs articles récemment qui disent que la pratique des trois sports permet d’être meilleure en course à pied, car on peut enchainer plus d’entrainements en alternant les sports alors qu’on ne peut pas courir tous les jours et ça permet de varier. Et la natation et le vélo apportent beaucoup à la course à pied.

    Bonne chance pour aujourd’hui 🙂

  • Repondre Noush 10 mai 2015 à 13 h 23 min

    Ça me tenterai bien mais je suis une vraie tortue en natation. J’adore nager mais bizarrement je ne suis pas une très bonne nageuse. Si j’en viens au triathlon il va vraiment falloir y penser à l’avance afin de m’entrainer efficacement à la natation. Bravo à toi 🙂

  • Repondre Laurent 10 mai 2015 à 17 h 02 min

    Bonjour !
    Concernant l’électronique et plus précisément la montre, vas-tu rester avec la tomtom ou te diriger vers une montre plus complète ? Si nouvelle montre, laquelle ?
    Bonne chance !

  • Repondre celine 10 mai 2015 à 19 h 08 min

    Encore un bon article enrichissant.J’aime bien ce partage d’expérience. Pour l’instant le triathlon ne me parle pas trop.Je suis encore au début du running. Pour moi cette année c’est d’être à l’aise et trouver mon rythme sur un semi pour pouvoir faire l’année prochaine mon 1er marathon,celui de Nice en particulier.
    Mais qui sait une fois que j’aurai franchie cette étape j’aurai envie de faire un triathlon ^^
    En tous cas merci en core de partager tes expériences et de montrer ainsi que tous le monde peut le faire.

  • Repondre MamselleCat 10 mai 2015 à 20 h 30 min

    C’est une sacré préparation. Wahou!

  • Repondre Nawal 11 mai 2015 à 0 h 05 min

    Comment tu dis Anne ?
    – « un format S, plutôt « accessible » : 750m de natation, 22km vélo, 4km à pied ».
    Moi je dis, Bravo Championne, tu es un Modèle de motivation ET de persévérance : respect Mademoiselle !

  • Repondre MamaFunky 11 mai 2015 à 9 h 12 min

    Bravo vraiment !!! Je suis épatée. Moi je suis encore loin de pouvoir faire un triathlon et ca ne me branche pas plus que ca pour le moment. J’y viendrai peut-être qui sait ?

  • Repondre Crevette Cosmique 11 mai 2015 à 9 h 36 min

    Salut Anne,
    Bravo et merci pour ce super article . Je dois bien avouer que l’idée du triathlon me trotte dans la tête depuis plusieurs mois déjà … A voir ! 😉
    Passe une bonne journée 🙂
    Delphine

  • Repondre Elise 11 mai 2015 à 13 h 45 min

    Le triathlon ca me semblait tellement inaccessible …jusqu’à ce que tu nous en parle ^^
    Maintenant ca me donne envie d’essayer! Bon pas maintenant je me sens encore pas prête mais c’est vrai que les formats plus petit donne l’impression que c’est plus accessible et ca c’est top

    En tout cas on voit que tu as prit du plaisir pour ta préparation et le jour J! J’ai hâte de lire ton compte rendu 🙂

    Bonne journée ensoleillée 🙂

  • Repondre Natacha 11 mai 2015 à 13 h 59 min

    J’étais justement sur le triathlon du Tricastin (comme supportrice) hier pour encourager mon homme et… ma mère (64 ans quand même !!) sur la distance M. C’est vraiment beau à voir.

  • Repondre larry cow ver 11 mai 2015 à 14 h 04 min

    Ca à vraiment l’air super ! Tu m’as tué avec le « j’ai appris fermer la bouche » ^^

  • Repondre Gene 12 mai 2015 à 8 h 17 min

    Ça me tente aussi mais je suis carrément nulle en natation (en crawl surtout) et ne sait faire que du VTT alors y’a encore du taf 😉 hâte de lire ton CR!

  • Repondre Athénaïs 17 mai 2015 à 17 h 54 min

    Ton post et ton blog de manière général m’inspire beaucoup. Je pratique la Pole Dance et le Crossfit . Etant enceinte de 8 mois j’ai du arrêter les 2 sports et ça me manque beaucoup. Pour prendre ma revanche sur cette periode « sans sport », je me fixe le challenge de faire un triathlon S 1 an après la grossesse. Mon objectif de temps n’est pas encore défini. Je vais continuer à te suivre pour la course à pied et maintenant les conseils triathlon. J’ai hâte de lire la suite 😀

  • Repondre Nadine 16 mars 2016 à 1 h 42 min

    Bonjour, cette année je désire faire du duathlon : course, vélo, course, je ne maîtrise pas du tout la natation. Je nage comme une roche.

    Côté course ça va. Vélo: comme toi dans ton article peur vitesse et peur en descente. As tu des conseils à me donner? Pour apprivoiser cette peur?

  • Repondre Lauriane 24 août 2018 à 9 h 44 min

    Bonjour Anne,
    Je sais que cet article remonte un peu mais je viens d’en prendre connaissance car je souhaite me lancer sur un triathlon S l’année prochaine. Je voulais savoir combien de temps avant la jour J tu as commencé ta préparation . Je me doute bien que cela dépend du niveau de départ de chacun. Je suis plutôt sportive , j’ai déjà fait quelques 10 km en course à pied et trail , je fais régulièrement du vélo pour mes déplacements et viens de finir une course de natation en eau libre. De plus, penses-tu que le vélo de route est obligatoire, j’ai un VTC et ça m’embête d’investir dans un vélo de route uniquement pour le triathlon ?
    Je te remercie pour tous tes articles très bien expliqués et motivants
    Bon courage pour l’ironman à venir