Compte-Rendu: Semi-Marathon de Palma de Majorque

22 octobre 2017 - Running - 1 commentaire

Hi,

J’espère que vous allez bien? Je suis contente de vous retrouver pour un nouveau compte-rendu de course…un peu plus sérieux que celui de Disney… Pour être exacte, c’est même la première « vraie » course officielle à laquelle je participe depuis ma reprise. J’ai plutôt bien choisi la destination puisqu’avec Christelle >>,  nous nous sommes envolées tôt samedi matin pour l’île de Majorque afin de participer à au semi-marathon qui avait lieu le dimanche 15 octobre.

N’hésitez pas à jeter un petit coup d’oeil à mon vlog >>  pour nous suivre durant ces quelques jours. J’écrirai un article plus centré sur nos visites, mais aujourd’hui, c’est running. Je dois être honnête avec vous, mon mois de septembre a été assez anarchique en terme d’entrainement. Je n’ai pas suivi de préparation spécifique à cette course, alors que j’aurais pu. J’aurais pu me fixer un plan, le respecter mais, comme je vous le disais dans cet article >> je ne me force si je ne le sens pas. Et je ne le sentais pas: trop de stress, trop de changement, trop de boulot.

J’ai préféré continuer mes entrainements croisés type fitness et triathlon, continuer ma rééducation (car mine de rien, je n’ai repris la course à pied que fin juillet/début août). Alors…me voilà dans l’avion, pour participer à ce semi-marathon qui me fait rêver mais qui me pousse à m’interroger. Dois-je me fixer un objectif ? À quelle allure dois-je courir ? Est-ce que je vais me blesser ? … C’était assez flou pour moi..puisqu’en terme de course officielle cette année, la récolte de dossards est maigre. Ce qui peut être un peu déstabilisant au final, comme si je (re) débutais… Et d’un autre côté, l’excitation était au rendez-vous.

J-1: Retrait des dossards

Comme d’habitude, nous sommes allées retirer nos dossards tranquillement la veille de la course. Il faut savoir que le même jour est organisé: un marathon, un semi-marathon et un 10km. Donc en terme de distance, vous avez le choix 😉 Personnellement, j’avais franchement hésité entre le 10km et le semi-marathon. Le marathon n’était…pas considéré lol, de plus, c’est en fait 2 boucles de 21km. Ça ne me tentait vraiment pas.

De loin, le semi-marathon est ma distance favorite, quitte à partir loin, il fallait rentabiliser le billet d’avion. C’est pourquoi, j’ai écarté le format 10km… qui franchement a un parcours IDEAL pour réaliser un beau record (je dis ça, je dis rien).

Nous allons donc sur le village qui est au coeur du centre historique, au pied de la magnifique Cathédrale. L’ambiance est très sympathique, les bénévoles nous aident pas mal car nous ne retrouvions pas notre numéro de dossard. Pas trop de chichi, un sac, le dossard, la puce et zou. Personnellement, j’aime le fait qu’il y ait de moins en moins de gadgets, d’échantillon dans les « race packs » car au final… on les jette souvent. À noter quand même, qu’en plus du prix du dossard, on nous a demandé 5 euros de plus pour la puce. Je ne sais pas trop pourquoi puisque la puce était collée au dos de celui-ci… ?

Bon..pas grave, on a pu faire bronzette et admirer le coucher du soleil le samedi soir sur les transats du village. Sachez aussi que des pastas party sont organisées, si ça vous tente (même si une paella végétarienne m’aurait convenu aussi LOOOL )

JOUR- J :

Le réveil ne pique pas trop. On part prendre un petit dej léger. Le départ n’est qu’à 9h du matin. Il annonce un beau soleil mais de la chaleur. C’est fou de se dire qu’on va peut-être en souffrir alors que nous sommes en plein milieu du mois d’octobre. Mais je peux vous assurer que sur l’île, l’été était encore bien présent…

J’ai totalement changé ma tenue « fétiche de course »: nouvelles chaussettes SWEAT que j’adore… nouveau brassard (Dont je vous parle là). Comme pour Vichy, je pars sans pression ni objectif car je n’ai aucune idée de « ce que je vaux » actuellement sur cette distance. ZERO IDEEE. Je ne sais pas trop à quel rythme je vais courir encore moins dans quel état je vais finir, mais on rejoint nos sas à 8h45. C’est plutôt bien organisé, bien indiqué.. Nous partons avec la vue sur la Cathédrale, à deux pas du village et des consignes (il y a une queue « PAUSE PIPI » énorme). Tous les commentaires et informations au sujet de la course sont donnés en espagnol, anglais, allemand, français… pas d’excuses lol.

Après forcément, on part avec 5min de retard, ça reste l’Espagne (JE RIGOOOLE). Je n’ai même pas entendu le décompte, qu’il faut déjà y aller. La montre est prête. La première partie de course est franchement plate puisqu’il s’agit d’un gros aller-retour le long de la plage et du port. Donc… autant vous dire que je me donne en me disant qu’au pire je ralentirai. Je tourne à un rythme de 5min/km. Je me sens vraiment bien. Les ravitaillements ne sont pas… tip top je trouve: eau, isotonic, bananes et gel.. Je m’attendais juste à au moins des oranges, du sucre. Heureusement j’avais pris du sucre à l’hôtel car sur semi-marathon, je ne fonctionne qu’avec ça. De plus, la chaleur commence à se faire sentir. Je me retrouve à m’éponger et m’arroser de l’eau avec une bouteille et boire une seconde !!

Bon je dois vous l’avouer : je regarde TRES peu les parcours des courses auxquelles je m’inscris. J’aime me garder la surprise (à quelques exceptions bien sûr). Palma, j’avais quand même jeté un coup d’oeil ET je l’avais trouvé « relativement » plat sauf la partie dans la vieille ville. C’est pour ça d’ailleurs que j’avais motivé Christelle sur le semi (ce n’est pas trop sa distance hhi). Grand mal m’en a pris… car  si effectivement tout s’est bien passé sur la première partie de course, ça va se gâter sur les 10-11derniers kilomètres, les fameux dans le centre historique. Ironie de la chose, je disais à Christelle au départ que ça serait ma partie favorite.. AHAH du TOUUUUT

Résultat, si j’espérais m’approcher de mon record (1h45), j’ai vite revu l’objectif à la hausse LOL. Dès que nous attaquons la vieille ville, ça monte, ça descend, ça zigzague dans tous les sens, il y a des pavés, des étranglements. J’ai limite envie de vomiiiir lol. J’essaie tant bien que mal de maintenir le rythme, mais c’est dur, vraiment dur. Mon rythme se ralentit mais le cardio ne s’envole pas encore totalement. Je m’accroche car je n’ai pas fait une belle première partie de course pour ne pars finir sous les 1h50 !

Alors effectivement, on visite un peu les « must see » de Palma, mais OUILLE les jambes commencent à brûler.. Enfin, on passe le 20ième kilomètre, on se dirige enfin vers la promenade de la plage et la dernière ligne droite qui est juste INTERMINABLE. J’essaie d’accélérer mais je confonds les arches de l’arrivée et des sponsors LOL

Au final, suis un peu dans le rouge mais je finis en temps officiel de 1h48. Je suis hyper contente de ce chrono. Certes, je ne bats pas celui de Copenhague (souvenez-vous >>) mais… purée 1h48 !!! Il y a 2 mois je ne courais pas plus de 10km ! Sans prépa, je suis vraiment heureuse d’attendre ce temps. Comme quoi, les entrainements croisés, le triathlon, aident réellement 😉

Bon, c’était difficile la fin de la course mais le parcours était tellement varié, le soleil, les supporters dans la ville (VAMOOOOS, ça m’a rappelé Barcelone, mais d’une bonne manière lol).. Bref le top 🙂 Et très fière de la médaille aussi forcément. Next step ? Le marathon en relais Nice-Cannes !

Alors si vous cherchez une course ET quelques jours au soleil alors que l’automne a déjà débarqué en France… Foncez. Sachez aussi que le même weekend a lieu le Triathlon challenge Peguera-Mallorca >> qui a l’air juste MAGNIFIQUE et qui me tenterait bien l’année prochaine.

Avez-vous déjà couru une course à l’étranger ? laquelle ? n’hésitez pas à poster vos recommandations en commentaire !

bon dimanche !

PS:  Avec mon code-promo DUBNDIDU20 , bénéficiez de  -20% sur les nouveautés textile et chaussures, homme et femme, hors produits non éligibles aux coupons chez I-RUN >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  • Repondre Marilou 22 octobre 2017 à 18 h 19 min

    Super compte rendu ça donne envie pour l’année prochaine ! Je te conseille le semi d’Amsterdam je l’ai fait ce week-end là et ça a été un super échappatoire de début d’automne. Le parcours n’est pas exeptionnel, on voudrait plus de canaux mais La ville est super pour une escapade. Bonne reprise à Toi !