Mes 3 (enfin 4) dernières lectures – édition Avril

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Avec un peu de retard, je vous présente mes 3 ou plutôt 4 dernières lectures (avril 2022) ! J’en profite juste pour vous préciser un peu le fonctionnement de cette rubrique (vous comprendrez mieux ce décalage). En fait, je ne publie une édition que si je peux déjà enregistrer la suivante. Donc quand vous voyez ou lisez cet article, j’ai déjà lu 6 nouveaux livres lol.

C’est pourquoi fin avril…. je vais vous parler de lectures datant de mi-mars et du 8 mars. Je préfère vous le préciser pour pas que vous soyez surpris.es 😉

N’hésitez pas (re) lire l’édition précédente par-ici >>  Comme toujours, je vous propose une version video … puis l’article:

1.Isla Morley – Le Vallon des Lucioles

Résumé:
1937, Kentucky. Clay Havens et Ulys Massey, deux jeunes photographe et journaliste, sont envoyés dans le cadre du New Deal réaliser un reportage sur un coin reculé des Appalaches.

Dès leur arrivée, les habitants du village les mettent en garde sur une étrange famille qui vit au cœur de la forêt. Il n’en faut pas plus pour qu’ils partent à leur rencontre, dans l’espoir de trouver un sujet passionnant. Ce qu’ils découvrent va transformer à jamais la vie de Clay et stupéfier le pays entier. À travers l’objectif de son appareil, se dévoile une jeune femme splendide, Jubilee Buford, dont la peau teintée d’un bleu prononcé le fascine et le bouleverse.

Leur histoire sera émaillée de passion, de violence, de discorde dans une société américaine en proie au racisme et aux préjugés.

Mon avisC’est drôle car l’une d’entre vous me la recommandez dans mon article de février et le hasard a bien fait les choses car, ma box Kube me l’avait envoyé pour mon livre de mars ! Je me suis donc jetée dessus pour apaiser un peu mon deuil de lecture. Je n’ai pas été déçue, j’ai tout de suite accroché car, à nouveau, la nature, les paysages jouent un rôle à part entière. L’histoire d’amour entre Clay et Jubilee n’a rien de prévisible, de parfait. C’est tellement captivant, interessant mais aussi révoltant… à cause de cette fameuse couleur et des comportements racistes et ostracistes. On se replonge dans des heures peu glorieuses des USA et qui font forcément echos aux agissements du KKK.

Forcément, je me suis un peu spoilée un bout de l’histoire en y tenant plus et en allant vérifier sur Google cette fameuse histoire des femmes et hommes à la peau bleue. Sans vous dire plus, je vous partage le sous-titre : “Inspiré par un fait réel, ce roman est une bouleversante histoire d’amour et un hymne à la différence.

Sans vous spoiler, ce livre n’a rien de fantastique ou de sur-naturel, il y a un peu de magie… mais dans le sens alchimie avec la nature, l’amour, l’art… Bref, un joli coup de coeur qui se lit avec passion.

Note 4,5/5 car même si je l’ai adoré, il n’a pas réussi à détrôner ou atteindre le coup de coeur que j’ai eu pour “Là où chantent les écrevisses” Mais, il s’en approche 😉

2.La bête des Cévennes et du Gévaudan en 50 questions – Jean-Paul Chabrol 

Résumé: La fascination pour la bête du Gévaudan a traversé les siècles. En évoquant également la bête des Cévennes, l’historien Jean-Paul Chabrolsouligne ce qui fait la particularité de celle du Gévaudan: son extraordinaire renommée et son inscription durable dans la mémoire collective.
Quelle a été la chronologie des attaques? Combien de morts? Comment la “Bête” attaquait-elle ses proies humaines? Comment s’est défendue la population? Quels stratagèmes ont été appliqués ou parfois envisagés pour éliminer la “Bête”? Quand et comment a-t-elle disparu? Quel rôle ont joué les médias? Qu’est-ce que la légende noire des Chastel?…
L’historien Jean-paul Chabrol aborde toutes les facettes de cette affaire hors-norme et sensationnelle. Une histoire richement illustrée qui remet le loup au coeur de préoccupations qui n’ont pas fini de nous interpeller.

Mon avis: Avec Matthieu, nous passons beaucoup de temps en Lozère et dans les Cevennes. C’est littéralement la porte à côté ! On y fait du vélo et des randonnées, donc nous n’avons pas pu passer à côté des histoires de la fameuse bête du Gevaudan ! Lors de notre dernier séjour, en rentrant, j’ai simplement voulu en apprendre un peu plus dessus. J’ai donc découvert ce livre que j’ai acheté d’occasion. Rien que le titre m’a fait découvrir qu’il y avait donc plusieurs bêtes, que les attaques étaient bien réelles… effrayantes.

J’ai adoré ce livre, c’est comme une petite enquête ou un puzzle dont on recolle doucement les morceaux pour mieux comprendre ce qui s’est passé. J’ai aussi un peu mieux appris sur les conditions de vie à l’époque, les croyances. bref, c’était passionnant. C’est très instructif sans être trop ennuyeux. Mais maintenant que je sais tout ça, je vais peut-être être moins rassurée durant mes randonnées en Cevennes ahaha ! En tout cas, j’essaierai de ne plus attendre plusieurs années avant de m’offrir quelques livres qui me permettront de juste mieux connaître l’histoire de ma region 🙂

Ma note: 5/5 ! 

 

3.Le bonheur est au fond du couloir à gauche – J.M. Erre

Résumé: À la grande surprise de ses parents, quand il est né, Michel n’a pas pleuré. Incarnation vivante du cafard, mélancolique pur spleen, il s’est ensuite bien rattrapé et n’a plus cessé de pleurer. Tous les jours.
Heureusement, il y a des remèdes à la neurasthénie. Le Lexomil, d’abord, dont il fait grand usage. La lecture de Michel Houellebecq, ensuite, son idole et modèle. Et puis tous ces bouquins de développement personnel que lui a laissés Bérénice, son grand amour, après trois semaines d’idylle molle. Avec tout ça, ce serait bien le diable s’il ne trouvait pas le bonheur au bout du couloir…
À gauche, on t’a dit, Michel…
À gauche !

Mon avis: Bon je l’ai saisi un peu au hasard chez Cultura, je cherchais un livre drôle…. sans drama pour booster un peu mon moral. Ce livre est super court, je l’ai lu en 2 soirées… en apnée. En fait on rentre dans une sorte de huit clos et de tunnel de blagues/satires de notre société actuelle. Contrairement aux recommandations de la presse, je n’ai pas trouvé ce livre H.I.L.A.R.A.N.T certes, j’ai pas mal rigolé à certains gags. J’ai adoré le ton du narrateur… mais plus le livre avance plus la critique de notre société me sautait au visage: les régimes, les livres de développement personnel, la course aux bonheurs.  J’étais partie pour détester ce début et au final, j’ai refermé le livre en étant surprise, un peu chamboulée et de bonne humeur (oui tout de même).

Pauvre Michel… ! lol Mais je vous le recommande sans promesse que vous allez vous fendre la poire ..!

Ma note : 4/5 

4. Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe – Chimamanda Ngozi Adichie

Résumé: A une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste. L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience. Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue. Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager.

Mon avis: J’ai lu ce livre à l’occasion du 8 mars, Cultura St Aunès avait réalisé une sélection de plusieurs ouvrages. Etant déjà une grande fan de Chimamanda Ngozi Adichie, je l’ai acheté les yeux fermés, alors même que je ne suis pas maman lol ! Et clairement, je crois que ce petit manuel en plusieurs leçons devrait être confié à tout le monde afin de nous aider à mieux déconstruire certains cadres éducatifs sexistes et nous déconstruire dans cette société encore trop patriarcale.

Ces leçons nous ouvrent vraiment les yeux avec une simplicité que seule l’autrice a le secret, littéralement. J’étais déjà une fan inconditionnelle de son engagement avec son livre : Nous sommes tous des féministes >> là avec douceur et humanité, sans imposer son point de vue, elle transmet ses conseils. Ce n’est pas du féminisme “un peu agressif” c’est juste du bon sens en fait.. ça reste féministe mais tout ce qu’elle conseille à sa fameuse amie devrait être le fondement de l’éducation de tous les enfants. Il y a plein de passages qui m’ont touché, moi l’adulte… mais au moi l’enfant. Je me suis interrogée, je me suis vue regrettée la petite fille que j’étais et qui aurait adoré recevoir cette amour et cette éducation. Mais l’adulte que je suis apprécie d’autant plus. Je n’ai pas envie de participer à de nouvelles injonctions, mais plutôt d’aider à libérer garçon et fille grâce à l’éducation 😉 !

Note: 5/5 clairement le livre a confié innocemment à tous, pas que les parents de petites filles, tous  y compris de petits garçons 😉

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez lu aussi ces ouvrages et si vous avez des recommandations 😉 RDV le mois prochain pour une nouvelle édition.

@ très vite

Ne vous arrêtez pas là !

Be Chic and Green - Lecture #24

Be Chic and Green - Lecture #24

Hi Cela fait plus d’un an et demi que je n’ai pas partagé avec vous mes coups de coeur “Lecture“.…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

No feed

Les actus

Retour haut de page