3 randonnées incontournables à découvrir en Ariège

Hi

J’espère que vous allez bien ? Je vous propose aujourd’hui de découvrir 3 randonnées incontournables en Ariège! Je sais, ce n’est pas vraiment la saison des randonnées mais, il n’est jamais trop tôt pour organiser un week-end au printemps ou des vacances pour l’été prochain. Perso, c’est ça qui me permet de ne pas trop déprimer en ce moment.

Nous avons effectué ces itinéraires en octobre dernier, ils étaient peu fréquentés. La météo était magnifique: ciel bleu, douceur et couleurs d’automne. C’est vraiment une période un peu sous-estimée qui a pourtant tout son charme. Comme vous allez le voir en photos ou video (si vous êtes motivé.e pour la regarder lol), nous en avons pris plein les yeux !

Suivez-moi je vous emmène sur les sentiers ariégeois et n’oubliez pas vos baskets de randonnée, bien entendu 😉

  1. Pic des Trois Seigneurs et Etang d’Arbu: 11,5km et 850m de d+

Direction le sommet du Port de Lers où nous garons notre voiture. Nous étions déjà venu cet été, mais à vélo (souvenez-vous>>). Nous avions remarqué à quel point le parking se remplissait très vite et nous avions aperçu des randonneurs.euses s’attaquer à une montée très raide (un mur!). Et bien, même si nous laissons notre voiture là, nous attaquerons cette partie de la randonnée qu’à notre retour, en descente donc. Honnêtement, je vous conseille de faire la boucle dans le sens recommandé (début par Etang d’Arbu), vous irez crescendo en terme de beauté des paysages, promis 🙂

On redescend donc de 1 petit km sur la route pour atteindre le virage où se trouve le début de la boucle de la randonnée. Vous ne pouvez pas la rater car il y a aussi un petit parking (mais vraiment petit) pour accueillir d’autres véhicules. Vu que nous sommes déjà un peu en altitude, le panorama est déjà très beau dès le début.

On devine la route qui serpente pour atteindre le col, la même que nous empruntions à vélo, quelques mois plus tôt. La montée est très douce à travers les arbres, les fougères. Le soleil est puissant, mais vu que c’est l’automne, les températures sont juste parfaites. Tous les versants des montagnes sont rouges, oranges, jaunes. On entend quelques cascades… puis au fur et à mesure des pas, on s’en approche carrément. On croise très peu de mondes. C’est très apaisant.

Je vous glisse la fiche visorando >>

Puis, la montée se fait plus exigeante, plus technique, plus raide. Chaque pas est une petite récompense tant le paysage est beau. Je n’arrête pas de faire des photos, de m’arrêter pour admirer la vue devant moi, par-dessus mon épaule, à droite, à gauche. Si bien que nous atteignons rapidement l’Etang d’Arbu où se reflète un arbre solitaire aux couleurs bordeaux. On se sent bien. Cette randonnée a des petits passages techniques et raides, notamment pour rejoindre l’autre parcours qui se rend directement au sommet du Pic des 3 Seigneurs. Mais si vous prenez le temps, vous pouvez le faire sans aucun soucis.

Bien sûr, chaque virage, chaque 100m de dénivelé supplémentaire est l’occasion d’admirer le panorama, les ombres des Pyrénées. La dernière portion pour atteindre le sommet est un peu technique car vous êtes carrément sur l’arrête du Pic. Faites bien attention où vous mettez les pieds, surtout en automne car vous pouvez croiser quelques plaques de verglas.

Après un petit goûter, on retourne légèrement sur nos pas avant de bifurquer plus au sud puis nous suivons l’arrête afin de revenir au parking  avant de terminer par cette fameuse montée très raide (qui se transforme donc en descente très pentue lol). Ces dernières kilomètres apportent un sentiment assez enivrant. La montagne s’offre à nous sans limite grâce au temps clair. J’avais cette impression de tomber dans un tableau tellement la vue était si belle.

Cette portion est super agréable car nous restons très haut et pouvons admirer la vue de part et d’autres de l’arrête. Il n’y a pas une once de vent. On en profite à fond avant de rejoindre le parking que l’on devinait depuis le Pic de Barrès. Monter ou descendre, les derniers 500m sont fatigants pour les genoux. Je suis bien contente de plutôt descendre que de m’aventurer à descente ce mur lol.

Nous voilà de retour au parking et à notre voiture. Cette randonnée vous prendra une petite demi-journée. Il y a pas tant de dénivelé que ça mais certaines parties sont un peu techniques, voire impressionnantes si vous avez le vertige. N’oubliez pas de partir avec un petit casse-croûte car l’itinéraire se prête bien à faire quelques pauses : photos, goûter, voire baignade en hiver dans l’Etang 😉

Je vous glisse l’itinéraire de mon strava >>  Attention, cette randonnée est assez fréquentée l’été (du monde au parking, du monde au pic…). Je vous conseille soit d’y aller tôt le matin, soit pourquoi pas d’y aller en fin d’après-midi.

2.  Pic de Tarbesou et l’Etang Noir: La légendaire – Boucle de 8km et 600m de d+

Après être revenu au col de Pailhères que nous avions auparavant découvert à vélo nous nous sommes attaqués à la randonnée Pic de Tarbesou et l’Etang Noir (fiche visorando >>>).  Je préfère vous prévenir, c’est certainement l’une des randonnées les plus populaires d’Ariège mais à juste titre 😉

Le début de la marche se trouve juste après le col (côté sud). Attention, le parking est assez petit mais comme nous étions en automne, un lundi, la fréquentation était plutôt tranquille. Vous avez 4 choix de parcours pour admirer la vue sur l’Etang noir. Les 4 s’adressent à des niveaux différents.

  • Le premier est le plus accessible à tous et en plus éducatif, il s’agit de suivre le petit sentier d’interprétation  qui vous mène jusqu’au Col de la Coumeille de l’Ours. Depuis le col, même si la vue est moins jolie, vous pourrez tout de même admirer les étangs et le massif.
  • Le deuxième est de monter jusqu’au Pic de Tarbesou puis de bifurquer au Col de la Coumeille de l’Ours. Celui-ci est un peu plus exigeant mais pas technique pour autant. Vous aurez 2 points de vue différents tout en faisant une boucle.
  • Le troisième (celui que nous avons fait): monter jusqu’au Pic de Tarbesou, puis redescendre sur la crête sans pour autant la suivre jusqu’au bout, il faut couper pour descendre doucement vers l’Etang Noir. Le chemin n’est pas très évident à trouver. Nous avons un peu galéré à trouver le chemin juste en-dessous du Pic. Cette portion est assez technique mais après c’est relativement clair jusqu’à l’étang ainsi que tout le parcours retour. Par contre, il faut garder vraiment de l’énergie pour la remontée au Col de la Coumeille de l’Ours car c’est assez raide lol.
  • Le quatrième, plus costaud qui vous emmène du Pic de Tarbesou sur les crêtes en suivant le GR7B avec une vue plongeante sur l’Etang noir puis l’étang bleu avant de descendre à leur niveau puis de revenir au pied du Col de la Coumeille de l’Ours afin de suivre l’itinéraire retour commun.

Bien entendu, il y en a encore d’autres, avec des mini variantes notamment pour la 4eme mais ce sont les 4e principaux à connaître et choisir en fonction de votre temps ainsi que votre motivation. Nous voulions faire ce dernier mais nous manquions de temps donc nous avons pris l’option 3. C’était époustouflant…! C’est vraiment une randonnée magnifique, d’autant plus avec les couleurs d’automne. Les myrtilliers étaient splendides: rouge, orange, ocre… c’était vraiment fou, presque irréel.

Le premier kilomètre sera le plus facile depuis le col, puis dès la petite bifurcation vers la gauche, vous attaquez une montée au départ facile qui va rapidement devenir assez raide pour atteindre le Pic de Tarbesou. Ne lâchez rien car l’effet WAHOU est assuré une fois au sommet. On est même surpris de tomber sur une vue si spectaculaire.

Après avoir rempli la mémoire de nos appareils photos, on tatonne un peu pour trouver la suite du chemin juste en-dessous du pic vers les étangs. Honnêtement, il n’y a que cette portion est qui est un peu technique. Dès que vous avez retrouvé les empruntes des précédents randonneurs, c’est bien plus facile de poursuivre.

On descend sur l’arrête avant de s’orienter vers l’Etang Noir à travers un peu tourbières, un peu d’herbes. Je suis sûre qu’en été, ce doit être hyper agréable de faire une pause baignade ici mais pour nous, il fallait déjà remonter car le soleil glissait doucement derrière les montagnes. Les températures tombaient rapidement. La remontée est aussi très belle vers le Col de la Coumeille de l’Ours mais assez raide. Pensez à jeter un petit coup d’oeil derrière vous, la vue continue à être si belle.

Une fois au col, le chemin est très accessible, fini le dénivelé. Vous retrouverez doucement le parking.

Comme toujours, je vous glisse mon strava ainsi que la fiche visorando >> (version 4, la plus longue donc!)

3. Les Etangs de Bassiès – 14km et 1100m de d+ 

Oui étangs au pluriel puisqu’il y en a plusieurs vous verrez. Nous nous sommes garés au parking aménagé à 300m du départ officiel de la randonnée. Vous y trouverez des WC, un zone pour piquer-niquer mais si vous êtes flemmard.e, vous pouvez aussi vous garer directement dans le virage à 10m du départ lol

Cette randonnée peut prendre une bonne demi-journée si vous faites pas mal de photos, de petites pauses baignades à la saison estivale… Emportez donc un vrai gros pique-nique, contrairement à nous. On avait juste pris quelques ravitos alors que, le paysage invite vraiment à prendre son temps, à marcher entre les différents étangs, à prendre de la hauteur côté refuge, puis à redescendre et s’assoir sur les herbes piquantes, le fameux GIPSET des Pyrénées (ce petit **** qui pique !) afin de manger.

Elle est accessible à tous (y compris en famille). Même si vous cumulez 1100m de d+, la montée n’est pas raide jusqu’aux étangs ainsi qu’au refuge. Vous traversez une magnifique forêt, quelques torrents, si vous êtes attentifs vous apercevrez une magnifique cascade et avec une vue splendide sur les montagnes derrière vous… avant de surgir dans une ambiance digne de Jurrasic Park. Nous étions entourés de fougères rougissantes. C’était magnifique.

Puis, après une dernière montée, vous atteignez un petit pont en pierre et le fameux plateau (attention à la boue et aux tourbières, l’environnement est plutôt humide). À partir de ce point, plus de montée, que le plaisir d’explorer chaque étang et leur recoin 😉

BON À SAVOIR: Si vous randonnez avec votre chien, soyez attentifs.ves lors de l’estive et rattachez le bien, surtout lorsque vous vous approchez du refuge, au bout du plateau.

La descente peut se faire par le même chemin ou par un autre. C’est ce que nous avons fait. Ne vous fiez pas au croix au début, vous êtes sur le bon itinéraire et vous ne pouvez pas vous tromper. J’ai apprécié redescendre par ce côté car, c’est important de le savoir, en Automne, le soleil monte bien moins haut dans le ciel, résultat avec les sommets, certaines phases sont vite à l’ombre. Et là, la température n’est plus du tout la même. Au moins, là nous étions encore au soleil (ce qui n’était pas le cas si nous avions fait strictement l’aller-retour).

Je vous glisse l’itinéraire sur mon Strava, ainsi que la petite fiche sur visorando à retrouver par-ici >>

Bien entendu, comme le souligne de la titre de l’article, ce sont 3 randonnées incontournables. Le département a bien plus à offrir. Je vous ai partagé d’ailleurs un petit vlog par-ici >> de ma randonnée en solo à l’Etang Bleu > Mais, j’avais envie de vous une petite sélection si vous vous y rendez juste le temps d’un weekend.

Et vous, quelle est votre randonnée favorite à découvrir l’été prochain ? Partagez-la en commentaire

@ très vite

Ne vous arrêtez pas là !

Un long weekend en Ariège aux couleurs de l'Automne

Un long weekend en Ariège aux couleurs de l'Automne

Hi, J’espère que vous allez bien ? Début octobre, nous sommes retournés en Ariège à l’occasion de l’arrivée de l’automne.…
Randonner Seule: Mes conseils et précautions

Randonner Seule: Mes conseils et précautions

Hi, J’espère que vous allez bien ? Aujourd’hui je souhaitais vous partager quelques conseils pour vous lancer et faire votre…
6 randonnées Incontournables à faire en Corse

6 randonnées Incontournables à faire en Corse

Hi, Aujourd’hui, je vous propose de vous partager mes 6 randonnées INCONTOURNABLES à faire en Corse lors de votre séjour.…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

No feed

Les actus

Retour haut de page