Mon Bilan Sportifs 2016

Hi,

Processed with VSCO with a5 preset

J’espère que vous allez bien et que vous passez un bon weekend malgré le froid et la neige 😛 Avant que je me lance dans le bilan de 2016, n’hésitez pas à relire celui de 2015. 2015 était, il me semble, l’année la plus chargée en course hihi car en 2016, j’avais décidé de participer à moins de courses. Comme on dit si bien “less is more”.

Bien que j’adore participer à des courses, les enchainer signifie moins de préparations,  moins d’implications, plus de fatigue = plus de risques de blessures. De plus, vu que j’enchainais les courses, je ne pouvais pas me préparer correctement à chacune NI les courir réellement “à fond”.  Je me réservais toujours pour la suivante… au final, je crois que je prenais moins de plaisirs. Résultat, l’une de mes résolutions en 2016 étaient de participer à moins de courses MAIS de mieux me préparer à chacune d’entres elles. Cela peut paraître étrange comme résolution, cependant, à l’heure du bilan, je suis très satisfaite de ce choix. Moins mais mieux. 

En septembre 2016, j’ai fêté les 5 ans de ma pratique du running. Bon en vrai, je n’ai pas réalisé que ça faisait DEJA 5 ans. Une demi décennie alors que je fêtais aussi mon quart de siècle lol. C’est bête j’aurais peut-être dû organiser quelque chose avec vous. En 5 ans j’ai fait plus de 6000km, participé à plus de 45 compétitions… ça fait beaucoup  alors même qu’avant de commencer à courir après… moi-même, je détestais tout ce qui avait trait au sport (souvenez-vous >>). ça me parait énorme et pourtant si peu. J’ai hâte en fait de continuer à courir, à relever des challenges, à repousser mes limites. J’ai encore tellement de choses à voir, à faire…à apprendre…à courir ;), il faut juste être patient et ne pas accumuler trop de course dans un même calendrier. Une préparation, une course. Maintenant, je me dis, si je ne peux pas faire cette course, ça sera… l’an prochain, tant pis.

Vous pouvez retrouver TOUS les comptes-rendus des courses auxquelles j’ai participé en 2016( et même au-delà) par-ici >>

IMG_1778

Mais revenons à ce bilan sportif… enfin principalement running:

Ma plus belle course

Comme toujours, c’est très dur de choisir. Pour Noël, Matthieu m’a mis en place cette petite décoration en choisissant mes 3 médailles préférées de 2016. Naturellement, ma plus belle course se trouve parmi elles. En réalité, je crois que plus le challenge et l’incertitude sont grandes dans une participation à une course… plus celle-ci est belle.

Ainsi en 2016, j’ai couru mon deuxième marathon, à Brighton, une autre ville chère à mon coeur. Comme pour la première fois à Paris, malgré ma préparation, j’avais toujours une petite anxiété : vais-je y arriver ? J’y suis parvenue mais, c’était toujours autant un challenge pour moi de franchir ces 42km. La course était parfaite, le soleil, la mer, les kilomètres. J’étais tellement heureuse de courir à Brighton, une ville qui m’a rendu si heureuse, ce marathon. La médaille n’est pas magnifique mais elle me rappelle ce défi, la préparation et le bonheurs de l’accomplir.

En parlant de bonheurs, je n’oublie pas l’Ironman 70.3 de Miami...mon premier, certainement pas le dernier triathlon long. C’est drôle d’associer bonheurs alors que pourtant, on souffre toujours un peu physiquement sur la fin de ces épreuves… mais QUELLES EPREUVES ! On l’oublie vite, je vous assure. A chaque fin de course, je dis à Matthieu : “nan mais plus jamais je le fais ! Mais pourquoi je fais ça” Pourtant, dès le lendemain, je me suis ravisée et je savais. Je savais que je referai un ironman 70.3, même si c’était dur. C’est pour ça que j’aime me lancer des défis, car je repousse mes limites et je vois tout ce dont je suis capable. Alors, je n’apprécie pas montrer mes émotions, mais à Brighton, comme à Miami, j’ai versé quelques larmes… de fierté vous vous en doutez. Mais comment ne pas être fière de soi lorsque l’on atteint un tel objectif après des mois d’entrainement seule. Miami était une course magnifique, tant dans les paysages, que moralement. C’était mon premier, j’avais si peur de ne pas y parvenir malgré l’entrainement, on ne sait jamais ce qui peut arriver 😉 Cela rend la médaille encore plus belle. Passer la ligne d’arrivée n’est que le point d’une longue aventure qui n’avait pas débuté sur la ligne de départ ! Miami était ma plus belle aventure 2016 (enfin avec Brighton donc)

Bien que je vous parle de challenge, de performance, d’incertitude, je n’oublie pas le plaisir ET le partage qu’une participation à une course peut apporter. C’était sans aucun doute le cas pour le semi-marathon de Disney. Je n’ai pas eu de courbatures aux jambes.. mais aux abdominaux d’avoir tant RIGOLÉ pendant 21km avec Christelle. J’ai adoré cette course qui était juste….pour rire qui combinait une super amie, des kilomètres, un univers Disney adorable, des coureurs tous plus passionnés par leurs baskets que par leurs costumes, une atmosphère de folie.. J’en garde un souvenir mémorable. Forcément, la médaille était à la hauteur de cette course.. MAGIQUE. Alors pas de challenge, pas de record, mais.. qu’est-ce qu’elle était belle cette course !

La course à oublier

Etrangement, je n’en ai pas en 2016. Il n’y a aucune course que j’ai mal vécue, pour laquelle j’ai été déçue. Oui certes, l’année n’a pas très bien commencé à la Prom Classic… mais tout le reste s’est très bien déroulé. J’ai appris de mes erreurs passées : ravitaillements, parcours, organisation, repos…

Au final, je crois que mon choix de faire moins de course m’a permis de ne participer qu’à des courses que je préparais bien. Ainsi, j’ai évité les “coups de moins bien”, les mauvaises surprises comme on dit hihi et toutes mes courses se sont très bien déroulées au final.

La course que je courrais à nouveau avec plaisir …mais ce n’est pas au programme en 2017:

Toutes celles que j’ai fait en 2016 étaient un PUR plaisir. J’adorais les refaire toutes mais, hormis l’exception qui confirme la règle (les 10km Paris Centre), je préfère pouvoir participer à d’autres courses que re courir celles que je connais déjà. Il y en a tellement encore à découvrir 😉

Cela étant dit, j’ai eu un véritable coup de coeur pour les Semi-Marathons d’Edimbourg et de Copenhague; hyper bien organisés, rapides (parfait pour des records)… des villes très belles à visiter. C’est le parfait combo que j’aime avoir : une ville touristique ET une médaille. En 2017, je vais d’ailleurs continuer dans la combinaison de tourisme ET de running. J’espère que vous me suivrez dans mes aventures hihi

IMG_1784

Ce que je retiens de ces courses :

Bien se préparer pour prendre davantage de plaisir. Vive la qualité hhihi. J’ai accumulé beaucoup de médailles en peu de temps, moins en 2016 et c’est tant mieux car je n’ai aucune course qui m’a déçue, au contraire. J’ai battu et atteint tous mes objectifs de temps que je voulais faire. Lorsque ce n’était pas le cas, j’ai tout de même pris énormément de plaisir. Alors, moins faire de course, ne signifie pas moins de plaisir, au contraire 😉

Et les bobos…blessures ?

C’est une question que l’on me pose souvent : “Mais tu te blesses jamais ?” Bon déjà, me souhaiter une blessure ce n’est pas très sympa non ? JE PLAISANTE LOL, je touche/mange du bois mais depuis 2013 NADA. En ayant réduit le rythme de compétition, commencer le triathlon et continuer tout le fitness que je fais, j’aurais pu me blesser, me fatiguer.. Au final, je crois que je trouve mon équilibre entre la prévention ET un bon  suivi médical. Cela étant dit, je dois BOIRE plus et aller plus souvent chez mon ostéopathe. Ce n’est pas facile de tenir des promesses de ce genre, néanmoins, c’est dans les détails que vous pourrez vous préserver des blessures qui peuvent vraiment vous déprimer (N’hésitez pas à relire mon post si vous souffrez d’un petit bobo ou d’une blessure liée au sport)

Processed with VSCO with a5 preset

Run Palm Spring 😉

Course et voyage:

J’ai donc obtenu moins de médailles en 2016, néanmoins j’ai battu tous mes records (10km, semi et marathon), donc progressé…et surtout, et je crois que c’est ce que je préfère : j’ai conjugué mes deux passions running ET voyage. Je n’ai jamais autant cumulé de kilomètres à l’étranger. Je ne me pose même plus la question, mes baskets de running parte forcément avec moi.

J’ai vécu des moments tellement magiques grâce à ces runs “touristiques”. Je n’oublierais jamais mes kilomètres seules au coeur du désert rouge australien... ni ceux en Ecosse où je croisais plus de moutons que d’humains… ou encore à Madère entre les nuages et l’océan, au Sri Lanka…en Thaïlande,

Alors quand j’arrive à participer en plus à une course officielle et conjuguer un séjour, je suis aux anges. En 2016, c’était ça aussi ma résolution. Voyager tout en courant. Au final, j’ai participé à presque autant de compétitions en France qu’à l’étranger. Et c’est ce que je voulais en fait car je crois que c’est le meilleur souvenir que l’on peut rapporter d’un voyage.

Processed with VSCO with a5 preset

Alors que dire… si ce n’est que j’ai très envie que 2017 soit exactement sur la même lignée que 2016 ! Toujours de belles compétitions, bien préparées avec beaucoup d’amour et de plaisir…dans des paysages toujours aussi beaux et mémorables, sans oublier, de toujours repousser mes limites.. en running, en triathlon… en sport plus largement. En somme, c’est un bilan plutôt très positif hihi.

Et vous : Quel est votre bilan running/sportif  2016 ?

Bon dimanche 😉

PS: N’hésitez pas à suivre de près mon article spécial SOLDES, je le mets à jour souvent avec des bons-plans
PS2: Chez Zalando, bénéficiez ce weekend de -15% sur vos marques favorites avec le code de promo TOPMARQUESWE >

Ne vous arrêtez pas là !

Ironman 70.3 des Sables d'Olonne: Mon Compte-rendu

Ironman 70.3 des Sables d'Olonne: Mon Compte-rendu

HI, J’espère que vous allez bien ? Je suis de retour après une semaine chargée en cartons. Je reviendrai vite…
Compte-Rendu: La Saintelyon Solo, 81km de pluie et de boue

Compte-Rendu: La Saintelyon Solo, 81km de pluie et de boue

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je suis contente de vous retrouver aujourd’hui pour vous partager enfin mon compte-rendu…
Compte-Rendu: Ironman 70.3 Aix-en-Provence 2018

Compte-Rendu: Ironman 70.3 Aix-en-Provence 2018

Hi, J’espère que vous allez bien ? je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour mon compte-rendu du Ironman 70.3…

18 réflexions sur “Mon Bilan Sportifs 2016”

  1. Top!
    Pour moi accouchement mi février, 10km de l’équipe fin mai, semi du bois de Boulogne fin octobre. Peu de courses officielles mais fière d’avoir été back on track dans un délai raisonnable.

  2. Mon bilan sportif de 2016 est plus modeste que le tien… mon premier semi marathon, mon premier 20km de Paris et la Parisienne (suite à un concours organisé par Amelie Tauziede), les 10km de Paris centre. Et aussi des résultats en tennis avec une équipe dont je suis la capitaine
    Pour 2017 j’ai déjà en tête quelques courses auxquelles j’aimerai participer

  3. 2016 a été moins remplie de running que je l’aurais espéré… En effet, depuis que j’ai commencé la course à pied (en 2012) j’ai accumulé les blessures (fracture de stress, tendinites…). Du coup je n’arrivais jamais à courir plus de 12km. Enfin, fin 2015 j’ai réussi à faire mon premier semi-marathon (après avoir repris tout doucement). Mais début 2016, c’est de nouveau le retour d’une fracture de fatigue… Je n’attends pas trop longtemps avant d’arrêter de courir pendant 3mois… Et de recommencer tout doucement selon les conseils de mon médecin.
    Du coup je me suis concentrée sur la natation. J’ai bien amélioré ma technique du crawl et je peux enfin enchaîner des dizaines de longueurs sans être trop essoufflée. Je suis aussi devenue beaucoup plus régulière en renforcement musculaire.

    Je suis à nouveau en train de ressentir une légère douleur qui ne s’accroit pas spécialement avec ma pratique (que je n’augmente plus tellement du coup). Ca me désespère un peu car j’aime beaucoup courir et je ne cours pas non plus 1000km/an, j’ai vraiment repris comme mon médecin me l’indiquait et je ne veux pas baisser les bras.

  4. Pas vraiment de courses officielles cette année, mais ça n’empêche pas d’avoir couru plus de 1000km, d’avoir découvert les trials et la cours d’orientation, d’avoir augmenter un peu les km que je peux faire en une sortie… et c’est déjà pas si mal 🙂

  5. Aude (ode.comnal)

    Coucou Anne !
    Wahou quel bilan ! Tu m’impressionnes 🙂
    Pour ma part c’était l’année des “premières fois” lol premier trail officiel, mais aussi premier 10km officiel, premier semi marathon et même… premier marathon en Octobre ! Ca peut paraître rapide mais je me sentais vraiment prête. Et j’ai lu et relu ton article concernant le marathon et c’est ce qui a fini à me décider !
    Maintenant je rêve de faire des courses à l’étranger, et essayer de passer sous la barre des 2h au semi marathon 🙂

    J’espère que 2017 sera encore riche en expériences pour toi et que tu continueras à nous communiquer ton énergie qui est une vraie source de motivation !

  6. Bilan de 2016, un super semi de Paris avec les copines, une blessure juste après qui m’a couté 3mois et demi d’arrêt total et la peur de boiter encore longtemps, mais qui m’a aidé à me remettre en question et à revenir avec les bonnes armes en main ! Et depuis, que du plaisir, des petites courses par-ci, par-là, des sorties sans compétition, de la musculation, des étirements, du yoga (enfin un simili de yoga vu ma souplesse aha) le tout avec le sourire et l’envie d’aller plus loin, tout en m’écoutant ! Et 2017 s’annonce plein de bonnes choses ! (et quel bilan Anne, c’est toujours aussi impressionnant et motivant, un énorme bravo à toi !!)

  7. Alors je pense qu’on prendra le départ d’au moins une course ensemble (en janvier), qu’on partagera un petit bout de course l’une pour l’autre en mars-avril… Si on veut bien faire les choses je pense qu’on devrait faire une course par mois ensemble hahaha.
    Mon coup de coeur de 2016 : Behobia-San sebastian
    Mon objectif de 2017 : Continuer à courir et prendre le départ au coté de mes amis.

  8. Bravo à toi pour cette année encore très riche de compétitions…
    Mon bilan est beaucoup plus modeste : 11 mois de courses à pied : 900 kms, plusieurs arrêts suite à gros rhumes, 1ere course (solidaire cancer du sein) premier semi marathon et premier 10km, 3 paires de baskets jusqu’à avoir trouvé La paire! Dejà 3 courses de prévus en 2017 : un trail de 18km en montagne, 1 Semi et un trail de 14 km en forêt. Ensuite je vais me préparer doucement à mon premier marathon en octobre en suivant attentivement tes conseils si précieux !!

  9. Cela ne fait que 5 ans que tu t’es mis à la course à pied ? Waah je trouve ton parcours sportif admirable ! Cela fait 2 ans pour moi et je songe à m’inscrire à un semi-marathon cette année… mais il y a toujours cette peur de ne pas y arriver ! Mais ton article me donne beaucoup de courage car il montre que toi-même, malgré les peurs qui sont normales, tu t’es dépassée 🙂

  10. Félicitations pour cette belle année sportive !!
    Pour moi ce fut la reprise de la course avec les 10 km de Dax, la corrida de Brioude (8km) ou j’ai battu mon record (35min). Pas d’autres course officielle mais un championnat en basket à faire.
    Je cours toute seule la majorité du temps mais cette année j’ai franchi le pas et me suis inscrite dans un club.
    Pour 2017 ce sera le semi de Vichy et le marathon de Paris.
    Merci pour tous tes articles

  11. Voyage et sport, la meilleure option de vacances pour moi 😉 (testée et approuvée) Pour le moment, je reste sur l’Europe (il y a tellement de courses originales à courir dans le coin). Du côté sportif, 8 courses de 10K courues (ma distance préférée 😉 pour des raisons de sensation [ah! la vitesse!]) dont une en Irlande (super souvenir malgré le vent et la température) et 2 fun runs. 3 podiums et un prix de meilleure coureuse de mon arrondissement. Un petit millier de kms au compteur. Une reprise des concours hippiques avec un cheval dressé au bouton et des résultats encourageants après une interruption de plusieurs années pour cause d’études et de manque de budget. Une soeur qui est devenue en 6 mois une runneuse aguerrie et performante.
    2017 s’annonce déjà sous le signe du sport sous toutes ses formes : course à pied (10K, la valeur sûre, on verra pour aller vers du 15K), équitation, reprise du ski après 15 ans d’arrêt (qui c’est qui va manger du sapin? C’est moi!), peut-être un duathlon etc. Mes dossards sont prêts pour 3 échéances. Début des offensives 2017, J-3!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les actus

Retour haut de page