Window to the Sky #708

14 avril 2016 - Looks 2016 - 17 commentaires

Hi,

Pendant longtemps, je n’ai pas trop cru à tout ce qui avait trait à la médecine « douce ». Pour moi un médicament et zou. Sauf que depuis que je fais du sport, je me suis rendu compte qu’il existait beaucoup de symptômes ou petits bobos qui n’avaient pas besoin forcément d’une intervention médicale ou médicamenteuse.

De nombreuses de mes « débuts » de blessures ont été traitées par l’ostéopathie, la phytothérapie ET la naturopathie. Pas besoin de KETUM, d’anti-inflammatoires, ni quoique ce soit. Tout a été très naturel. Attention, je ne vous dis pas que BIRK la science, la médecine, c’est mauvais NON. Jusqu’à un certain stade, je pense que l’on peut tout à fait se tourner vers d’autres solutions.

Cela étant dit, je crois qu’il faut aussi offrir à ces alternatives notre confiance. Notre subconscient ou je ne sais trop quoi joue aussi beaucoup sur nos bobos (le fameux effet placebo). Je suis une grande convaincue de la pensée positive. À 99,9% si tu te dis que TU PEUX LE FAIRE, et bien tu le feras ;). Résultat, si vous croyez en la Naturopathie, l’Ostéopathie, la phytothérapie, l’homéopathie etc. vous avez fait déjà 60% du chemin vers la guérison.

Attention, je ne cautionne pas TOUT ce qui peut être fait/dit par les praticiens, mais dans une certaine mesure, j’ai réussi à faire mienne certaines pratiques qui me permettent d’aller mieux au quotidien et dans mon activité physique. Je trouve ça même bien dommage que la sécurité sociale ne se penche pas plus sur le sujet. On consommerait bien moins de médicaments. J’ai résolu mon problème de migraine sans l’aide de médicaments. Mes douleurs menstruelles aussi, mes petits bobos de sportive également.

Je ne dis pas que la médecine douce a une solution à chaque problème, mais elle peut palier à de nombreux « petits » soucis que nous avons. J’appelle ça leur magie, car on ne sait pas trop pourquoi, mais ça fonctionne. C’est simple, c’est doux, c’est équilibré et zou.

Qu’en pensez-vous ? Appréciez-vous la médecine douce ? Si oui, quelle est votre expérience personnelle ?


Veste – Asos
Gilet – American Vintage (similaire ici ou là)
T-shirt – Ekyog (similaire ici)
Jeans – Mango (similaire ici ou là)
Collier – Forever21 (Similaire ici )
Baskets – Nike (similaire ici)

Vu que le printemps se fait un peu désirer (mardi j’ai encore couru en pull !!), je me suis dit que j’allais porter des fleurs carrément sur moi ! Alors cette veste…est plutôt « vieille » lol, elle a déjà plus de 4 ans. YOUHOU mais je l’adore toujours autant. Tu la mets et zou, toute la tenue est transformée.

Je le reconnais, elle n’est pas très discrète mais, c’est pour cela que je l’aime 🙂 De plus, elle n’est pas si difficile à assortir, un jeans et ça fonctionne. En tout cas, ce look est vraiment idéal pour ce printemps un peu capricieux et frais. Le port des sandales (SNIF) se fait un peu désirer  donc je reste doucement dans mes baskets. Hors de question de continuer à porter les bottes, j’ai déjà enfin pu raccrocher le manteau, je ne veux plus ouvrir mes boites de chaussures d’hiver. Je commence doucement à ranger mon armoire et mettre de côté les vêtements d’hiver. Je re découvre les pièces estivales. J’ai hâte pas vous ? 

à très vite

PS: J’ai créé une nouvelle page « Shop My Style » 😄
qui référence tous les vêtements/équipements de sport que vous pouvez me voir porter sur mes réseaux sociaux !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 commentaires

  • Repondre vanessa 14 avril 2016 à 18 h 22 min

    Ravie que tu en parles…je suis medecin, je prescrits des médicaments…et invariablement les patients demandent plus qu’il n’en faut…alors que les anti-inflammatoires sont plus dangereux que bénéfiques… Mais bon a part les informer…. Les éduquer …et refuser de prescrire des médicaments, crèmes en tout genre inefficaces… J’ai été élevée par 1 maman adepte des médecines douces et je continue pour moi!! Bien entendu si la médecine ne fait pas mieux… On ne traite pas un cancer, une tuberculose avec plantes et homéopathie…mais certains protocoles de phytothérapie et d’homéopathie permettent de diminuer œdèmes ( ablation dentaire et on ne ressemble pas a 1 hamster) et les effets indésirables liés à une chimiothérapie!! Pour une cheville mieux vaut des cataplasmes d’argiles vertes que du ketum et vive l’arnica….après 1 course je le masse à l’arnica, croque mes gélules ou ma sportenine et exit le doliprane! De même pour les troubles du sommeil: toujours essayer les plantes, infusions et mêla tontine avant les somnifères!! Pour moi la médecine naturelle ne doit pas se substituer à la médecine conventionnelle mais peut-être utilisée en adjuvant sans aucun effet indésirable ou secondaire!

  • Repondre Alexandra Mtn 14 avril 2016 à 19 h 07 min

    Tout à fait d’accord, bon j’avoue qu’en cas de mal de crâne je saute vite sur mon doliprane pour enrayer le pb vite fait. D’ailleurs si tu as des astuces je suis toute ouïe 🙂
    Mais bcp de gens(autour de moi) courent après anti inflam/anxio/ anti depresseur au moindre coup de mou/bobo, alors que sport loisir et bonne hygiène de vie pourrait au moins en partie,améliorer tout ça (bien sur je parle pas de grosse dépression etc)

    Bonne soirée 😉

    • Repondre Frenchie au Canada 15 avril 2016 à 16 h 42 min

      Pour le mal de crane l’HE de menthe poivrée en massage sur les tempes peut aider

  • Repondre Djahann 14 avril 2016 à 21 h 04 min

    J’y crois, mais sur moi, ça ne marche pas ! J’ai essayé plusieurs ostéo, et ça ne m’a absolument rien fait. Alors que j’ai choisi des personnes qui avait réussi des « miracle »s sur des gens de ma famille.

  • Repondre Fanny 14 avril 2016 à 21 h 18 min

    Je n’ai jamais été une grande fan des médicaments dès l’apparition de la moindre petite douleur. Au final c’est très mauvais pour notre système immunitaire qui s’habitue aux médicaments et donc qui ne sait plus se défendre tout seul. Il ne faut pas non plus traiter le mal par le mal bien sûr !

  • Repondre Margaux 14 avril 2016 à 21 h 58 min

    Oui je suis tout à fait d’accord… Il faut chercher à comprendre la cause de ses petits maux au lieu d’essayer de les traiter tout de suite avec des médicaments. Par exemple je manque de fer à défaut de prendre les compléments en fer recommandés par le Generaliste j’ai plutot chercher à connaître les aliments qui contiennent du fer afin de les privilégier et j’ai réduit ma consommation de thé proche des repas car ce dernier empêche l’absorption de fer!

    Les gens ont trop souvent tendance à vouloir stopper les maux directs plutôt que d’en comprendre leurs causes. La Naturopathie est parfaite afin d’éduquer les personnes à prendre les bons gestes.

    PS. Future étudiante en Naturopathie.

  • Repondre LaetiSolSu 14 avril 2016 à 23 h 17 min

    Bonjour,
    Je crois autant aux médecines douces qu’à la médecine traditionnelle, je dirai même que ces premières me font moins peur car il n’y a pas d’effet indésirable.
    J’ai trouvé un super ostéopathe qui travaille beaucoup sur les énergies et j’y emmène mes filles au moins une fois par an.
    Il y a certains cas où la médecine traditionnelle est incontournable et je ne la refuse pas même si dans un coin de ma tête j’ai toujours un peu peur des fameux effets indésirables pour certains traitements (antibiotiques, vaccins, …)

    Et sinon excellente idée ta nouvelle page Shop My Style!

  • Repondre Colombine 15 avril 2016 à 8 h 59 min

    Coucou Anne! Je travaille actuellement dans le monde du médicament (côté R&D) et j’envisage de me reconvertir dans une médecine douce. Les médicaments sont conçus pour des cas particuliers, plus ou moins extrêmes d’un problème réellement installé, ils touchent à des mécanismes essentiels à notre bon fonctionnement vital et prendre systématiquement ces médicaments sans trop de raison finit par nous abîmer plus que de nous guérir. Ils sont essentiels et nécessaire que dans certains cas. La médecine douce permet de prévenir ou de s’attaquer comme tu dis à des petits problèmes quotidiens qui peuvent trouver leur solution sans acharnement et qui sont capables de répondre à nos problèmes ponctuellement et un grand merci pour ton article qui permettra peut-être de faire avancer les choses en ce sens! Bon courage pour ton marathon, je te suis discrètement depuis quelques temps et tu m’as motivé à courir un semi d’ici la fin de l’année!

  • Repondre cerise 15 avril 2016 à 10 h 46 min

    Perso je ne crois pas une seconde à l’homéopathie/aux fleurs de Bach/à la spagyrie, ce qui cause parfois certaines tensions avec mon entourage… Je n’arrive juste pas à comprendre le principe du point de vue médical, pour moi ça n’a aucun sens! L’acuponcture m’intéresse déjà plus, mais j’avais testé et je n’avais senti aucun effet.
    Par contre je fais toute confiance à mon osthéo, qui a aussi une double formation de physiothérapeute et allie de manière très équilibrée les thérapies « classiques » et des méthodes plus douces.
    J’utilise aussi beaucoup de petites plantes au quotidien: la tisane de fleur d’oranger pour mieux dormir, la menthe pour la digestion, le bain relaxant au pin Weleda (le bonheur!) pour les muscles…

    En résumé, je veux bien tout essayer une fois! Et je garde ce qui marche 🙂

  • Repondre annie 15 avril 2016 à 11 h 05 min

    Plus que médecine douce, je parlerais de bonne hygiène de vie. Avec une bonne hygiène de vie, je pense qu’on peut éviter et se remettre vite des petits bobos du corps et de l’âme.
    Ensuite, quand ça devient sérieux, une vraie intervention de l’extérieure me semble nécessaire comme tu le suggères

  • Repondre Sarah EtCetera 15 avril 2016 à 11 h 06 min

    Cet article me parle pas mal, moi qui évite autant que possible de prendre des médicaments (j’ai peur d' »habituer » mon corps, comme si je le dopais un peu ^^’) !
    Petite remarque à part, mais j’aime beaucoup tous ces articles où tu nous avoues sans complexe que tu as changé d’opinion sur tel ou tel sujet (ici les médicaments, une autre fois sur les études, etc.), tu illustres si bien la phrase « il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis » et l’idée qu’il ne suffit pas de mettre des gens / des idées dans des cases 🙂
    Bonne journée et bon courage pour dimanche !

  • Repondre Rach 15 avril 2016 à 13 h 35 min

    Bonjour
    Très bel article comme d’habitude je voudrais savoir ce que tu as fait pour régler ton problème de migraine car j’ en ai beaucoup et notamment quand je cours.
    Merci

  • Repondre Morgane 15 avril 2016 à 14 h 39 min

    J’ai suivi le même chemin que toi. Il y a 6 ans, j’avalais des médocs avant même d’avoir mal, « au cas où ». Aujourd’hui, je ne prends plus de médicaments (sauf si c’est vraiment nécessaire mais… je ne suis plus tombée malade depuis des lustres… coïncidence?), j’ai arrêté les hormones contraceptives et… je suis des cours d’aromathérapie tout en m’intéressant à la naturopathie et l’herboristerie. Selon moi, le principal atout de ces médecines douces, c’est qu’elles cherchent la cause de la maladie plutôt que de simplement soulager les symptômes. Le problème, c’est que ça demande du temps, car il faut écouter et connaître son corps; or on ne cesse de courir après le temps aujourd’hui… 😉

  • Repondre melanie_moua 15 avril 2016 à 19 h 42 min

    Bonjour,

    Je suis toute a fait d’accord avec ton article, je suis allergique asthmatique, qui a été traité avec de l’homéopathie qu a marcher, sauf que elles s’aggravent et je suis obliger de prendre des anti-staminiques et de la ventoline, qui permettent de calmer quand même la crise.
    Pour tes douleurs menstruelles je veux bien ton remède car la elles vont arriver dimanche et ça m’arrangerais bien de plus être plier en 2 pendant 2/3 jours.
    merci bien en tous cas pour tous ces articles et bonne journée

  • Repondre Hélène 16 avril 2016 à 8 h 37 min

    Bonjour Anne,
    je suis intéressé pour que tu développe comment tu t’es débarrassé de tes migraines, tu pourrais nous faire un petit post là dessus ?

  • Repondre Maeh 16 avril 2016 à 12 h 44 min

    Oui la médecine douce, j’y crois 🙂 Et je cherche toujours des petites astuces ou remèdes dès que j’ai un petit bobo (ou un gros, comme les douleurs menstruelles. Je serais intéressée que tu partages ce qui à marché pour toi !). Mais comme souvent ce n’est pas suffisant, je finis au doliprane. Je crois aussi en les techniques de massages (souvent thérapeutiques) et le « sport doux » comme l’anti-gymnastique, qui prévient et soigne les déséquilibres et les tensions du corps. Et je crois en la circulation de l’énergie, et les problèmes qui en découlent quand elle ne fonctionne pas bien.

    Bref je crois en un ensemble corps/esprit, et plus ça va, plus je m’y intéresse. La prochaine étape pour moi ce sera sûrement un rv chez l’homéopathe ou une séance de réflexologie plantaire.

    Contente que tu ais abordé le sujet !
    Au plaisir de te lire

  • Repondre Lea 18 avril 2016 à 10 h 40 min

    Salut Anne !
    Je me permets de t’écrire car cela m’intéresserai que tu nous parles de la façon dont tu as guéri tes migraines de manière naturelle. Surtout que c’est un problème fréquent chez beaucoup de monde :).
    Merci pour ce super blog et de transmettre toujours autant de motivation et de plaisir.