Archives du mot-clé H&M

Don’t Look Down #618

Hi,

birkenstock stone arizona

J’adore revenir chez mes parents, mais à chaque fois, je me sens un peu plus en décalage. Forcément, j’ai mon chez moi maintenant, mes habitudes de vie. Attention, je me plie aux règles de la famille, mais de moins en moins je m’y reconnais. Pourtant, on se dit que puisque c’est ma maman qui m’a éduqué, je devrais continuer à avoir les mêmes règles chez moi.… LIRE LA SUITE

Flicker #616

Hi,

reebok jeans H&M foulard

C’est rigolo, j’ai croisé récemment une lectrice et j’étais habillée « en civil » (on va utiliser cette expression), c’est-à-dire pas habillée en « sport ».  Je n’avais pas ma tenue de sportive, pas ma queue de cheval ou mon bandeau. J’étais « normale ». Ce n’était pas négative comme remarque mais, ça m’a fait réfléchir sur l’image qu’on pouvait avoir de moi, notamment sur on ne suivait pas le blog, hors des articles sportifs.… LIRE LA SUITE

Earned It #612

Hi,

berlin chemisier pois bleu marine

À Paris, je prends de moins en moins le métro… J’utilise mes pieds ou les velibs. Bon, nous avons le projet de déménager et quand ça sera fait, j’aimerais investir dans mon propre vélo. Je n’ai plus possédé de vélo depuis mes 10-12 ans. J’ai changé pour le scooter !! Oui j’ai eu un scooter. J’ai pleuré quand je l’ai vendu à mes 18 ans, une fois que j’ai eu mon permis (et ma première voiture, ma petite 106…)

Bref, je ne sais pas pourquoi mais j’ai tendance à développer un petit attachement à mes moyens de transport.… LIRE LA SUITE

Leaf Off #611

Hi,

pull aubergine asos jeans troué H&M

Je suis actuellement en visite à Berlin (petit aperçu sur mon Instagram)… Je garde mes impressions pour un article sur la ville mais plus nous arpentons les rues et les quartiers, plus je me dis que zut… J’ai perdu quelque chose.

Mais quoi ? Un petit bout de culture. Pas LA Culture ni la culture, juste ma culture alsacienne.… LIRE LA SUITE

Mr. Wonderful #610

Hi,

jeans taille haute asos

Quand j’étais petite, j’avais très peur de mourir. J’ai eu une période où je n’arrêtais pas d’en parler, j’avais peur de dormir, peur du noir, peur que Maman me laisse et meurt. Je crois que je devais lui faire un peu peur à force de parler de sa mort, mais j’étais obsédée par ça.

Et bien sur j’avais un énorme intérêt concernant « ce qu’il arrive » après la mort.… LIRE LA SUITE