Voyage Mère-Fille: Mon expérience en Ecosse

27 août 2017 - Voyages - 15 commentaires

Hi,

L’an dernier, fin mai, je suis partie 10 jours en road-trip en Ecosse… avec ma mère. Pour rappel, j’allais sur mes 25 ans. Donc ce voyage n’avait rien à voir avec quelques jours « imposés » en famille comme on peut (mal) vivre lorsque l’on est ado éhé. C’était VOULU. OUI. J’avais tout organisé (bnb, itinéraire, visites…). Le fait de partir ensemble est tombé quelques semaines avant car la personne avec qui je devais partir a perdu ses papiers d’identité. Bref, au départ, je me disais : « tiens, ça me tenterait bien de finalement voyager seule »

Puis, j’ai proposé à ma mère de m’accompagner. Professeur d’anglais, elle ne connaissait pas encore cette région du Royaume-Uni. De plus, même si j’appréhendais un peu, c’était le moment de passer du temps ensemble, sans pression, sans tâches ménagères… sans stress, sans dispute « d’ado ».. vous savez, une relation adulte-adulte en fait 🙂 !

Il y a 3 ans, nous étions déjà tous partis en famille pour Noël au Mexique (souvenez-vous). Cette semaine avait été une réussite. Nous avions adoré vivre ce voyage. Je me suis dit que ce serait sympa  d’essayer aussi un voyage, un VRAI, MERE-FILLE.

Au début, je le reconnais, j’avais peur de passer pour ‘La fille’ à sa maman… j’avais aussi peur de me disputer avec elle, peur que nous n’ayons rien à nous dire, peur que le programme des vacances ne lui convienne pas. Bref, toutes les appréhensions que l’on peut avoir lorsque l’on part avec quelqu’un d’autre (comme quand je suis partie finalement avec Anne-Laure)

Sauf qu’avec sa mère, c’est difficile de lui échapper, une fois venu le retour. On ne peut pas se dire « bon après ce voyage catastrophique, on ne se verra plus ». Je trouve en effet que les voyages révèlent les personnalités: entre les choix que l’on fait, les réactions que l’on peut avoir. C’est stressant de partager cette expérience avec quelqu’un d’autre, surtout sa mère. Mais à vrai dire, si j’écris ce post, bien que plus d’un an après, c’est pour vous partager mon expérience qui a été…vraiment belle. J’aimerais en fait vous inspirer et vous encourager à le faire avec votre mère afin de chérir des souvenirs uniques qui seront franchement différents du traintrain quotidien et des disputes que l’on peut parfois avoir…entre générations.

Voici quelques astuces pour que votre voyage mère-fille se passe bien 😉 :

1.Avoir un programme précis mais adaptable

Dans le cadre du road-trip, il vaut mieux se mettre d’accord dès le début sur ce que vous allez visiter/faire/découvrir sans fermer de porte. Alors, vu que le programme de mon côté était déjà prêt, je l’ai d’abord soumis à ma mère pour être sûre qu’elle puisse se projeter et me dire si ça lui plairait. Par exemple, ma mère aime bien marcher… mais pas trop… mais elle adore contempler les paysages, faire des pauses sur des bancs et jouer sur son iPad de temps en temps. Donc en Ecosse, nous faisions quelques randonnées ensemble et d’autres que je réalisais seule en la laissant avec un petit café ou son iPad dans un endroit sympa. Ainsi, cela nous laissait du temps loin l’une de l’autre, pour mieux se retrouver si jamais nous en avions marre d’être ensemble. À aucun moment, cela dit, j’ai ressenti le besoin viscéral de m’éloigner de ma maman pendant le voyage. Cela dit, ça peut rassurer de se dire qu’on aura ces temps « off »

De même, le programme des réjouissances doit aussi pouvoir s’adapter (au-delà de la météo) si jamais l’une d’entre vous est fatiguée ou souhaite passer plus de temps à visiter une ville précise. En Ecosse, nous traversions de longues étendues, des petits villages, on prenait vraiment notre temps. C’est moi qui ai majoritairement conduit et …passait beaucoup de temps à m’arrêter pour faire des photos (ma mère s’agaçait parfois loool). Cette région est si belle 😉 Nous avions donc un programme mais que nous avons suivi sans pression… Prendre son temps est essentiel, parfois je l’oublie en voyage car j’aime voir BEAUCOUP de choses. Là, j’ai adoré l’atmosphère que nous avons créé, le rythme pris… et surtout que ce soit mon tour de guider ma mère 🙂 !

2. Des lits simples et des frontières

Hihi, bon j’avais à chaque fois demandé pour les réservations des lits simples, à plusieurs reprises nous nous sommes pourtant retrouvées avec un lit double. Bon ça ne me gêne pas et je connais ma mère, elle m’a conçu. C’était drôle. Il faut aussi accepter les petites habitudes de chacun. Moi j’aime faire du sport même en vacances…ma mère n’aime pas trop se lever tôt. ça tombe bien non? Pendant qu’elle dormait plus tard, je me glissais dehors pour aller courir.

On se fixait notre propre frontière quand elle avait besoin d’être seule… ou quand elle voulait absolument manger du poisson écossais (et moi, végétarienne que je suis lool qui souhaitais plutôt tester le hagis végétalien lol) Finalement, il suffit juste d’exprimer rapidement et de ne pas se retenir « parce que c’est ma mère ». Si vous êtes mal à l’aise ou énervé par un petit truc, il ne faut pas laisser la situation s’envenimer, surtout en voyage. N’hésitez pas car sinon l’ambiance du voyage peut vite tourner au vinaigre…

3. S’écouter et prendre le temps 

Finalement, j’ai réalisé que je ne prenais pas le temps d’écouter ma mère… en tant que femme. Nous n’avions jamais vraiment parlé « d’égal à égal ». Bien que pour moi, il y a toujours cette frontière enfant/parent, une fois passée l’âge adulte, on peut tout à fait échanger sur les ressentis et expériences de chacune. Elle reste ma mère, mais elle a aussi beaucoup de choses à m’apprendre encore… puis moi aussi finalement un peu, je ne vis pas la même chose qu’elle à son âge. C’est intéressant de pouvoir échanger à ce sujet pour mieux se comprendre.

Rien de tel que d’être en Ecosse autour d’un thé à contempler un coucher de soleil à 23h sur l’île de Skye pour refaire le monde entre mère et fille. Magique n’est-ce pas ? Il faut juste s’aménager ses moments et ne pas en avoir peur 😉

4. Immortaliser ces instants

Nous avons pris un malin plaisir à faire un peu de shopping, des photos… bref garder précieusement ces souvenirs d’Ecosse. Bon, il faut dire que les paysages, les villages… tout le séjour était très photogénique. Glasgow et Edimbourg sont des villes parfaites pour faire du shopping entre femmes éhé.  Je vais chérir ces 10 jours ecossais plein de rires, de calme et de soleil pendant très longtemps (jusqu’au prochain voyage hihi, je ne sais pas où, je ne sais pas quand encore…)

J’ai toujours peur après ce voyage de ne pas pouvoir refaire ce que nous avions fait en Ecosse, c’est pour ça que je chéris d’autant plus ces souvenirs-là !

Pour conclure

Finalement, le seul stress qu’il y a eu…c’était pour moi : stress pour que le voyage se passe bien, pour que ma mère ne se fatigue pas, pour qu’elle apprécie l’itinéraire que j’avais préparé. Mais rien de très grave au demeurant par rapport à l’expérience que nous avons vécu.

Je ne peux que vous inviter l’espace d’un weekend ou plus en fonction de vos envies et budget à vous lancer. Nos mamans sont précieuses et une fois que nous avons atteint l’âge adulte, on s’en éloigne. Je n’aime pas voir ma mère vieillir loin de moi, loin de la complicité que nous avions lorsque je vivais avec elle. J’ai été heureuse de renouer avec elle lors de ce voyage, de voir à quel point ma mère était toujours… ma petite maman à moi, et moi sa petite fille. J’ai aussi apprécié découvrir que j’étais devenue une femme à ses yeux et que nous pouvions avoir des conversations « d’adultes ». Je regrette par exemple de ne pas avoir passé plus de « ce temps-là » avec ma grand-mère. Je sais que je ne ferai pas les mêmes erreurs avec ma mère et que je profiterai comme il se doit de chaque année auprès d’elle ;).

Voilà ce que m’a apporté ce voyage et j’espère bien d’autres encore. J’espère que ce post vous plaira et vous donnera quelques idées alors 😉 Prête à partir en voyage mère-fille ? 

À très vite

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires

  • Repondre Julie Lu 27 août 2017 à 19 h 39 min

    Coucou,

    Depuis que ma meilleure amie à sa propre famille et que mon père ne peut plus voyager, je pars deux voire trois fois en voyage avec ma mère. On s’entend bien depuis que je suis adulte et on sait se respecter avec nos rythmes différents ou es compromis chacune sans aucune gêne car on se connaît trop pour se vexer. J’adore organiser les itinéraires et les activités et elle aime se laisser guider. Prochain week-end en vue le semi de Disneyland Paris, et le prochain voyage sera en novembre à Miami.
    Prenons soin de notre maman, on n’en a qu’une.

  • Repondre Maud 27 août 2017 à 22 h 44 min

    Bonjour Anne,

    Tu as une chance inouïe d’avoir ce lien avec ta mère. Avec la mienne nous n’avons jamais eu de bonnes relations. C’est une mère très froide et intrusive et malheureusement c’est une pietre grand mère. Je n’ai manqué de rien au niveau matériel, par contre il m’a manqué de l’affection. J’essaye tous les jours d’être une bonne mère pour ma fille, mais il est difficile d’être une mère tendre quand on a connu toute son enfance que brimades et reproches. Je t’envie cette relation précieuse et unique!!

    Au fait bravo pour ton iron man, je n’en reviens de voir à quel point tu as retrouvé la forme!

    Maud

  • Repondre Candice 28 août 2017 à 8 h 09 min

    Coucou merci pour ce partage, moi je suis partie avec ma mère en « retraite »à l abbaye de Senanque.
    Quand j ai dit à ma mère que je faisais cette retraite, elle a souhaité profiter de l occasion car elle en rêvait aussi mais n ossait pas le faite seule.
    J ai adoré passé ce moment avec elle, j espère qu’ il y en aura d autres.
    J aime cette relation adulte-adulte, même si à 37 ans je me sens encore comme son « bébé ».
    Bonne journée
    Candice

  • Repondre Elodie M. 28 août 2017 à 8 h 29 min

    Coucou Anne,
    Je suis déjà partie avec ma maman, un weekend du 15 août à Paris. C’est des moments uniques que je sais que je ne ferai pas avec mon papa. Et puis ma mère apprécie aussi parce qu’elle sait et compte sur moi pour lui faire découvrir des choses qu’elle ne découvrirait pas avec mon papa par exemple.
    Samedi par contre je repas 7 jours avec ma maman et mon papa dans le sud de la France. Certes c’est des moments en famille qui sont clairement différents que quand on avait 15 ans (même si j’avoue je profite quand même pas mal par rapport au budget au logement de vacances, aux courses, etc). Mais c’est des vacances où on se retrouve tout en faisant chacun ce qui nous plait, sans pression comme tu dis.
    Je pense qu’il est essentiel de partir, déconnecter du quotidien parents/enfants pour se retrouver, se redécouvrir en tant qu’adultes.
    Mon souhait serait de partir à l’étranger avec ma maman, car elle n’est jamais partie plus loin que le sud de la France, ce serait un beau cadeau pour elle comme pour moi je pense.
    Des bises !

  • Repondre Camille 28 août 2017 à 8 h 30 min

    Hi,
    j’ai eu la chance d’être toujours partie en vacance avec ma mère et mes sœurs (et parfois mon père) depuis l’adolescence et je n’ai jamais ressenti ça comme des vacances imposées. On s’entend toutes très bien. Du coup, pas de stress à partir seulement avec ma mère. Au contraire, on est toutes les deux des organisatrices hors-pairs donc on se repose l’une sur l’autre pour choisir les visites en toute confiance. Elle est professeur d’histoire-géo à la retraite, c’est donc un guide personnel et sensationnel pour quasiment toutes les situations et visites 😀 Aujourd’hui c’est même mon copain qui réclame des vacances avec ma mère!!
    Il faut faire confiance à sa maman mais aussi à soi-même, on n’est pas devenu qui on est par hasard 😉

  • Repondre Maxallileo 28 août 2017 à 8 h 33 min

    Tu as raison Anne il faut apprendre à profiter des gens qu’on aime, c’est super d’avoir fait ce voyage avec ta maman!!!!

    Et bravo pour ton IronmanJe t’admire vraiment!

  • Repondre Julie (Lili Bull3) 28 août 2017 à 9 h 21 min

    Voyage mère-fille <3
    Ma maman en avait fait un jeune avec sa mère en Grèce, elles en ont un souvenir mémorable !
    Du coup, dans la famille cela nous a toujours semblé normal de partir entre mère et fille. Et pour mes 23 ans, nous sommes parties 3 jour à Londres. Rien qu'à deux ! Et quel souvenir <3
    C'est simple, je planifie des voyages avec mon amoureux mais je fais souvent en sorte d'avoir un voyage ou au moins un weekend avec ma maman. Tu as bien raison quand tu dis qu'il faut profiter d'elle ! La vie est trop courte !! Il ne faut rien regretter

  • Repondre Marine 28 août 2017 à 9 h 54 min

    C’est un article plein de sentiments et vraiment adorable que tu écris là!

    Je trouve cela très chouette que tu donnes des conseils pour vivre bien ce voyage! Pour ma part, je me suis toujours très bien entendu avec ma maman et j’ai déjà passé des voyages seule avec elle, donc aucun soucis, mais je pense que ça peut en rassurer certaine 🙂

    Bisous,
    Marine

  • Repondre Myrtilla 28 août 2017 à 10 h 30 min

    Vous êtes trop chou ! 😀 J’aimerais beaucoup visiter l’Ecosse, et ton article m’a vraiment donné envie d’y aller ! Je suis aussi partie il y a 3 ans avec ma maman en Espagne, dans un endroit que nous ne connaissions pas. On s’est pris la tête un jour, mais sinon c’était chouette 🙂 Merci pour ton article !

  • Repondre Hélène 28 août 2017 à 17 h 05 min

    Je pars tous els ans en voyage avec ma mère : Amsterdam, Tour de l’Andalousie, Cinq-Terres, et je reviens de quelques jours à Malte. Nous avons déjà prévu la Sicile pour l’année prochaine. Elle est prof d’Histoire, elle organise de A à Z, sauf quand nous apssons par un tour opérateur (comme en Andalousie). Il faut savoir exactement à quoi s’attendre. NOn, je n’irais pas bronzer sur une plage de sable fin avec elle, OUI, je m’attends à marcher au moins 15 km par jours. Au fil des voyages, nous avons appris à connaître l’autre en voyage, parce que l’autre en voyage n’est pas le même que l’autre en course, l’autre en repas de famille, ou l’autre via messenger !

    mais ce voyage mère-fille est dorénavant un passage obligé ! même mon conjoint s’y est fait !

  • Repondre Frenchie au Canada 28 août 2017 à 18 h 01 min

    J’ai vecu en Ecosse et j’aime ce pays! Je ne pourrais pas voyager avec ma mere mais j’ai voyage avec mon frère et ca nous a beaucoup rapporcher malgre nos expatriations. En se redecouvrant en tant qu’adultes on s’est decouvert beaucoup de choses en commun et on a maintenant une relation tres proche alors que ce n’etait pas le cas avant.
    Vous etes toutes belles toutes les deux en tous cas

  • Repondre Caroline 28 août 2017 à 23 h 11 min

    Je trouve ça dommage de devoir ce justifier et en faire un article. C’est vrai que quand on est ado, on vit « mal » le fait de devoir voyager avec ses parents ou sa famille mais je pense que passé le cap des 20 ans, c’est tout à fait normal. Perso je pars chaques années pour une semaine avec ma mère dans un pays d’Europe et c’est à chaque fois sans regret 🙂

  • Repondre Laurence 31 août 2017 à 23 h 08 min

    Superbe récit

  • Repondre Lolli 2 septembre 2017 à 13 h 09 min

    J’ai passé un weekend avec ma mère et mon frère pour la fête des mères à la montagne. C’était un des meilleurs weekends de ma vie, j’ai adoré chaque seconde. Chacun écoutait les désirs et attentes de l’autre et c’est ainsi que personne n’a été mis de côté. A refaire impérativement. Ton article m’a remémoré ce weekend, merci beaucoup.

  • Repondre MamaFunky 7 septembre 2017 à 12 h 28 min

    Cool j’étais aussi en Ecosse cet été avec mon mari, pas ma mère. Impossible de partir avec elle, même à 37 ans !
    Tu as aimé ? Nous on a doré. Tu as fait quel circuit ?