Compte-rendu: les 20km de Paris avec le #Dubndiducrew #217

18 octobre 2015 - Sports - 19 commentaires

Hello,

La saison des courses officielles bat son plein… de fait, les articles de compte-rendu aussi ! J’espère qu’ils vous plaisent toujours autant. En tout cas, je prends toujours beaucoup de plaisir à vous raconter ces petits bouts de course.

Revenons donc à celle de dimanche dernier : les 20km de Paris, que j’ai couru cette année en équipe, avec le #Dubndiducrew. C’était donc la deuxième course officielle que je courais sous les couleurs du #Dubndiducrew et autant dire que j’étais vraiment contente d’organiser l’équipe 🙂 Il y a eu, comme pour la Parisienne, un concours (instagram et blog) pour rejoindre le challenge, car courir 20km, c’en est bien un !

Si pour la Parisienne, l’objectif était d’encourager, de VOUS encourager en me rejoignant à participer à votre première course, l’objectif des 20km de Paris était de passer une étape supérieure dans la pratique de la course à pied.

Pour la préparation, il s’agissait surtout de travailler la distance en allongeant la sortie longue du weekend. Mais pour le #Dubndiducrew, composé de Marine, Marion, Alexia, Morgane, Mathilde, Cécilia et Marion, nous nous sommes bien sur entrainées ensemble. J’adore vraiment courir en groupe tout en partageant ma passion. Papoter, courir … le parfait combo. Sans oublier, bien entendu, de transmettre mon expérience. C’est aussi une première étape dans ma formation STAPS, même si lorsque j’ai formé l’équipe, je n’avais pas encore pensé à ça 😉

2 entrainements (+ une petite mise en jambe) étaient au programme : le fractionné, on n’y coupe pas avec moi :P, et un run plus papotage quelques jours avant la course. Pour beaucoup, les 20km étaient une première, donc le retrait des dossards était assez symbolique, à faire entre filles 😉 ! Après le retrait, vendredi soir (afin d’éviter le monde le samedi), nous sommes passées faire un petit coucou sur le stand de Bio’c’bon qui soutenait aussi le #Dubndiducrew sur la course.

Bio’c’bon fournissait  les ravitaillements durant la course, 100% bio (c’est aussi pour ça que j’apprécie cette course 😉

 

course 20km de paris aviscourse 20km de paris avis

  Après une bonne nuit de sommeil (ou pas hihi), nous nous retrouvons pour prendre ensemble le départ des 20km de Paris. Pas d’obligation de courir en groupe, l’essentiel est de passer la ligne d’arrivée en prenant du plaisir. Ainsi, on se scinde en petit groupe pour se soutenir mutuellement. Marine et moi restons avec Marion pour la soutenir et surtout l’embarquer jusqu’à la ligne d’arrivée. Si Morgane, débute la course avec nous, elle prend confiance et décolle seule par la suite 😉 (# fièreeee d’elle aussi)   J’ai adoré prendre mon temps et courir avec Marion et Marine, de soutenir  Marion en fait. Je n’ai pas couru pour moi, je n’ai pas couru pour un temps, j’ai couru pour partager ma passion et emmener quelqu’un sur sa ligne d’arrivée, sur son objectif. C’est totalement différent mais autant gratifiant.  

J’ai vu et vécu la course différemment : pas de musique déjà pour accompagner et être totalement présente. Ce fut assez… étrange d’entendre vraiment tout ce qui se passait pendant la course. Bon honnêtement, je participerai toujours à des courses officielles avec ma musique car si, c’est top de prendre totalement part à la course (même si je ne ratais pas ces petits moments avec ma musique), c’est bien moins agréable d’entendre : les raclements de gorges, les crachats, les reniflements, certains commentaires. Bon. ça n’enlève rien au plaisir de la course, on en rigole ou un silence bizarre s’installe entre filles 😉  

Les premiers 10km passent très vite, on en profite bien dans le bois de Boulogne. Il fait beau, il fait bon, c’est calme, on discute encore, on s’encourage. Les premiers ravitaillements se passent sans encombres. Je tombe sur mon ravitaillement favori : des bananes MIAM MIAM !

20km de paris 2015 dubndidu crew course compte rendu

  On ressort doucement du bois pour attaquer la partie « touristique » de la course, le long des quais direction le Louvre avant de revenir vers la Tour Eiffel. C’est la partie la plus délicate pour les jambes mais la plus intéressante pour les yeux hihi.  

Là, j’oublie les bruits peu glamour de la course et profite à fond de l’ambiance et de la foule présente qui nous encourage. J’ai trouvé qu’elle était encore plus au rendez-vous que l’an dernier.  Pas encore de fatigue à signaler pour Marion qui tient le rythme, avec Marine nous l’encourageons, nous la suivons et on arrive encore à bien papoter.

J’aime les tunnels des quais que nous empruntons, car c’est là où la présence de la foule est la plus importante. Les coureurs mettent aussi eux-mêmes l’ambiance, dommage que l’organisation par contre n’est pas prévue plus de musiques à ces moments-là.  

Nous passons le dernier ravitaillement sans problème avant de traverser la seine pour les 3 derniers kilomètres. Bon, on peut moins papoter, les jambes sont plus lourdes et Marion ralentit un peu, mais avec Marine on ne veut pas la lâcher et on souhaite arriver en-dessous de l’objectif de 2h15, on n’est larges.

C’est délicat de savoir où Marion se situait physiquement pour savoir s’il était possible de la pousser davantage pour les derniers kilomètres ou pas. C’est souvent durant ces derniers kilomètres que l’on parvient à sortir de sa réserve et relancer sa foulée. Mais comme je le dis, c’est facile de le savoir pour soi, surtout lorsque l’on a déjà l’expérience de plusieurs courses, ça l’est moins lorsque l’on accompagne quelqu’un. Je ne voulais pas brusquer mais je ne voulais pas non plus avoir de regrets.

Je n’aime pas me dire « j’aurais pu accélérer plus » lorsque je passe la ligne d’arrivée, de fait je me suis dit que Marion aussi ne devrait pas avoir de regrets.   Alors on essaie de relancer. Marine et moi, nous guettons notre montre pour calculer si les 2h10 seront jouables ou non. On remotive Marion. Les quais se rétrécissent, tout le monde accélère, double, c’est un peu la folie ces 2 derniers kilomètres. On remonte les quais pour les derniers 600-800m avant d’arriver devant la Tour Eiffel. Dur dur mais, zouuu on essaie de pousser Marion pour un sprint final et finir en beauté.

 

C’est dur mais on passe joyeusement (avec quelques larmes de joie) l’arrivée. Forcément, je suis super contente pour Marion, pour Mathilde, pour Morgane, pour Marine, pour Cecilia et pour Marion. Car elles l’ont toutes fait. Nous nous retrouvons toutes à l’arrivée, le sourire aux lèvres. Personnellement, j’avoue, je suis aux anges car c’était vraiment ça le but de la team : tout le monde avec une médaille (et un peu de bonheur en prime!)

Je voulais vraiment vous féliciter  les filles !! J’ai adoré vivre la course de ce côté-là, plus coach (c’est ce que je veux faire après tout). Ce fut vraiment une très belle expérience, d’échange et de partage de passion. J’étais vraiment émue à la fin de cette aventure, qui se finit quand même avec une jolie médaille.  Je souhaitais aussi remercier toutes les personnes qui sont venues nous encourager et nous prendre en photo MERCI MERCI c’était vraiment hyper sympa et adorable de votre part (on sait tous qu’on aimerait rester au fond du lit hihi) Donc voilà MERCI beaucoup.

J’espère vraiment pouvoir ré-organiser des préparations particulières à des courses. D’ailleurs, même si je ne fais pas le marathon de Paris ni le semi de Paris, pourquoi pas vous aider dans votre préparation avec des petits groupes d’entraînement ? Pourquoi pas 😉

Encore bravo les filles et à tous les participants. Ce fut encore une très belle course extrêmement bien organisée, très belle et des ravitaillements au top grâce à Bio’c’bon 🙂 !!!

Avez-vous participé au 20km de Paris ? N’hésitez pas à me raconter votre course de dimanche dernier en commentaire 🙂

à très vite

PS: C’est les soldes sur le site de Nike, bénéficiez à ce titre de -10% en plus avec le code FA1005

PS2: Un petit concours en partenariat avec Bio’c’bon vous attend sur mon instagram >> 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 commentaires

  • Repondre Noush 18 octobre 2015 à 12 h 32 min

    Bravo pour votre course ! C’est génial d’avoir pu accompagner les filles jusqu’au bout ! Ça montre que ce sport n’est pas seulement individuel et une question de chrono 🙂 C’est la magie du sport 😉

    • Repondre Anne 21 octobre 2015 à 8 h 57 min

      Exactement !
      Merci !

  • Repondre Marine 18 octobre 2015 à 18 h 06 min

    Joli petit compte-rendu qui m’a ramenée une semaine en arrière. Après deux week-ends de course à courir rien que pour moi, j’ai ADORE participer à cette course pour aider ne serait-ce qu’un tout petit peu aider Marion à battre son record. Après tout, j’ai la chance d’avoir avec moi des personnes qui m’ont aidée à finir ma première course, à faire mon premier marathon et à essayer de battre mes records alors ça me fait super plaisir de pouvoir faire de même avec d’autres et je me rends compte que j’aime vraiment ça. Au final, on est presque aussi fière que si on avait battu son propre record 🙂
    Et puis honnêtement, c’était la meilleure façon de profiter de l’ambiance, des supporters et d’avoir ces grandes avenues rien que pour nous trois. Merci pour tout et merci aux filles <3

    • Repondre Anne 21 octobre 2015 à 8 h 57 min

      Encore merci @ toi Marine <3 !!

  • Repondre Margaux 18 octobre 2015 à 18 h 48 min

    Bravo pour cette magnifique course !! C’est vraiment le genre d’évènements auxquels je voudrais participer, mais il n’y en a pas tant que cela dans le sud (ou alors je ne sais pas où les chercher). Bravo à Marion !!

    • Repondre Anne 21 octobre 2015 à 8 h 56 min

      hihi Mais tu as le soleil en échange dans le Sud 😛 !!

      • Repondre Margaux 21 octobre 2015 à 9 h 51 min

        Oui bon ok on a le soleil et les affaires d’hiver toujours au placard mais quand même il n’y a pas de courses sympas comme il peut y avoir à Pari. Du coup, inscription au semi de blagnac (que j’espère courir en short) en mars pour faire passer la frustration

  • Repondre Juliette 18 octobre 2015 à 20 h 13 min

    Ca vait l’air vraiment top cette course surtout quand tu racontes comment tu as pu aider Marion à la finir avec un bon temps 🙂
    Si tu proposes des conseils pour le semi de Paris, je suis complètement pour !

    • Repondre Anne 21 octobre 2015 à 8 h 56 min

      Merci Juliette et je note alors 😉 !

  • Repondre Morgane D 18 octobre 2015 à 20 h 42 min

    Lire ton article me ramène une semaine en arrière, les souvenirs et le bonheur pleins la tête <3 Merci encore pour tout Anne, pour le soutien que tu amènes, la motivation, et pour le courage que tu nous donnes ! Je pense que sans vous, je n'aurais pas osé accélérer, courir sans trop de "peur". Et quand je relis ce que vous avez fait, avec Marine, pour Marion, ça me donne tellement le sourire : de vrais coatchs en puissance !
    Encore merci pour cette chance, tout ces conseils, et cette course ! 🙂

    • Repondre Anne 21 octobre 2015 à 8 h 56 min

      Merci Morgane et surtout merci pour cette expérience ensemble
      Encore bravo pour tes résultats !!
      A bientôt

  • Repondre Cécilia 18 octobre 2015 à 21 h 38 min

    Quel bonheur de lire ton compte-rendu et de revivre à travers tes mots les moments forts de cette course et la préparation qui la précédait.
    Bravo à Marine et toi, qui telles de véritables coaches, ont amené Marion jusqu’au bout!
    J’imagine qu’à travers tout les témoignages que tu reçois, tu te rend bien compte de la force que tu nous apporte (c’est l’aura du running!).
    Dans mon expérience personnel, sans ce défi et la rencontre du dubndiducrew, jamais je n’aurai osé me challenger, n’en comprenant pas l’Intérêt ni le plaisir à y avoir. Mes 10km du dimanche me convenait parfaitement… jusqu’à ce que tu me fasses découvrir que se dépasser et abattre des barrières, c’est top aussi, pour le bonheur ressenti, et aussi pour l’estime personnel (les étoiles dans les yeux des amis, quelle fierté aussi!). Durant cette course, j’ai vraiment ressenti le « smile » intérieur 🙂 Donc MERCI pour tout.
    Ne change rien, et continue à nous faire rêver et grandir dans notre pratique sportive.
    D’ailleurs, super idée les groupes d’aide au semi et marathon, l’expérience de marathonienne est un grand plus 😉
    Bonne fin de we et bon début de semaine!!

  • Repondre Amanda 18 octobre 2015 à 22 h 16 min

    Bravo ! je l’ai également trouvé géniale cette course, 1e fois que je la faisais, avec une belle météo en prime ;
    je guette tes propositions d’aide à la prépa marathon, se serait chouette, je suis inscrite pour mon tout premier à Paris en 2016 ! donc archi partante pour des sorties motivantes en groupe 😉
    Bonne continuation ^^
    biz

    • Repondre Anne 21 octobre 2015 à 8 h 54 min

      ihi Félicitations 🙂 ! ça marche je le mettrai !
      J’espère que tu vas bien 😉 !

  • Repondre Lucie-Lou 19 octobre 2015 à 11 h 18 min

    Coucou!

    C’est très motivant ce que vous avez fait avec Marion! Je m’entraine avec BoostBastille les mercredis et je suis encore loin de mon objectif mais je me suis inscrite pour le Semi-Marathon de Paris. J’ai hate, mais aussi très peur de me retrouver seule dans cette course sans soutien. Et quand je vois ce que tu as fait pour Marion je me dis que c’est ce qu’il me faudrait ou une bonne préparation. Alors si tu mets en place des groupes, je suis vraiment intéressée! 😉

    Au plaisir de participer à un nouvel événement avec toi!

    Lucie!

    • Repondre Anne 21 octobre 2015 à 8 h 53 min

      Coucou Lucie,
      Hihi tu devrais demander quelques conseils à Camille elle a couru le semi de Paris l’an dernier
      En tout cas oui, si un groupe se met en place je le signalerai 🙂 !!!
      des bises et merci !

  • Repondre Julie VDB 20 octobre 2015 à 11 h 37 min

    Il est émouvant, ce compte-rendu…
    Pour ma part, je participais pour la première fois aux 20 kilomètres de Paris. J’ai beaucoup apprécié cette course (sauf le fléchage extrêmement insuffisant des toilettes… c’est important, les toilettes, pour parti sereinement….). Surprise par le départ rapide (habituellement sur des semi-marathons, on se marche dessus pendant les 2-3 premiers kilomètres… Ce qui permet finalement de s’échauffer tranquillement en trottinant à 10.5 km/h…), qui plus est en montée! Vers le 13ème kilomètre, quand la foule au bord du parcours est devenue dense, j’ai été surprise d’entendre « allez Julie! ». un petit garçon me fixait en souriant: pas de doute, c’est bien à moi qu’il parlait. Je me suis dit que je devais le connaître d’une façon ou d’une autre et lui ai rendu son grand sourire. Puis plus loin, de nouveau « allez Julie! », et encore « allez Julie! ». A chaque fois j’étais persuadée qu’ils ne m’étaient pas destinés (mais combien de Julie sommes-nous dans ce peloton?!) mais profitais sans scrupule de l’effet boost. Et encore des « allez Julie! »… et puis j’ai fini par comprendre… il y avait « Julie », là, en gros, marqué sous mon numéro, sur ma poitrine. Merci du fond du cœur à tous ces gens qui ont crié « allez Julie! » (mais aussi « allez Sophie! », « allez Michel! » , « allez Marie! », « allez Thomas »…), alors que je ne suis qu’une inconnue qui court. C’était très très très soutenant.

    • Repondre Anne 21 octobre 2015 à 8 h 45 min

      hihi Moi aussi je m’étais faite avoir une fois mais c’est vraiment une belle idée ces dossards avec nos prénoms
      Pour le coup, il y a vraiment de la foule aux 20km de Paris pour encourager, c’est très très touchant.
      Bravo à toi !

  • Repondre Julie Mum N Run 28 octobre 2015 à 10 h 03 min

    Courus aussi et tellement fiere de moi d’avoir fait mieux qu’au semi de Paris au Printemps dernier.
    Cette course était vraiment chouette. J’ai tout aimé le parcours, l’orga… Bon sauf le tshirt !!!!
    Prochaine course le semi de Boulogne, chez moi 😉