Un Plaisir à soi: J’ai testé pour vous Biird

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Dans cet article on va parler de masturbation féminine et d’un petit objet connecté pour se faire plaisir. J’annonce la couleur dès les premières lignes car le titre n’est peut-être pas assez transparent à ce sujet et il vaut mieux interrompre votre lecture si vous n’avez pas la tête à ça..

Ce n’est pas facile de parler de plaisir solitaire chez nous, les femmes. La masturbation pour les homme est genre LE truc le plus normal, preuve de bonne santé limite (lol) mais dès qu’il s’agit de nous, nous rougissons, c’est gênant, c’est tabou… et c’est même synonyme d’une vie sexuelle avec son ou sa partenaire peu épanouissante (faux!). Oui c’est intime, oui c’est privé alors je vous rassure tout de suite, je ne vais pas vous parler de ma vie sexuelle mais uniquement de masturbation. Attendez, je l’écris à nouveau: masturbation.

Je vous parle de règles, de choses parfois pas très glamours ou assez personnelle comme la contraception ou la maternité mais je n’ai jamais, jamais parlé de ça. Pourtant, j’ai à plusieurs reprises reçu des propositions de test de… sextoys. Franchement, je rigolais bien quand je lisais ces propositions. Je refusais poliment en expliquant que je n’étais pas à l’aise pour en parler et, sans l’exprimer réellement, ni pour essayer.

Le plaisir féminin est finalement quelque chose de très obscur pour moi, alors que je suis la première concernée. Je ne dirais pas que c’est le noir complet mais que j’ai souvent eu la sensation d’être dans un long tunnel et qu’au bout, un orgasme m’attendait et qu’une fois que j’aurais compris, je saurais à chaque fois, atteindre ce graal. Sauf que ça ne fonctionne pas comme ça. Néanmoins, j’ai cette sensation de pression de la performance sexuelle et de nécessité absolue d’arriver à l’orgasme. Il faut avoir une vie sexuelle épanouie, épanouissante, faire plusieurs fois par semaine et faire des postures de plus en plus folles

J’ai appris à me découvrir avec mon partenaire, mais je n’ai jamais appris seule. Je n’ai jamais ressenti le besoin de me masturber et encore moins la curiosité pour essayer. Toute l’industrie du sextoy ou ses discussions entre copines m’ont souvent paru surfaites. Moi ce que j’apprécie est bien l’échange avec un partenaire, clairement pas la solitude de la masturbation.

Sauf que forcément à force de lire et de s’éduquer au féminisme, j’ai compris que c’était important d’apprendre à se connaître, à savoir ce que l’on aime, ce que l’on n’aime pas pour ensuite le partager avec son (sa) partenaire. Bon, on prend aussi conscience qu’il n’y a pas que la pénétration dans la vie et que les préliminaires portent très mal leur nom mais c’est une autre histoire (on reparlera si vous le souhaitez).

Bref, revenons aux sextoys. Ironiquement, cette industrie s’adresse pas mal aux femmes mais je l’ai toujours trouvé hyper maladroite et clairement pas très fine. Alors entre mon manque d’envie et ces joujoux plus fous les uns que les autres, je n’étais clairement pas la cible mais ça c’était jusqu’à ce que je reçoive un mail de la part de la marque Biird. Avant de refuser une nouvelle fois, j’ai cliqué car la présentation était différente : rien qui ressemble à un penis rose fluo avec des oreilles de lapin. Non.

Et pour cause, Biird ou plus précisément Obii est …à la fois une jolie lampe d’ambiance ET un stimulateur clitoridien. Sa forme est différente car elle permet de combiner des sensations d’aspiration (mais sans contact pas d’inquiétudes) et des vibrations.

J’ai lu et relu la page comme si je venais de tomber sur la fameuse lumière du bout du tunnel ou plus précisément sur l’interrupteur. Je vous conseille d’aller faire un tour >> Rien de vulgaire, rien d’inconfortable, juste l’aboutissement “geek” de recherches sensées sur le plaisir féminin. C’est simplement expliqué.

Forcément, les avis, la petite video et l’approche m’ont convaincue car je me connais un peu maintenant et je me suis dit, peut-être que c’est la clé que je cherchais. Acheter un sextoy ou se masturber, je me répète, ne signifie pas, que ça se passe mal sexuellement avec son partenaire. Cela étant dit, j’avoue, j’ai attendu que Matthieu s’absente pour le tester en paix.

Et me voilà, ça fait 3 nuits que j’ai mon petit oiseau qui brille sur mon lit et qui me fait chanter la nuit, sans rire. Lorsque j’ai accepté de recevoir Biird, c’était par curiosité. Je me suis dit que j’allais vous en parler en story instagram rapidement après mon test puis en fait, j’ai eu de telles claques depuis ma première utilisation que je n’ai eu qu’une envie: vous le partager et que mon article soit là. Je souhaite qu’il reste (contrairement à Insta) pour que vous puissiez le consulter si aujourd’hui vous ne vous sentez pas prête d’avoir ce “jouet”, peut-être plus tard.

C’est comme un super dessert qu’on ne peut garder pour soi, que l’on veut faire goûter. Et bien là, j’ai envie de vous dire que ce Biird (dit Obii) m’a fait franchir la ligne d’arrivée (ou la sortie du tunnel lol) en très peu de temps. *lumières qui clignotent*… lol. Il a allumé la lumière, c’était même la boule disco !! C’était fou, c’était une vague tellement géniale. Je n’ai pas les mots pour dire la (ré)jouissance et la facilité (rapidité) d’utilisation.

Biird apporte de belles vibrations sans qu’elles soient trop fortes (non ce n’est pas un Theragun lol). Le silicone est très doux, la forme très facile d’utilisation et puis…il faut le reconnaître, ce jouet est tellement mignon et beau sur le bord du lit.  Il est très silencieux et pratique à nettoyer. Bien sûr ce sextoy ne remplace pas l’amour, la chaleur ou la douceur d’un.e partenaire mais pour se découvrir, apprendre à reconnaître ou à connaître ce plaisir intense de l’orgasme, c’est un très bon ami ;).

Je me suis dépêchée d’écrire cet article car clairement, c’est un beau cadeau à se faire (et pourquoi pas à faire) pour terminer 2020 d’une meilleure façon. Alors même si je faisais partie de ces femmes plutôt bloquées face à la masturbation, je dois maintenant avouer que je me réjouis de retrouver biird de temps en temps (ok souvent).

J’espère que, malgré ce sujet délicat, l’article vous plaira et ne vous mettra pas mal à l’aise.

NOTE: la marque m’a offert Obii, mais c’est bien moi qui ai décidé d’en parler et d’écrire ce post. Je ne suis pas sponsorisée.

Ne vous arrêtez pas là !

Ma routine Etirements de 10min, spéciale cycliste

Ma routine Etirements de 10min, spéciale cycliste

Hi J’espère que vous allez bien ? Je vous retrouve aujourd’hui pour un article… utile lol peu de blabla. J’ai…
3 idées de parcours en vélo de route en Corse : Cap Corse, Col de Bavella... Piana

3 idées de parcours en vélo de route en Corse : Cap Corse, Col de Bavella... Piana

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager 3 idées de parcours vélo à…
Pourquoi les primes Paris-Roubaix femmes sont ridicules et symptomatiques d'un monde du sport encore sexiste ?

Pourquoi les primes Paris-Roubaix femmes sont ridicules et symptomatiques d'un monde du sport encore sexiste ?

Hi, J’espère que vous allez bien ? Long titre pour un long article à débat, ça faisait longtemps. Je m’en…

10 réflexions sur “Un Plaisir à soi: J’ai testé pour vous Biird”

  1. Et bien ça donne envie ! Je trouve l’objet très mignon 🙂 Pour ma part je n’ai jamais été gênée par le sujet de la masturbation ou du sexe, ni trouvé ça tabou. C’est chouette d’en parler !

  2. Sujet tabou par ici et jamais tentée non plus par les sextoys classiques mais ton article et ce fameux biird a ouvert une porte que je ne pensais pouvoir etre explorée !

  3. Merci Anne de parler de sextoy et de masturbation féminine. C’est vrai que c’est encore un sujet tabou et j’aime croire qu’on change les choses en en parlant davantage. Alors merci!
    Personnellement je ne vais pas me l’acheter car je commence à avoir une petite collection (et j’en ai pas honte!). Mais ce Biird est particulièrement joli 😉

  4. Hello ! Je trouve ça vraiment chouette que tu en parles ! C’est vrai que j’en parle librement souvent (en faisant attention que la personne en face de moi ne se sente pas mal à l’aise vis à vis du sujet), mais clairement, les stimulateurs clitoridienne c’est BIEN autre chose que les pénis fluo à oreilles

    Bravo en tout cas de libérer la parole dessus, car c’est vraiment super important

  5. cet objet est une DINGUERIE !!!!!!
    et c’est super que tu nous en parles ouvertement !

    Je l’ai découvert en 2020 comme toi. et c’est une révélation de folie.

    Merci de parler de ces sujets tabou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

Les actus

Retour haut de page