Wash Your Hands #869

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Genre vraiment bien ? Avec le corona virus, cette question a d’autant plus son importance ici. Une partie de ma famille et des amis de ma famille vivent entre le Bas et le Haut-Rhin. Cette épidemie est devenue très réelle en peu de temps. Je n’avais pas l’intention d’écrire cet article à ce sujet-là  (je voulais parler du 8 mars, mais j’y reviendrai) car, je dois l’avouer, ici à Montpellier, nous sommes assez peu touchés. Si je n’allumais pas la TV ou la radio (ou Twitter), je ne serai clairement pas sensibilisée à ce qui se passe.

De même, travaillant de chez moi, hormis quand je fais du sport ou ai des rendez-vous, je ne me sens pas non plus “nerveuse” à l’idée de ne pas pouvoir me laver les mains ou de ne pas avoir de gel hydroalcoolique (au passage, ce gel me fait des énormes plaques rouges et me dessèche la peau). Ce weekend, nous étions dans la région du Ventoux entre Bédoin et Vaison-la-Romaine. Le trail auquel je participais a été maintenu. On a juste exigé de nous de se laver les mains avant de rentrer retirer nos dossards. Les bénévoles portaient des masques et des gants chirurgicaux. J’ai trouvé cela tout à fait normal… des gens rouspétaient comme si c’était la fin du monde. Nop les amis vous passez juste pour de gros crados à ne pas vouloir vous laver les mains. J’avoue avoir un petit toc depuis que je suis petite avec l’hygiène, je me lavais TROP souvent les mains étaient petites. Je suis assez attentive et je crains vite les germes.

En fait, ce qui me choque c’est que ces mesures d’hygiène ne soient pas systématiques sur les évènements sportifs notamment lors de la préparation des fruits (coupe d’orange, de bananes). Personnellement, j’ai fait très attention de ne toucher que le fruit que je prenais et mangeais, je me suis lavée les mains avant la course puis juste avant d’aller au ravito final en passant par les toilettes. Il y a quelques années, des personnes avaient attrapé la gastro sur une course car UN participant l’avait et était tout de même venu.

J’en ai pris pleinement conscience au Japon lorsque l’on croise des japonais ou japonaises avec ces fameux masques qu’iels portent pour éviter de transmettre ce dont ils pensent souffrir ou souffrent. Avec nos yeux d’européens, nous sommes surpris, amusés, on s’achète même un masque pour faire un photo (enfin ok je parle pou moi). En fait, c’est juste qu’iels ont une conscience accrue du bien des autres citoyens, du bien commun et de la vie en société.

Les rappels hygiéniques de l’Etat devraient faire partie du bon sens, de notre éducation, sans mentionner certains comportements : ne pas visiter un EHPAD, éviter les rassemblements, ne pas visiter une personne âgée ou en bas-âge, éviter les contacts, se laver régulièrement les mains, ne pas se toucher le visage, tousser dans son coude etc.

J’ai aussi envie de parler du jour de carence en France qui pousse de nombreux travailleurs à aller au travail malades. Bien entendu je ne suis pas medécin, mais je suis scotchée devant ma TV et devant certains commentaires, conseils qui devraient tomber sous le sens (je ne parle pas des énormités aussi entendues par-ci par-là). En école maternelle ou primaire, on refuse les enfants malades (varicelle), aucun parent n’aurait l’idée d’envoyer son enfant malade à l’école, d’une part pour le soigner et d’autre part pour ne pas contaminer les autres. Se soigner, s’isoler, prêter plus attention à son hygiène c’est préservé son entourage. Je n’entends pas trop ce message par contre dévaliser les rayons de PQ, ces images font elles la une d’Internet.

Je ne suis pas quelqu’un qui cède à la panique ni trop anxieuse, mais dès que Matthieu allume la TV, j’ai cette sensation que toute la planète est bouleversée. Je ne minimise pas l’épidémie ni les morts mais n’est-ce pas TROP ? Il y a tellement d’autres catastrophes actuellement : les migrants dépouillés qui meurent aux frontières grecques, la guerre en Syrie, le rechauffement climatique, les incendies en Australie… J’ai cette sensation atroce d’essoufflement qu’il manque quelque chose à ce scénario de catastrophe. Puis de l’autre, je me coupe des réseaux, je me coupe de tout et je passe une superbe journée comme celle de dimanche au Ventoux à admirer les Alpilles comme si de rien n’était.

(Cette trace sur mon front vient de mon casque de velo trop serré…:( Veste – H&M
Pull – Roxy
Jeans – H&M
Chaussettes – Oysho
Baskets – Veja
Echarpe – H&M

Un petit look parfait pour le weekend … oui je sais on est lundi mais bon, il fallait bien que je le partage celui-ci. Cet hiver, je n’ai pas du tout sorti mes gros manteaux. Nous n’avons eu que peu de journées vraiment froides et étant bientôt mi-mars, je crois que je ne les sortirai plus du tout. J’ai préféré accumuler les couches et investir dans des bonnets (oui oui!) Je n’ai pas du tout une tête à bonnet au passage mais ils me préservent du vent, qui est ici très froid.

Bref, je m’égare car je voulais vous parler de ma nouvelle passion “Veja”. J’ai quasiment revenu toutes mes baskets “de ville” sur mon Vinted. Je ne conserve que mes Veja (j’en avais déjà une autre paire plus classique) j’ai ré investi dans celle-ci, moins salissante mais tout de même originale pour les porter quand je promène Pippa, quand je voyage à la montagne, quand je vais juste marcher. C’est la première fois que je tombe sur un modèle un peu tout terrain mais qui passe totalement avec une tenue de ville, plus élégante (bon celle-ci ne compte pas). C’est mon avis car je sais que ce type de basket un peu trail “adouci” n’est pas apprécié par toutes. Vous me direz 😉 ?

Bonne semaine à tous et toutes

PS: Ne fermez pas si vite l’article. Je suis en train de terminer l’écriture de mon prochain livre et je le souhaite, comme le précédent participatif afin de vous donner  la parole et que vous puissiez vous aussi toucher d’autres femmes par votre expérience.

Je cherche des témoignages sur 3 thématiques assez féminines, féministes et bien entendu sportives, j’espère qu’elles vous feront échos:
Comment le sport a modifié la vision de mon corps ?
Quel impact a eu le sport dans ma vie pro/perso ?
Quel impact a eu le sport dans ma vision de la femme ? de la féminité ? du féminisme ?

Petite note:
Max 500 mots
Votre identité: totalement anonymisée avec seulement votre prénom ou pseudo Internet (vous décidez), le mieux étant une photo aussi, vous avec un paysage, de dos, où qui illustre le mieux votre texte mais réalisée par vos soins (vous possédez les droits)

Si vous êtes partantes, écrivez moi avec comme titre du mail le thème choisi afin qu’on échange et que je vous envoie plus d’info: annedubndidu@gmail.com 

Merci beaucoup pour votre aide <3

Ne vous arrêtez pas là !

Avis: J'ai Testé le  Baskets de Running Ecologique : Veja Condor

Avis: J'ai Testé le Baskets de Running Ecologique : Veja Condor

Hi, J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend ? Je suis de retour de…
Lights Us Up #859

Lights Us Up #859

Hi, J’espère que vous allez bien ? Pas de jour férié cette semaine. Je ne sais pas vous mais j’ai…
Clarity #856

Clarity #856

Hi, J’espère que vous allez bien ? Dans mon post du “lundi” sur Instagram, je vous disais qu’il fallait arrêter…

8 réflexions sur “Wash Your Hands #869”

  1. Alors en tant qu’enseignante, je peux te promettre qu’il y a beaucoup de parents qui laissent et/ou amènent leurs enfants à l’école malades!! Souvent parce qu’ils n’ont pas d’autres moyens “de garde” 0.o ou par facilité mais j’ai régulièrement des élèves qui arrivent avec de la fièvre ou qui t’expliquent qu’ils ont passé la nuit la vomir!!
    Donc si l’école a besoin de “refuser” les enfants malades c’est parce que les parents nous les amènent 😀

    1. C’est fou ! Je comprends pour les problèmes de garde et je trouve çå totalement normal de refuser des enfants malades (j’ai dû mal m’exprimer dans l’article)

    2. J’allais écrire la même chose ! ” Il a vomi toute la nuit mais il avait très envie de venir ” ” Il avait de la fièvre mais je lui ai filé un cachet il devrait tenir la journée “… C’est notre quotidien en tant qu’enseignant surtout l’hiver… et la suite c’est nettoyer le vomi après 15min de classe ou rappeler à la récré car la fièvre est remontée. Ce n’est pas le sujet de ton article mais garder son enfant malade est malheureusement très loin d’être systématique pour les parents ! Et cela favorise fortement les épidémies au sein de l’école

      1. Non mais tu as raison de le partager. Ma mère nous gardait (elle est enseignante donc je pense qu’elle sait ce que c’est d’accueillir un élève malade), je pensais que c’était plus systématique…

    3. Je confirme, les parents nous “collent” les enfants malades “mais si ça va aller il/elle a pris un doliprane”, (véridique) ou quand leur enfant vient de nous dégobiller sur les chaussures au coin regroupement et qu’on les appelle, on a le droit à “ah oui, il/elle a vomi plusieurs fois cette nuit, mais ce matin ça allait”!!!! Et dans mon secteur, ces parents là ne travaillent pas, ce n’est donc pas par souci de garde qu’ils mettent leurs enfants à l’école…! Et on ne peut pas refuser un enfant atteint de varicelle, ce n’est pas un cas d’éviction scolaire.
      En ce moment, c’est un peu compliqué avec le fameux covid, on passe notre temps à se laver les mains, on a travaillé là dessus avec les enfants: comment doit on se laver les mains… oui oui, avec du savon et il faut frotter, ce qui n’est pas évident pour tout le monde!

  2. alors oui, les medias en font TROP.

    Mais les mesures sont indispensables. Déjà parce qu’après des années de politiques pour démanteler l’hôpital public, nous ne sommes clairement pas prêts à affronter une épidémie de masse. Ensuite, quand je pense à mes proches déjà fragilisés (insuffisant respiratoire, personnes agées, asthme…), je sais ce qu’il se passerait si ils choppaient le virus. Et ca m’embeterait vraiment…

  3. Nous sommes dans une société qui voit d’un mauvais oeil l’absentéisme. Alors qu’on devrait prendre exemple sur nos amis Canadiens qui pensent que le présentéisme est pire (travailler trop d’heures supplémentaires ou encore venir malade au travail).
    Ceci-dit, je crois que le problème principal, et tu l’as souligné, c’est le manque de connaissance des règles élémentaires quand on est malade. Ne pas faire la bise c’est une chose, mais qui se lave les mains régulièrement? (et je ne parle pas des gens qui te toussent dessus).
    Je ne crois pas qu’il faille tomber dans la parano et pour moi ce n’est rien de pire que s’il y avait une épidémie de grippe par exemple. Je crois que les gens deviennent un peu dingos car c’est une “nouvelle” maladie qui vient de Chine (faut-il rappeler que la grippe commence aussi en Asie, et qu’on attend qu’elle se déclare pour pouvoir créer le nouveau vaccin chaque année?).
    J’espère qu’on n’en parlera bientôt plus, je n’en peux plus d’en entendre parler tous les jours que ce soit sur les réseaux sociaux, dans les infos… D’un côté je pense qu’il faut profiter des infos pour rappeler les règles élémentaires, et d’un autre j’ai l’impression que ça renforce la parano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les actus

Retour haut de page