Avis: J’ai Testé les nouvelles Baskets Nike: Joyride Flyknit

29 octobre 2019 - Running - 0 commentaire

HI,

J’espère que vous allez bien ? On se retrouve (encore) pour un test de baskets de running 🙂 C’est l’avant-dernier, le prochain sera plus trail 😉 Là, on va comme la dernière fois rester sur un modèle route ET innovant dont vous avez entendu parler car Nike lui a donné un nom plutôt…sympathique: la Joyride.

C’est avec beaucoup d’humour que la marque l’a présentée fin août. Personnellement, j’aime bien découvrir les nouveautés d’autant plus lorsque l’on me propose de courir « comme sur du sable ». Après un été à courir entre racines, cailloux et autre, mes pieds étaient heureux de retrouver un peu de confort.

Voici en théorie ce que je propose la Joyride Flyknit (dispo ici)

La Joyride Run Flyknit (son nom complet) propose un amorti « révolutionnaire » qui s’adapte à votre foulée grâce à de minuscules billes de mousse sous le pied. « Elles se compriment et s’adaptent à chacun de vos pas pour une absorption exceptionnelle des chocs et une sensation de stabilité. »

Côté flyknit, rien de nouveau mais c’est agréable de préciser à quel point cette matière est toujours autant légère et  respirante.

Toujours en théorie mais cette fois côté technicité:

Poids : 264g pour une taille 40 (ultra léger)
Matériels:  TPE, caoutchouc et plastique
Tige: Flyknit
Drop : 8 mm
Foulée :  pour tous
Surface : Route

En pratique:

Pour quel.le runner/runneuse  ?

Les Joyride en théorie s’adressent à « tous les coureurs »  et s’adapte à tout type de foulée, de part la construction de la chaussure et la semelle qui s’adapte au style de chacun (par style j’entends foulée lol je reviendrai sur son look après). Il n’y a pas de semelle de propreté vous êtes directement sur une semelle intégrée à la globalité de la baskets. Celles-ci est divisée en 4 podomètres, le premier au niveau du talon qui vise à absorber les impacts et ceux présents à l’avant du pied afin de favoriser les relances entre chaque foulée.

De fait, si vous avez des semelles orthopédiques comme moi, vous ne pourrez pas glisser les vôtres dans ces baskets. C’est un peu frustrant MAIS logique puisque c’est via la semelle integrée par la Joyride que l’innovation de Nike déploie sa magie 😉

Comment est-ce possible ?

Contrairement aux autres mousses classiques utilisées pour d’autres baskets, la Joyride est dotée de petites perles qui vont adapter la semelle et l’amorti à votre foulée. Sa semelle est donc dynamique et évolue en fonction de vous. Elle est tout l’inverse par exemple d’une Zoom Structure ou d’une Pegasus. Quand j’ai pris la Joyride, j’ai pu la plier dans TOUS LES sens, chose impossible avec mes Zoom Structure par exemple.

Ces perles se dispersent en fonction des besoins de chaque foulée. Ces perles sont situées dans 3 zones dont 50% dans le talon pour absorber au mieux l’impact de la course. Celles présentes à l’avant visent à amortir les orteils. Il faut imaginer que ces billes se déplacent pour englober au mieux le pied, comme quand on court sur le sable à la plage mais en restant bien stable bien entendu. C’est ces perles qui permettent de « personnaliser » la Joyride. Leur nombre varie en fonction de la pointure bien entendu dans un 40, il y aura par exemple 8000.

En pratique ça donne quoi ?

Passé la frustration ET l’inquiétude ne pas mettre MES semelles dans la baskets, effectivement, dès la première sortie, j’ai senti mes pieds « enveloppés » comme si je courais sur du sable « mouillé ». C’est doux, c’est tout de même très réactif, très léger même quand les jambes sont fatiguées. MAIS, je trouve le maintien du pied assez léger, surtout sur l’intérieur. Si vous êtes un coureur « pronateur » comme moi, il faut redoubler d’effort de ce côté-ci

Test drive : quel est le terrain et utilisation pour la Joyride ?

Route…route… ROUTE. Même si j’ai pu courir avec sur chemin (notamment en Italie où je l’ai principalement testée durant notre voyage), je trouve qu’elle est bien plus adaptée pour la route. On ressent un réel confort, surtout pour les runs de fin de journée ou même se faire un petit « tempo » run très actif.

Cependant, ce n’est pas des baskets pour préparer des courses type semi-marathon ou marathon. Je les vois plus pour des runs « tranquilles », un 10km peut-être ou des joggings de récupération. De même, je trouve qu’elles peuvent parfaitement convenir à du sport en salle / club de gym, si vous courez sur tapis puisqu’ensuite vous filez faire du renforcement musculaire, elles s’y prêtent vraiment bien.

Je pense que si vous appréciez les modèles « Nike Free » ou si vous débutez le sport ou le running et que vous cherchez une paire polyvalente (et jolie),vous allez adorer la Joyride

 

Côté look et confort:

Elles sont archi confortables, quelque soit la taille de votre pied. On a vraiment cette sensation « d’enveloppement’ et d’accompagnement de la foulée. Niveau look, je dois dire qu’à la ville comme en sport, elles me séduisent. Ce sont de véritables chaussons 😉


Et ces billes alors ?

La baskets embarque des milliers de petites billes en TPE (composé plastique ET caoutchouc). C’est LA question environnementale que je me suis posée car clairement, c’est une pollution à retardement lorsque la chaussure sera usée.  Du côté de Nike, la marque s’est engagée à trouver une réelle solution à long terme pour TOUTES leurs gammes et à recycler chaque Joyride dans leur programme Nike’s Reuse qui transforme chaque « vieux » produit en nouveaux. Affaire à suivre donc.

Pour conclure:

C’est une très belle innovation mine de rien qui s’adapte parfaitement aux débutants ou dans le cadre d’une paire « de récupération » ou polyvalente (sport en salle, running 8-10km).  Personnellement, la Joyride m’a fait pas mal bosser mes appuis sans le « confort » de mes semelles et c’est ce que j’ai apprécié : retrouver ma foulée et forcer mon corps à s’adapter. Cependant, elle n’est pas faite pour les longues distances ou pour si vous cherchez une basket avec un fort maintien.

J’espère que mon avis vous a plu et vous aidera si vous aviez envie de la découvrir !

@ très vite

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pas de commentaire