Running: Les vêtements de Compression, à quoi ça sert ?

8 mai 2016 - Running - 28 commentaires

Hi,

Que ça soit sur Instagram ou certains de mes looks avec les fameuses chaussettes hautes, vous me posez souvent la question… : Mais à quoi elles servent ces chaussettes ? ça sert à quoi « la compression » ?… ou « mais ça marche vraiment de porter ces chaussettes ? »

Ummm c’est vrai que l’on voit de plus en plus de coureuses porter ces fameux manchons ou chaussettes de compression durant les courses. Franchement, on ne peut pas les rater car elles sont souvent très colorées. Néanmoins, ce qui est joli, n’est pas forcément adapté à votre pratique. Je crois que c’est LA phrase que j’écris le plus souvent lorsque je parle d’équipement en course à pied. C’est pourtant d’autant plus vrai pour les fameuses chaussettes « de compression » ou tous les produits de cette gamme.

Tout d’abord avant de vous répondre et vous révéler enfin la véritable utilité de la compression, je crois qu’il est essentiel que je revienne sur ce que c’est tout simplement:

Compression VS Contention : 

Honnêtement je crois que tout le monde s’embrouille un peu sur le sujet et la différence entre chaque terme et leurs effets. Personnellement, la contention pour moi est un matériel médical sur prescription à l’effet supérieur en terme de pression musculaire. Tandis que  la compression, qui même si elle exerce elle aussi une pression sur les membres, n’est pas aussi efficace. Seul votre médecin peut vous prescrire de la contention par exemple ;). En tous les cas, ces petites bandes permettent :

  • D’obtenir un meilleur retour veineux
  • De réduire et limiter les œdèmes
  • De réduire les douleurs associées aux symptômes types : jambes lourdes, fatigue (surtout d’après course)

En ce qui concerne la course à pied, la plupart des vêtements « dits » de compression que vous trouverez en boutique « grand public » ne s’affilient pas à la notion de « contention ». Ils ont néanmoins des effets positifs sur votre corps et vos performances, si et seulement si vous savez bien les choisir (bonne taille par ex) et les utiliser au bon moment.

Avant de rentrer dans les détails je dois le souligner : votre top très ajusté, très serré, à moins d’être spécifiquement marqué comme « tissu de compression »… n’aura pas d’effet sur vous et votre physique. Tout est dans la tête et le marketing des marques ;). Par exemple, mes chaussettes hautes Nike ne sont pas vraiment des chaussettes de compression et encore moins de contention. Cela étant dit, le fait de les porter joue sur mon mental. Allez savoir pourquoi !

Je vous explique tout ça :

Je porte: Top Nike, Short Reebok, Manchons de compression Skins et baskets Nike Free Distance

Quand… Comment ?

La compression pendant l’effort est quasiment inutile. « ON » dit qu’elle aurait un effet pour réduire la fatigue musculaire et le risque de blessures. Pourtant les filles, je dois vous dire quelque chose, surtout en course à pied, la compression ou même la contention n’améliorent aucunement votre performance ou votre confort en course à pied. C’est prouvé scientifiquement. Nada..pouetpouet. Je parie plus sur l’effet placebo/croyance psychologique, moi la première, j’y crois. Mais je ne porte ces chaussettes de contention que sur des courses longues, (+15km) jamais à l’entrainement .

Je me dis qu’elles m’aideront à éviter les crampes, les jambes lourdes mais honnêtement et c’est ce que bien des scientifiques soulignent : ce n’est qu’un effet de mode. Alors épargnez votre porte-monnaie 😉 De plus, votre corps peut parfois très mal réagir si vous les portez durant vos courses et avoir même un effet inverse (diminution de performance, lourdeur… crampe). Pourquoi ?

Car mine de rien, en portant cet équipement, vous altérez le fonctionnement naturel de votre corps durant la course, d’autant plus si vous ne l’avez pas testé et apprivoisé à l’entrainement. Vos sensations d’inconfort…voire même votre douleur peuvent être prises en charge par un médecin qui saura si vous avez vraiment besoin d’un petit coup de pouce (retour veineux particulièrement difficile, rétention d’eau excessive). Il pourra vous prescrire de vraies chaussettes de contention et non de compression 😉 notamment.

Mais….après l’effort, c’est une autre histoire et c’est là, qu’ils peuvent être intéressant d’investir dans une paire de « Booster » pour vos mollets (manchons de compression pas de contention par contre). L’effet de la compression sur la récupération a lui vraiment été prouvé. Ainsi, si vous les portez assez longtemps (au moins 8h voire 12h) pendant les 24/48h suivant votre course (un effort intense ET prolongé du genre… un marathon lol) la compression réduit vraiment la fatigue musculaire et le gonflement des jambes, favorise le retour veineux et l’élimination des toxines. Moins de fatigue DONC un retour plus rapide à vos performances. Mais ça ne sert strictement à rien d’anticiper ces effets positifs en les portant pendant votre course. Oui oui même si vous voyez tout le monde le faire.

De plus… et je préfère vous avertir cela peut parfois être inconfortable et difficile à porter, voire même vous pouvez attraper des crampes.. carrément !

Médaille > Ravito > Douche > Compression 😉

En conclusion: 

Sur la performance PENDANT la course, vos manchons, vos chaussettes n’auront aucun effet (études à l’appui). Mais, si vous vous sentez mieux en portant ces chaussettes, ces bas, allez-y. C’est pour cela que je continue de porter mes chaussettes hautes « de contention » mais aussi parce qu’elles me mettent finalement en confiance. Mes fameuses chaussettes roses m’ont suivie sur plusieurs belles courses (2 marathons, beaucoup de semi-marathons…)  et je me dis qu’après tout, elles ont contribué à ma forme, à mon record… même si scientifiquement non. Tout est dans ma tête.

Par contre pour la récupération, faites vous plaisir sur les mi-bas/manchons/booster de compression. Honnêtement, je vois vraiment une différence depuis que je les utilise (bientôt 2 ans). Je les glisse sous mes jeans (un peu large) je les porte juste après la course jusqu’au coucher puis encore le lendemain.

N’oubliez pas tout de même, qu’en outre de la compression, il existe aussi d’autres petits astuces à suivre pour récupérer de manière optimale. Il n’y a jamais pas qu’une bonne méthode. Je vous invite à vous créer votre propre routine « Récupération », n’hésitez pas à suivre mes conseils dans ce post >>

Que pensez-vous de la compression? Vous portez des manchons ?

à très vite

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

28 commentaires

  • Repondre Larry Cow Ver 8 mai 2016 à 11 h 04 min

    Je t »avoue que j’en ai porté pendant mes courses après avoir eu des douleurs insupportables aux mollets et tibias (parfois a en tomber par terre) et j’allais bien mieux. Si ce n’est pas scientifiquement prouvé, c’est surement psychologique ^^ C’est vrai que quand il fait chaud, ce n’est absolument pas agréable à porter !
    biz

  • Repondre Jennifer 8 mai 2016 à 13 h 07 min

    Merci pour cet article ! Je me suis souvent posée la question de leur utilité.

  • Repondre Tatiana - Weekend and Trips 8 mai 2016 à 16 h 29 min

    Tout à fait d’accord avec toi ! Pour la récupération, les manchon c’est génial. L’effet des chaussettes hautes est surement dans notre tête mais ça donne une touche girly à la tenue 🙂

  • Repondre Mélanie 8 mai 2016 à 17 h 10 min

    Merci beaucoup pour cet article!
    Y a-t-il une grande différence entre les chaussettes et les manchons? j’ai peur que les manchons ne coupent trop le retour veineux au niveau de la cheville.

    • Repondre Anne 9 mai 2016 à 10 h 17 min

      Non pas de soucis à ce niveau-là et c’est même plus facile à enfiler que les chaussettes.

  • Repondre Margaux Lifestyle 8 mai 2016 à 18 h 14 min

    Je porte des manchons de compression, à chaque fois que je vais courir depuis que l’on m’a diagnostiqué des périostites en Novembre… Dès que je cours sans, j’ai l’impression d’avoir les douleurs aux tibias qui reviennent… bref, ton article me fait réfléchir : effet placebo ou pas ?

    • Repondre Anne 9 mai 2016 à 10 h 16 min

      les manchons te permettent effectivement de soulager ta periostite…mais pas de la guérir 😉 !

      • Repondre Margaux Lifestyle 10 mai 2016 à 7 h 52 min

        Pas de soucis avec ça alors ! La périostite a bien été soignée (kiné et arrêt du sport). C’est le kiné qui m’avait conseillé les manchons pour prévenir le retour de nouvelles douleurs. Merci pour l’article ! Et profite bien de tes derniers jours en Australie ! Tu me fais baver d’envie avec tes photos et tes snaps!

  • Repondre christine 8 mai 2016 à 18 h 46 min

    Je préfère tout de suite dire que je ne suis pas médecin, je ne suis pas sure de pouvoir interpréter correctement les études scientifiques :-). Perso, je ne peux parler que de mon expérience, c’est déjà pas mal (une dizaine de marathon mais surtout une cinquantaine de trails jusqu’à 90 kms). sur des courses « courtes » comme des marathons je n’en ai effectivement jamais porté, ni même de chaussettes de compression post course. mais à partir du moment où tu pars pour une course de 8 heures, 10 heures, 24 heures, la différence entre avec ou sans chaussettes de compression est réelle. je vais faire la CCC à Chamonix fin aout (100 kms, 6000 mètres de dénivelé), il n’y a même pas débat, 24 heures de course, ce sera avec les chaussettes ! Deux jours après une course de 8 heures, je peux recourir, limite miraculeux (c’est une blague je ne crois pas aux miracles, je crois plutôt aux bienfaits des chaussettes qui limitent considérablement les courbatures:-)). Mais bon, j’imagine que tu as fait le test sur pas mal de marathon aussi et que tu n’as pas trouvé de différence, à chacun et chacune ses sensations. Bonne course !

    • Repondre Anne 9 mai 2016 à 10 h 15 min

      Sur les distances de type ultra sur lesquelles tu as des courbatures avant la fin de l’épreuve, je pense effectivement que la compression donne un petit coup de main 😉

  • Repondre charlottr 8 mai 2016 à 19 h 21 min

    Je n’ai jamais porté de chaussettes pendant l’effort mais j’ai des chaussettes de contention pour après. Mon médecin me les a prescrites car j’avais des pb de circulation sanguine suite à une blessure: ça me soulage vraiment bcp! Pour le reste, effectivement, rien n’est bien prouvé et la qualité des articles dépend d’une marque à l’autre. Pour les chaussettes de contention,mieux vaut les acheter en pharmacie d’ailleurs, car ce sont les seules qui ont l’obligation d’être certifiées. Mais j’avoue que niveau look c’est plutôt joli les chaussettes de couleur ! 😉

  • Repondre Claire 8 mai 2016 à 19 h 36 min

    Merci pour ce petit récapitulatif, c’est vrai que je posais la question si ces chaussettes pouvaient vraiment améliorer la course ! Bon je trouve que cela fait de très jolies tenues surtout ahah et justement par rapport aux chaussettes Nike, sur le site elles ont d’affreuses notes (l’orteil est très vite percé) mais j’ai l’impression que les tiennes ont bien duré, tu les trouves de bonne qualité ? 🙂

    Bisous <3
    (Ton voyage en Australie me fait complètement rêvée, ca a l'air vraiment merveilleux !)

  • Repondre Julia 8 mai 2016 à 19 h 40 min

    Bonsoir Anne,
    Ton article est très intéressant! Par contre il me semble qu il y a une erreur dans le début de l article : tu parles de contention médicale, en réalité c est le plus souvent de la compression qui est prescrite. La différence résulte en fait dans le type de fibres utilisées : la contention utilise des fibres inextensibles et est active uniquement à l effort à la différence de la compression qui utilise des fibres extensibles et exerce une action à l effort comme au repos. Les bas/chaussettes/ collants prescrits sont donc également de la compression !
    Sinon merci pour le blog qui est très intéressant !

    • Repondre Anne 9 mai 2016 à 10 h 14 min

      Merci pour la précision 😉 !
      Donc au final compression = contention, mais avec une puissance différente =D !

  • Repondre Béné 8 mai 2016 à 20 h 13 min

    Coucou Anne !
    Alors, MERCI MERCI MERCI pour la qualité de ton article !! Ca me conforte dans ma lecture régulière de ton blog/facebook/instagram (merci de partager tes voyages avec nous, quand bien même certaines photos ne plaisent pas à tous… 😉 ) J’avoue qu’en lisant le titre, je me suis dit « han, encore un éloge sur ces chaussettes…voyons ce qu’ELLE en dit » Et là, paf !! Tu dis clairement que non, pendant la course ça ne sert à rien. Je crois que c’est la 1e fois que je lis cet avis autre part que dans une publication médicale. BRAVO ! (mais n’avais-tu pas parlé d’une diminution des « micro-traumatismes » dans un autre post malgré tout…? j’me souviens plus…) Je me permets de dire ça puisqu’en tant que pharmacien, je délivre régulièrement des chaussettes et me suis pas mal renseigné sur leur apport pour le running. Et tu résumes tout très bien dans ce post ! Pas d’intérêt majeur pendant la course (si ce n’est le support moral – et c’est déjà pas mal !), mais intéressant pour la récup’. Toute petite précision sur les termes contention vs compression : en fait c’est la même chose, simplement on disait « contention » avant, on parle plutôt de « compression » actuellement ; et je crois que la différence majeure entre les chaussettes de pharmacie et celle des magasins de sport c’est justement la « force » de compression, seulement jusqu’à 2 en magasins de sport et jusqu’à 4 en pharmacie (troubles médicaux particuliers). Ceci dit, je crois aussi que le chaussettes de sport sont plus confortables quand même.
    Bref, tout ça pour te dire bravo pour ce nouveau post !! (et profites bien de la fin de ton trip en Australie ! ;D )

  • Repondre Laura 9 mai 2016 à 10 h 38 min

    Hello Anne,
    Pour ma part je ne pars plus courir sans mes bas de compression même s’il s’agit d’une petite distance.
    Ils me permettent limiter les vibrations et de limiter ou ne plus faire apparaître mes douleurs aux périostes (oui oui périostite aux deux jambes…)
    Bonne continuation à toi,

    • Repondre Anne 9 mai 2016 à 11 h 10 min

      Le problème c’est que tu habitues ton corps à ce soutien
      Or, il vaudrait mieux trouver une solution pour guérir réellement tes douleurs 😉 !

  • Repondre Marine 9 mai 2016 à 10 h 55 min

    Je suis d’accord avec toi concernant la performance pendant la course, je ne ressens pas de différence avec ou sans (en tout cas pour les distances marathon max). En revanche, ayant de gros problèmes de circulation du sang, tous les spécialistes que j’ai pu voir (phléblogues, cardiologues…) m’ont conseillé d’en porter le plus souvent possible pendant la course. C’est quand même un petit coup de pouce non négligeable quand ça circule mal, même si ça ne résout pas tout, loin de là. Concernant la différence entre compression et contention, je suis loin d’être une spécialiste mais je porte les deux et ce n’est pas le même ressenti du tout. Pour moi, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les manchons ou chaussettes de compression exercent une pression plus importante que les bas de contention, surtout au repos donc on a beaucoup plus de mal à les oublier que la contention. En gros, on ne les utilise pas de la même façon. La compression, c’est exclusivement pour le sport et la récup’ tandis que la contention, c’est pour tous les jours.

    • Repondre LAURA 9 mai 2016 à 12 h 07 min

      Pour le moment je n’ai pas encore trouvé LA solution efficace qui me permettrait de dire adieu à cette cochonnerie.
      Et je ne suis pour la méthode « naturelle » et douce, c’est pour cela que je vais essayer acupuncture (j’ai lu que sa marcher sur certaine personne alors pourquoi pas…) 🙂

  • Repondre Carosauvagine 9 mai 2016 à 12 h 00 min

    Merci Anne pour cet article encore une fois très intéressant et tes explications simples et utiles. 🙂

    J’avoue que j’ai acheté des chaussettes dîtes de « compression » l’année dernière mais qui au final se sont révélées plus inconfortables qu’autre chose et m’alourdissaient les jambes alors j’ai lâché l’affaire.

    Par contre, suite à mes périostites à répétition (après avoir passé les étapes repos forcé + kiné, aïe aïe ! les ondes de choc quelle torture ! + podologue et semelle -> j’ai vraiment tout essayé pour m’en débarasser…), le médecin m’a conseillé d’investir dans de bons manchons de compression et là miracle ! Ça m’a permis de comprendre que c’était le ballotement musculaire dans cette zone durant la course qui provoquait grandement mes périostites. Depuis, je suis bien maintenue et je reprends du plaisir à courir et je me permets même un run sans de temps à autre.

    Pour le reste complètement d’accord avec toi ! Ça n’améliore en rien les performance à part dans la tête. Je me sens mieux de savoir que je ne vais pas souffrir après mon run ça me boost ! Le mental décidément… 😉 Et c’est vraiment super au niveau de la récupération, j’alterne avec mes bas de contention prescrits par mon médecin selon mes sensations.

    En tous cas, c’est toujours mieux voire indispensable d’avoir l’avis d’un professionnel de santé avant d’investir dans quoi que ce soit qui exerce une modification sur le comportement du corps ! Merci de le re-dire car on ne répètera jamais assez.

    Bonne journée à toi 🙂

    • Repondre Anne 10 mai 2016 à 1 h 40 min

      Après je suis bien d’accord ça depend de chaque corps et de chaque sensation 😉
      des bises !!

  • Repondre cilou 9 mai 2016 à 13 h 06 min

    Je chipote mais les sages-femmes aussi peuvent prescrire des bas de contention

  • Repondre Emilie 9 mai 2016 à 15 h 25 min

    Merci pour ton post Anne, toujours intéressant !
    J’ai acheté il y a peu de temps des chaussettes de compression « Mc David Active Runner » chez Irun (pour ne pas les citer) (… un peu par effet de mode tu as raison lol j’allais courir mon 1er semi, je me suis dit qu’il me fallait des chaussettes) et la vendeuse m’a dit qu’il ne fallait pas les porter + de 3h sinon c’était l’effet inverse … j’ai mal compris ? En tout cas, je n’ai pas forcément vu la différence en effet … mais je les mettrai psychologiquement pour ma prochaine course 😀
    A bientôt et bonnes vacances 😉

  • Repondre Laure 9 mai 2016 à 21 h 28 min

    Perso je suis adepte de ces manchons et je vois un vrai intérêt pour les sorties natures (dans les bois ou trails par ex) car il y a parfois des ronces, orties,… et comme j’ose maintenant les shorts 😉 je trouve pratique pour ça.
    Merci pour l’article! top comme d’hab!!

  • Repondre Stéphanie 10 mai 2016 à 9 h 24 min

    Je me posais justement la question en voyant tes photos de Brighton, merci ! 🙂

  • Repondre Vincent 10 mai 2016 à 12 h 18 min

    Et oui, je suis un mec et je suis avec ce plaisir ce magnifique blog ☺ , plein de conseils sportifs utiles également pour nous les hommes

    Je couvre mes mollets en forêt, moi, pour tenter d’éviter les attaques de ces vampires de tiques, avec toutes les maladies dont elles peuvent êtres porteuses. Couleur blanche mes manchons, je les vois ainsi tout de suite quand elles tentent de me grimper les jambes. Efficace, car jen ai déjà évité 3.

    Bonne continuation,

    Vincent

  • Repondre Audrey 16 mai 2016 à 19 h 25 min

    Coucou,
    Premier commentaire que je laisse depuis que je lis tes articles. Je ne fais pas de grandes sorties (moins de 10km à chaque fois), je suis d’accord avec l’article sur le fait que les manchons n’amèliorent pas la performance lors de la pratique du sport. Pour ma part je les utilise car on ma diagnostiqué une pèriostite, depuis que jutilise les manchons pour mes sorties, je sens vraiment la difference, puisque je n’ai quasiment plus mal en courant. Par contre quand je vais courrir sans, la douleur est beaucoup plus forte.
    Bis’

  • Repondre Juliette Walleriana 5 août 2016 à 11 h 40 min

    Hello Anne !
    Je me permets d’apporter une petite précision à ce chouette article : contention et compression sont en réalité deux termes employés pour la même chose. Les médecins se sont aperçus que le terme bas de contention était trop restrictif en terme d’action sur les membres et l’ont donc remplacé par « bas de compression », mais les deux peuvent toujours être employés de la même manière.

    Par ailleurs, les bas et manchons destinés au sport disposent d’une compression progressive qui permet aux muscles de mieux récupérer après l’effort en améliorant leur oxygénation. A l’inverse, les bas de contention que l’on retrouve en pharmacie disposent d’une compression dégressive (du bas vers le haut) permettant d’améliorer le retour veineux et donc d’éviter d’avoir les jambes lourdes.

    Enfin, j’ajouterais que l’on peut se procurer des bas de contention sans nécessairement avoir une ordonnance médicale. On peut en porter à titre de bien-être (auquel cas ce sera de la classe 1 à la classe 2). La classe 1 n’est pas remboursée par la sécurité sociale, la classe 2 l’est si les collants, bas, chaussettes achetés sont noirs ou beiges. A partir de la classe 3, une ordonnance médicale est obligatoire.

    Voilà ! J’espère avoir pu compléter un peu ton bel article 😉
    Bonne continuation !
    Juliette