Compte-Rendu: Triathlon Castle Series à Chantilly, Sprint Plus #207

6 septembre 2015 - Sports - 14 commentaires

Hi,

triathlon chantilly sprint plus orca

Samedi dernier, je participais à mon deuxième triathlon !! Pour rappel, le premier était celui de la Grande-Motte en mai dernier, n’hésitez pas à relire mon compte-rendu >>J’avais beaucoup appris de ce premier essai, j’avais pu découvrir comment s’organisait et déroulait un triathlon (ce qui n’est pas rien !). J’avais aussi réalisé que je devais  m’entrainer plus sérieusement sur certains points si je voulais vraiment y arriver. Heureusement, j’avais quand même adoré participer à ce triathlon. J’avais bien attrapé le virus. C’est pour ça que je n’ai pas trop hésité quand il a fallu m’inscrire au Triathlon de Chantilly organisé par les Triathlon Castle Series 

Bon…autant vous dire qu’entre le mois de mai et le mois d’août, il y a quand même eu les vacances (une petite pause), des chaleurs caniculaires… et la recherche (sans fin et économe) de mon propre vélo de course (que j’ai finalement trouvé 10jours avant la course!)

Mais tout de même, la préparation pour le triathlon de Chantilly a été un peu mieux réalisée que celui pour la Grande-Motte, surtout au niveau de la natation. Mais je reviendrai sur ma préparation plus en détails dans un autre post puisque je commence de vrais programmes. Le point noir demeurait ET demeure le vélo. J’ai vraiment du mal ! J’ai encore peur de mal à gérer ma vitesse même si à chaque sortie je m’améliore, il faut que je pédale plus tout simplement. C’est mon gros soucis. Course, pas de soucis 😉 ! Natation, encore quelques efforts en nage libre et ça ira sans soucis. Je panique toujours un peu au moment du départ et j’ai toujours un temps de « mais qu’est-ce que je dois faire  »  » ah mais je dois nager dans CA ? ahhh non mais je vais donner des coups si je nage avec tout ce monde » puis j’y vais, même si je regarde toujours de manière un peu affolé tout ce monde qui s’agite autour de moi dans l’eau.

Bref !!! J’avais vraiment hâte de participer à nouveau à un triathlon car, c’est quand même FUN (oui oui). On ne pense à rien pendant tout le temps de l’épreuve, ZOU on enchaine jusqu’au bout et la médaille la fameuse 🙂 !

La veille:

Cette fois, Matthieu participe à l’aventure et nous décidons de faire le triathlon ensemble. On hésitait un peu mais après tout, c’était sa première épreuve et ça faisait très longtemps que nous n’avions pas participer à une course ensemble. C’était l’occasion. Pas de retrait de dossard le veille (ouf car c’est loin !!). Néanmoins, vu tout le matériel que nous devons apporter le lendemain, on prépare scrupuleusement nos affaires dans un gros sac cabas (mais c’est mieux d’avoir une casse en plastique) en veillant à ne rien oublier : porte dossard, combinaison de nage, lunettes de soleil, eau, combi-trifonction… 

Bref une très longue check liste mais essentielle 😉 De même, on charge nos vélos en vérifiant la pression des pneus.. et au lit très tôt car la matinée de demain s’annonce longue. Le départ de notre vague (format Sprint Plus – Condé) est à 9h tapante…!   triathlon series chantilly france débutant avis conseil sprint   Le jour-j  

Levé 6h, départ 6h40 pour une arrivée prévue à 8h à Chantilly. Je n’ai jamais vu la campagne au nord de Paris mais tôt ce matin, c’était splendide. Le soleil se levait doucement, il y avait encore de la brume dans les champs, quelques animaux mal réveillés. Bref, ça nous a mis de très bonne humeur même la fraicheur des températures ne nous réchauffaient pas franchement.   L’organisation qui nous accueille est anglo-saxonne. Bon on savait que les Triathlon Series venaient du Royaume-Uni mais je ne pensais pas qu’en France ça serait les mêmes bénévoles. D’ailleurs, il y avait énormément d’anglais qui participaient !

C’était franchement cool. L’ambiance était plus « abordable » qu’au triathlon de la Grande-Motte, où je me suis sentie un peu seule « débutante ». Là oui il y avait des pros… mais il y avait de tout en fait, tout niveau et pour le coup tous mes complexes de débutante s’envolent. (et oui j’ai des complexes de débutantes comme quoi !!!)   On se gare impeccable, et on file s’enregistrer grâce à un petit texto, nos certificats médicaux et un email (rien que ça). Sauf que voilà, il y a déjà une queue pas possible pour s’enregistrer… Des participants des vagues de…11h s’enregistre déjà à 8h. Résultat nous sommes nombreux de la vague de 9h à être… à la bourre. On récupère enfin nos petits kits de triathlète avec nos dossards, nos autocollants… nos petits cadeaux, notre bonnet personnalisé du Triathlon… Bref le pack est tip top !  

Vers 8h30 (30min avant nous sommes sensés quitter le parc à vélo et s’échauffer un peu pour la natation), on rentre à peine dans le parc à vélo. Les parcs sont organisés par vague MAIS on peut déposer nos vélos où l’on veut, les places ne sont pas  attribuées. Tant mieux (pour cette fois), Matthieu et moi pouvons se mettre côte à côte. On s’installe… dans mon cas :   J’étale une serviette, je prépare mes affaires dans l’ordre dont je vais en avoir besoin en revenant de la natation : m’essuyer, mettre mes chaussures, mes lunettes de soleil, mon casque, boire/manger, mettre mon porte dossard et partir avec mon vélo. NON je n’ai pas prévu de chaussettes et je le regrette agha… Allez, 8h55 on file près de la vase puante et collante … le bassin où nous allons nager. Le briefing pour nous expliquer le parcours de natation a été décalé et le départ n’est donné que vers vers 9h15..9h20 OUF.   triathlon chantilly Natation:

800m.

Bon je le fais, je l’ai déjà fait, pas trop de stress sur le « est-ce que je vais pouvoir le faire? » mon stress est plus lié à l’eau (froide, 17 degrés) et aux nageurs… souvent plus violents. Le parcours est assez simple… faire un T sauf que nous sommes un peu trop nombreux pour l’itinéraire. Départ lancé, ça bouche un peu.. beaucoup. On se nage dessus, ce qui ne nagent pas le crawl… donnent des coups plus violent encore et d’autres s’agrippent un peu trop. Mais je trace mon petit bonhomme de chemin. J’avoue je n’ai pas forcé car l’eau m’écoeurait particulièrement et surtout, j’avais un peu peur de tout ce monde. Je rentrais à chaque mètre dans quelqu’un. J’ai passé beaucoup de temps à m’orienter alors que nous étions dans un bassin fermé et qu’il fallait suivre… les gens.

En fait, j’essayais de ne pas trop rentrer dans les gens mais bon, ça fait perdre du temps de sortir de son crawl et de regarder autour de soi si on noie personne (si si!!)   En tout les cas, je boucle la natation sans trop ciller, je sors de l’eau, pas trop épuisée et je peux enchainer en courant vers le parc à vélo sans trop me sentir lourde ou perdue.    

Transition :  

4min de transition c’est un peu long mais on papote un peu avec Matthieu, on s’attend, on se met bien en place. Il met des chaussettes …c’est long surtout quand les pieds sont encore humides. Mais on repart avec nos vélos. C’est partiii   triathlon chantilly sprint plus orca   Vélo:  

Bon le début commence mal car les premiers km sont sur du gravillon et je n’aime pas ça. Je n’arrive pas à bien mettre mes pieds dans les cales pieds. Mais on file. Le chemin est un peu vallonné, mais sans plus. Le paysage est sublime (oui je me distrais facilement en vélo au lieu d’aller vite). Je traine la pâte… je n’aime vraiment pas le vélo. On se fait doubler et en plus, vu que le drafting est interdit, impossible de discuter avec Matthieu qui doit se tenir loin de moins.   On essaie franchement mais on manque vraiment d’entraînement. On n’arrête pas de se faire doubler, c’est désespérant MAIS motivant. Je me dis qu’il faut vraiment que je m’y mette car ces gens qui me rattrapent… bah j’étais devant eux à la natation et j’aurais pu rester devant au vélo si je pédalais mieux et plus vite.  

Bref. C’est un peu ennuyeux car les 40km que nous devons parcourir sont en fait 2 boucles de 20km. D’ailleurs au passage, l’organisation n’a pas du mesurer de manière stricte car nous sommes plusieurs à avoir faire…42-43km. Honnêtement, à part me maudire pendant 40km de ma lenteur et de mon manque d’entrainement (niveau cardio et muscle ça va, mais par entraînement j’entends vraiment la pratique du vélo), le vélo passe tant bien que mal.   Le retour au parc de vélo est un peu fastidieux. La descente de vélo fait mal aux jambes et j’ai du mal à me dire que je dois repartir pour 8km (honnêtement 5km oui mais 8…) triathlon chantilly sprint plus orca Transition:

Hyper rapide forcement car je ne change pas de chaussures. Je pose le vélo, je bois et je repars. Je garde mes lunettes de soleil car le soleil tape fort (il fait bien 28 degrés vers 11h/11h30) lorsque l’on entame la course. Ça va être dur.

Running:

Bon…autant vous dire, je m’attendais à un parcours hyper beau dans le parc du château (qui me parassait hyper grand… parfait pour un 8km) et bien non. On passe bien 2km à courir dans l’herbe. Ce qui n’est pas franchement agréable surtout avec les jambes lourdes que je me trimballe en descendant de vélo. Heureusement la deuxième partie de course est plus motivante (oui on joue aussi aux touristes, sans honte).

Comme pour le vélo, il s’agit de 2 boucles de 4km. Donc rebelotte, on se refait 2km sur l’herbe avant d’admirer les fontaines du château. Les ravitaillements ne sont pas non plus top. Rien à manger et on nous donne des gobelets. Déjà boire en courant avec une bouteille est dur, je vous laisse imaginer le carnage avec un gobelet !! triathlon chantilly sprint plus orca   Je porte: une trifonction Orca, lunettes vélo Decathlon et Baskets Nike Flyknit.  

Vu que je n’ai plus rien avalé depuis..avant le vélo, j’ai un gros coup de mou. Je ne suis pas fatiguée physiquement, je sais que j’aurais pu être plus rapide. J’arrive d’ailleurs assez fraiche hihi mais je manquais de sucres (et le paysage trop joli pour ne pas regarder)   Nous passons l’arrivé après pile poil 3h d’effort, main dans la main !! On récupère nos médailles. Je suis vraiment hyper fière de nouveau d’être aller au bout de cette épreuve car le triathlon, c’est beaucoup… beaucoup de motivation. Après le vélo et la natation, il faut en avoir pour repartir courir !!! Tout se passe dans la tête, surtout le running.    

Heureusement on arrive au bout 😉 !

triathlon chantilly sprint plus orca

Malgré tout : chaleur et une grosse ampoule pour moi, nous sommes deux heureux triathlètes !

Mon retour :

Je me suis plus amusée que sur mon premier triathlon. J’ai pris encore beaucoup de plaisir même si ni Matthieu ni moi ne brillons par nos résultats. L’essentiel est encore la découverte de ce sport et notre capacité à l’intégrer. C’est pourquoi j’avais vraiment choisi le format « sprint plus » comme un second essai : 800m natation, 40km vélo, 8km running. Ce n’est pas encore un format olympique mais on s’y rapproche dangereusement. Ça sera mon objectif 2016.

L’essentiel est d’encore prendre du plaisir, de m’amuser durant ces triathlons. Je ne prends pas encore ces épreuves au sérieux mais peut à petit, pourquoi pas ? En tout cas, je souhaite m’y mettre à fond … et j’espère qu’un jour je vais AIMER faire du vélo :0

Le vélo reste MON gros point noir sur lequel je vais travailler (trop lenteeee). La natation est encore amélioration ,je vais continuer mes efforts. Je dois aussi revoir quelques détails comme courir à côté de son vélo… mettre des chaussettes quand les distances sont trop longues (Sinon ouille les ampoules !). Mais je vais y arriver, je suis un peu mordue de cette nouvelle discipline  et bienheureuse de l’ajouter à mon arc.

Et vous ? Vous aimez le triathlon ? 😉

à très vite

PS: Les Run and Yoga sont de retour pour la rentrée !!
La 6eme édition « Back to School » aura lieu le samedi 12 septembre. 2 sessions, c’est par-ici les inscriptions 😉  :

9h15 : Initiation fractionnés / Yoga tout niveau >>

10h15 : Run dénivelé 10km / Yoga tout niveau >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires

  • Repondre iamladyrider 6 septembre 2015 à 12 h 09 min

    Bravo pour ton premier triathlon ! Tu peux être fière de toi 😀

  • Repondre Noush 6 septembre 2015 à 12 h 14 min

    Félicitations pour ta course ! Personnellement ça ne me tombe pas vraiment… Je ne suis pas une très bonne nageuse alors ça me refroidie un peu !

  • Repondre fashionland 6 septembre 2015 à 19 h 09 min

    bravo et félicitation

  • Repondre Lucille 6 septembre 2015 à 19 h 23 min

    Felicitations pour ce deuxième triathlon, c’est toujours top de lire tes compte rendus.

    Tes petites réflexions me font rire, on voit que tu es habituée des grosses courses et sur les triathlons c’est toujours un peu plus « à la cool », il me semble avoir toujours vu des gobelets au ravito et pas de nourriture, les retraits des dossards se font quasiment toujours le jour même, et oui ils font pas vraiment attention au parcours CAP c’est souvent tiens par la ca fera la bonne distance on va faire ça 🙂

    Je trouve ça drole car ce sont des choses auxquelles je ne fais pas attention car c’est presque toujours comme ça.

    En tout cas je suis ravie que tu continues sur le triathlon et j’attends les prochaines articles à ce sujet avec impatience.

    Bonne soirée 🙂

  • Repondre Olympiabydiane 6 septembre 2015 à 20 h 26 min

    Coucou Anne ! Félicitations d’avoir aussi bien géré ton 2e triathlon ! Je n’en ferai peut être jamais mais ton compte rendu donne envie et on sent qu’il y a beaucoup de travail derrière !

  • Repondre Albane 7 septembre 2015 à 9 h 20 min

    Félicitations. j’avoue que l’eau vaseuse m’aurait refroidie….

    Petite question: il y a toujours des médailles après les courses (à pied ou triathlon)? Parce que j’ai couru 3 courses officielles et je n’ai rien vu….certes, c’est accessoire, mais ca m’aurait plus d’avoir une petite médaille!!

    Merci par avance et bon courage pour le vélo.
    Albane

    • Repondre Maëva 15 septembre 2015 à 16 h 26 min

      ahhhh moi pareil!!! 3 courses dont un semi et pas de médaille!! frustrée je suis!!!

  • Repondre Carosauvagine 7 septembre 2015 à 10 h 43 min

    Bravo pour ce deuxième triathlon !
    Ton compte rendu donne envie de tenter l’aventure. (Vu mon niveau en natation c’est pas pour demain hihi !)

    Bon courage pour le vélo 😉

  • Repondre Sophie F. 7 septembre 2015 à 13 h 15 min

    Super compte-rendu, comme d’habitude.

    Puisque ton gros point noir semble être le vélo, je vais te rassurer : la marge de progression pour un débutant y est très importante, bien plus qu’en natation.

    Je nage régulièrement depuis vingt ans, une à deux fois par semaine, avec des séances comparables aux tiennes (une heure pour un peu plus de deux kilomètres) et pourtant, bien que je « pousse » à chaque fois, avec du renforcement musculaire à côté, je n’ai que peu progressé en rapidité, l’essentiel de ma progression se situant au niveau de l’endurance et surtout de la gestion de la respiration. D’ailleurs, absolument tous les nageurs réellement performants que j’ai pu rencontrer étaient passés par des clubs à l’adolescence.

    Par contre en vélo, c’est bien différent. Je m’y suis mise de façon a priori non purement sportive, pour me rendre à mon travail, une heure aller-retour, et cela il y a une petite dizaine d’années. Et là, les progrès ont été très importants au fil du temps. Tout d’abord en efficacité : sur les montées où je devais obligatoirement adopter un petit braquet et où je suais beaucoup par temps chaud (heureusement, ça ne monte que sur le retour), maintenant je monte avec un braquet supérieur en transpirant à peine. Mais c’est surtout la partie cardio qui m’a été la plus bénéfique. Alors que je devais considérablement alléger mes séances de running suite à des problèmes d’articulations*, le vélo m’a permis de compenser ce holà sur la course. J’ai énormément gagné en endurance et surtout, ma silhouette s’est très visiblement affinée et tonifiée (mais pas au tout début, il faut être patiente !). Encore cet été sur ma plage habituelle, j’ai été complimentée sur ma (nouvelle) ligne – cela fait toujours plaisir ! – et questionnée sur le nombre d’heures que je devais passer chaque semaine en salle de sport ou à fouler le bitume. Ma réponse, « très peu », en a déconcerté plus d’un(e) ! (Petit rappel au passage, une alimentation équilibrée est primordiale !)

    Evidemment, ce dernier point ne te concerne pas, tu as déjà une ligne parfaite, mais cela peut inspirer les lectrices qui croient qu’un exercice de cardio est forcément chi##t et chronophage. Dernier détail, mes jambes aussi se sont affinées. Alors, le vélo qui donne forcément de grosses cuisses, c’est faux !

    *Je souhaite sincèrement un rétablissement DURABLE à Matthieu.

  • Repondre sarah 7 septembre 2015 à 13 h 16 min

    çà donne envie m

    • Repondre sarah 7 septembre 2015 à 13 h 18 min

      çà donne envie mais je suis trop nulle en natation ….
      ici aussi c’est toujours des gobelets pour les courses ,alors j’emmènerais mes petits bidons 😉

  • Repondre Gene 13 septembre 2015 à 18 h 58 min

    Félicitations pour ce deuxième format! J’ai fait le Louis XV et c’était mon tout premier! Je suis une très mauvaise nageuse et je n’avais pas de velo de route, je l’ai donc fait en VTT par contre j’ai adoré la course! Je suis assez contente de mon temps pour un premier (1h40) et le petit truc marrant c’est que j’étais garé juste en face de vous mais je n’ai pas osé venir vous saluer

  • Repondre Maëlle 27 octobre 2015 à 23 h 12 min

    Bravo Anne super parcours . Dis moi j’aimerais faire un triathlon en 2016 et j’aimerais quelques infos/ conseils, penses tu que tu pourrais m’aider ? Merci d’avance. Je te suis depuis déjà plusieurs moi j’avais vu tes posts sur le triathlon a l’époque mais je n’étais pas sure de vouloir me lancer. Continues comme ça tu es géniale, tres classe et tres motivante ! (En passant, bonnes vacances )

  • Repondre Sophie 5 janvier 2016 à 15 h 59 min

    Hello Anne, j’aimerais également me lancer dans le triathlon. Aurais-tu des conseils pour choisir un vélo? Lequel as-tu acheté ? Evidemment je vais d’abord faire sans et m’entrainer sur vélo d’appartement etc., mais j’aimerais bien commencer à chercher donc tes conseils sont les bienvenu!