Looks 2014

Published on février 27th, 2014 | by Anne

35

Hard Out There #507

27 février 2014 | 35 Commentaires

Hi,

giletpoiskookaibordeaux1 zps8975f4ab Hard Out There #507

Ce que j’aime bien dans ma formation précédente, à Sciences Po,  c’est que nous avions peu de travail de groupes, du genre 2 ou 3 par an. La plupart du temps nous pouvions choisir nos partenaires, et la plupart du temps, non en fait, à chaque fois tout se passait super bien. Je garde de très bons souvenirs des projets montés par exemple en Master avec mes amis, on s’était bien amusés.

Mais cette année, c’est une autre histoire. J’ai 3 voire 4 travaux de groupes à faire par semestre avec des partenaires souvent non choisis. Pourtant, on nous dit : dans le monde du travail, tu ne choisiras pas AVEC QUI tu travailles. Certes. Et c’est ce que je me répète à chaque fois quand quelqu’un ne fait rien dans un groupe, quand il ne vient pas aux réunions, quand il fait sa partie à base de copier-coller de Wikipédia sans référence. Je dis IL mais ça pourrait très bien être ELLE puisqu’en ce moment dans mon groupe de « Communication » nous avons une membre fantôme qui vient qu’au moment de présenter et/ou donner son numéro de candidat.

On les surnomme les FREE RIDER car nous n’avons pas le choix, on doit travailler avec eux et s’ils ne font pas le travail, on le fera pour eux. Quoiqu’il arrive, ils auront souvent la même note que nous puisque nous ne pouvons pas vraiment nous plaindre au risque de se voir dire: Vous ne savez pas travailler en groupe…. dans le monde du travail, vous ne choisirez pas avec qui vous travaillez… Ok vous connaissez la rengaine.

Résultat, on se trouve pris en otage parce que le travail doit être rendu !

Bref, le genre d’expérience qui te dégoûte des travaux en groupe… mais pas tant que ça car oui tu apprends à travailler avec ces gens, ces FREE RIDER, tu apprends à les reconnaitre et donc anticiper leur « je-menfoutisme », tu sais comment re partager les tâches, à aussi rédiger plus rapidement, compenser l’absence de ce membre car mine de rien quand tu es à 4 pour un GROS sujet, perdre un membre ça se ressent.

Heureusement, tous les travaux de groupe ne sont pas comme ça. On tombe sur des groupes géniaux dans lesquels on peut échanger nos idées, débattre, apprendre de la perspective des autres, sortir de sa propre vision et développer un véritable travail de groupe où chacun a apporté sa pierre à l’édifice. J’aime ça, j’aime quand ça se passe aussi bien mais ça reste trop tard pour justement le souligner.

Cela étant dit, je n’ai jamais réussi à comprendre le comportement des FREE RIDERS car jamais DE MA VIIIIE, je pourrai me laisser porter et laisser les autres faire mon boulot. Bref, voilà un article 100% étudiante… mais sur la fin à vrai dire.  Et vous, les travaux de groupe ?

giletpoiskookaibordeaux3 zps32c8b1e5 Hard Out There #507giletpoiskookaibordeaux5 zpsa8e76fb7 Hard Out There #507giletpoiskookaibordeaux4 zpsb9c49009 Hard Out There #507 Jeans – Mango (similaire ici ou là) Sac – Lancaster (similaire ici ou là) Blouse – Sheinside Bracelet – Nike Echarpe – Forever21 (similaire ici  ou là) Gilet – Kookai (similaire ici ou là) Baskets  Dunk Sky High – Nike (similaire ici ou là) giletpoiskookaibordeaux6 zpsa6dfb571 Hard Out There #507giletpoiskookaibordeaux2 zpsdd349603 Hard Out There #507

Seulement un gilet et une blouse ? Non j’avoue j’avais aussi un manteau, mais je souligne juste les 2 épaisseurs, juste DEUX épaisseurs : Spring is COMING. (c’est mieux que Winter, même si j’adore cette série)

Je me réjouis découvrir Brighton sous des airs plus printaniers car cet hiver n’a jamais été aussi long. Ces arbres encore tout nus me dépriment. C’est pour ça que niveau look on tourne un peu en rond…. les mêmes couleurs encore : bordeaux, noir et émeraude ;p Mais je me soigne, promis j’essaie de retrouver un peu d’inspiration dès que le soleil se fait plus fréquent icon wink Hard Out There #507

Et vous, impatiente que le printemps s’installe définitivement ?

à très vite

PS:  En ce moment, il y a -20% sur toute la nouvelle collection printemps chez ASOS >> PS2: N’hésitez pas à me suivre sur Instagram et Twitter car ce weekend va être chargé en émotion icon wink Hard Out There #507

8 aiment ce post

Tags: , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

35 Responses to Hard Out There #507

  1. Maghily says:

    Je déteste les travaux de groupes ! Quand j’étais en romanes, à l’université, c’était différent. On était un chouette groupe d’amies, avec un niveau égal, et tout le monde travaillait vraiment bien. On était drillées sur le plagiat, l’importance des sources, etc. Tout roulait !
    Là, j’ai repris des cours du soir en marketing et les travaux de groupe, c’est vraiment la plaie : plagiat complet, utilisation de blogs douteux comme sources « scientifiques », orthographe déplorable, retards, … Bref, les 3/4 du temps, je peux reprendre l’entièreté du travail écrit et le réécrire ! Alors, j’avoue que je suis assez perfectionniste mais je mets souvent de l’eau dans mon vin pour ne pas blesser les gens ! C’est le genre de trucs qui pourraient facilement mettre à mal une amitié et c’est bien dommage !

  2. Camille says:

    Ahah je me reconnais tellement dans ce que tu dis… Ce semestre les groupes sont imposés pour la plupart des matières et c’est l’horreur, je connais trop bien le phénomène du free rider, c’est tellement énervant et ça oblige à mettre les bouchées double niveau boulot ! Mais ce qui me console un peu c’est que les profs ont mis en place un système de peer evaluation où on pourra du coup s’exprimer sur le travail des membres de notre équipe !

    Bises,
    Camille

  3. ana says:

    Je ne suis plus étudiante depuis pas mal de temps. je suis rentrée dans la vie active après plusieurs années de droit. Aujourd’hui je travaille seule en toute autonomie. Mais je me rappelle de mes débuts dans un cabinet d’avocats où nous avions un travail à faire. Nous étions 4. Trois jeunes filles et une femme plus mûre qui avait repris des études tardives. Elle ne participait à rien mais avait toujours un avis sur tout. Elle ne faisait rien mais avait toujours des reproches. Le jour de la présentation du dossier, elle nous a laissé faire tout le travail. Une fois que nous avons eu terminé, elle est allé voir l’avocat pour lequel nous avions effectué et se l’est purement et simplement attribué. Nous étions jeunes et pas très à l’aise avec le milieu professionnel. Nous n’avons pas su réagir et nous réattribuer notre travail. Je pense malgré tout que l’avocat n’a pas été dupe. Cela dit cela nous a servi de leçon. Depuis je m’impose rapidement. Plus personne ne s’attribuera mon travail ! non mais !!!!

    biz

  4. rockngirly says:

    ah les travaux de groupe je m’en arppel que ce soit au lycee ou en ecole d’ingé car par contre en prépa c’etait chacun pour soi, j’ai aussi connu ça, je ne sais pas comment ils font pour ne rien faire, quelque part faut avoir une sacré confiance aux autres membres du groupe pour assurer une bonne note, moi je ne pouvais pas non plus, j’avais besoin de savoir ce qui etait fait et de faire!!
    bref
    joli look et chouette les sneakers de cette couleur

  5. laura says:

    Ah, je te comprends, j’ai toujours détesté le travail de groupe, même en simple binôme, c’est super compliqué !
    Bises
    Laura

  6. Lucie says:

    Je déteste les travaux de groupe . L’année de première ça a été l’horreur avec les TPE (enfin fini) Déjà parce qu’on me disait que j’était égoïste de ne pas vouloir loupé mes cours de natation à 19heure le mercredi après midi alors que travailler le samedi ou dimanche matin pour eux c’était non … Bah quoi moi c’est 7h00 même le dimanche pour aller courir ou faire du vélo . En faite je trouve que lorsque qu’on travaille en groupe on voit le pire des autres . Après j’avoue ne pas être la grande bosseuse mais par contre être une grande stressée donc je suis horrible moi même dans ce genre de truc

  7. Ahah j’avoue, c’est une vraie plaie! J’ai déjà eu le tour au lycée et à la fac. Perso je n’aurais jamais osé faire ça parce que pour moi c’est un peu la honte de ne pas faire sa part de travail et je n’aime pas me faire détester des autres membres du groupe de travail ^_^

    Bisou

  8. Jenychooz says:

    Quand j’étais à la fac je détestais les travaux de groupe, il y a toujours une personne qui fait plus que tous les autres et souvent c’était moi ^^
    Sinon je suis hyper fan de la couleur de tes Nike, elles sont canons, vivement l’arrivée du printemps j’en peux plus du froid et de la pluie !
    Biz Jeny

  9. woodybeauty says:

    Ah j’étais exactement comme toi, le travail en groupe très peu pour moi, faire tout le boulot pour les autres qui vont bénéficier de la même note en ayant rien glandé…très peu pour moi!

    xx

  10. Mutine says:

    Tu peux positiver en te disant que dans la vraie vie, dans le monde professionnel, ces free riders seront virés ! Et ils ne connaitront pas la fierté d’avoir réussi, d’avoir bien travailler. Mais c’est vrai que c’est quand même pénible !

  11. Boutelise says:

    Ah les travaux de groupe j’en ai tellement assez aussi que j’ai hâte que la fac termine, je les cumule cette année! Je trouve ça usant et comme j’ai un gros défaut qui est de toujours vouloir avoir le contrôle sur mes travaux, à plusieurs tu sais que tu as du mal à faire confiance à certains! Et du coup faut toujours vérifier que ce soit bien fait et tout..breeeef chiant!
    Et oui l’argument ce sera comme ça dans le monde du travail m’énerve ! Parce que certes faudra travailler avec des collègues qu’on appréciera pas toujours mais on partage pas une note au bout et ils finissent pas se faire avoir!

    Tes baskets a nouveau <3<3

  12. Camille says:

    Ha ha, ça me parle tout ça. Tu sais que j’ai repris mes études cette année et j’ai également pas mal de travaux de groupes.
    Effectivement il y a toujours des je « m’enfoutisme » dans un groupe mais bizarrement je m’en fiche : je préfère faire le travail pour deux car je me dis que j’ai appris encore plus de trucs.
    Bon courage ma belle :)

  13. Isabelle de Guinzan says:

    J’adore la couleur de tes Nike ! Moi les travaux en groupe je n’aimais pas ça… Ayant le profil bonne élève, je me retrouvais souvent à m’occuper quasiment de tout et je préférais donc au final largement être seule ! Mais bon oui, en même temps c’est censé nous apprendre à travailler en équipe… Cela dit aujourd’hui je suis traductrice et j’en travaille en collaboration avec une autre traductrice, sans parler des éditeurs, depuis le début et ça se passe très bien, alors…

  14. Audrey says:

    Cette tenue est magnifique ! J’adore les sneackers et l’écharpe !

    Bisous :)

  15. Léa says:

    Toujours de mauvais souvenir des travaux de groupes, à croire que le fait d’être travailleur est une qualité qui se perd…
    Bonne chance pour le semi!!! =D

  16. Celine says:

    Ha, c’est drôle comment j’ai eu l’impression de revivre ma propre histoire en lisant ton article. Étant étudiante en architecture, monter des projets en groupe est devenu une habitude, néanmoins jusque là on était libre d’en choisir la composition donc ça se passait bien (il y a toujours des accrochages lorsque les avis diffères mais c’est comme ça qu’on avance).
    Cette année, le corps enseignant à décidé d’imposer des groupes, et sur bien entendu la matière qui en plus d’être la plus difficile s’avère être quitte ou double puisque la validation (40% collectif et 60% individuel) se fait sur un rendu devant jury donc sans possibilité de rattrapages. Nous étions 5, dont deux « free riders » (je ne connaissais pas l’expression mais elle s’y prête plutôt bien, nous les appelions simplement les 2 boulets) autant te dire que le semestre à été très difficile. Il fallait porter le projet collectif à 3, en sachant que le temps supplémentaire que nous consacrions à compenser l’absence d’implication des 2 autres était du temps en moins que nous pouvions consacrer a nos propres parties individuelles. J’ai été assez scandalisée par ce genre d’attitude, venir 2/3 heures en retard (voire pas) lorsque nous nous donnions rendez-vous pour travailler, avoir toujours une excuse (bidon de surcroît) pour partir plus tôt, produire des documents sales qu’il fallait toujours reprendre derrière, ne pas participer à la réflexion commune parce qu’on préfère pianoter sur son téléphone ou parler avec d’autres personnes et surtout parce qu’on en a rien a foutre. Dans un groupe le minimum c’est de fournir autant d’implication que les autres membres cela me parait être la base, mais apparemment pas pour tous. Étant moi-même une « obsédée » d’équité, j’ai trouvé cette situation absolument injuste et inadmissible, on s’est retrouvé à devoir rédiger leurs propres oraux (mot à mot littéralement) pour être sur qu’ils ne fassent pas tout foirer devant le jury. C’etait continuellement le conflit, mais malgré les repproches et les engueulades impossible de leur faire entendre raison, puis quels moyens de pression avions-nous ? Sur la fin, un peu en désespoir de cause, on a décidé d’en parler aux enseignants qui suivaient le projet. Grossière erreur. Nous nous sommes fait royalement rembarrés, car nous aurions du laver notre linge sale en privée et gérer ce genre « de problèmes d’ententes » en interne. Donc devant le jury final, il a fallu la jouer « nous sommes un groupe soudé; on s’aime tous fort fort fort », malheureusement ça n’a pas été payant pour tous puisque bien entendu les 2 free riders ont obtenu leur semestre mais une de nous 3 non. Je me rends compte que j’ai littéralement rédigée un pâté mais j’ai encore cette expérience en travers de la gorge, le sentiment d’être victime d’une grande injustice et aussi une profonde culpabilité pour celle qui n’a pas validé. En lisant ta propre expérience je ne pouvais pas ne pas réagir. J’ai mis un moment à m’en remettre, car j’avais été vraiment dégoûtée, j’adore mes études elle m’ont beaucoup apporté à la fois sur le plan « intellectuel » mais aussi personnel, mais ça ça me révolte. Malheureusement, je crois que c’est aussi un aperçu du monde réel (j’entends par la le monde du travail) ou ce genre de situation est assez fréquente et la maturité c’est d’arriver à passer au delà et ne pas être autant affectée comme j’ai pu l’être.
    Pour clore sur une note un peu moins morose parce que mon commentaire, en le relisant ne respire par vraiment la joie de vivre, je voulais dire que j’aime bien ton blog, je l’ai découvert récemment et bon je n’ai lu que les derniers articles mais tout est simple et abordable (notamment dans les tenues en terme de marque et de prix contrairement à ce qu’on peut voire ailleurs), tu varies les thèmes (j’aime beaucoup tes articles sport, il donne vraiment envie de s’y remettre, les bénéfices notamment sur le mental dont tu parles sont vraiment motivants). Je te souhaite une très bonne continuation et beaucoup de courage :)

  17. sarah says:

    Ah je connais ça! C’est super chiant! C’est un manque de respect total! Perso j’aurais super honte de faire ça.
    Sinon une des raison de venir sur ton blog: j’apprends des choses en anglais :D merci pour ça ^^

  18. Marie says:

    ah mais le cauchemar ! j’ai eu parfois des boulets, souvent des copines qui travaillent un peu comme moi, donc ça allait mais jamais de membre fantôme !

  19. je préfère pas trop me prononcer sur le sujet lol

    par contre j’adore ta tenue!! très jolie écharpe! :))

    Naelle de

  20. Cassandra says:

    C’est clair que c’est toujours la galère !!! Il y a toujours quelqu’un pour jouer le passager clandestin… Et pour ça j’aime pas les travaux de groupe ! Mais parfois ça peut être super… Si tout le monde s’implique ! Surtout que j’ai un peu une âme de chef, j’aime bien prendre les choses en main mais attention je ne veux pas faire le travail des autres non plus ! Chacun doit avoir sa place !
    Des bisous !!

  21. Audrey says:

    Tenue simple, mais j’aime beaucoup, en particulier l’écharpe!
    Comme toi, j’attends le printemps avec impatience, j’en ai un peu marre de la pluie Normandes à répétition!

  22. Mathilde A says:

    Ahhh le cauchemar des travaux en groupe ! J’ai vécu ça le semestre dernier. On était un groupe de 4. Je me suis retrouvée à faire tout le travail toute seule ! Les 3 autres n’ont jamais pris la peine répondre à mes mails ou de se pointer aux rdv ! Quel scandale j’étais vraiment choquée car moi non plus JAMAIS je ne pourrais faire ça !!
    Sinon, j’adore aussi Game of Thrones mais vivement le printemps ehehe !
    Je te dis bonne chance pour le semi je penserai à toi dimanche !
    Mathilde :)

  23. L’assistanat à ses limites…mais malheureusement tu ne peux rien dire sous peine de te voir toi-même pénaliser. Au moins, en voyant le positif, vous ne perdez pas de temps à trouver comment dire à la personne que son taf est naze, qu’il va falloir tout refaire et tout et tout ;)

    Courage !

  24. Rowkawa says:

    Moi aussi j’ai toujours eu du mal avec ces personnes qui n’en foutent pas une et qui se reposent sur les autres pour faire leur boulot !
    Par contre, je n’ai pas eu un travail en groupe à faire depuis le lycée donc je n’ai plus à me plaindre ahah !

  25. Hélène says:

    Je te comprends tout à fait. J’ai fait pas mal de travaux de groupe ces dernières années mais il y a trois ans alors que je commençais mes études dans le supérieur on a eu un travail de groupe imposé sur toute l’année. On a commencé à 6 puis après les examens de janvier on était plus que 5 mais là c’était plus un soulagement, cette personne ne fait rien et rendait toutes les réunions pénibles (quant il nous faisait l’honneur de venir même si sa présence était inutile). Après ça on avait beau être encore 5 il restait deux personnes qui quant elles nous rendaient leur partie, s’était vraiment mauvais et mettre ça dans le travail ce n’était pas possible. La prof responsable était au courant mais c’était à nous de gérer et au pire virer la personne du groupe (on en est pas arriver mais dans d’autres ça à été le cas).

    Dans le travail final rendu fin d’année sur une 50ène de pages l’une des deux personnes n’avait écrit aucune page et la deuxième avait écrit deux pages après que je lui ai donné le plus facile et moins important à faire (histoire de compromettre le moins possible la qualité du travail). Ensuite il a fallu présenter et défendre le travail évidemment lors des questions nous étions que trois à répondre et le jury la bien remarqué ce qui était un soulagement pour nous car au moins il reconnaissait que à trois on avait fait du très bon travail. On a d’ailleurs eu le prix du meilleur écrit, ainsi que celui du meilleur oral et le premier prix, notre travail à payé.
    Les deux autres ont pu profiter de ces points qu’elles ne méritaient pas au final l’une d’elle n’a jamais réussi son année et l’autre quant il est venu le temps de réaliser le travail de fin d’étude seule, elle l’a raté. Au final les gens profitent mais ça finira par leur retomber dessus car il y a un moment où quand ils devront travailler seul ça ne marchera pas…

    Le travaux de groupe peuvent très bien se passe mais parfois même avec des amies cela peut s’avérer compliqué :/ Pour mon travail de fin d’étude on avait la possibilité de le faire à 2 mais pour moi il était hors de question, pour une fois que je pouvais travailler seule et que l’avancée ne dépende que de moi il était hors de question que je le fasse de le faire à plusieurs.

    Voilà ma pire expérience des travaux de groupe hahaha :)

    Niveau tenue j’adore et surtout le sac que je trouve de plus en plus beau à chaque fois que je le vois :) Je n’achète presque jamais de sac très bon marché car ce n’est jamais de la bonne qualité et quand j’aime quelque chose j’aime aussi pouvoir l’utiliser longtemps et pas qu’il soit foutu après quelques mois du coups je n’hésite pas à payé un peu plus cher pour un bon sac mais je n’ai jamais dépassé les 80€ (car heureusement il y a les soldes) mais je sais que un jour lorsque j’aurais trouvé le modèle parfait je n’hésiterais pas à y mettre un peu plus d’argent :)

    Courage pour les travaux ;)

  26. Ophélie says:

    Travailler en groupe, ça peut être super, mais seulement s’il est vraiment lié et avance d’un pas commun! Et c’est pas toujours évident. J’ai la chance d’être avec une binôme qui est sur la même longueur d’onde que moi, ça facilite grandement les choses !!
    J’ai fait un cours de yoga hier soir :) ! C’était top, j’y pensais depuis quelques temps mais ton article a été déclencheur !
    Demain, le semi, déchire tout ;) !!!!

  27. Mlle Malice says:

    Superbe look, j’adore :)

    Des bisous :)
    Mlle Malice

  28. Cécile says:

    Ah les travaux de groupes.. C’était pas toujours facile! Il y a aussi des personnes qui se portent en chef de groupe et ne demande pas l’avis des autres, mauvaise recette.
    Le soleil me manque aussi! Pour me remonter le moral j’ai opté pour un rose vif sur mes ongles :)

    à bientôt! biz

  29. Anne-Cha says:

    Dans ma formation (pour devenir infirmière) j’ai eu une tonne de travaux de groupes. Bah oui, être infirmière = savoir travailler en équipe ! Personnellement ça m’en a dégoûté =S Des groupes imposés (bien qu’à la fin on pouvait choisir mais c’était pas forcément une bonne idée de se mettre avec les copines, plus de bavardages que de travail lol), réussir à se mettre d’accord, toujours quelqu’un avec un caractère plus fort et qui pense avoir raison sur tout… Voilà voilà heureusement c’est derrière moi !

    Anne-Cha

  30. Faby says:

    Ah les travaux de groupe, on est tous passes par la. Souvent on a le choix et souvent on ne l’a pas. Durant ma derniere annee, deux gros travaux de groupes, de ceux ou tu dois dormir les uns chez les autres ou passer des journees entieres ensembles, et plutot une tres bonne ambiance et un bon rendu. J’ai eu de la chance, tout comme pour mes collegues de stage mais c’est aussi formateur les free riders, les collegues desagreables ;)
    J’aime beaucoup cette tenue, notamment les couleurs (le bordeaux *coeur avec les yeux*) Des bisous !

  31. Nadia says:

    La différence c’est que dans le monde du travail les gens qui ne foutent rien finissent par se faire repérer et virer (ou sont poussé à partir). Mais dans le cadre de mes études j’ai bien sûr eu affaire à ces spécimens, c’est incontournable je pense.

  32. Nora says:

    Je n’ai jamais aimé les travaux de groupe : d’abord parce qu’on se retrouve toujours avec des inconnus, donc soit ça peut être génial (découverte, enrichissant, nouvelles rencontres blabla) soit l’horreur : des personnes qui se croient chef, les plus timides se renferment, bref j’ai toujours appréhendé ce moment où je me sentais complétement « nue » et vulnérable (surtout pour quelqu’un de plus ou moins timide)
    Mais au delà de tout ça, il y a ces personnes qui ne bossent pas, et/ou qui ne viennent carrément pas aux réunions, MAIS qui auront la même note que toi…. outch ça reste en travers de la gorge!!!
    C’est comme les gens qui bossent leur bac toute l’année, qui font l’effort de VENIR aux cours toute l’année, d’être rigoureux, et ceux qui ne VIENNENT même pas en cours mais qui ont quand même le droit de passer l’examen, c’est injuste ça m’a toujours révolté car les glandeurs sont récompensé juste parce qu’ils apprennent et retiennent plus vite, non pas parce qu’ils ont été rigoureux, sérieux et donc ce n’est pas juste par rapport aux autres, je trouve.

    Bref.
    Toujours un gros coup de coeur pour ton écharpe!!! Ton jean, ton sac j’adore, et la tenue globale est vraiment sympa, j’adore cette association de couleurs sobres, relevés par quelques touches plus colorées.

    ET OUI OUI OUI, le printemps je l’attends comme le Messie !!!!!!
    Ça réponds à ta question? LOL.

    Bises,
    Nora

  33. Elisa says:

    Je dirais que le positif dans tout ça c’est qu’ils te préparent à la vie active car si tu travailles dans une société tu auras effectivement des collègues dont certains se reposeront sur tes épaules, tu devras tout anticiper, pour au final avoir la même paye qu’eux voire moins ;) hé oui la vie est injuste, mais tu pourras te servir de ton expérience actuelle et tu sauras comment réagir.

  34. Durant ma formation (qui se termine d’ici 4mois huhuhuhu) j’ai eu plusieurs travaux de groupe qui se sont rarement passé « comme sur des roulettes ». Entre celui qui cherche à imposer ses idées et celui qui n’en fout pas une, ça n’est pas toujours simple, mais bon, on finit toujours par s’en sortir :)
    Je me répète à chaque fois, tu portes une chouette tenue (j’ai le même sac que toi en orange/brique, on ne dirait pas mais on peut tout mettre dedans, c’est un super sac de Mary Poppins!)
    Bon après midi Anne :)

  35. Marie says:

    Oh comme je te comprends ! Au collège et au lycée, il y a pas mal de travaux de groupes. Je déteste ça parce que quand ils sont imposés, on tombe toujours sur des glandeurs ou alors les gens rendent des travaux pourris recopiés en trente secondes sur Wikipedia… Et quand ils ne sont pas imposés, c’est dur de se mettre au travail ! On choisit forcément des amis et l’ambiance n’est pas toujours studieuse et ça finit en boulot de dernière minute. En plus, je suis très exigeante pour le travail, même avec des amis, je ne supporte pas de les laisser faire, il faut que j’ai le dernier mot… C’est assez lourd mais j’ai toujours peur que leur travail est une répercussion sur ma note, qu’elle aurait été autre si le travail avait été fait seul… Quelle galère ! L’année prochaine, c’est les TPE… Je ne te cache pas que ça sera un peu l’épreuve de l’année ahah… Mais bon, j’espère que ça se passera bien quand même. Courage pour tes travaux, dis toi que quand tu auras le résultat final, tu pourras être fière de toi et que tu y es arrivé grâce à ton propre travail, TOI ! De toute façon, je me le répète à chaque coup de mou, le travail paye TOUJOURS. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑
  • ♥ Follow Me ♥

    Twitter Anne DubndiduFacebook Melle DubndiduHellocoton Anne DubndiduBloglovinPinterest Anne DubndiduJe suis aussi sur InstagramAbonnez-vous au flux RSS
    En savoir plus
    Bienvenue ! Anne et Dubndidu est un blog tenu avec amour et humour depuis 2009. Ici, on bavarde mode, sport, voyages… mais, surtout, on bavarde !

    Contact: annedubndidu@gmail.com



  • Instagram ♫

  • Recevez A&D ☀

    Inscrivez-vous pour recevoir les articles du blog dans votre boite mail

  • Catégories

  • Sélection Shopping

    Slippers fourrure léopard sur Mango
  • De la Motivation dans vos Oreilles

    Suivez ma PlayList Spotify pour rester motivées tout au long de vos activités sportives ;)

    >>> S’abonner à ma playlist