J’ai été victime d’harcèlement sur Internet

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Aujourd’hui je souhaitais aborder un sujet qui ne me tient pas du tout à coeur. J’aurais même voulu ne jamais en parler mais… au bout d’un moment, quand vos harceleurs se font passer pour des feministes qui soutiennent et poussent d’autres femmes à faire du sport, à avoir confiance en elles… tout en humiliant publiquement d’autres femmes, je crois qu’il est temps de sortir du bois.

Pendant longtemps, je me suis toujours dit que la rançon à “tout ça” c’était les trolls, les haters. Au positif vient le négatif, c’est normal mais c’est souvent une part toute petite du bonheur et du soutien que j’ai pu recevoir tout au long de ma “carrière” d’influenceuse (oui car l’harcèlement est 360 : Instagram, Twitter, Blog.. mail..). J’ai souvent subi car c’est toujours une personne qui “passe par-là”, une personne qui est déçue, pas en accord (ça arrive)  ou qui clairement m’a prise ce jour-ci pour son punching-ball.

Ça arrive, ça arrive encore et j’ai appris un peu malgré moi à faire avec car la passion de partager, de créer est bien plus forte. Même si parfois j’hésite à publier car je n’ai pas assez de force ou de moral pour potentiellement faire face aux critiques, je me lance toujours.

Sauf qu’une fois passé les haters, les trolls de passage, il ne demeurent que des personnes malveillantes qui ne peuvent pas passer un jour sans aller voir “ce que l’autre a fait”, qui suivent pour critiquer, enfoncer pour le pur plaisir. Même en bloquant ces gens, ils arrivent toujours à trouver un moyen pour venir vous espionner et pire, continuer leur harcèlement. Oh non quand tu te plains, ils te rétorquent que ce ne sont pas des harceleurs, ce sont juste des personnes “à la critique constructive” et toi tu es un censeur, vilain qui n’accepte pas la critique, qui limite leur liberté d’expression.

Depuis 12 ans, je sais distinguer la critique constructive…. de la haine, de la méchanceté et de la jalousie. Ecouter les critiques constructives m’a beaucoup aidé à évoluer dans mon métier mais aussi d’un plan personnel. J’ai dès les débuts de mon blog à mes 18 ans dû affronter les forums ou les blogs comme “fashionfauxpas” qui publiaient des articles assassins pour se moquer et laissaient des gens, sous couvert de pseudos, vomir des horreurs, des mensonges sur vous. On pourrait se dire qu’à 18-19 ans, on est capables d’affronter ça. Quelque soit l’âge, il est très difficile de faire face à des commentaires sur votre physique ou vos compétences de personnes cachées derrière leur écran sous un pseudo.

On va dire que ces débuts en 2010 m’ont “équipé” à affronter le monde du sport et l’influence. Quand j’ai emménagé à Paris, je crois que c’est à ce moment-là que tout a pris des proportions incontrôlables et surtout récurrentes. Auparavant, c’était un article par-ci, un sujet de forum par-là (un forum consacré à la critique des blogueuses modes, faut le faire quand même). Admettons. A présent, c’était des conversations sur Twitter sans fin à mon encontre sur tout ce que je faisais, publiais: mes contenus, mes performances en sport, mes photos, mon physique, mon couple, mes études, mes révenus. Cela a commencé en 2014, pour devenir très compliqué à gérer entre 2015 et 2018. Plus j’étais “reconnue” = plus j’avais de personnes qui me suivaient, plus cela attirait les “haters”.

Pourquoi parler de harcèlement ? Non je ne vous rassure, je ne vais pas me plaindre de recevoir des commentaires négatifs par contre, j’aimerais vraiment faire les différences entre 1 commentaire négatif et une personne ou un groupe de personnes qui vous harcèle.

Je n’ai pas subi beaucoup d’harcèlement comparé à d’autres influenceuses sur Internet. J’ai toujours considéré l’ampleur de ce que je subissais comme “un moindre mal”, qu’il  y avait “bien pire” pour que je réagisse ou fasse quelque chose. Sauf que c’est devenu de pire en pire, dès que j’ai commencé à vivre à Paris et surtout à essayer de vivre à 100% de ma création de contenu. Pendant plusieurs mois, des participants aux Adidas Runners (Les fameux Boost + un quartier de Paris) dont une autre blogueuse et quelques “satellites” sans affiliation (juste pour le plaisir de vomir leurs mots) prenaient un malin plaisir à critiquer TOUS nos agissements, TOUTES nos performances sportives et même à se réjouir de ma fracture de fatigue (oui oui) (nos ? Oui car si on peut attaquer aussi mon compagnon, Matthieu, “just do it”) sur Twitter ou Instagram. Ils ne nous adressaient parfois pas directement ces messages mais c’était très facile de tomber sur eux. Mais ce monde sportif parisien est très petit, même quand je me déplaçais à des évènements, ça continuait. Vous vous demandiez pourquoi je n’ai jamais travaillé avec Adidas ? Voici une partie de la réponse puisque la marque en France n’a jamais rien fait pour y mettre un terme.

“ça fait partie du “game”. Est-ce que ça en fait partie quand c’est répété ?

Je peux vous assurer que lorsque vous subissez pendant des mois (Années!) des commentaires (instagram, blog…) des posts Instagram, des stories dédiées sur leurs comptes Instagram personnels, des e-mails tout ça sur des rythmes hebdomadaires (oui ils prenaient des jours de repos quand même mais c’était pour mieux agresser d’autres personnalisés présentes sur Internet que vous devez suivre aussi), vous faites la différence. Eils ? Nous les appellerons DOCU et FOX, mari et femme.

Heureusement, nous avons déménagé de Paris. Malheureusement, oui,  quand nous avons pris la décision de quitter la capitale, c’était aussi car nous n’en pouvions plus de ce climat fondé principalement sur la jalousie et la méchanceté gratuite. (moins chère qu’une bière). La distance, le fait que nous soyons je pense éloignés, moins présents aux évènements, moins sur les mêmes courses ont permis progressivement qu’eux s’arrêtent.

Malheureusement, ce n’est pas mieux en régions (Surtout vers la Côte d’Azur) et à dire vrai, les agissements de ces 2 personnes (je reviens sur les “héros”, les personnages principaux, Docu et Fox) avaient même débuté alors que nous vivions encore à Paris dès fin 2016. J’ignore totalement pourquoi du jour au lendemain nous sommes tombés dans leur viseur (une nouvelle fois Matthieu et moi). Mais ça ne s’est plus arrêté pendant des mois. Matthieu et moi faisions des captures d’écran, tellement la quantité de commentaires, de messages devenait folle. Même en les bloquant, ils revenaient à la charge mais indirectement… non ils sont malins, surtout lui. Je ne vais pas dire intelligent.

doculmifolius harcèlement fox doculmifolius harcelement fox

Je sais “pourquoi accuser sa femme “DOCU” alors que c’est son mari qui crachait 80% du venin… car elle le faisait aussi, elle participait même joyeusement aux stories de “FOX” puis a arrêté certainement, quand elle a commencé à gagner en followers et rejoindre la team des influenceurs. C’est sur que “ça la fout mal” d’être considérée comme une harceleuse si on doit travailler avec ses victimes. Mais, ce qui la fout encore plus mal est d’être considérée comme un exemple pour certaines femmes sportives tout en s’amusant à se moquer des physiques et des performances d’autres (oh oui !). La sororité ? connait pas !

C’est bien le podcast UltraTalk du 28 août (que j’adore au passage) qui a été un électrochoc fin août. Comment peut-on inspirer quand on a descendu (et descend) encore d’autres sportives, sportifs ? Comment peut-on vouloir motiver des femmes, des hommes, quand on attaque moralement d’autres ? Ce n’est pas l’esprit du sport, clairement pas.

J’ai eu la nausée. Alors que ça faisait bien 1 ou 2 ans qu’on entendait plus parler d’eux, qu’on ne nous envoyait pas leur dernière nouveauté à notre encontre. Je me suis même dit peut-être que DOCU s’était enfin aperçue de la nocivité de son mari FOX et s’était séparée. Apparemment non.

Leur sport n’est pas le mien car une des lubies de FOX était de vomir des textes sur son Instagram pour susciter des réactions afin de faire ricaner et amplifier l’harcèlement. On appelle ça du harcèlement en meute maintenant, non ?  Son mari adorait faire des posts sur son instagram sans jamais nous citer mais si vous nous suiviez, si vous regardiez ses stories vous saviez très bien de qui ils parlaient. Vicieux. FOX adorait les commentaires d’autres personnes qui venaient cracher sur nous (j’appelle ça des hyènes qui ricanent bêtement). Ça le flattait, ça le confortait dans sa noirceur et dans son activité favorite, faute d’autre chose.

TOUT pour lui et elle était sujet à moquerie, à dégrader, à rabaisser : performance, formation, diplôme, publication pro, privé, déplacement, revenu. TOUT

Depuis mes tweets en août, FOX a suspendu (supprimé ?) son compte Instagram quand j’ai commencé à parler, quand j’ai commencé à raconter mon histoire. Il est évident que c’est pour supprimer les traces… pardon, je vous laisse lire son e-mail très pompeux avec même une adresse e-mail créée pour l’occasion (c’est vous dire la perversité infinie dont ils font preuve pour continuer à suivre, à vérifier nos agissements et cracher encore et toujours). Mais une adresse qui l’anonymise 😉 !

(La photo dont il parle est celle qu’il a pris de moi et publier sur compte Instagram sans mon consentement, puis vous vous doutez que dans la legende il vomit encore ses mots). Durant ces mois, nous n’avons jamais rien dit. Plusieurs fois, j’ai essayé de répondre à leurs commentaires, mais c’était pire que de s’adresser à un mur. On “nourrissait” le monstre malgré nous. Pire, nous ne les avions JAMAIS rencontrés, nous n’avions JAMAIS échangé avec eux, comment peuvent-ils en arriver-là ?

Tout cet article pour quoi ? Non, je ne suis pas ici pour faire un tribunal, non je ne souhaite pas que vous alliez leur demander des comptes et c’est d’ailleurs pour ça que je ne cite pas les pseudos en entier (de toute manière je m’attends à ce que FOX me ponde encore un commentaire digne d’un Opéra tragique ou un email avec une nouvelle adresse pour m’expliquer ma méchanceté, mon opposition à la discussion, me donner des conseils sur le féminisme ou sur le sport…DOCU me dire jalouse, pas féministe, méchante…).

Matthieu et moi avons notre carapace maintenant. Néanmoins, ces gens ont eu un impact profond sur nos vies et ça me coûte de l’écrire. J’ai souvent douté de mes capacités en sport par la suite, je suis toujours sur la défensive lorsque je reçois un message privé de “critique” (même fondée) car j’ai peur que ces mots viennent m’attaquer moi personnellement.

C’est très dur de faire confiance et d’à nouveau se lier d’amitié avec d’autres personnes issues d’Internet. On s’isole car on se méfie. Même si on sait prendre du recul, on ne peut pas ne pas être atteint. Même physiquement c’est épuisant, çå rend malade, ça vous tord le ventre “que vont-ils encore nous sortir !”. On a peur d’ouvrir son profil. On ne peut pas faire abstraction pendant des mois même en bloquant les comptes, même en limitant leurs accès. Des amis bienveillants vous signalent leurs contenus “regarde ils crachent encore sur vous…!” “Tiens j’ai fait une capture de leur story, tu te rends compte ce qu’il dit de Matthieu” .

Comme on dit: Les chiens aboient, la caravane passe. On a laissé aboyer car on s’est dit que c’était la meilleure solution. Laisser baver baver… baver jusqu’à ce que DOCU et FOX s’épuisent. Ça a mis du temps, mais ça a fonctionné.

Sauf que vous savez quoi ? Matthieu et moi n’avons pas été leurs seules victimes. Ce n’est pas mon histoire et ce n’est pas à moi de la raconter. Néanmoins, je me dis que si nous étions allés au bout de nos démarches peut-être que leurs comptes auraient été suspendus, peut-être qu’ils auraient compris (franchement j’en doute, vu l’aptitude à la création de compte et d’email pour poursuivre “leur sport”, nouvelle catégorie sur Strava ? Quadrathlon nager, rouler, courir et harceler). D’autres ont été victimes… mais j’espère qu’avec cet article d’autres ne seront pas victimes. La parole est libérée même si j’ai la nausée à écrire cet article, je souhaite vous montrer que ces agissements en ligne ne sont pas excusables, ne sont pas acceptables.

J’ai 29 ans, j’ai subi, je n’ai rien dit et je n’ai rien pu faire légalement. Ces agissements ne peuvent pas exister et ne peuvent plus exister. N’oubliez pas, on peut NE PAS aimer quelqu’un, NE PAS aimer sa création sur Internet mais à aucun moment, on peut se permettre de tels comportements, de tels écrits pour la/le dégrader moralement et compromettre sa santé physique ET psychologique pour son plaisir ! Oui j’écris car ils prenaient (prennent ?)  plaisir à faire ça.

Ne vous laissez pas faire. Si vous êtes victimes, même à une échelle différente, sur votre lieu de travail, dans votre entourage, isolez-vous, protégez-vous des propos mais ne laissez pas “couler”, parlez. Il faut parler, il ne faut pas avoir honte et ne pas subir jusqu’à s’en rendre malade.

Prenez soin de vous et n’oubliez pas que les réseaux sociaux sont imparfaits

Ne vous arrêtez pas là !

Like Nobody #874

Like Nobody #874

Hi, J’espère que vous allez bien ? Nous sommes déjà en décembre ! J’ai l’impression d’avoir vécu cette année en…
Vlog : Bricolage à la maison et enfin de nouvelles sorties à velo

Vlog : Bricolage à la maison et enfin de nouvelles sorties à velo

Hi, J’espère que vous allez bien ? Je sais je vais encore vous décevoir mes chères lectrices car je poste…
Sélections I-Run : Black Friday Running et Trail

Sélections I-Run : Black Friday Running et Trail

Hi, J’espère que vous allez bien ? Après Thanksgiving, voici le fameux Black Friday… même si ça devient un peu…

23 réflexions sur “J’ai été victime d’harcèlement sur Internet”

  1. Bonjour Anne,

    Tu sembles disposer de nombreux éléments de preuve attestant d’éléments précis et circonstanciés relatifs à un harcèlement en ligne. Sache qu’une Loi prévoit pour des faits de cette nature, une peine d’un an d’emprisonnement et jusqu’à 30 000 € d’amende sur le plan pénal qui s’ajoute à une indemnisation civile pour la victime.

    Cet article t’aidera probablement à avancer, mais il me semble nécessaire et normal que tu portes plainte pour le préjudice que tu as subi soit reconnu. Il est important et nécessaire que de tels comportements cessent.

    Bon courage à vous deux.

  2. C’est tellement fou les proportions que ça prend. Je peux comprendre qu’on n’aime pas qqn… Mais de là à en faire des story publiques et des posts… Tout comme cette histoire de forum fashion faux pas, mais on est où ?
    Je me souviens qu’à l’école primaire au cours de gym, on nous a appris le fair-play. Le prof nous disait que c’était la base de l’activité sportive. Il faut croire que tout le monde n’est pas un vrai sportif, quelle que soit ses performances….

    1. Bonjour Anne,

      Je vois exactement de qui tu parles et j’ai commencé à être de plus en plus mal à l’aise devant les stories ou les posts de DOCU et de son mari (que je ne suivais pas mais dont je regardais parfois les stories pour suivre ses perfs à elle). Au début je ne comprenais pas pourquoi puis j’ai compris que c’était parce qu’ils se moquaient ouvertement de toi (qui m’a donné envie de courir et de faire ses triathlons). Ça m’a dégoûté. J’étais dégoûtée d’avoir suivi ladite une nana qui se dit engagée bla-bla-bla mais en fait qui ne pense qu’à sa gueule et qui se donne un genre totalement opposé à son vrai caractère…
      De plus…. j’ai définitivement eu envie de vomir quand j’ai vu un commentaire sous un post d’une influenceuse qui fait des triathlons, qui a pris une roue de vélo au lieu du coussin pour le #pillowchallenge -> elle est très fine, tout est caché, c’est comme si elle avait un maillot de bain (sans rire, c’était tout comme, donc rien de choquant, juste une photo artistique) -> cette fameuse DOCU et ses copines fausses féministes l’ont pourri en commentaires …. j’ai pris sur moi pour ne pas les descendre en flèches mais c’était pendant le covid et j’étais déjà en colère permanente (vis ma vie d’inf) donc je risquais simplement d’être haineuse envers elles au lieu de leur montrer que ridiculiser ou traiter une autre femme de pute a cause d’une photo n’était pas du tout féministe et engagé …. bref
      Je crois qu’on voit à quel point je suis dégoûtée, outrée et blasée.
      Comme des gens aussi puérils, étroits d’esprits et nombrilistes (j’aimerais ajouter foncièrement méchants) peuvent se dire « engagés ».
      Le pire c’est qu’elle prône le « body positive » et chacun son rythme etc … tu parles. Dès qu’ils (elle et son mari) le pouvaient, il ridiculisaient quelqu’un.

      Je regrette d’avoir soutenu cette personne et d’avoir été influencée par elle et ses performances,
      Je retire ce que j’ai dit lors d’un de mes triathlons, elle ne fait PAS partie des personnes qui m’inspirent.

      Désolée Anne, j’avais besoin d’en parler aussi, pas parce que j’ai été touchée par leur harcèlement directement mais par ce que j’ai vu et le temps que j’ai mis à me rendre compte que ces 2 personnes étaient nocives. C’est un safe zone ton blog ❤️.

      Merci pour cet article.
      Et merci d’être toi ❤️

  3. Wow, impressionnante histoire, cela montre très clairement le 1% que reflète les réseaux sociaux de la vraie vie des « influencers »! C’est très dommage d’en arriver là, toute cette haine, que je ne comprends pas et ne comprendrais sûrement jamais envers des personnes qui ne font que simplement partager leur passion comme tu le fais si bien .. Merde on est en 2020 quoi!!!
    J’apprécie beaucoup ce que tu partages Anne, ton contenu est toujours positive et remplis de couleur sur insta, et ce genre de points noirs ne doivent jamais te faire douter!
    Merci pour ton partage, et j’espère que cela t’a permis de te « libérer » un peu de cette histoire ❤️ Sportivement

    1. Bonjour Anne
      Je suivais Solene pour ses performances… j’avais cru comprendre que vous n’étiez pas en bons termes mais du harcèlement et dans ces proportions c’est inimaginable. Surtout en voyant tous les discours de Solene sur le monde impitoyable d’Instagram… quelle hypocrisie en sachant maintenant qu’elle est elle-même et son mari coupables d’autant de méchanceté envers vous. Naïvement j’aimerais qu’ils s’expliquent eux sur leurs agissements pourquoi vous faire autant de mal ?!?! Quel plaisir prendre à vous descendre en permanence ? Jalousie ? Méchanceté gratuite ?
      Je vous souhaite de continuer à laisser les gens baver , pas facile quand on expose sa vie sur les réseaux, on est une cible privilégiée. Bon courage et merci pour cet article . Il serait bien que tu nous dises si tu subis à nouveau des pressions suite à cette publication ce que je ne te souhaite nullement. Bonne continuation

  4. Bonjour Anne,
    cela fait bien un an que je te suis via les réseaux, et si je lis, suis, et écoute tes contenus attentivement, je ne commente jamais.
    Je suis effarée par la lecture de cet article. Tant de méchanceté, ça me dépasse. Je peux bien imaginer que moralement ça ne doit pas toujours être facile. Alors ce message a juste pour but de te remercier pour ton travail et tes contenus. Pour moi tu es une vraie source d’inspiration et de motivation. La communauté bienveillante que tu as créée me pousse à me dépasser sportivement. Alors même si certains propos sont décourageants, ne doute jamais de l’utilité de ton travail ! Il y a sans doute beaucoup de gens comme moi, qui te suivent silencieusement. Nous faisons beaucoup moins de bruit que les harceleurs, mais nous sommes là !

  5. Merci d’avoir osé continuer ton blog (et ton homme aussi mais je ne connais pas son travail) malgré la haine de certains abrutis, il n’y a pas d’autres mots pour les décrire.
    J’ai subi cela dans mon travail à une époque et ai fini par chopé la personne et lui expliqué de si elle continuait je la dénonçais à nos supérieurs. Elle a continué, j’ai parlé… Elle a pris un blâme.
    Je peux comprendre et entendre qu’elle ne m’aimait pas, je n’en avais honnêtement rien à faire, elle pouvait baver sur moi aux autres du labo, ils me voyaient bien faire les choses donc je laissais passé mais quand elle failli foutre en l’air deux ans de collaboration avec un autre labo et une expérience à plus de 10 000€, j’ai vu rouge…
    Même si clairement je m’en suis sentie mal… salie en quelque sorte de devoir passer par mes supérieurs et de devoir m’intéresser à une personne qui, au final, devrait être ignorée par l’ensemble de la population.
    Alors je comprends ton dégoût et ton ressenti au tapage de cet article mais je te soutiens de tout mon cœur!
    Je vous envois pleins d’amour pour vous apaiser et aider à oublier les cons.
    BisouXXXXX

  6. Lisa @lilyslowly_

    J’ai été victime de harcèlement de la part de ce type aussi, alors même que je pensais être “amie” avec sa femme*. Ça a duré moins longtemps et c’était moins violent, mais il critiquait mes faits et gestes, mon physique car j’étais trop maigre à son goût, mes performances sportives.
    Et je connais plusieurs filles qui pourraient témoigner en ce sens, le compte qu’il tenait n’était qu’un ramassis de haine à l’encontre de plusieurs “instagrammeuses”, sous couvert d’humour acerbe.

    *Avec le recul, laisser dire et faire des choses pareilles ce n’est pas être une amie.
    Pour autant je ne la considère pas comme responsable des paroles de son mari, pour moi elle en est la première victime à vrai dire et c’est bien triste.

  7. C’est tellement triste de lire ça
    C’est sûr qu’on peut ne pas aimer un contenu ou ce que véhicule une personne (dans ce cas là on se désabonne et puis on continue son chemin), mais ce genre de comportement de harcèlement, où finalement vous occupez les pensées de ces gens là de manière très régulière, et le temps qu’ils consacrent à cracher leur venin sur vous, est très révélatrice psychologiquement parlant… ça traduit clairement de la jalousie, une obsession maladive… bref des gens qui ont un gros problème avec leur santé mentale (je serais la femme, perso je serais hyper inquiète que mon mec fasse une fixette pareille sur une fille ou un autre couple).
    Pour finir sur une note un peu plus gaie et pour t’encourager à continuer de parler (parce que je fais partie des NOMBREUSES personnes qui adorent tes contenus) on m’a partagé le compte hyper inspirant de Sudehy (sur instagram) et notamment la super vidéo “Comment faire disparaître 80% de tes problèmes ” https://www.instagram.com/tv/CDs4l9Iia45/?igshid=gouhdukkma7f
    Je dis pas que cette vidéo de 3 minutes va résoudre ton problème mais ça rajoute une perspective intéressante et c’est toujours bon à prendre 🙂
    Prends soin de toi !!

  8. Tous es relatifs dans la vie, le monde a changé et internet est une grosse merde. Il faut utiliser au minimum nécessaire c’est mon avis, les gens sont devenus si faibles qu’ils ne savent plus c’est quoi la réalité

  9. Bonsoir Anne.
    Il y a 7 ans en arrière je faisais partie de ces nouveaux groupes de running dont tu parles dans ce post. Ces groupes parisiens pour courir ensemble dans la bonne humeur. En réalité c’était devenu rivalité, méchanceté et jalousie. Pour ne pas dire harcèlement sexuel dans certains cas…. La reconnaissance de tous ses groupes (pas que Adidas d’ailleurs!!) est monté à la tête des gens: plus de cadeaux, plus de notoriété… et plus de méchanceté pour écraser les autres. C’est comme ça que je t’ai connue, dans la haine des autres. J’ai fui au plus vite; je n’ai pas besoin d’eux pour aller courir et je les ai bloqué sur les réseaux sociaux.
    Mon message est juste là pour dire aux autres que oui tu racontes la vérité. Et je trouve ça important que tu en parles.
    Bonne soirée Anne et bon courage

  10. Bonjour Anne,

    Je commente très très peu, ne me sentant pas nécessairement légitime pour le faire, mais je voulais juste soutenir ta démarche qui me parait très importante. En espérant que ton article réveille les consciences et puisse aider d’autres personnes également victimes de harcèlement. Je te suis depuis de nombreuses années et j’admire tes performances, j’admire surtout ta ténacité (a prendre au bon sens du terme) tes entraînements paient et ça se voit! Je te souhaite une belle continuation. Bien à toi, Alice

  11. Bonjour Anne
    J’ai parlé de ton article qui devait paraître avec Fanny ce week end. Ça me déchire le coeur à lire. Malheureusement ces personnes sont malades ! Elles ont un sérieux problème et je pense qu’hormis les interner rien n’est faisable. Alors je pense que cette période a été très difficile pour toi et a laisser des cicatrices. Et j’ose espérer qu’un jour nous pourrons faire quelque chose contre ce genre de personne. Je te souhaite de te remettre de ceci car même si tu parles de carapace il ne fait nul doute que cela doit encore être douloureux.
    J’en profite pour te dire que je suis navrée si mon franc parler, ou une remarque que j’aurais pu laisser sur insta ta blessé. J’ai vu que tu m’avais bloquée, carnetdevie, je t’avoue en être triste car j’aimais ton contenu. Je n’étais pas toujours d’accord sur tout, mais je te suis depuis ton
    Premier livre et tu as été celle qui a démarrée ma passion pour la course pour de vrai. Alors je t’avoue être attristée de ne plus voir tes story ou tes photos dans mon fil insta. Je suis disponible à discuter de ce qui aurait pu te déranger…
    bref bravo den avoir parler et laisse ces gens vomir dans leur coin, je ne ferais pas de parallèle avec son anorexie mais je pense qu’il faut raisonnablement qu’ils se fassent soigner. Enfin y’en a malheureusement tellement sur Instagram qui dans la vraie vie sont loin de l’image qu’ils s’inventent histoire de rameuter du followers … c’est un autre sujet

  12. Bonjour Anne,
    Très difficile de faire face à des personnes psychologiquement atteintes, cela relève clairement de la pathologie. Ça ne constitue en rien une excuse mais tu as clairement eut à faire à des gens dont l’ego est profondément malade.
    C’est une grande démarche mais porter plainte semble important pour ne pas que ces personnes continuent. Malgré leur pathologie, ces gens ne croisent jamais ou très rarement la route d’un psy, car pour eux ils n’ont aucun problème.
    Je te suis depuis des années, bien avant que tu fasses du sport, et j’ai toujours apprécié ta douceur et ta lumière. Tu attires les gens qui en manquent, forcément. Ils cherchent à faire en sorte que tu sois aussi bas qu’eux. Tu as beaucoup de force, ne te dénigre pas quel dommage, peu de gens sont capables d’être aussi disciplinés que toi. Ça me touche beaucoup cet article, le harcèlement peut tuer.
    Je n’ai pas parlé de pathologie au hasard car je suis psychologue.
    Bravo d’avoir parlé. Excellente continuation.

  13. Bonjour Anne,

    Je ne commente jamais mais je souhaite tout de même t’envoyer beaucoup d’amour suite à la publication de ce texte difficile. Je ne te suis pas sur les réseaux sociaux mais je suis ton blog depuis des années (même sans avoir réussi à me mettre pour de vrai à la course à pied !). Je n’avais donc pas suivi ce qui se passait. Je ne suis pas surprise (on sait tous comment internet peut être cruel) mais ce que tu racontes est assez affolant sur jusqu’où les gens peuvent aller.
    Effectivement, tu as la possibilité de porter plainte, surtout si, comme tu sembles le redouter, ces personnes vont chercher à te contacter encore. Tu n’es pas si impuissante que tu le penses, mais ce qui compte est que tu puisses faire la meilleure décision pour toi et pour avoir l’esprit en paix.
    En attendant, beaucoup d’amour sur toi et tes proches en espérant qu’on en finisse bientôt avec ce genre d’attitude. <3

  14. Coucou Anne, merci pour cet article qui n’a pas du être facile à écrire ! Je suis choquée de ce genre de comportements, je n’imaginais pas qu’on pouvait être aussi tordu !! Clairement tu es tombée sur des êtres malsains. Tu communiques beaucoup de force et de bienveillance, j’espère que tu arriveras à prendre du recul avec le temps et à ne pas prendre cette haine qui ne te concerne pas. Tu as bien fait d’en parler, c’est vraiment nécessaire, personne ne doit subir de violences en silence. En tout cas, je te soutiens dans cette démarche !

  15. Hello
    Je dois avouer, que quand « fox » déballait certains propos sur toi – vous, il avait réussi à me convaincre que vous n’étiez que « des imposteurs » !
    Un jour, je me suis posée la question, mais pourquoi je n’aime pas une personne, alors que je ne sais pas grand chose d’elle ?!
    J’ai donc commencé à chercher, à te suivre de temps en temps, pour me faire ma propre opinion.
    Aujourd’hui, avec le recul, je me rends compte que cette personne est nuisible pour l’esprit d’autrui !
    Je suis sincèrement désolée de ce que tu as – vous avez – subis, j’ai indirectement cautionné cela et ça me peine.
    Comme quoi, même à 41 ans, on peut se laisser berner par certains propos …
    Bref, je vous souhaite du bonheur et restez tel que vous êtes. Des jaloux il y en aura toujours, malheureusement.
    Et BRAVO de ne pas restée silencieuse face à ce harcèlement !!!!!!!
    À bientôt

  16. Bonjour Anne, je ne suis pas tres reseaux sociaux, blogs et commentaires mais ton article m’interpelle.
    Je pense qu’il est important pour vous (guerir vos plaies) et pour les autres, qu’avec votre influence vous agissiez pour permettre que ce genre de comportements ne soient plus la norme, mais qu’ils soient condamnes.

    Pour info la justice vient enfin de condamner un youtubeur harceleur, c’est la porte ouverte dans laquelle je vous encourage a vous faufiler. Vous semblez avoir un bon nombre de preuves et surtout connaissance de temoins qui ont lu, vu cette situation et des victimes comme je le lis ci-dessus.

    https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/09/22/haine-en-ligne-le-youtubeur-marvel-fitness-condamne-a-un-an-de-prison-ferme-pour-harcelement-moral_6053149_4408996.html

    Allez voir un avocat, battez vous, car etre silencieux c’est les laisser faire!!

  17. Bonjour Anne, je ne connais pas les personnes dont tu parles et ne savais pas le harcèlement que tu avais subit. Je suis navrée de lire tout cela. Ce n’est pas acceptable.
    Je savais en revanche que tu étais critiquée sur un groupe Facebook lié au Trail, je ne sais pas si ils t’ont harcelé aussi mais c’était assez virulent.
    J’ai personnellement arrêté depuis plusieurs mois tous les groupes Facebook de sport et ne suis plus aucuns influenceurs sport sur Instagram. Vous faites tous la même chose. Sur ce terrain les sportifs de haut niveau sont plus intéressants. Il y a plusieurs années tu m’as bloquée suite à un seul avis critique sur un partenariat avec une marque de voiture … j’ai trouvé ta réaction disproportionnée mais j’ai continué à suivre ton blog qui est plus instructif que ton contenu Instagram ainsi que tes vidéos YouTube. En revanche je n’ai plus jamais commenté 🙂 Et puis j’ai découvert ton podcast avec ton conjoint que j’adore!!! C’est instructif et divertissant. On découvre vos personnalités très sympas et naturelles.
    Concernant les critiques je peux comprendre
    que parfois les influenceurs puissent agacer à cause de tout ce qui est commercial mais de là à passer au harcèlement ce n’est pas acceptable. Bon courage pour lui suite.
    Audrey

  18. Salut Anne !
    Je suis triste de lire ça mais bien contente que tu aies tu aies eu le courage de dénoncer.
    Toute cette violence gratuite ne doit pas tomber dans l’oubli et le silence.
    Merci d’avoir osé parler !
    Courage à Mathieu et toi !
    Et continue de courir pour le plaisir du sport 😀 C’est bien le plus important on le sait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

Les actus

Retour haut de page