Débuter le surf: Les Erreurs à Eviter

2 août 2019 - Sports - 1 commentaire

Hi,

J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour la suite des tutos spécial débutant en surf. J’aime tellement me replonger dans ces photos, ces videos. Je n’ai qu’une envie, retourner à Hendaye avec Marion et la team Olaian pour surfer et kiffer. Bon je m’égare car dans cet article on va parler des choses qui fâchent: les erreurs. Heureusement, on va plutôt vous expliquer comment les  éviter quand vous débutez le surf.

Le surf est en sport profondément lié à l’océan, il est essentiel de prendre conscience des potentiels dangers auxquels on s’expose si on est mal équipé ET mal préparé à affronter les vagues. On peut vite se faire quelques frayeurs et gâcher tout le plaisir qu’on aurait pu avoir en débutant le surf. De plus, ce sport est basé sur le respect, la patience, des valeurs importantes à comprendre et à suivre pour doucement se familiariser avec les vagues et les autres surfeurs.

Aujourd’hui, on aborde donc toutes les petites, comme grosses, erreurs que l’on peut commettre en débutant. Je vous invite comme toujours à regarder la jolie video que je vous ai préparé.

Sinon, voici la suite directement:

Erreur 1: Débuter seul.e sans prendre de cours

Louer une planche et partir à l’ocean, voici qui est  simple et accessible pour débuter. Le surf est à la mode et donc, ça pourrait paraître hyper facile, mais dès qu’on arrive dans l’eau, c’est tout l’inverse. C’est même assez dangereux de débuter le surf tout.e seul.e: mauvais choix de planche, méconnaissance du spot de surf, de la posture pour se lever, des usages. Bref, même si c’est plus onéreux, on prend un cours pour soi, pour sa securité mais aussi pour les autres afin d’éviter les blessures ou les petits accidents

Marion et tous autres les professeurs vont vous apprendre à bien vous positionner sur la planche mais aussi par rapport aux autres dans l’eau ET aux vagues.  De même, il ou elle va vous apprendre à bien tomber sans vous faire mal, car oui, plus on tombe plus on apprend (et ça ne fait pas mal de tomber dans les vagues lol).

N’oubliez pas qu’il n’y a pas d’âge pour débuter. C’est vrai que c’est plus facile de commencer en étant petit, mais comme pour tout, on peut toujours apprendre plus tard. Il n’y a pas non plus besoin d’avoir un physique d’athlète ou d’être hyper sportif, au contraire, le surf est hyper accessible une fois qu’on a bien compris la technique pour se lever « take-off ». Il s’agit uniquement de bien choisir sa planche qui va vous aider à faire du surf.

En surf, moins on se prend la tête, plus on ose, plus vous pourrez attraper des vagues. Alors osez !

Erreur 2: Surfer avec une planche rigide

Les belles planches des surfers font rêver mais quand on débute, elles ne sont pas adaptées ! C’est pourquoi votre professeur  va vous conseiller de bonnes planches, en mousse, en fonction de votre gabarit, de votre niveau afin d’être en confiance, de prendre du plaisir ET tes premières vagues dès le début.

Alors c’est moins sexy les planches en mousse, mais c’est surtout plus facile à manier, plus facile pour rapidement prendre des vagues et aussi moins dangereux en cas de chute !

Par contre, il faut bien tomber, c’est à dire toujours à plat sur le ventre, jamais la tête la première ou les pieds. (attention aux entorses ou aux cervicales !) On prend aussi le réflexe de se protéger la tête, un coup de vent ou de vagues, et la planche peut revenir vers vous. Pas d’inquiétudes, plus vous tombez, plus vous apprenez (testé et approuvé par mes soins !).

Erreur 3: Surfer sans leash

Le leash sert à toujours être en contact avec sa planche, de se sentir en sécurité. En cas de chute, la planche ne s’éloigne pas, je peux rapidement me remettre dessus sans gêner les autres surfeurs. On ne surfe JAMAIS sans leash. Attachez votre leash à la jambe qui sera positionner à l’arrière et n’oubliez pas de vérifier votre matériel avec vous lancer !

Erreur 4: Débuter dans de grosses vagues

Ça fait rêver de surfer de belles vagues sauf qu’en tant que débutant, ce n’est clairement pas là où il faut aller. Cela peut même devenir dangereux, c’est la fameuse machine à laver. S’il y a de trop grosses vagues qui arrivent, je descends de ma planche, je la tiens par l’arrière et je me mets sous l’eau. Je ne panique pas, je me laisse balayer, et quand je sens un « creux », je ressors pour respirer.

N’allez pas au début dans ces grosses vagues, restez proche de la plage près des « mousses » là où les vagues sont plus douces, cassées. C’est d’ailleurs là que vous surferez, là où vous prendrez vos premières vagues avec votre planche. De même, choisissez une plage sans trop de courant, à fond plat, avec des vagues régulières, une plage surveillée aussi 😉

Erreur 5: Ne pas waxer sa planche

La wax est en fait de la cire que l’on met sur les planches pour éviter de glisser (notamment quand on va se tenir debout). Il existe des planches avec des grippes, mais pour la mousse, on en met de la wax avant d’aller surfer. On en met partout pour ne pas glisser, surtout à l’arrière et à l’avant.

Erreur 6: Surfer en bikini

Le surf reste un sport. Tout comme vous n’imagineriez pas faire de la course à pied en soutien-gorge en dentelle, on ne fait pas du surf en petit bikini pour bronzer. C’est le meilleur moyen de se retrouver à poil après votre première chute (je ne déconne pas lol). Même si c’est cool d’être toute nue LOL, moins quand on s’y attend pas. Alors préférez des maillots de bain avec de bonnes attaches qui maintiennent bien votre poitrine.

Adaptez aussi votre tenue à la température de l’eau. N’hésitez pas à porter un lycra voire une combinaison en néoprène. Sachez qu’en tous les cas, il est plus agréable de surfer avec un top couvrant votre ventre car à force de monter, descendre, glisser de la planche, vous pouvez vite vous irriter la peau.

Anne-Sophie chez Olaian m’a expliqué comment étaient conçues les maillots de bain: chaque maillot est adapté au niveau de surfeuses et en fonction de ses besoins. Un protocole de test est mis en place dès le début. De vraies surfeuses essaient les maillots dans les vagues pour vérifier leur résistance. Enfin côté poitrine, Olaïan couvre au maximum des tailles. Chaque modèle se règle pour s’ajuster au mieux à votre morphologie.

Si nous avons oublié des erreurs, n’hésitez pas à les partager en commentaire 😉 ! En tout cas, moi j’ai adoré vivre cette expérience avec Marion et la team Olaïan. Ce sont des personnes passionnées (et passionnantes), qui ont envie de transmettre et que nous aussi on kiffe cet univers du surf.

J’ai encore une jolie video à vous proposer autour du surf. J’espère que cette série d’article vous plaît. D’ailleurs, pensez à (re) regarder et lire le premier épisode: Mon Premier Cours de surf.

@ très vite et bel été

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire

  • Repondre Justine 6 août 2019 à 10 h 48 min

    Tout à fait d’accord, conseils très utiles et pertinents !