Végétarisme: Comment faire durant un repas de famille ?

26 décembre 2018 - Bien-Être - 16 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Bon cet article n’était pas trop prévu, mais je suis contente de vous le proposer pendant ces fêtes de fin d’année. À cette période, nous multiplions les repas en famille et parfois, lorsque nous n’avons pas le même régime alimentaire, ces moments peuvent vite se transformer en petit calvaire. Entre la tante qui t’explique que tu rates « le bout de dinde de l’année tellement c’est bon ! », le cousin qui critique « nan mais tu sais, la  carotte souffre aussi ! » en mangeant son foie gras tout en essayant de te narguer.

Bon, oui c’est fatigant, c’est irrespectueux, mais c’est notre famille, on les aime.  Dans cet article et dans la video, je vous détaille comment moi j’y fais face, quelles seraient mes astuces pour « mieux » passer ces moments tout en tenant fièrement vos engagements, sans conflit pour autant. Enfin, j’aborde un peu le sujet des « imitations » notamment du « foie gras vegan »:

Voici l’équivalent de la video dans mon article :

J’ai eu envie de vous partager mes pensées sur ce thème car j’ai toujours eu la chance de passer de bons repas en famille « malgré » mon végétarisme. À quelques exceptions, je n’ai jamais eu de difficulté ou de réflexions désobligeantes sur « mon choix ». Pourtant j’ai totalement conscience du stress que cela peut générer notamment durant les fêtes de se retrouver à table face à un membre de sa famille peu respectueux ou compréhensif.

Je crois malheureusement qu’en France, nous associons tellement de traditions, d’émotions autour de notre gastronomie que la différence nous intrigue. Alors que ces moments en famille devraient être l’occasion de se retrouver, de profiter d’être ensemble, d’accepter toutes nos différences, ils peuvent se transformer en moment incompréhensible à pointer les défauts, à se moquer.. Zéro bienveillance.

Pour mon repas de Noël, chez belle-famille, j’ai eu la chance d’avoir, à chaque fois, que je ne « pouvais » pas manger la viande, le foie gras, les coquilles saint-jacques, une alternative. Pas question de ne manger que les accompagnements (comme cela peut arriver), là j’avais un faux foie gras par exemple, de l’avocat..bref, moi aussi j’ai eu le droit à un diner de fête « végétarien » sans que cela ne pose problème à PERSONNE à table, au contraire. Tout le monde était curieux de goûter le faux foie gras.

Je n’avais rien demandé, d’ailleurs, à chaque fois que je mange en famille, chez des amis, je précise que je suis végétarien mais que « je m’adapterai » sous-entendu, je ne réclame pas du tout un repas « particulier », je n’impose pas mon végétarisme à mon hôte, j’anticipe juste, pour ne pas le vexer que non je ne mangerai pas la côte de porc, il ne vaut mieux pas la cuisiner pour moi, je prendrai juste les accompagnements par exemple.

Je n’ai pas envie que l’on se casse la tête pour moi car je comprends que cela peut être stressant de recevoir. Après, je suis la plus heureuse quand mon hôte décide de « me faire » un petit quelque chose afin que moi aussi je profite pleinement du repas. Du côté de ma famille, je passe souvent aux fourneaux, pour compléter mon plat lorsque je ne consomme pas la viande et ça ne me pose pas de problème. En fait, je ne veux pas gêner, ni imposer quoique ce soit, alors je donne un coup de main toujours pour aider ma mère qui n’apprécie pas cuisiner.

Mais chacun reçoit comme il l’entend. Ce qui me choque, c’est l’agressivité que des amis, des membres de la famille peuvent prendre: « oh la relou avec son végétarisme, elle ne peut pas manger comme tout le monde, même à Noël »  / « elle ne respecte pas la super gastronomie, les traditions françaises ». Noël, les fêtes de fin d’année sont l’occasion de se retrouver au-delà de nos différences, « afficher » quelqu’un sur ces différences… franchement ?…

Je sais à quel point c’est compliqué en famille, même en expliquant calmement que c’est notre choix, que non la dinde ne nous manque pas, que si c’est sain d’être végétarien, chaque année c’est pareil. Personnellement, j’évite les débats, je ne donne jamais mon avis sur quoique ce soit, chacun mange ce qu’il veut, comme il veut, ce qui se passe dans MON assiette ne regarde que moi, je respecte ce qui se passe dans la mienne comme dans celle d’en face. Je suis ouverte aux discussions mais j’ai conscience que oui l’alimentation est un sujet HYPER sensible (comme la politique au final lol) et qu’il faut mieux l’éviter au maximum pour passer aux cadeaux tranquillement.

Au final, voici ce que je fais :

  • Je respire, je souris
  • Je ne réponds rien
  • J’adopte mon « MOI » le plus patient possible pour aller au bout du diner.

La patience…..!

Malheureusement, il faut serrer les dents, les fesses à table, ne pas lâcher ses nerfs, sourire aux blagues sur la carotte… Les traditions d’aujourd’hui, ne seront pas celles de demain, il faut savoir évoluer, faire évoluer les plats, la gastronomie. Un repas de famille c’est aussi une question de respect et d’inclusion des différences. Personnellement, je n’ai jamais dû « péter un cable » pour expliquer gentiment que j’avais le droit d’être végétarienne et qu’il fallait le respecter sinon ne pas m’inviter mais parfois, j’imagine qu’il faut passer par-là pour que la tante arrête ses jérémiades sur la magnifique gastronomie française.

J’exagère mais ce n’est qu’une fois par an et heureusement, à force, nos proches comprennent et, un jour, respecteront nos choix. Je le répète, j’ai de la chance que ce soit déjà le cas, mais

Et les imitations « faux gras » faux..poulet.. ?

Alors effectivement, j’ai pu goûter du « faux-gras » sorte d’imitation du foie-gras. Il faut savoir que je ne suis pas une grande fan de ces produits qui visent à imiter « faux steak haché », « nuggets végétales »mais j’en consomme de temps en temps car ils permettent de remplacer facilement certains aliments dans des recettes du genre: le haché végétal pour faire des légumes farcis.

On m’a justement demandé à quoi « servaient » ces produits ? Si justement l’on devient végétarien, n’est-ce pas par dégoût de la viande/poisson ? etc ? Personnellement, je n’ai jamais trop aimé la viande, le poisson. Je suis devenue végétarienne car je pouvais tout à fait remplacer les apports nutritionnels de ces produits par d’autres, avec de bonnes recettes, mais aussi parce que je souhaitais m’engager contre les industriels, pour la protection animale.

Donc, quand je consomme ces produits, je ne cherche pas à retrouver exactement le goût de la viande mais juste à me faire plaisir avec un plat « traditionnel » et facile. Ce sont des moments « plaisir » car il faut dire que souvent, ces produits, n’ont pas des compositions très saines (je ne généralise pas attention).

Donc non, le « foie gras vegan » n’avait pas un goût de vrai foie gras, mais il le remplaçait très bien dans mon assiette parmi toute ma belle famille qui consommait du « vrai foie gras », j’avais une assiette similaire, je ne mangeais pas « que » de la salade. C’était un vrai moment festif, sans frustration pour moi « la relou végétarienne » comme dirait l’autre cousin lol.

Voilà, bon c’est un article un peu brouillon, je l’avoue mais j’ai lu tellement de messages de votre part déçues du comportement de vos proches, qu’un petit débriefing au milieu des fêtes était nécessaire, mais on peut le généraliser à toutes les réunions de famille, pro/perso 😉 Et vous, comment faites-vous en famille que vous soyez végétarien ou pas ? Comment abordez-vous les invités au régime particulier en tant qu’hôte ?

@ très vite et je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d’année, dans le calme et le respect 🙂

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 commentaires

  • Repondre Mylene 26 décembre 2018 à 22 h 03 min

    Je ne suis pas végétarienne mais flexitarienne. C’est à prendre ou à laisser ! Je n’oblige personne à manger en ma compagnie. Je veux bien expliquer mes choix mais je refuse de devoir me justifier !

  • Repondre sarah 27 décembre 2018 à 15 h 49 min

    Coucou! Mon chéri et moi sommes omnivores, mais on a décidé de cuisiner végétarien la plupart du temps et d’inclure plusieurs recettes véganes. Du coup on est beaucoup plus à l’aise pour recevoir des invités, on ne doit pas vite apprendre une recette à l’arrache parce qu’on maîtrise déjà parfaitement notre curry de lentilles indien par exemple.
    Avec ma famille j’ai déjà imposé des Noëls sans foie gras, tout simplement en proposant d’apporter l’entrée (une année j’ai fait un faux-gras, et l’autre c’était des bouchées à la reine de morilles à la crème végétale: une tuerie!) Quand je n’ai pas envie de viande, je compte sur mon mari pour manger ma part discrétos (il ne s’en plaint pas haha).
    Cela dit, je constate qu’en Suisse c’est de plus en plus accepté d’être végétarien ou de refuser certains produits animaux. Les temps changent…

    • Repondre Anne 27 décembre 2018 à 19 h 14 min

      Merci Sarah pour ton commentaire 🙂
      Je me reconnais bien, quand je me retrouve quand même avec de la viande, je donne discrètement à mon copain hihi

  • Repondre Emilie 27 décembre 2018 à 16 h 36 min

    Merci beaucoup pour cet article !
    Etant moi-même végé je continue à me faire plaisir tout en étant en accord avec mon éthique. Pour éviter toutes carences, j’utilise l’application Fitatu Flex, une application qui me propose des plans alimentaires végé adaptés à mes besoins.

  • Repondre Claire D 28 décembre 2018 à 0 h 40 min

    Je suis végétarienne depuis que je suis née (mes parents ont décidés pour nous) je ne peux compter le nombre de discussions de personnes qui ne comprennent pas..surtout il y a 10 ans quand j’etais Au lycée, maintenant c’est beaucoup plus commun! Mais comme tu dis le principal c’est d être tolérant avec les choix alimentaires de chacun! Pour ma part je fais toujours en sorte de ne pas gêner les gens quand je suis invitée, donc je mange les féculents et accompagnements et ce n’est pas grave. Beaucoup de personnes pensent que je ne vais rien manger, mais c’est faux ! Mes amis le savent (depuis le temps) cela leur arrive d oublier mais je ne leur en veux pas, certains ont toujours des petites réflexions du genre « mais comment tu fais, tu n’as jamais goûté!!! Moi je pourrais pas .. » etc Enfin ça ne me touche plus depuis, mais ça n’a pas toujours été facile! Bref le plus important pour moi c’est de respecter les choix de chacun!

    • Repondre Anne 28 décembre 2018 à 11 h 02 min

      Merci Claire pour ton commentaire
      Je fais pareil, je ne veux pas mettre mal à l’aise mais il faut gérer les petites réflexions aussi :S

  • Repondre tallulah 28 décembre 2018 à 20 h 13 min

    J’ai une famille assez tolérante, ils se sont habitués avec le temps. De toute façon les repas de fête il y a tellement à manger que c’est plutôt une bonne chose si tu manges pas de tout ! Je fais une exception pour les fêtes je mange des huitres.

    • Repondre Anne 1 janvier 2019 à 21 h 49 min

      hihi c’est pas faux 😉 !

  • Repondre Lakshmi GERVAIS 29 décembre 2018 à 15 h 52 min

    Bonjour Anne,

    j’entends ton agacement.

    Je suis née dans une famille multiethnique avec des personnes qui avaient tous des régimes alimentaires différents : carnivore, végétarien, végétalien, sans porc et ni boeuf… certains même ne mangeant pas de plantes poussant sous terre. Nous avons toujours réussi à manger ensemble sans aucune prise de tête. Les féculents, les légumes et les viandes sont cuisinés à part. On respecte de ne pas utiliser les couverts ayant touché de la viande pour toucher les aliments végétariens.
    J’ai change de régime alimentaire plusieurs fois dans ma vie : sans porc, ni boeuf, totalement carnivore, végétarien… Maintenant, je suis végétarienne depuis plus de la moitié de ma vie. Mon frère et une de mes soeurs le sont aussi. Mon autre soeur ne mange pas d’oeuf en plus de la viande et du poisson. Ma mère était végétarienne depuis plus de 30 ans et vegan depuis quelques semaines.
    Mon mari et ma belle famille est carnivore. Mes enfants (3 et 7 ans) n’ont pas de régime alimentaire imposé (je leur impose juste légume et féculent ;-)). Ils savent que chez Mamie (ma mère), il n’y a pas de viande mais du tofu et des steacks de soja et chez Papy (mon beau père), ils pourront en manger. La tolérance et la diversité s’apprend tout petit.

    Cette idéologie, j’essaie de la transmettre dans la vie de tous les jours… que ce soit lorsque je ramène ma lunchbox au self (je travaille dans le Gers, au pays du foie gras), lorsque l’on invite des gens à la maison… Et, ça se passe plutôt bien. Il y aura toujours de gens qui ne comprendront pas cette démarche mais ce n’est pas grave. Je préfère retenir les 75% des gens avec qui l’on pourra échanger sur nos pratiques culinaires, par ex. sur le chutney que mes collègues vont préparer avec leur foie gras!

    Petite anecdote : le repas de notre mariage était végétarien sur décision de mon mari. Ce fut une réussite. Le lendemain, on avait prévu le brunch avec de la charcuterie pour les quelques  » viandards » qui ont fait un syndrome de sevrage au repas sans viande et sans poisson de la veille!

    Bon samedi,
    Lakshmi

    • Repondre Anne 1 janvier 2019 à 21 h 49 min

      Merci beaucoup Lakshmi pour ton commentaire qui fait beaucoup de bien à lire 😉 !! ça existe comme quoi !

  • Repondre irwnrml 31 décembre 2018 à 18 h 03 min

    ça m’attriste de lire que certains et certaines d’entre nous essuient des réflexions de la part de la famille. Je ne suis pas végétarienne, ni vegan, juste sans gluten/sans lactose…. alors oui c’est aussi un casse tête. Je me rends bien compte que lorsque nous sommes invités, ça stresse ceux qui sont en cuisine… pourtant je dis toujours que je ne veux pas déranger, que je m’adapterai et qu’au pire, si rien ne matche avec mon régime alimentaire, j’ai ma petite boîte à popote dans mon sac!!! Des fois je la sors, des fois pas besoin.
    Pour Noël, le problème est résolu, c’est moi qui reçoit toute la famille, j’adapte les recettes, je me fais plaisir.
    Ce soir, réveillon, menu imposé, rien pour moi, du coup j’ai prévenu de ne pas se casser la tête, je viens avec mon repas.
    Mais je dois dire que tous mes amis et ma famille font des efforts pour qu’il y ait toujours qqch qui me convienne, des petits gâteaux apéros, du pain sans glu, etc… L’autre jour mon papa est revenu tout fier avec des gâteaux de chez son pâtissier pour toute la famille, il m’annonce « tadam j’ai même un gâteau sans gluten pour toi »… bon il y avait du lactose, le pauvre, il était tout déçu, alors j’ai fait une petite entorse pour lui faire plaisir.
    A lire ton article, je me dis que j’ai beaucoup de chance, une super famille et des amis au top!

    • Repondre Anne 1 janvier 2019 à 21 h 47 min

      Merci Armelle pour ton commentaire 🙂 !
      C’est trop mignon pour ton papa
      JE trouve que justement recevoir devrait être un plaisir « d’inclure » tout le monde au lieu de souligner les différences :S
      On s’adapte puis voilà

  • Repondre Elisa 3 janvier 2019 à 22 h 40 min

    C’est vrai qu’il y a un manque de bienveillance envers les végétarien ou flexitariens lorsqu’on est en « société ». Ma famille est habituée donc ne dit plus rien, fait même beaucoup d’efforts, mais dès que c’est dans un contexte plus large ou professionnel par exemple, les réflexions du genre « Si t’es végé, t’as rien ! » et cie ça ne me fait pas rire non plus car comme toi je n’impose roen à personne, je ne demande pas à changer le menu au pire je mange juste les légumes…
    Le rapport à la viande en France est un peu spécial car normalement on est pas obligé d’en manger à chaque repas. Donc quand on me dit « ben on sait pas quoi préparer à part de la viande c’est compliqué mon dieu il y a une végétarienne qui vient à la maison » je ne saisis pas trop…

  • Repondre Ambre 16 janvier 2019 à 15 h 42 min

    Je trouve que c’est vraiment sympa lorsque sa famille ou sa belle-famille prévoit toujours quelque chose pour ceux qui sont végétariens. C’est même important, car il ne faut pas que vous vous sentiez quelque peu exclue du repas familial.

  • Repondre Lea 8 février 2019 à 15 h 15 min

    Je n’ai rien contre les végétariens, mais je trouve que c’est vraiment compliqué de préparer un dîner pour ce genre de personne. On ne sait jamais ce qu’ils mangent ou pas.

  • Repondre Clem 19 février 2019 à 8 h 26 min

    De mon côté c’est le gluten et le lactose… Donc c’est pas toujours évident. Chez moi ma famille fait toujours des choses sans ces deux aliments, mais quand je suis invitée je fais comme toi, je mange que ce que je peux, sauf si la personne me fait quelque chose à part (mais ça vient d’elle j’impose pas). Pour le coup je n’ai pas autant de soucis que ca finalement 🙂