Stolen Dance #624

25 mai 2015 - Looks 2015 - 29 commentaires

Hi,

jeans boyfriend zara espadrille corail primark

La rythme de la vie active..ahalla grand débat dans mon petit couple. J’ai la chance d’avoir un emploi du temps assez flexible car je travaille depuis mon petit chez moi. Le problème de la flexibilité est bien de poser les limites et honnêtement, je n’y arrive pas très bien. J’adore travailler tôt le matin, partir faire mon sport en heure creuse ou entre midi et deux puis reprendre mon travail avec un peu de décalage par rapport à des horaires de bureaux.

Résultat, quand mon copain rentre le soir lorsque SA journée de travail est sensée être terminée, moi la mienne continue un peu… beaucoup. Ça ne me gêne pas surtout que j’adore ce que je fais (dur de la considérer comme du travail en somme). Sauf que voilà, le fait de ME voir travailler donne l’impression à mon copain qu’il a le droit de travailler aussi… c’est-à-dire prolonger son travail à la maison.

Au début ça ne me gênait pas, après tout je travaille, on travaille, nous travaillons… Jusqu’à ce que je constate sa fatigue. Bah oui lorsqu’il rentre, il a déjà une vraie journée de travail derrière lui, moi la mienne est juste « décalée », elle se finit plus tard, car elle a commencé plus tard. Mon rythme est correct, lui en rentrant, il débute une deuxième journée. Le problème, c’est que ça commence à envahir aussi nos weekends.

Je crois que c’est délicat lorsque l’on est jeune de juste pouvoir dire STOP, de poser des limites. Avec Internet, l’ordinateur portable du travail que tu ramènes chez toi, il n’y a plus de limites précises quant au lieu de travail. Il n’y a plus de lieu de travail d’ailleurs, il n’y a plus que les supports de travail qui eux nous suivent partout. Enfin suivent mon copain partout même le dimanche « il faut je fasse ça… il faut je poste ci » (Oui car Matthieu bosse dans le Community Management = les réseaux sociaux). Les réseaux sociaux ce n’est pas 9-18h c’est NON-Stop même le dimanche, en fait surtout le dimanche au vu des statistiques.

C’est extrêmement frustrant et finalement fatigant pour lui. Ce qui me frustre c’est bien qu’il ne se rende pas compte. Bien entendu il faut être consciencieux dans ce travail, mais a-t-on le droit de dire « bah non je n’ai pas posté sur Instagram dimanche sur le compte de X marque parce que… c’était dimanche ? » Je m’en sentirais incapable de le faire pour un client et c’est pareil pour Matthieu. Mais résultat, on ne déconnecte jamais !

jeans boyfriend zara espadrille corail primarkjeans boyfriend zara espadrille corail primarkjeans boyfriend zara espadrille corail primark

Jeans – Zara (similaire ici ou là)

Debardeur – Zara (Similaire ici ou là)

Espadrille – Primark (similaire ici ou là)

BO – Asos dispo (similaire ici)

jeans boyfriend zara espadrille corail primarkjeans boyfriend zara espadrille corail primark

Avant, je n’étais pas une grande fan d’espadrilles. Pourtant c’est un peu le basique, LE truc que tu achètes quand tu es en vacances dans le Sud de la France. En bleu ou noir, elles te font tout l’été puis quelques jours avant la fin fatidique de la saison, la corde se défait un peu, comme la chaleur et le soleil se font plus rares. C’est la fin de l’espadrille.

Bon avant de sauter directement à la case rentrée, voici ma nouvelle paire pour l’été à venir. Depuis mes mocassins corails (RIP snif), je n’avais plus réussi à mettre la main sur une belle paire de cette couleur, pratique pour l’été, mais fermé tout en restant légère. Ça fait beaucoup de paramètres je le reconnais. Bon, je n’aurais pas dû chercher si loin puisque je les ai trouvées chez Primark. Elles sont hyper confortables (je me méfie des chaussures pas chères = beaucoup d’ampoules) là elles sont top, surtout pour la demi-saison !

Vous portez des espadrilles ?

Bon début de semaine à tous

PS: N’hésitez pas à me suivre sur Instagram durant mon petit weekend prolongé en Grèce

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

29 commentaires

  • Repondre Noush 25 mai 2015 à 18 h 43 min

    Avec les technologies on prend cette mauvaise habitude de travailler pendant notre temps personnel. Tu te dis rarement « non je ne vais pas ouvrir ce mail professionnel car on est en weekend. » Du coup tu le lis, tu réponds et voir même plus. On se dit qu’un mail c’est rien après tout, sauf que cumulé on ajoute un gros temps de travail à notre semaine déjà bien remplie. J’envie ces boulots où ramener du boulot à la maison est presque impossible.

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 18 h 58 min

      Et moi donc ! Au moins il y a une véritable coupure !

  • Repondre Lucille 25 mai 2015 à 18 h 49 min

    Très jolies tenue, très estivale 🙂

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 18 h 59 min

      Merci Lucille !

  • Repondre Anne 25 mai 2015 à 20 h 55 min

    Oui, je porte des vraies espadrilles achetées à Mauléon et faites devant mes yeux 😉 et qui tiennent plusieurs années car vraiment de qualité!!!
    Pas facile en effet de décrocher, mais c’est bien de s’en rendre compte avant que ça ne devienne une question de survie!

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 18 h 59 min

      Je retiens la bonne adresse 😉

  • Repondre Anaroze 25 mai 2015 à 20 h 55 min

    Très intéressant ce post! C’est vrai qu’on entend souvent que « les jeunes sont trop connectés » / « Lâchez vos smartphones! » et ça nous passe au dessus. Je suis étudiante dans le domaine de la communication, et bien sûr les réseaux sociaux sont des outils indispensables voire centraux. Cependant, c’est vrai, les technologies nous envahissent! C’est dingue… J’ai pris conscience de cela il n’y a pas si longtemps, et du coup, je me « force » à faire attention à mon temps de connexion et surtout à me concentrer sur une chose à la fois. J’essaye de limiter l’ordinateur et l’iPhone aussi et j’en profite pour… sortir, lire, ou aller un peu plus au cinéma, et au final, je me sens bien plus vivante.
    J’imagine qu’il est difficile de limiter son temps sur la toile lorsque celui ci est notre outil de travail. Moi je crois qu’on a le droit parfois de mettre des limites, sinon c’est devenir esclave de son travail et ça peut vite devenir invivable… Bon courage pour ton copain! 🙂

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 01 min

      Et tu as bien raison ! il faudrait que l’on adopte cette technique chez nous aussi 😉

  • Repondre shee 25 mai 2015 à 21 h 52 min

    J’ai eu le même soucis que vous deux: on est jeunes, consciencieux, on accède à la boite mail depuis la maison. Du coup on bosse « juste 5 min » un soir, puis on se retrouve vite à ramener du boulot soir et week-end…Résultat le couple en a pati un peu, mais on rectifier le tir. Je pense que c’est important de marquer des limites. Car après tout, le boulot, ce n’est pas la vie non plus…

    Sinon les boucles d’oreille te vont bien! =)

    Perso je n’aime pas trop les espadrilles, mais surtout sur moi, car les chaussures plates me font des grosses cuisses…Les tiennes te vont bien, en plus je suis F A N de la couleur!

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 03 min

      Oh je te rassure ça ne fait pas de jolies jambes à tout le monde 😛 c’est pour ça que je les porte avec un jeans hihii

      en tout cas merci !

  • Repondre Larry Cow Ver 25 mai 2015 à 21 h 53 min

    Les espadrilles, moyen moyen… j’ai un pied qui dit merde à l’autre (comme les yeux ^^) et la chaussure me ferait pas une journée ! Limite je devrait mettre des sabots de fermière ! Non je rigole

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 07 min

      oh non quand même pas 😉 ?!

  • Repondre Julie 26 mai 2015 à 3 h 12 min

    J’ai l’impression de me lire à travers vos 2 expériences 🙂 Quand tu bosses de la maison et dans les milieux de la com ce n’est jamais facile de faire une coupure. J’ai eu une formation de life coaching il y a pas longtemps (mon patron me l’a offerte et c’est pas mal du tout!), et vu qu’on se coachait entre nous, on en est venu à se soucis pour moi. Trop de boulot, pas assez de temps, je délaisse ma vie perso et sociale, et je suis épuisée.
    Du coup je me suis fait un calendrier sous Excel que j’essaie de suivre tous les jours. Il évolue un peu chaque semaine si on a un truc de prevu ou autre, mais j’ai réussi à caler pas mal de choses et surtout un après mici entière de libre pour profiter et me reposer!! Aussi la règle c’est extinctins des écrans à 22h. Ben, le résultat c’est moins de stress car mieux organisée, j’arrive à faire ce que j’ai à faire et surtout à me dire « bon là stop, plus de boulot ». Vous devriez tenter, ca vous aidera surement 🙂 Bon courage!!

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 08 min

      Il faudrait qu’on tente même si dire stop aux écrans à 22h je crois qu’il va falloir que je m’organise vachement pour pouvoir le faire sans stresser !

      • Repondre Julie 28 mai 2015 à 23 h 48 min

        Ce que je fais c’est qu’à 9h j’arrête tout ce qui est lié au boulot, et puis à 22h j’ai mon petit réveil qui sonne. Souvent j’arrête pas à la seconde, mais au moins ca me permet de me dire « allez hop on éteinds tout! »

  • Repondre Tini 26 mai 2015 à 9 h 07 min

    très jolies espadrilles, mais je suis contre Primark, enfin surtout contre leur fonctionnement..

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 08 min

      Oui… malheureusement

  • Repondre PTAK 26 mai 2015 à 16 h 11 min

    Coucou Anne,

    Je comprends ce que vous vivez avec ton chéri. Moi aussi je bosse pas mal. J’ai un travail « normal » et après le boulot je m’occupe de mon blog et j’essaye de développer mon activité, donc les soirées, les weekend et les vacances sont envahies mais c’est mon choix et c’est ce que je souhaite pour le moment. Je me disais que ce serait peut-être une solution pour vous si tu faisais pendant la journée, ton travail et lorsque ton chéri rentre vous sortez ensemble faire du sport. Ainsi tu peux toujours tout caser dans ta journée mais les fins de journées et soirées sont consacrées à ce que vous aimez faire tous les deux. Qu’en dis-tu ? Enfin je suis sûre que vous allez trouver des solutions pour rectifier le tir !
    J’adore tes espadrilles, je n’en porte pas, mais c’est vrai que c’est le temps idéal en ce moment pour en porter, je vais me pencher sur la question !!
    Bise
    Sylvaine, PTAK

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 09 min

      Je pense que c’est une bonne solution qu’il faut absolument adapter rapidement de mon côté!

  • Repondre Sand 27 mai 2015 à 11 h 15 min

    C’est sûr que lorsqu’on aime ce que l’on fait et qu’il n’y a pas de séparation concrète entre le travail et la vie perso (c’est typiquement le cas des réseaux sociaux , des blogs..), c’est difficile de trouver le juste milieu et de garder du temps pour soi et son couple.
    Je pense que d’autres personnes le ressentent aussi, les nouvelles technologies nous poussent à nous connecter de peur de louper un truc, un commentaire, une information … Si l’on déconnecte, on se sent isolé. Et ils nous poussent également à poster « de peur que les gens s’en aillent. ».

    De mon côté, j’ai la chance que mon copain me « force » à déconnecter au profit d’un repas en tête à tête ou d’un bon film. Tu peux peut être essayer de faire pareil pour Matthieu, même si il rechigne au début, ça fait vraiment du bien !

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 10 min

      Il faut que j’essaie, ça pourrait fonctionner au final 😉

  • Repondre Chabadog 27 mai 2015 à 11 h 53 min

    Look top, photos tops, J’adore !

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 11 min

      Merci !

  • Repondre Laure 27 mai 2015 à 14 h 02 min

    Quand j’ai changé de boulot, je me suis trouvée dans cette situation, une équipe ultra sympa, très réseaux, très SMS collectifs pour avancer sur des dossiers, le boss dans la même veine. Et puis, je me suis aperçue que si je ne déconnectais pas au moins un jour dans le we, je reprenais le lundi, fatiguée et sans inspiration. Le repos même si on fait quelque chose que l’on adore, ce qui est mon cas est nécessaire pour que le cerveau se ressource. Autrement, on finit par tourner à vide.
    Peut-être que le fait de trouver des trucs à faire en commun, des projets de we qui peuvent être de lézarder sur le canapé, permet de lâcher le boulot, les appareils. C’est nécessaire à son équilibre et à celui de la vie à deux.
    Bises

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 12 min

      Je suis bien d’accord il faut qu’on essaie de faire cela

  • Repondre Colin 27 mai 2015 à 14 h 43 min

    Oui j’ai mis des espadrilles une fois mais elles se sont abîmées trop vite.

    • Repondre Anne 28 mai 2015 à 19 h 12 min

      Eh oui c’est un peu ça le problème ;(

      • Repondre Colin 29 mai 2015 à 9 h 28 min

        Oui c’est trop dommage. Mais ça permet de changer régulièrement de paire 🙂

  • Repondre Les bulles d'inspiration d'Helychrise 3 juin 2015 à 14 h 25 min

    Je vais me mettre aux espadrilles justement, car je suis tombée à Montpellier (rue de l’ancien courrier) sur une petite boutique « espadrilles et panamas » ne faisant que ça et des chapeaux de manière artisanale.
    J’y ai repéré une paire façon marinière parfaite pour l’été…