Test Baskets de Running: Mizuno Wave Rider 17 #109

Hi,

baskets mizuno avis test course à pieds running wave rider 17 pronateur universel

Depuis mi-juin environ, je cours avec une nouvelle paire de baskets de running d’une marque que je n’avais jamais encore testé: Mizuno, et plus précisément les Mizuno Wave Rider 17. Ça faisait quelques temps que j’avais envie d’en savoir plus sur celle-ci notamment depuis une petite déception avec Asics. Asics et Nike sont certainement LES marques de basket de sport les plus connues, cependant après 1 mois 1/2 avec mes Mizuno aux pieds, je dois dire qu’on devrait lui faire un peu plus de place dans nos esprits de sportives éhé.

Avant de craquer pour une basket précise, j’avais quand même entendu pas mal de retours TRÈS positifs sur Mizuno et ses modèles qui allieraient apparemment la légèreté des Nike mais avec l’amorti et le maintien d’Asics. En effet, ce qui me posait problème avec Nike était souvent le maintien que je trouvais trop léger et avec Asics, le poids de la chaussure qui je trouvais… un peu trooop lourd. Avec Mizuno, on m’assurait, le croisement parfait entre mes 3 exigences.

Depuis que je me suis blessée, il y a un an, je fais très attention aux baskets que je choisis. C’est vraiment l’essentiel dans votre équipement de runneuse. C’est pourquoi avant de mieux vous parler de la Mizuno, je vous rappelle  qu’avant tout achat de chaussures de running IL FAUT ESSAYER et bien CONNAITRE son type de foulée. N’hésitez pas à relire ce post: Comment bien choisir ses chaussures de course >>  ou celui-ci pour connaître votre type de foulée. Ou vous pouvez tout simplement vous rendre en boutique spécialisée, ils sauront bien vous conseiller et étudier votre foulée.

De même, si vous n’êtes pas débutante, que vous connaissez votre foulée, n’oubliez pas également de penser à vos objectifs et l’utilisation que vous allez avoir de cette chaussure (chemin ? route ? 10km  ? semi-marathon ?) avant de vous lancer ! Pour les débutantes, cherchez surtout une chaussure qui  conviennent à votre foulée et à votre porte-monnaie.

Comme pour tous mes posts précédents sur ce sujet, mon avis est SUBJECTIF et fondé sur MES sensations de course. Chaque foulée et chaque entrainement sont différents, j’essaie uniquement de partager mon évaluation de mes Mizuno en général et peut-être donné quelques infos pour vous orienter si vous étiez déjà intéressées par ce modèle.

baskets mizuno avis test course à pieds running wave rider 17 pronateur universel

C’est parti donc pour mon avis sur la Mizuno Wave Rider 17encore dispo et soldées sur I-Run

Pourquoi ce modèle ?

Ma foulée est universelle à gros tendance pronatrice notamment sur mon pied droit. Je ne prends jamais de baskets 100% pronatrice car mon pied gauche n’a aucun soucis de pronation (tendance à courir avec le pieds en-dedans). La gamme des Mizuno est assez large et propose vraiment des baskets à tout type de foulée. Je me suis orientée vers celui-ci car il s’adaptait bien à ma foulée un peu hybride et surtout il accueillait sans bronché mes grosses semelles correctrices. J’ai pris ma pointure habituelle. J’avais un peu peur au début car je trouvais l’avant du pieds un peu large, mais après quelques kilomètres mon choix de pointure s’est révélé correcte.

De même, c’est un peu les Mizuno Wave Rider est un peu LE modèle phare de la marque, qui l’améliorer chaque année. C’était à mon goût le plus polyvalent puisque je cours autant sur route que sur bitume. Mais il me fallait quand même un très bon amorti.

J’ai également opté pour ce modèle tout simplement parce qu’il s’adaptait parfaitement à mes besoins/usages actuels de course (il faut vraiment penser à ça aussi quand on achète ses baskets) c’est-à-dire une pratique plutôt intensive de la course à pied avec quelques semi-marathons en ligne de mire en l’espace de 5 mois.

Globalement les avantages sont:

Le poids: pour un amorti et dynamisme irréprochable, la basket demeure EXTREMEMENT légères. D’ailleurs quand on la prend en main on s’attend à quelque chose de plus lourd au vue de la semelle. Il me semble que pour mon 38, la basket pèse 200gr et quelques.

– La semelle :  Comme son nom l’indique, la basket emporte une technologie phare de chez Mizuno : la technologie WAVE qui combine en fait amorti et stabilité. J’ai vraiment besoin que mes pieds soient bien maintenus surtout à cause de ma pronation mais également sur les chemins que j’emprunte. De même, je trouve que ce maintien se sent particulièrement dans les phases de dénivelés (montées/descentes) où la chaussure atténue vraiment les impacts et permet de garder une foulée plutôt fluide.

Le confort: je n’ai pas eu d’ampoules dans ces baskets ZERO NADA, même dans la phase des 20 premiers kilomètres d’essaie. C’est très léger surtout au niveau de la languette qui est bien rembourrée pour éviter tout frottement. C’est un modèle d’été, donc l’empeigne est bien aérée, le pieds reste au sec tout respirant bien niveau transpiration (glamour) C’est parfait à ce niveau-là, surtout en été où les pieds peuvent vite devenir lourds, et malgré les renforts etc., la basket reste légère.

baskets mizuno avis test course à pieds running wave rider 17 pronateur universel

Et les inconvénients :

– Le poids: alors même s’il y a du mieux comparé à des Asics, ça n’est pas encore du Nike. Bon je chipote, car on ne peut pas tout avoir mais je le précise

– Les lacets: Détails un peu bête, mais au début j’avais du mal à lasser correctement les chaussures sans qu’ils se défassent tout seuls ou qu’ils s’élargissent rapidement. C’est un coup à prendre et je pense que c’est juste lié à l’épaisseur de la languette

L’esthétique: alors franchement, je trouve que Mizuno fait vraiment tes efforts niveau look, mais il faudrait en faire un peu plus car même si mes Mizuno Wave Rider ont un beau style, j’aimerais un peu plus de couleurs ou de petits trucs cool. Cela étant dit, je m’incline, la basket est féminine sans tomber dans le girly à outrance. Bon comme vous le remarquez, le blanc c’est salissant, et la terre part très mal sur l’empeigne.

Mes sensations de course:

Auparavant, je naviguais entre plusieurs paires : Nike Pegasus 30, des Asics et des Nike Flyknit. Mais je n’étais pas très contente, aucune d’enter elles n’étaient parfaitement adaptées ni à mes besoins ni à ma foulée. Les Mizuno ont été un peu LA révélation, dès que je les ai enfilées, courir à nouveau sur de longues distances sans avoir de soucis d’ampoules ou de petites douleurs liés à la baskets a été un super plaisir. J’étais émerveillée durant mes premières sorties. Mizuno avait réussi à combiner le confort (amorti/maintien) avec le dynamisme (poids/légèreté/souplesse).

C’était la première fois aussi que je portais des Mizuno, il a fallu que je me fasse à l’amorti qui était un peu différent de ce que j’avais l’habitude, moins dur que des Asics mais plus présent que des Nike.

Sur route, ces Mizuno se révèlent vraiment, elles sont au top, et même quand je commence à fatiguer, je n’ai pas l’impression d’avoir des boulets aux pieds comme les Asics, au contraire elles sont toujours aussi répondantes et dynamiques. Elles assurent aussi une bonne stabilité.

J’émettrai néanmoins un petit bémol, je les trouve moins à l’aise sur chemin, moins stables d’une part et surtout moins souples d’autre part. Elles ne se laissent pas bien faire et absorbent un peu moins bien les chocs.  Heureusement le confort de la chaussure compense un peu, mais j’ai été un peu déçue de cette perte de dynamisme quand je quittais la route. De plus, on voit aussi que, de par leurs semelles extérieures, elles sont moins faites pour les chemins car elles accrochent moins bien au sol.

baskets mizuno avis test course à pieds running wave rider 17 pronateur universel

Pour conclure:

Pour une pratique assez poussée, si ce n’est intensive, entre route et chemin, la Mizuno est un peu LA chaussure de rêve, la Rolls Royce du running à mon humble avis. Je regrette de ne pas avoir testé cette marque plutôt car je suis agréablement surprise par les avantages de cette basket. Mizuno mériterait d’être mieux connu et reconnu. Pour moi, c’est LA basket qui m’a accompagnée pour préparer mon semi-marathon Marvejols-Mende et franchement, elles ont été irréprochable (ou presque). Ainsi, si vous cherchez des baskets pour des objectifs longs ou tout simplement une basket confortable qui pourra évoluer avec vos objectifs, elle fera le job et de manière très efficace.

Prix et disponibilité: pour une paire de Wave Rider 17 il faut compter 140 euros HORS soldes. C’est cher mais ça reste dans la grille de prix proposée par les concurrents.

Vous pouvez en ce moment en trouver facilement à moins 30%. C’est le cas des miennes sur >> I-run, mais aussi sur Zalando. Attention, le modèle précédent Wave Rider 16 est encore dispo, mais il y a quand même une grosse évolution entre le 16 et le 17. N’hésitez pas aussi à regarder d’autres modèles, j’ai personnellement aussi un petit faible pour les Sayonara lol.

Si vous portez des Mizuno, Waver Rider ou pas, n’hésitez pas à poster votre avis (précisez bien dans quel cadre vous les portez / but / sensation etc.)

baskets mizuno avis test course à pieds running wave rider 17 pronateur universel

Petite comparaison:

Pour mieux vous faire une idée des points forts et des points faibles de mes Mizuno, j’ai décidé de les comparer avec … bah mes deux autres paires fétiches qui ont chacunes, elles-aussi, leurs avantages et inconvénients.

Par rapport aux Asics: Les Mizuno sont beaucoup plus légères et de fait dynamiques tout en offrant un amorti similaire. Néanmoins, je dois reconnaitre préférer le design Asics un peu plus affirmé, mais en théorie, pour moi la Mizuno, en core runneur et longue distance (semi/marathon), l’emporte !

Par rapport au Nike Pegasus 30: La Mizuno m’a un peu déçue sur chemin, la Pegasus reste pour moi encore la meilleure paire à ce niveau-là, malgré un petit manque au niveau du maintien et un amorti un peu faiblard comparé au Mizuno. Bon niveau look, encore Nike l’emporte.

N’hésitez pas à relire ces articles dans lesquels je partage aussi mon avis sur différentes paires de baskets de running :

Test : Nike Flyknit Lunar 1, Lunar 2 et Adidas Adizero PrimeKnit

Test: Nike Pegasus +30, Asics GT 2000 et Nike Lunarglide +5

Et vous, que pensez-vous des Mizuno ? Quelles baskets de running portez-vous actuellement ? Vous en êtes satisfaites ?

à très vite

Ne vous arrêtez pas là !

FAQ Trail/ Running: Courir de nuit l'hiver (seule !)

FAQ Trail/ Running: Courir de nuit l'hiver (seule !)

Hi, J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, je vous propose une petite FAQ que vous m’aviez pas mal demandé…
J'ai testé: La Gamme de Nutrition Sportive Naturelle et bio de Meltonic

J'ai testé: La Gamme de Nutrition Sportive Naturelle et bio de Meltonic

Hi, Je vous parle très peu de nutrition sur le blog (heureusement plus sur le Dubndidu Atelier) pourtant, je le…
Running/Trail: J'ai testé la technologie Gore-Tex pour Rester toujours Au Sec

Running/Trail: J'ai testé la technologie Gore-Tex pour Rester toujours Au Sec

Hi, J’espère que vous allez bien ? Encore un petit test sur le blog mais cette fois d’une technologie dont…

74 réflexions sur “Test Baskets de Running: Mizuno Wave Rider 17 #109”

  1. Je n’ai jamais testé Mizuno. Je cours depuis toujours en Asics, j’ai opté pour Salomon pour le trail depuis 3 ans.
    J’ai testé New Balance une fois et je me suis fais 2 entorses aux chevilles, depuis j’hésite à tester d’autre marque. J’ai le pied très fin alors Asics me convient bien, tout comme les Speedcross de Salomon, qui chausse vraiment très fin.
    Merci pour ton avis sur ces Mizuno! Comme je ne cours presque jamais sur route, je ne pense pas que j’essayerais, mais c’est toujours intéressant.

    1. Ah ba nickel ton commentaire je me demandais si ça chaussait fin ou pas les salomon!!!
      Du coup je vais m’abstenir d’en acheter pour le trail. Parce que les aasics je trouve qu’elles sont trop fines et passer 15km en trail ça me chauffe les pieds.

  2. Hello Anne,

    J’attendais ton article avec impatience car je possède moi aussi les wave rider 17 depuis environ un mois. En ce moment, j’alterne entre trois paires : les mizuno, et deux paires de Nike : Pegasus 29 et Flyknit Lunar 2. Je trouve les mizuno plutôt pas mal avec un petit bémol pour le confort pour ma part. Je les trouve vraiment étroites pour mes pieds (au niveau du milieu du pied). ça ne me dérange pas vraiment quand je cours mais dès que je les enlève, je me rends comte à quel point mon pied a été comprimé. Elle taille pourtant grand puisque j’ai dû prendre ma pointure de chaussures de ville car la pointure au-dessus était vraiment trop grande. Sinon, je les trouve assez légères (comparé aux pegasus 29) avec un bon amorti et un bon maintien, deux caractéristiques qui sont essentielles pour moi. Je n’ai pas eu de problèmes avec les lacets en revanche mais c’est vrai que la languette est assez différente de celles des autres marques. Je ne pourrai pas parler de dynamisme car c’est une caractéristique que j’ai du mal à évaluer pour une paire de running. En conclusion, je suis contente de cet achat. Mes préférées restent les nike flyknit lunar 2 mais elles sont encore plus salissantes que les mizuno donc je ne les mets que quand la météo est au beau fixe :). Ce sera donc sûrement les mizuno qui m’accompagneront sur les courses de cet automne 🙂
    A bientôt

  3. Pas facile de trouver la bonne chaussure, celle qui t’accompagnera pendant au moins 600-700 km! J’ai acheté des Mizuno Wave rider 16 l’été dernier, bonne sensation de dynamisme dans le magasin mais impossible de courir avec, l’impression d’avoir des semelles de bois. Après 2-3 essais et des douleurs aux genoux, retour à mes Nike pegasus 29. Pas de problèmes jusqu’au mois de mars où j’ai eu un souci avec mes semelles orthopédiques. J’ai repris les semelles normales jusqu’à avoir une inflammation au pied. Changement de chaussures à 15 jours de ma “grande course”, je visais les 20 km pour la première fois, c’était un peu panique à bord. J’ai essayé des Asics cumulus. Miracle, douleurs au pied envolées, de vrais chaussons adaptés à mon pied étroit. Avec une seule sortie, j’ai pu atteindre mon objectif. Ce ne sont peut-être pas les plus dynamiques mais tant pis. Je vais alterner avec des Asics nimbus dans la perspective de mon premier marathon l’an prochain (je m’y prends à l’avance). Je crois que pour un moment, je vais rester sur cette marque et résister à mon envie d’aller tester de nouvelles marques, histoire de ne pas remplir mon placard de chaussures inutilisées .
    Comme tu le dis, c’est très personnel, tes Mizuno t’ont visiblement bien portée sur les 22,9 km ce matin.

    1. Ah c’est sûr que c’est très dur de trouver chaussure à son pieds !
      j’ai eu le même soucis avant mon semi-marathon en mars dernier : douleur, changement de semelles 2 semaines avant la course, de baskets… bref l’horreur !

  4. Merci pour tes retours toujours très complet
    Je n’ai jamais testé les mizuno mais j’ai souvent entendu de bons avis dessus donc peut être que ma prochaine paire sera chez eux!
    Pour le moment je cours avec les saucony ride 6 et je les trouve vraiment pas mal pour augmenter mes distances pas d’inconfort un peu comme dans un chausson
    Les asics de mes débuts me paraissent vraiment lourdes a porter maintenant!

    Bon repos et encore un grand bravo pour ta course du jour! D’ailleurs aujourd’hui j’avais vraiment du mal à avancer pour cause de grosse fatigue et chaleur et au 8eme km j’en pouvais plus mais j’ai pensé qu’il fait toujours se dépasser comme tu nous le répète et j’ai bouclé mes 12km comme prévu, alors merci pour ta motivation:)

  5. Actuellement je porte des nike lunarglide 5+ en remplacement de mes asics gel. Rien à voir. Légères, féminines et bon maintien pour le moment (seulement 20km au compteur). C’est difficile de trouver chaussures à son pied. Comme tu le précises il faut toujours essayer et ne pas succomber à nos envies ou à la mode car nous avons toutes une foulée plus ou moins différentes, des habitudes de courses différentes et des objectifs différents. Merci en tout cas pour le test des mizuno.

  6. Mizuno Sayonara pour moi récemment (je courais avec des Nike auparavant et beaucoup de coureurs super confirmés m’en ont dissuadée même si elles sont belles) et puis je me suis blessée comme toi et donc Asics en ce moment pour l’amorti.

    Mais là, super déception, au bout de 300km à peine le renforcement à l’arrière a déjà un gros trou même si j’y fais tout de même attention…

    Je pense rechanger cet été du coup mais je ne sais plus trop, peut être tenter des Saucony/Brooks ?

  7. Je cours actuellement avec des mizuno wave rider 17 et des Brooks glycerin 11( avec lesquelles j’ai préparé et fait le marathon de Paris cette année )

    J’aime bien les 2 paires
    les Brooks sont plus lourdes et moins réactives mais elles sont plus confortables pour les sorties longues

    Les mizuno sont extrêmement légères et vont bien pour les sorties courtes et plus rapides. Mais comme toi j’ai mis quelques sorties à trouver le bon laçage

    Les 2 sont complémentaires mais je reprendrai des Brooks glycerin pour le prochain marathon

    Merci pour ton compte rendu

  8. Je porte des Mizuno Ultima 6 depuis mai et j’en suis très contente. J’ai une foulée très pronatrice avec semelles de correction et elles sont très confortables et légères. Je cours entre 20 et 30 km par semaine et je m’entraîne pour mon deuxième 10km (Paris Centre). Je cours majoritairement sur route, piste et chemin. Petit bémol de Ultima comme des Rider : elles sont dynamiques sur route mais beaucoup moins sur chemin où je les “traine” un peu. Il me faudrait presque deux paires, mais c’est un investissement 🙂

  9. Véronique Banville

    Pour ma part les Mizuno sont un peu “dur” sur route , j en possède et rien a voir avec les Asics Marathon de Paris qui elles sont top , du moins pour ma foulée

  10. C’est vrai qu’il y a beaucoup de très bons retours sur les chaussures Mizuno. Et ton billet pourrait presque me convaincre à racheter plus tôt une nouvelle paire !
    Depuis quelques semaines je cours avec des vêtements Mizuno eues en soldes, et je suis entièrement convaincue. Vêtements techniques solides, confortables et extrêmement légers !

  11. Merci Anne pour toutes ces précisions, je cors avec des Asics depuis toujours et elles me conviennent très bien ^^
    J’hésite à tester de nouvelles marques car peur d’être déçue :/
    Bon dimanche
    Jeny

  12. Salut Anne,
    Tout d’abord FELICITATIONS pour le Marvejols-Mende! Ca semblait un super défi pour toi donc c’est top que tu aies pu le finir! J’attends ton compte-rendu avec impatience!!
    J’ai acheté hier des nouvelles paires de running et ce sont des Mizuno Wave Ultima 6. Je suis allée dans un magasin de running spécialisé, je recherchais une paire pour un entraînement quasi exclusif sur asphalte pour un semi-marathon. J’ai une foulée légèrement pronatrice mais j’ai préféré des chaussures universelles (sur les conseils de mon podologue et du vendeur).
    Ce modèle serait idéal avec un bon amorti. Je n’ai pas pu les tester en courant, mais je m’y sens comme dans des chaussons et elles sont très légères. A voir…
    Merci encore pour ton avis!!

    1. Coucou Morgane,
      Le compte rendu est en ligne ;)!
      Mon podologue aussi me conseille souvent plus des chaussures universelles/pronatrices jamais 100% pronatrices, c’est mieux apparemment !

  13. Perso j’utilise des Brooks Glycerin.
    Comme toi j’ai trouvé la chaussures qui me convient. Jamais aucune ampoule ou échauffement même sur sortie longue de 30km sans gel anti-shaving. J’utilise par contre des Asics Gel Kayano sur des terrains glissant (meilleur accroche). La Brooks étant pas trop a son aise dans ces conditions.
    Sur marathon elle est royale. Une marque qui mérite de s’y interresser.

      1. Oui Books mérite le détour.

        Ma dernière acquisition : Brooks Racer ST5.

        Une chaussure taillée pour la vitesse sur semi ou marathon. Une chaussure trés dynamique avec moins d’amorti que sa grande soeur la glycerine mais le confort reste de très bonne facture grâce à un amorti talon de qualité.

  14. Bonsoir Anne!
    Je peux te faire un retour de mes mizuno wave sayonara que je porte depuis maintenant 7 mois.
    Je Suis ravie de courir avec, elles sont légères et techniques. Je pense tout de même qu’elles sont plus adaptées à une course sur route, je cours souvent sur chemin et ce n’est pas vraiment agréable. J’ai eu besoin d’un temps d’adaptation en utilisant ces chaussures, car l’amorti est réellement différent, il est moins prononcé que sur mes new balance de l’époque, mais ça m’a permis de courir différemment et de travailler d’autres muscles! Et puis je l’avoue, j’avais complètement craqué sur l’esthétisme de cette chaussure.

    je voulais aussi te féliciter pour ta course d’aujourd’hui 😉
    Bonne soirée a toi et bonne récup´.

    1. Coucou Audrey et merci pour ton avis ! Je pense donc que c’est la marque en général qui est moins adaptée sur route 🙂

      des bisous et merci 😉 je ne sais pas si tu as lu le compte rendu mais il est en ligne !

  15. Bonsoir Anne,

    Je commente très rarement…et pourtant je suis très assidue !
    Mais vraiment je tenais à commenter pour te remercier pour ton blog car je trouve qu’il est super encourageant pour les débutantes comme moi. Que ce soit pour avoir des conseils, mais aussi pour se motiver et s’y tenir ! Pour ma part j’ai investi dans une paire d’asics gt 1000 sur tes conseils car je trouve que c’est un bon intermédiaire pour débuter. Je craquerais peut être pour des Mizuno plus tard…
    Encore un grand merci pour ton blog !
    Camille

    1. Coucou Camille et MERCI beaucoup, ça me fait toujours très plaisir =)
      Et je pense que tu as fait un très bon choix pour tes baskets
      des bisous et bonne course 😉 !

  16. Je suis une mizuno addict. J’en suis a ma cinquième paire. Et j’ai essaye une paire de aasics mais je suis un peu déçue. Donc je pense rester sur mizuno. J’ai l’impression d’enfiler des chaussons.
    D’ailleurs pour le trail je songe a passer de aasics a mizuno parce que les aasics je les trouve trop étroites a l’avant alors que les mizuno sont plus larges.

  17. Je suis une Mizuno addict également. J’ai eu les wave rider 16 (deux paires) puis maintenant les wave rider 17. Pour la route (semi ou marathon), elles sont juste parfaites. Et leur chaussant correspond pile poil à mon pied et à ce que j’attends d’une chaussure de running.

      1. Bonjour Anne,
        La grande différence c’est le poids ! Les 17 sont plus légères que les 16, et de beaucoup. Par ailleurs, je trouve que les 17 sont plus souples.
        Cette chaussure est clairement adaptée aux coureurs légers pour la pratique sur route. Par contre, elle a un drop assez élevé. Il y a des coureurs que ça peut gêner.

        1. Vu que tu as testé les 16 puis les 17 Natacha, ne trouves-tu pas que les 17 sont plus étroites?
          Je me chausses chez Mizuno parce que j’ai le pied un peu large et la 16 était un vrai chausson. C’est ma deuxième sortie avec les 17 et je ne les trouve vraiment pas confortables… 🙁

  18. Je cours en Mizuno Cabrakan car pour mes premières chaussures j’ai voulu un amorti très prononcé et bilan: pas une blessure ni une ampoule non plus. Pour les soldes j’ai pris les Mizuno Wave (je sais plus lesquelles les trail autre que les cabrakan).
    Je suis d’accord avec toi pour la transition de surface route/chemin on sent bien la différence, surtout quand il y a beaucoup de changement de revêtement comme ce fut le cas sur la Course du Chateau de Versailles.
    Je vais les tester dès la semaine pochaine pour ma reprise avec peut-être un semi-marathon mais srutout beaucou pde trail à venir.
    Bonne continuation.

    1. Je ne savais pas qu’il faisait des versions trails, ça m’intéresse car j’espère un jour me lancer dans cette discipline aussi !

      1. Pour le trail il existe 2 modèles, les Cabrakan et les wave Ascent.
        J’en suis à mon 3ème entrainement avec les Ascent et premier contact un peu étrange car le bout du pied est très long, j’ai une marge d’au moins 2 cm à l’avant mais comme le talon est très bien maintenu ça ne gène absolument pas et le pied ne bouge pas malgré l’espace dispo donc pas d’ampoule.
        Je valide donc les 2 modèles.
        Pour des bons prix le site Lepape.fr est vraiment intéressant.

  19. Je cours avec des mizuno depuis que j’ai commencé le running ! Ce sont des wave inspire 9, pour les tendances pronatrices. Je m’étais fait conseiller dans une boutique spécialisée et je ne connaissais que très peu la marque.
    J’ai aussi investi dans une paire de asics (les mêmes que toi ah ah d’ailleurs).
    Si je devais faire un bilan je préfère les mizuno pour le côté sportif et les asics pour le look.
    Les mizuno sont légères et souples alors que les asics sont a mon sens plus “mastoc” du coup moins agréable pour des courses longues (7km et plus pour moi). J’ai l’impression d’avoir les pieds qui chauffent plus donc moins agréable et moins confortable.
    Par contre niveau look, même si ce n’est pas catastrophique, ce n’est pas le look des asics ou des nike de manière général. Mais bon au final, quand je devrais les changer, d’ici 3 a 4 mois, je pense que je rachèterai des mizuno ah ah. D’ailleurs les vêtements qu’ils proposent ne sont pas mal non plus !

    En tous cas, félicitation pour ta perf de ce w/e, c’est juste énorme !

  20. Je n’ai jamais testé Mizuno. J’ai une paire de Nike et une paire d’Asics. Il me faut un bon maintien également, j’ai le genou droit un peu fragile, donc Mizuno pourrait être une marque qui me convienne!
    Mon père d’ailleurs ne jure que par cette marque :p

  21. Je cours avec des Mizuno depuis des années, j’en suis à ma 4ème paire. Je n’achète aucune autre marque car celle-ci me convient parfaitement. Je cours en général 8km trois ou quatre fois par semaine, sur route ou chemin. Contrairement à d’autres marques, je n’ai jamais été déçue que ce soit au niveau de l’amorti, du poids ou du design. Celles que j’ai actuellement sont entre le rose et le corail néon, je les adore (http://instagram.com/p/dPpbHHGlDQ/?modal=true) ! Bises

  22. Hello!
    J’ai également des wave rider de mizuno que j’ai eu il y a 4 mois pour préparer mon premier semi.

    Je te rejoins pour la combinaison confort (amorti/maintien) et dynamisme. Je les trouve vraiment top !
    La largeur de la chaussure m’a un peu déroutée au départ mais on s’y fait vite et ce sont mes chouchoutes maintenant !
    Je trouve qu’elles tiennent aussi bien la distance, avec plus de 300km au compteur, elles n’ont pas bougé; sur la même distance, l’amorti de mes asics s’est un peu ramolli.

  23. J’ai commencer la course à pied avec des Mizuno waves, j’aimais bien, confortables mais lourdes surtout sur longues distances. De plus quand je faisais plus de 1H30 j’avais mal dans le bas du dos. J’ai changé il y a peu et le conseillé m’a dit que les mizuno étaient plus faites pour des poids lourds et que mon mal de dos venait de là car l’amorti est trop dur pour ma corpulence. sur 10km on ne le sent pas mais après oui. Aujourd’hui je suis chez saucony et j’adore, légère, bon répondant souplesse et amorti top, je prépare un semi avec, on verra ce qu’elles donneront le jour j. Merci de ton retour sur les mizunos.

    1. C’est curieux car quand je les vendais justement je les déconseillais systématiquement aux personnes lourdes (+ de 65kgs pour les femmes et 75kgs pour les hommes), car leur système d’amorti se trouve annihilé par un poids trop important.

  24. Je cours en Mizuno depuis 3 ans. Et j’ai beaucoup de mal à passer à autre chose.
    J’ai été vendeuse chez Décat’ pendant 2 ans (rayon running) donc en plus j’ai eu l’occasion de tester pas mal de marques et de partir en formations (qui sont très intéressantes au demeurant parce qu’on décortique les chaussures ;D)

    Mon père, qui court également, ne jure que par Asics (bon il était sponsorisé aussi, donc ça aide ;D) et j’avais donc un penchant naturel pour cette marque. Mais… même pas la peine, une fois que je les ai eu au pied, quelque soit le modèle, je trouvais les chaussures lourdes, accent pas assez mis sur l’amorti voûte plantaire et tout sur l’amorti talon.

    Nike j’aime bien, mais je trouve les prix excessifs pour les produits proposés.

    En définitive Mizuno s’est révélé à moi et combinait toutes mes exigences : un prix raisonnable, de la légèreté, un système d’amorti très intéressant. Je rachète une paire tous les ans et demi à peu près, et j’essaie systématiquement Mizuno, et je repars systématiquement avec Mizuno ;D

    A creuser aussi des marques comme Adidas et Kalenji (qui fait de réels efforts pour proposer des produits de qualité à moindre coût).

  25. Je connais Mizuno, pour avoir préparé et couru le semi de Paris avec les Wave Rider 15 et fait l’Ecotrail (30) avec les Mizuno Wave Ascend 7.
    J’avais commencé le running avec une vieille paire de Asics, et puis j’ai été séduite par la légèreté et le dynamisme des Mizuno. Malheureusement, ma foulée n’est pas équilibrée (je cours “de travers” car j’ai le bassin qui se décale facilement) et les Mizuno accentuaient cela. Après plusieurs passages chez l’osthéo, j’ai changé pour des New Balance, qui me correspondent bien mieux : plus aucune douleur de hanche/genou.
    Aujourd’hui j’alterne les New Balance 870 et les 890 sur route et chemin, et les NB Leadville 1210 en trail. Avec encore les Mizuno Wave Creation 14 pour les fractionnés courts (mais pas pour du long).
    ça peut prendre du temps de “trouver chaussure à son pied” 🙂

    1. Ah c’est sûr qu’elles ne conviennent pas à tout le monde non plus, il faut parfois aussi avoir plusieurs paires, j’alterne pas mal en fonction du terrain ou des objectifs de la sortie !

  26. Coucou,

    pour ma part je suis tres Mizuno. cela fait 8 ans que je cours avec, et j’ai eu plein de modeles, la wave rider, la precision, l’elixir, la cabrakan (trail) avec des modeles tous aussi beaux et hyper colorés les uns que les autres…
    Actuellement je cours avec la sayonara, hyper legeres, hyper dynamiques pour mes seances de fractionnés ou pour courir sur le bitume. Je les trouve super jolies en plus.
    Pour mes sorties chemin, j’ai une paire d’asics Noosa assez polyvalentes. J’ai une paire de nike lunarglide, je suis pas fan de ce modele, peut être je testerai autre chose, mais je trouve qu’elles paraissent moins “techniques”.

    j’avoue avoir une très grosse préférence pour Mizuno

    A bientot.

  27. Salut Anne!
    Comme toi je portais aussi des Asics il y a déjà plus d’un an. Et puis quand j’ai changé, les vendeurs m’ont présenté les Rider 17, que je n’ai plus quittées!
    Je te suis dans pas mal de tes commentaires: elles ne sont pas destinées au trail et peuvent être instables sur chemin et exigent donc de bons appuis et un bon équilibre. Pour le reste, et pour ma part, elles sont parfaites, et elles ont surtout fait fuir les blessures que je commençais à avoir sur Asics.
    Après, je n’ai pas trop de point de comparaison…puisque je n’ai gardé mes asics que comme relique et que j’ai désormais trois paires…de Mizuno (deux Rider 17 et une Sayonara que je conseille pas mal pour les fractionnés).
    Pour le coloris, il en existe beaucoup d’autres dans le même modèle, et la marque vient d’ailleurs de lancer les nouvelles couleurs pour l’hiver 2014, très pastels!
    C’est d’ailleurs une marque qu’on retrouve énormément en course officielle chez les “runners” (en référence à ton dernier article sur les joggeurs/runners) 😉

    Ah et j’ai vu que tu participais toi aussi à La Noctambule, on aura peut-être l’occasion de s’y croiser!

  28. Coucou Anne,

    Merci pour ton avis sur ces baskets ! Je les ai depuis le mois de mai et j’en suis ravie ! Par contre j’ai une question, j’ai vu qu’il y a un modèle hiver qui est sorti, y a-t-il une différence entre des basket hiver et été (mis à part les coloris) ? J’habite en Alsace et l’hiver est rude 😉 neige pluie, verglas…ça laisse rêveur.. ^^ du coup je me demande s’il ne faut pas une paire de basket adaptée à ces conditions climatiques histoire de ne pas finir avec les pieds gelés.

    Merci pour tous tes conseils!

  29. Bonsoir Anne,
    Je cours depuis toujours en Mizuno, je les commande chez univers running et ne suis jamais déçue . J adore nike j en ai un nombre de paire incalculable mais j ai UNE paire poir courir et c est Mizuno les nike me servent pour le crossfit et fitness! En tout cas merci de partager ton retour et faire connaitre cette marque ( Mizuno a des vêtements thermiques aj top pour l hiver)

  30. Bonjour,

    J’ai découvet Mizuno il y a 2 ans avec les wave rider 16 à l’occasion du semi marathon marseille-cassis et depuis je ne les quitte plus!! J’ai pourtant essyaé des paires bien plus chères chez des concurrents comme asics (kayano ou nimbus) avec lesquelles je me suis malheuresement blessé (aponévrosite plantaire….8mois d’arret).
    Bref, depuis je ne porte que du mizuno (je suis passé entre temps à la rider 17) et à mon avis aucune chaussure de sport n’atteint cette qualité en terme de ratio amorti/dynamisme.
    J’ai aussi craqué sur une paire de mizuno sayonara mais je réserve cette dernière pour des sorties courtes (max 10km).
    Pr ce qui est du trail, je viens d’aquerir la mujin en remplacement de la cabrakan….un peu surprenant au début car on passe d’un “tout sécurité” à une chaussure vraiment très “light” qui demande un certain temps d’adaptation (drop assez marqué) mais qui au bout de quelques sorties deviennent un peu plus souple, c’est alors un vraie bonheur d’aller arpenter les chemins caillouteux du luberon!
    Je vous conseille le site I RUN pour commander car il permet de les payer en 2 fois sans frais et il y a beaucoup de codes promo quand on est bon client 🙂 mais n’oubliez jamais de les essayer… avant d’acheter!

  31. Coucou Anne !
    Pourrais-tu me die comment elles taillent stp ? par rapport à Nike/Reebok/Asics notamment..
    Merci beaucoup, a bientot bisous :*

  32. Bon article, merci beaucoup pour ces infos 😉
    J’ai toujours couru en Nike et j’ai testé depuis quelques semaines les Mizuno Sayonara 2, suite à l’usure de ma 3eme paire de Lunarglide 5. Je suis tres satisfaite, elles ont un avant-pied assez large ce qui me convient mieux que les Nike qui chaussent assez étroit. Après quelques dizaines de kilometres je peux dire qu’elle sont super, pas d’échauffement ni d’ampoules, un drop pas trop élevé (10mm), elles conviennent à ma course assez spéciale ( beaucoup sur l’avant du pied et en légère supination). Pour ma part pas de problèmes de lacets. Elles sont bien dynamiques ( top pour le fractionné ou les pyramides par exemple ), et ont un meilleur amorti sur route que les Nike je trouve. Je les utilise également pour mes sorties plus longues, pas de soucis non plus. Elles sont disponibles à – 30 voir 40 % sur le site I-run 🙂

    Continue, ton site est top, je le consulte régulièrement et y trouve plein de conseils utiles !

  33. Je cours avec les Mizuno wave rider depuis plusieurs années 15, 17… et les 18 sont jolies mais plus petites que d habitude. Decue, je les avais choisies pour mon premier marathon

  34. Bonjour et merci pour ton article. Aurais tu un avis sur les mizuno wave 8? Je ne comprends pas très bien le classement de la marque…les wave 19 sont elles l’évolution de la 8?

    Merci pour ton aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les actus

Retour haut de page