Body Partner de Tefal: Mon corps, Mon meilleur Allié

13 juin 2018 - Bien-Être - 11 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Aujourd’hui, je vous retrouve pour discuter d’un sujet un peu délicat: notre poids et notre rapport avec notre corps à cause justement de ces chiffres. Cet article est écrit en collaboration avec Tefal qui justement propose une balance pas comme les autres: un impedancemètre et capteur de silhouette, un outil que je vais utiliser comme base pour vous aider à changer la vision que vous pouviez avoir sur ce qu’affiche votre balance ET sur  votre corps. Je remercie d’ailleurs Tefal de m’avoir donné envie de prendre la parole là-dessus car, je le reconnais, ce n’est pas évident, en tant que femme, de parler de poids, de perception de notre corps, de nos formes tout en étant à l’aise moi-même (oui oui)

À l’heure du Body Positive, à injonction « à l’acceptation » de soi, aux photos « same but different » sur Instagram…Je me suis dit qu’il était temps que moi aussi je prenne la parole :).

Commençons… par mon rapport aux poids:

Lorsque j’étais adolescente, je me pesais, le soir, le matin, le midi, avant, après manger et j’étais impressionnée (paniquée) par ces chiffres que je voyais monter, descendre. À 12-13 ans, je faisais de la Gymnastique Rythmique (et sportive), on passait notre temps en justaucorps. Très tôt, j’ai eu conscience de mes formes, mes cuisses, mon poids. Je voyais mes co-équipières plus minces, avec plus ou pas de poitrine. Je me suis mise toute seule au régime…je crois en 5eme. Je me trouvais trop grosse par rapport aux autres filles de mon équipe. Je crois que je ne l’ai jamais dit à ma mère, mais j’ai arrêté le goûter de 10h et après le collège. Je faisais attention à mes portions puis j’ai maigri et j’ai été heureuse car, ça y est je me trouvais un peu plus comme les autres durant la GRS.

Puis vous connaissez la suite, j’ai pris le sport en horreur… j’ai arrêté tout à la sortie du collège. Cependant, cette conscience hyper précoce de mon poids, de mon rapport au corps a toujours été présente, Mon corps, je le voyais comme une chose dont il fallait surveiller le nombre absolument sur la balance, ne pas passer au-dessus de tel chiffre et si je pouvais perdre quelques grammes pour me sentir plus à l’aise dans mon jeans slim, je le souhaitais volontiers. Je me regardais souvent dans la glace sans pour être autant complexée. J’avais juste conscience « de faire attention » et de suivre ce poids, sans comprendre ce qui se cachait vraiment derrière.

À aucun moment, je ne pensais à ma santé, à mon alimentation. Je focalisais sur mon apparence, sur ce poids, sa signification « sociale ». Puis le sport est rentrée dans ma vie. Je ne l’ai jamais utilisé comme un moyen de maigrir, mais je voyais bien que je pouvais me faire plus plaisir sans prendre un gramme. J’ai commencé à voir mon corps changé, se muscler, s’affiner ou au contraire « grossir » parce que je courais plus, je faisais des abdos/fessiers.  J’ai commencé à me sentir belle parce que ce corps, je ne le voyais plus comme un ennemi mais comme mon allié pour courir plus loin, plus vite et m’épanouir par le biais de cette nouvelle passion. J’ai commencé à me peser de moins en moins, car au final, ça n’avait plus d’importance, j’étais bien dans ma peau et surtout, je ne me reconnaissais plus dans ce poids en kilogramme.

Quelle signification lui donner alors que j’étais plus musclée, plus forte, plus confiante ?

Au sens stricte ? J’ai grossi, je pesais plus sur la balance. Si, je n’avais pas eu de recul, je crois que l’ancienne « moi » aurait paniqué.  Je n’ai pas paniqué. J’ai juste continué à adorer le sport et j’ai d’autant plus chouchouter mon corps, car sans lui, je ne vivrai pas toutes ces choses. J’en ai d’autant plus conscience depuis ma fracture. Lorsque j’étais en béquilles, incapable de me déplacer, de faire du sport, je me suis rendue compte à quel point j’avais la chance d’avoir justement ce corps et je ne devais pas le martyriser avec des régimes. Je devais le comprendre, l’écouter et garder la forme le plus longtemps possible 😉

Le poids, un faux ami:

Nous avons ce réflexe d’associer sport avec régime. « Le sport fait maigrir ». Non le sport vous muscle, le sport brûle certes des calories mais VOUS MUSCLE. Oui le sport fait maigrir si vous entendez « moins de masse grasse » Et c’est vrai, le muscle va progressivement la remplacer, mais le muscle pèse plus lourd.

C’est essentiel d’avoir ces informations pour apprendre à mieux analyser son poids et surtout la composition de son corps. Un corps plus musclé, est certes plus lourd et dense mais en meilleur santé qu’un corps plus léger mais « gras ».  Notre corps s’affine, se sculpte, est plus endurant, résistant, énergique… Ce sont les vrais effets du sport. Lorsque j’étais blessée, j’ai énormément maigri, car j’ai fondu, j’ai perdu quasiment tous mes muscles.

En faisant du sport, la vision de notre corps souvent évolue. Personnellement, j’ai des épaules, des bras muscles, des cuisses, des mollets plus imposant. Et alors ? Je n’ouvre plus de magazines féminins car je ne me reconnais pas dans les mannequins, ni dans leur vision du sport « Alors pour maigrir, faites de la natation car vous perdrez plein de calories ! »

Le sport, c’est la santé ! Faire du sport chaque semaine nous permet d’apprivoiser ce corps que l’on combat pour absolument rentrer dans une norme de la minceur, du creux entre les cuisses et j’en passe. Nous avons toutes une beauté unique qui s’accorde avec notre santé. L’essentiel, est au final, c’est ça la leçon à retenir de cette « tendance » Body Positive: SE SENTIR BIEN 😉

Aujourd’hui, je me sens bien, j’aime ma silhouette et je prends soin de mon corps.

Body Partner de Tefal:

Quel lien avec ce qui ressemble à une balance ? Justement ce n’est pas qu’une balance, elle va beaucoup plus loin. Tout d’abord, elle est connectée. Vous pouvez la synchroniser à votre téléphone en bluetooth. Via cette application vous pouvez avoir un suivi approfondi de votre constitution. Elle va au delà du chiffre.

Hop on monte dessus, le Body Partner vous indiquera certes votre poids mais surtout votre IMC, votre masse grasse ou encore votre taux d’hydratation. Vous aurez une meilleure appréciation de la réelle composition de votre corps (pas uniquement un chiffre qui ne veut strictement rien dire dès que l’on fait du sport). La balance impédancemètre se couple également avec un capteur de silhouette permettant de mesurer votre tour de taille, de cuisses… de hanches etc.

Je trouve justement le capteur de silhouette hyper pertinent car, lorsque que l’on se met au sport, souvent c’est justement nos mensurations qui changent. Avec l’application vous pouvez suivre votre évolution (mensuration, composition etc.). Enfin, celle-ci vous permet aussi de vous fixer des objectifs (se muscler, se stabiliser etc.) avec un petit coaching motivant et de créer plusieurs profiles pour vos proches. De fait, je trouve l’outil hyper ludique et « rassurant » pour apprivoiser et mieux comprendre votre corps afin de vous sentir bien et d’arrêter de ne voir que les chiffres ;).

Personnellement, j’ai commencé à la tester en mai, lorsque j’ai repris sérieusement l’entrainement au triathlon. Aujourd’hui, je ne vais pas vous dire que j’ai perdu du poids, mais ma silhouette s’est affinée de fait…mais je n’ai pas perdu de poids, je me suis musclée en fait éhé, donc ma masse grasse a elle diminué. Un petit casse tête ? Non, elle nous permet un suivi pour mieux apprécier ce qui se passe dans votre corps. Ce qui je crois plus pertinent que de s’affoler en voyant 500gr de plus après 1mois de sport ;). C’est vraiment essentiel de bien comprendre ce qui se passe en terme de constitution de votre corps. Je suis sûre que ça pourra en aider plus d’une à se sentir mieux et se détacher du chiffre pure.

Pour conclureUn outil pour vous aider à mieux appréhender et vous approprier votre corps:

Je me souviens, lorsque ma mère s’est remise aux sports. Elle me confiait être découragée car elle ne perdait pas de poids. Pourtant, elle avait la sensation de s’affiner, d’être plus en forme et à l’aise dans son quotidien.  Moi aussi, lorsque l’été approche, je me sens plus fine: je fais plus de sports, plus de vélo, plus de natation. Forcément, il fait beau, nous en profitons tous. Pourtant, mon poids ne bouge pas, mais si nous entrons dans le détail de sa composition: le rapport muscle, eau et masse grasse, celle-ci évolue: plus de muscle (plus lourd), moins de masse grasse…

Body partner de Tefal n’est donc pas une balance comme les autres.. Elle vous indiquera certes votre poids mais vous donnera surtout une quantité de données bien plus riches et informatives que ce chiffre qui peut vous déprimer si justement vous êtes à la recherche d’un nouvel équilibre.

A retrouver sur Amazon par-ici >>>

Nos corps, nos alliés

Parce que nous sommes habitués à voir des femmes aux ventres plats, aux jambes longues et fines, nous imaginons que c’est LA norme. Le sport m’a appris que cette norme n’existait pas, que mon corps n’était pas une pâte à modeler que je devais martyriser pour absolument ressembler, atteindre cet idéal. Le sport m’a montré que je devais respecter ce corps, que je devais l’écouter car il n’était pas juste un chiffre sur une balance.

Mon corps est mon meilleur ami, mon allié pour faire du triathlon, courir loin, longtemps, faire du yoga, nager, rouler… Si je suis heureuse, si je suis épanouie, si je prends du plaisir, il en prend aussi, il trouve son équilibre…entre muscle, eau, masse grasse. Le poids, la forme ne sont pas des idéaux. Nous sommes toutes uniques. L’essentiel est notre santé et notre bien-être. Je suis bien plus heureuse aujourd’hui qu’à mes 20 ans.

Oui j’ai des cuisses plus larges, des fesses plus présentes, et alors ?

Mon corps change, y compris sur 24h:

Si je vous mets cette photos, c’est aussi pour faire réaliser que OUI j’ai des abdos, je mange sainement MAIS au cours d’une journée, de mon cycle, de mon intestin (bah oui), mon corps change et je n’ai pas des plaquettes de chocolat toute la journée. Il y a des jours où je suis enflée, d’autres non…

De fait, je profite de cet article pour vous montrer qu’il faut aller aussi au-delà de l’apparence et écouter vos corps. C’est normal ces évolutions, ces jours avec, sans. L’essentiel, je me répète, est de sentir BIEN 🙂 J’espère que cet article, en tous les cas, vous y aidera en comprenant mieux votre morphologie et surtout en vous acceptant, en chouchoutant ce corps. Nous en avons qu’un, aimons-le !

N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaire, je suis sûre que ça pourra en aider plus d’une.

@ très vite

PS: RDV sur mon Instagram pour une petite surprise 😉 >>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Répondre à jérémy BERANGER Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires

  • Repondre Dafodil_run 13 juin 2018 à 13 h 43 min

    Ton article est très juste, j’aimerais bien faire comprendre tout ça à ma magnifique fille, 10 ans et déjà complexée par son ventre et ses poils !

  • Repondre Dafodil_run 13 juin 2018 à 14 h 07 min

    Mais du coup je ne vois pas trop l’intérêt de la balance…

  • Repondre jérémy BERANGER 13 juin 2018 à 17 h 24 min

    Merci pour ce bel article

  • Repondre Neurones en Eventail 14 juin 2018 à 9 h 57 min

    Très bel article !

  • Repondre Myriam 14 juin 2018 à 10 h 48 min

    Très bel article… et salvateur pour nous toutes qui sommes confrontées chaque jour aux diktats de la « beauté » dans les magazines, à la télé…
    Hé oui un beau corps c’est avant tout un corps en bonne santé, qui vit, qui évolue, qu’on respecte et dont on prend soin… et tout ça n’a rien à voir avec un simple chiffre sur la balance!

  • Repondre Céline 14 juin 2018 à 12 h 57 min

    Je trouve ça dommage que tu as de plus en plus de produit publicitaire sur ton blog. La balance, le déo… Bof. Ce serait mieux avec des produits plus sportif comme un vélo, des montre connecté. Parfois, on se demande si tu écrit pas un article juste parce que tu dois parler de tel ou tel produit. Avant on avait pas cette impression là.

    • Repondre Anne 14 juin 2018 à 15 h 56 min

      Excuse-moi Céline mais as-tu lu les autres articles récemment ?
      Moi je trouve ça dommage de m’écrire ce genre de commentaire sur ces articles ET ne pas me soutenir sur les autres, vidéos… bref tout le contenu que je mets en ligne sans comme tu dis ces produits
      Enfin pour te répondre, bien sûr que non je n’écris pas un article « juste » pour un produit.
      Je choisis ET choisirai toujours mes sujets indépendamment de mes partenariats.

  • Repondre Clemence 15 juin 2018 à 10 h 25 min

    J’ai acheté cette balance lorsque tu avais proposer un code promo
    J’en suis très satisfaite.
    Elle permet vraiment de voir l’évolution globale de son corps

    Merci

  • Repondre Leenh 18 juin 2018 à 9 h 23 min

    Merci pour ton article! Je viens de me remettre au sport après 10 ans d’arrêt et comme beaucoup, j’ai choisi la course à pied. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai découvert ton blog que j’apprécie de plus en plus. Et justement, en ce moment ma perte de poids stagne depuis que je cours sérieusement (entendre régulièrement). J’ai une balance qui me donne le % de masse grasse qui lui diminue et pourtant je me focalise sur ces chiffres qui ne bougent pas. Ton article tombe à pique! J’oublie vite qu’il y a plus important que ces maudits chiffres et tu viens de me le rappeler 🙂

  • Repondre Estelle 18 juin 2018 à 19 h 42 min

    Super article, cependant je me pose une question :
    – je fais un DU de médecine morphologique et anti âge et on nous recommande a minima la marque tanita, les autres étant vraiment hyper chères et réservées à un usage professionnel. Penses tu qu’il y ait des études comparant ces balances grand public de celles un peu plus pro comme tanita? Merci pour ta réponse

  • Repondre LandClochette 25 juin 2018 à 10 h 23 min

    Salut Anne,

    je n’ai jamais eu de soucis vis à vis de mon corps ou alors dans l’autre sens je me suis toujours sentis trop mince/maigre je cherchais à prendre du poids.
    mais je voulais te remercier pour ton article, rappeler que le chiffre n’est pas important qu’il faut être bien dans son corps peu importe son poids (tant que la santé est bonne), que le muscle est plus lourd que la graisse et que même si on ne perds pas de poids le corps s’affine et c’est important et c’est pour ça que je trouve cette balance intéressante car c’est la première (à ma connaissance) à avoir pris en compte la mesure de nos fesse/cuisses….
    Bises