What Do You Prefer ? #657

15 octobre 2015 - Looks 2015 - 17 commentaires

Hi,

nike gris jeans boyfriends

Ma mère me dit souvent : « Il y a 5 ans, jamais je n’aurais parié sur ce que tu fais à présent ». À vrai dire moi non plus. Le fait est que nous n’appartenons jamais vraiment à une case, mais que naturellement, il y a tout de même un chemin tracé qui s’offre à nous. Après le BAC, mon avenir était un peu flou, mais pas totalement myope. J’avais déjà quelques idées du job, du moins de la catégorie/du département dans lequel je voulais travailler.

Le sport n’en faisait pas partie et à vrai dire, j’appartenais à cette catégorie de gens qui considèrent toutes les personnes travaillant ou faisant « un peu trop de sport » comme pas particulièrement intelligentes. Oui oui, je n’ai pas trop honte (si un peu en fait…) de l’avouer pour moi sportif = pas très futé. On a tous l’image de certains footballeurs pas hyper à l’aise lors des interviews. Je mettais un peu tout le monde dans le même sac (ce sac en l’occurrence, cette fameuse image, ce stéréotype). Et finalement, les études que j’ai suivi ne m’encourageaient pas à descendre de mon petit  nuage d’intello de service.

D’ailleurs, j’ai été assez surprise de la réaction de certaines personnes de ma promo (agréablement pour certains heureusement). S’engager dans le sport, quelle idée ! Mais après tout, c’est totalement stupide de juger quelque chose que l’on ne connait pas (je m’inclus). À présent que j’étudie vraiment le sport, je suis vraiment loin du compte. C’est totalement différent de ce que j’ai l’habitude, plus scientifique, plus concis. Je regrette vraiment d’avoir fait mes petites cases et jugé un peu trop rapidement.

Dorénavant, je réserve particulièrement mon avis sur ce qui se passe autour de moi. Je préfère observer de loin les évolutions. Je ne juge plus, je regarde avec impatience. Finalement, il y a 5 ans, j’appartenais à une case et moi-même, je casais les personnes que je rencontrais. Nous le faisons tous, peut-être inconsciemment. Maintenant que j’ai changé de cases, je me sens un peu bête d’avoir un jour eu une telle conception des personnes qui m’entouraient. Après tout, j’ai dû rater de belles rencontres, de belles opportunités. Donc non, faire des études dans le sport ne rime pas avec flemmardise, « études de vacanciers ». Je ne compare pas mes précédentes études à celles que je suis car ce n’est pas du tout comparable, mais c’est essentiel finalement de respecter l’univers de chacun, surtout quand on n’est pas dedans  soi-même 😉

nike gris jeans boyfriendsnike gris jeans boyfriendsnike gris jeans boyfriends
Jeans Boyfriend  – Zara (similaire ici ou là)

Gilet – Kookai (Similaire ici)

Pull – Uniqlo (similaire ici ou là)

Baskets – Nike dispo
nike gris jeans boyfriendsnike gris jeans boyfriends

Bon le gilet sans manche allait encore très bien mardi, mais depuis hier, c’est la chute des températures. Incroyable. Je pensais pouvoir profiter plus longtemps des ballerines et des baskets basses. J’ai dû descendre mes chaussures d’hiver… mais je me retiens encore de remettre tout ce qui se rapproche à des bottes et des bottines.

J’aimerais encore un peu montrer mes chevilles… alors je croise les doigts pour que l’automne s’adoucisse un peu. En parlant de chevilles, contrairement à ce que l’on pourrait croire, je porte bien des chaussettes dans mes baskets. Ce sont en fait de petites « socquettes » très basses. Vous en trouverez facilement dans les boutiques types H&M, Forever21, Primark pour vraiment pas chères (3 pour 2 euros etc.) C’est ma petite astuce : port de baskets effet « sans » chaussettes mais toujours SANS l’odeur des pieds qui puent 😉

à très vite

PS: Je suis contente de vous annoncer que j’ai trouvé mon challenge 2016: le marathon de Brighton 🙂 !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 commentaires

  • Repondre Elsa - LaViiieEnRouge 15 octobre 2015 à 19 h 20 min

    C’est chouette ce que tu écris; se rendre compte qu’on s’est trompé. Moi aussi j’avais cet avis sur les personnes qui font beaucoup de sport. Mais, aujourd’hui, je suis entourée par tellement de personnes comme ça, que je ne peux pas continuer à avoir cet avis. Avis, un peu bête, quand même haha !
    Et au contraire, je me suis mise à admirer ces personnes, comme toi, qui se donnent à fond ^__^

  • Repondre Laureen @Peachylau 15 octobre 2015 à 19 h 58 min

    Bravo pour ton inscription au marathon de Brighton. Il est super à ce qu’il parait.

  • Repondre Claire 15 octobre 2015 à 20 h 40 min

    Je suis contente de lire un tel article. Après le bac, étant « bonne élève » je rentre dans une prépa HEC… AU bout de 3 semaines j’abandonne la prépa… Pour les STAPS. C’est le début de 7 années durant lesquelles je vais m’épanouir ! Commencent alors les questions récurrentes…. Des études de sport, que peut on apprendre sur le foot, etc. Pourtant je prends mon pied ! J’aime la pluralité que nous offre cette filière. On jongle entre l’histoire, la socio, la pshycho, mais aussi la physio ou la biomeca. On s’intéresse aussi aux APSA. Je me régale, j’en apprends ma psychologie, mes émotions, mon corps !! ! Licence éducation et motricité en poche j’essaie de rentrer à l’ENS au département sciences du sport. J’ai toujours cette ambition de faire mieux et je rêve d’agrégation. Je passe une licence entraînement et je suis initiée à la recherche et la rebelote… Les questions fusent : de la recherche en sport ??? Pourtant j’aime tout ce que l’on me propose. J’ai passé l’agrégation d’EPS l’année dernière et la c’est le pompon… 7 and d’études pour être prof…. Maintenant ça me fait rire car je me suis épanouie dans cette filière et j’ai toujours cette soif d’en apprendre plus dans tous les domaines du sport mais les préjugés sont profondément ancrés ! Cette année je travaille sur un mémoire concernant la quantification de soi à travers les objets connectés dans le Running. Une approche sociologique passionante qui permet de toucher du doigt des mutations dans notre rapport à soi et aux autres intéressantes. Je serai ravie que tu fasses partie de mes interviewés si tu en avais envie ! Profite de cette belle année pour apprendre pleins de choses ! Claire

  • Repondre iamladyrider 15 octobre 2015 à 21 h 12 min

    J’aime beaucoup ton look !

  • Repondre deltreylicious 15 octobre 2015 à 22 h 44 min

    J’adore ton gilet !

  • Repondre perrine 16 octobre 2015 à 0 h 41 min

    Tu as TOUT DIT !! ce qui compte c’est de s’épanouir dans ses études et dans le travail que l’on fait (quand c’est possible …) . Les préjugés , regard des autres etc il y en aura toujours et en vieillissant c’est 10 fois plus supportable surtout quand on se trouve soi-même 🙂

  • Repondre Une Fille en Chine 16 octobre 2015 à 7 h 34 min

    Bonjour Anne,
    J’ai découvert ton blog au printemps en m’intéressant au running en tant que grande débutante, pas vraiment convaincue mais désireuse de me bouger et surtout de comprendre le « phénomène running » : qu’ont ils tous donc, me laisserai-je prendre au jeu moi aussi ?
    Merci pour tout le contenu, les articles et conseils qui s’adressent à chacun quel que soit son niveau.
    J’ai changé d’orientation moi aussi, plusieurs fois ( de prépa littéraire à école de commerce, puis de world company de mes rêves à designer et entrepreneur) et partage ton point de vue sur la manière dont on peut juger ceux qui sont dans d’autres petites cases que la notre. L’expatriation m’a permis de découvrir des gens hyper différents, que je n’aurais jamais fréquenté ni même croisé sinon, et rien que pour ça cela vaut la peine !

  • Repondre Audrey 16 octobre 2015 à 10 h 05 min

    Ce gilet est vraiment sympa !
    Bisous,
    Audrey 🙂

  • Repondre Noush 16 octobre 2015 à 10 h 15 min

    J’ai toujours aimé le sport et j’avais plutôt de bonnes notes, alors ce stéréotype m’a toujours gonflé ! Pourquoi on ne peut pas être bonne en sport ET bonne en cours, bonne en français ET en math… Ce n’est pourtant pas incomptatible !

  • Repondre Lou 16 octobre 2015 à 10 h 17 min

    Tu as totalement raison, je crois qu’on a au final toujours quelque chose à apprendre, et que les préjugés qu’on peut avoir sur certaines choses sont destinés à être bousculés d’une manière ou d’une autre 🙂
    Au passage, j’aime beaucoup ton look ! Est-ce la Active Pop de Withings que tu portes sur les photos ? Si oui, penses-tu faire une petite revue sur son utilisation ? J’en serais ravie, elle me fait de l’œil depuis quelques temps, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de lire beaucoup d’avis constructifs et détaillés à son sujet alors j’hésite toujours…
    Bonne journée 🙂

  • Repondre Audrey 16 octobre 2015 à 10 h 35 min

    Bonjour Anne,

    On grandit tous un peu tous les jours et c’est ça le plus important et le plus intéressant.
    Quand on sort de ce « système » de cases, c’est génial car du coup c’est un monde infini d’univers qui s’ouvrent à nous. Ce qui nous entoure est tellement plus subtil et complexe que ce qu’on pense.
    J’ai vraiment apprécié ton article, c’est pas facile de faire ce genre d’aveux surtout de se rendre compte qu’on avait des préjugés. Alors c’est tout à ton « honneur  » de le dire sur ton blog.
    Être honnête envers soi et les autres c’est une belle valeur de vie.
    J’ai hâte de lire les articles sur ta préparation du marathon et le compte rendu de la course :-).
    Et puis je tenais à te remercier de nous faire partager ta vie de runneuse, grâce à toi je garde ma motivation pour continuer à courir et à dépasser mes limites 🙂
    Je me suis enfin inscrite à ma première course (j’ai commencé à courir il y a 1 an), la corrida de Mannekenpis à Bruxelles le 26 décembre.

    Belle journée

  • Repondre Lutetia Flaviae 16 octobre 2015 à 10 h 38 min

    Je crois que tu n’es pas la seule à avoir (eu) ce préjugé. J’ai l’impression que plus tu es sportif, plus le jugement est sévère. Tu penses aux footballers, aux bodybuilders. Mais ce n’est pas seulement les sportifs eux-mêmes, si tu sors avec un gros sportif on te juge aussi ! Bravo pour ton évolution, la plupart des gens en sont encore loin !

  • Repondre olympiabydiane 16 octobre 2015 à 12 h 01 min

    J’ai beaucoup aime ton article. Pour ma part je n’ai jamais dissocié le sport du côté intellectuel ect, pour moi et depuis toujours j’admire tous les métiers et en faisant par exemple du menage l’été j’ai appris énormément de choses ! Chaque metier a son lot de choses a apprendre et comprendre et chacun est admirable.

  • Repondre larry cow ver 17 octobre 2015 à 11 h 11 min

    Je n’ai jamais considéré les sportifs sans ciboulots étant donné qu’il faut quand même un sacré état d’esprit pour repousser toujours plus ses limites, c’est une vraie force 😉
    bsx

  • Repondre Pauline - pawup 19 octobre 2015 à 18 h 03 min

    Très chouette ce gilet mais effectivement a part à l’intérieur ça va vite devenir une vraie galère ! Je compatis sur le gens sportifs = pas trop de neurones.. j’ai souvent pensé ça quand je voyais certains mecs à la salle de sport. Puis en devenant amie avec un vrai coach sportif et en parlant avec un pote devenu prof de sport dans les lycées, j’ai changé d’avis. Il y a énormément de choses à savoir, à appliquer. On pense souvent que c’est simple, qu’il suffit d’aimer le sport mais pas du tout, ça éxige un apprentissage et des regles strictes ! Alors bravo à toi pour cette passion qui ne signifie pas d’être dénuée d’intelligence.

    biess!

    • Repondre Anne 21 octobre 2015 à 8 h 52 min

      Exactement, il y a une véritable science derrière le sport !

  • Repondre Juliette Latraf 21 octobre 2015 à 22 h 08 min

    Aaaaah cette case ! J’en suis « victime » très régulièrement .. En dernière année de psycho voilà déjà plus de 4 ans qu’on me dit à demi mots que ce sont des études faciles, un job qui ne sert qu’aux fous, et j’en passe (oui oui même en 2015) 🙂 on s’y fait, on passe au dessus voire on en rit, mais ca fait plaisir de voir que parfois, certains peuvent changer d’avis comme toi ! Et sinon, j’adore les chaussures, mais ca c’etait pas difficile 😉