Running: Apprendre à Courir à Jeun #72

Hi

apprendre à courir à jeun blog femme sport sans manger running conseilsJ’adore courir tôt le matin, au lever du soleil même, je me glisse hors de ma couette, j’enfile ma tenue et je pars en silence en refermant doucement la porte. Pas de petit déjeuner, je mets mes baskets, je bois peut-être un peu mais sans plus. Cette petite habitude m’est devenue anodine, pourtant courir à jeun, ça s’apprend !

Quand j’ai commencé à courir, je ne me posais pas vraiment la question du quand et du comment, je partais… et parfois, merci les maux de ventre car j’avais gouté juste avant, ou que mon repas n’était pas assez éloigné de l’heure de départ. Il faut se méfier de ces petits détails qui peuvent gâcher votre sortie à coup de « glouglou », de points de côté et de brûlures d’estomac (et j’en passe).

Résultat petit à petit, j’ai commencé à aller courir le matin avant le petit déjeuné : pour préserver mon ventre mais aussi parce que j’aime finalement débuter la journée par ce run. Pas de stress le soir en rentrant des cours entre la nuit, les transports, se précipiter sur les baskets… puis devoir faire le diner en revenant.

Bref. Au début ce n’était pas évident, je me sentais plutôt faible, pas super motivée, surtout en hiver (choc thermique entre la couette et l’extérieur lol). Courir à jeun, ce n’est pas facile et naturel pour tous.

Ainsi, courir à jeun, c’est d’abord une habitude qui se prend et qui se prend progressivement. On ne va pas courir 1h00 le ventre vide du jour au lendemain, il faut y aller progressivement sur plusieurs semaines quitte à prendre un petit encas à chaque sortie si on a un coup de mou.

courir à jeun sans manger morning run conseils

– Quand j’ai commencé, je prenais toujours une barre de céréales avant ou avec moi et je ne faisais jamais de sortie très longue que entre 5 et 7km soit 30-40 min maximum.

– Puis, progressivement, j’ai abandonné le petit encas et je faisais mes sorties avec beaucoup moins de sensation de faiblesse et j’arrive même à de très bonnes performances. Cela étant dit, pour les séances plus intenses, comme le fractionné, je ne les fais JAMAIS le ventre vide, elles sont trop demandeuses en énergie.

– Plus on va loin plus on apprend à courir sur nos « réserves » le ventre vide. PAR CONTRE, si vous prévoyez  une sortie de plus d’une heure, je vous conseille quand même de prendre un petit encas : un fruit ou une barre de céréales. Dès que je faisais mes sorties « prepa semi » souvent de plus de 1h30 je mangeais une petite barre juste avant de partir. Mais quand je pars pour 10km, je n’ai pas de soucis. Cela vient progressivement.

– Courir à jeun signifie aussi avoir bien mangé la veille 😉 Pensez-y

apprendre à courir à jeun blog femme sport sans manger running conseilsJe porte : Un legging Nike, Montre Tomtom Runner, Pull Nike, Baskets Olympics Adidas, Bandeau Nike

Le plus important quand on court à jeun est aussi d’écouter son corps, ça serait bête de faire un malaise en entamant sa journée ;), non ? Soyez vigilant. (Si vous êtes diabétiques, je vous conseille de consulter votre médecin et de lui en parler directement avant de vous lancer.)

Une fois qu’on a habitué son corps à ces efforts matinaux, le plaisir des runs au saut du lit est à vous. Personnellement, les sorties du matin sont mes préférées, pour la fraicheur en été, le calme en général et  surtout pour cueillir le lever du soleil.

Courir à jeun fait-il maigrir ? C’est la question qui revient le plus souvent. Personnellement, je ne cours pas à jeun dans cet objectif, mais juste par confort.

Cela étant dit, oui courir le ventre vide aiderait. Grosso modo, courir à jeun habitue le corps à mobiliser ses réserves et à force, contraint les graisses à fournir l’énergie requis par les muscles. En somme, votre corps va chercher dans les graisses ce dont il a besoin puisque vous n’avez rien dans l’estomac. Mais c’est à modérer puisque pour obtenir cet effet : vous devez sortir régulièrement, au minimum 20 minutes à intensité modérée.

apprendre à courir à jeun blog femme sport sans manger running conseils

Personnellement, vu que je ne fais pas de régime je ne saurais vous dire si ça marche ou pas, mais ce qui est sûr c’est que j’adore courir le matin puis revenir, prendre mon petit déjeuner fraichement. Les sensations et l’ambiance sont différentes, mais cela reste au goût de chacun bien entendu. Le copain a dû mal avec les runs du matin, il m’abandonne souvent en restant dans le dodo quand l’alarme sonne.

Mes runs du matin sont vraiment différents de ceux du soir. Le matin c’est vraiment pour me réveiller, faire le point, me retrouver… quand je cours le soir, c’est plus pour éliminer mon stress, c’est plus violent et performance je dirais même.

Et vous, courez-vous le matin ? à jeun ?

Bon dimanche à tous

33 aiment ce post

113 réflexions au sujet de « Running: Apprendre à Courir à Jeun #72 »

  1. Alexandra Coutand

    Complètement d’accord avec les sensations que tu décris, le run le matin tôt c’est la vie. Dès que je peux je le fais. Alors moi à jeun j’ai du mal, du coup je me prend une banane et hop c’est parti, sinon j’ai très vite les jambes qui flagellent et je termine très mal mon run. Je n’aime pas de ne pas prendre de plaisir quand je cours.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>