Ma sélection Netflix de 5 séries ou documentaires sportifs (Ou comment faire du sport sans quitter son canapé)

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Je ne fais pas que chauffer mon tapis de yoga, mon home-trainer (ou mon justaucorps…) mais aussi ma robe de chambre sur mon canapé. Comme pas mal de personne, je passe aussi du temps devant la télévision le soir. Cependant, j’essaie de combiner ma passion pour le sport, les grands espaces à ma découverte de films ou de documentaires. C’est pourquoi j’avais envie de vous partager ma sélection qui vous permettra de faire…du moins voir du sport sans quitter votre canapé.

J’en ai choisi 5 mais je reconnais en avoir encore pas mal à vous présenter. Ça tombe bien, le confinement a été prolongé, donc j’aurais le temps de vous les partager dans un autre article. Je précise, que je ne suis pas sponsorisée par Netflix!

  1. Cheer 

Résumé et Synopsis:  Cette série documentaire haletante suit les hauts et les bas de l’équipe de cheerleaders de l’université de Navarro dans leur préparation pour un enjeu national. Menée par Monica Aldama, l’équipe a déjà remporté 14 championnats nationaux depuis 2000 et accueille des athlètes de tout horizon.

Note: Il s’agit d’un docu-serie de 6 épisodes de 50min environ.

Mon avis: J’avoue, lorsque j’ai lancé le premier épisode, j’avais peur de tomber dans les clichés des films américains avec des pompom-girls écervelées. Et bien, ce n’est pas du tout le cas. C’est tout l’inverse même ! ENFIN une série montrant ce qu’est exactement le Cheerleading (et non des “pompom girls” car ce sport n’est pas réservé qu’aux femmes). Nous sommes directement plongé.es dans la préparation et les entrainements des championnats. Là pas de pompon, mais des acrobaties au sol ou en pyramide extrêmement complexes à réaliser. Les séances sont exigeantes, physiquement mais aussi mentalement.  La force de la série est de rentrer dans les coulisses, derrière le côté très “sourire, make-up, chouchou dans les cheveux”, on découvre ce sport, les tensions entre les co-équipiers, les personnalités de chacun et forcément on s’attache à certains athlètes (perso, j’aimerais rencontrer mon Jerry !). La réalisation brosse le portrait de chacun, sans pour autant mettre de côté l’esprit d’équipe, indispensable pour aller au bout des championnats. On découvre les qualités d’entraineure de Monica Aldama, qui elle aussi cherche à casser les clichés. Ce que j’apprécie aussi, c’est à quel point le sport et la pratique sportive permet de donner une 2nd chance à beaucoup d’adolescent issus de milieux difficiles ou “pommés”.

Ma note: 4/5  Le seul bémol est le côté très américain de la réalisation qui cherche forcément à nous tirer les larmes sur chaque participant ou à rendre des moments hyper émotionnels en mode TV réalité… grrrr…. Mais ce partie-pris ne retire rien à la qualité de chaque épisode. On aimerait bien une saison 2.

2. The Dawn Wall

Résumé et Sypnosis: Tommy Caldwell et Kevin Jorgeson entreprennent l’ascension de la plus redoutable paroi rocheuse de Yosemite en escalade libre, sous l’œil des caméras.

>> Je précise: Tommy vient de divorcer et se lance corps ET âme dans la création d’une nouvelle voie d’ascension sur LA paroi qui n’a jamais été escaladée du sommet El Capitan au parc national de Yosemite.  Tommy c’est un peu Kilian Jornet, un virtuose de son art, de l’escalade. Cette paroi s’appelle “The Dawn Wall” car elle reçoit en premier, à l’aube, les rayons du soleil. Tommy puis rejoint par Kevin mettent 4-5 ans à préparer chaque pitch (Plus d’une trentaine aux difficultés extrêmes). Il se lance finalement fin décembre 2014 pour l’ascension complète du mur, en autonomie. Plus d’une vingtaine de jour, suspendus, à dormir, manger, tenter, escalader, réussir, reculer, attendre, récupérer pour leur exploit.

Mon avis: J’ai l’impression d’avoir regardé ce documentaire d’1h40 en apnée, littéralement. Je poussais des petits cris dès que Kevin ou Tommy chutait (mais en toute sécurité, mais quand même !!) Je suis admirative de ces athlètes, cette discipline n’exige pas uniquement de la force mais aussi de la concentration extrême et du courage (un certain grain de folie dès qu’il s’agit d’affronter la montagne). Les images sont à couper le souffle, rien n’est romancé. On suit la préparation sur plusieurs saisons, les blessures, les difficultés, les doutes, les doigts amochés. Au-delà de la performance, c’est la passion et l’amitié qui lie ces 2 hommes, ce qui rend ce film si vrai et proche de nous tous .tes sportif.ves. Je n’ai pas pleuré, mais j’ai vibré. On ressent tellement leur amour irrationnel pour cette nature, leur sport et cette chance d’être là où ils étaient à faire ce qu’ils aimaient.

Ma note 5/5 aucun défaut, tout est très juste et si beau mais ne le regardez pas si vous avez le vertige lol

3. Dans la roue de la Movistar 2019

Résumé et Sypnosis: ce documentaire vous plongera dans la vie quotidienne des cyclistes, mais aussi dans celles des directeurs sportifs et du personnel accompagnants. Vous saurez tout ce que l’équipe Movistar a pu ressenti au Giro d’Italia, au Tour de France et au Tour d’Espagne en 2019. 

Note: Il s’agit d’un docu-serie de 6 épisodes de 30min environ.

Mon avis: Bon il faut VRAIMENT aimer le cyclisme pour se lancer là-dedans car c’est une gueguerre d’égo entre leaders avant tout, mais j’ai adoré découvrir les différentes stratégies, le fonctionnement, les choix des directeurs sportifs, les entrainements. On suit l’équipe Movistar sur l’année 2019, entre les différentes compétition, les entrainements, les tensions. Je n’avais jamais eu l’occasion de comprendre tout ça alors que j’avais conscience du travail derrière chaque équipe et chaque étape d’une compétition. J’en tire avec une meilleure compréhension, encore plus d’admiration pour ce monde du cyclisme mais je suis restée sur ma faim.

3/5 car ça reste…un peu lent, pas hyper consistant, opé de communication pour montrer que l’équipe Movistar est unie malgré la coexistence de 2 leaders et les victoires…Bon moi j’ai surtout regardé pour les routes que l’équipe parcourait (en période de confinement on apprécie!) et mieux comprendre la stratégie de course, mais quand même. On reconnait qu’ils ont essayé de dévoiler au max “leurs” coulisses (on va jusque dans les salles de massage) mais la consistance n’est pas trop au rendez-vous.

4. La série “Losers”

Résumé et Sypnosis : Dans une société qui valorise les gagnants, comment gérer l’échec? Cette série s’intéresse aux athlètes qui ont transformé leur défaite cuisante en triomphe humain.

Note: Il s’agit d’un docu-serie de 8 épisodes de 30min environ, chaque épisode est un portrait d’un.e sportif.ve  (plus de sportifs) ayant vécu un échec, une défaite (Etats-Unis, Angleterre, France, Italie, Maroc… Boxe, golf, curling, foot, patin-à-glace, course à pied…)

Mon avis: Cette serie incarne beaucoup ce que j’aime dans le sport, on apprend énormément des échecs et des défaites. Même si c’est dans la douleur ou les regrets. Nous sommes malheureusement dans une société qui valorise les victoires, les vainqueurs à tout prix. Qui se souvient des perdants ou des 2nd… ou pire des derniers qui on pourtant autant de mérite ? On retrouve les “vraies” valeurs du sport, quelque soit le sport d’ailleurs 😉

Ma note 4/5 car tous  les épisodes ne se valent pas, cependant, la mise en scène (témoignages, dessin animé…)mon préféré demeure celui de la patineuse Surya Bonaly. Elle ne prononce jamais le mot qui (selon moi) qualifierait une partie de ses défaites (pas toutes certes): le racisme des juges. Bon c’est mon avis, mais, cet épisode m’a plus mis en colère car mine de rien, ces sports “subjectifs” peuvent gâcher la carrière d’athlètes… Les épisodes sont passionnants, on essaie de comprendre pourquoi la défaite, les conséquences sans pour autant tomber dans les “et si” parfois très blessant.

5. Stop at nothing: The Lance Armstrong Story

Résumé et Sypnosis : Un athlète dupe le monde avec l’histoire de la miraculeuse guérison de son cancer, devient un héros sportif et un modèle d’espoir… jusqu’à ce que la vérité éclate.  (format film 1h44)

Mon avis: Je dois reconnaître que depuis que je fais beaucoup plus de vélo de route, j’ai commencé à regarder ce sport aussi à la télévision. Je n’aurais jamais cru autant me passionner pour le Tour de France et le cyclisme.  Même quand j’étais ado, j’avais gardé en mémoire les grosses années dopages. Armstrong était resté comme le 7 fois vainqueurs  mais reconnu dopé. Je n’en savais pas plus… et bien dans ce documentaire, on plonge profondément dans la carrière, la trajectoire d’Armstrong, de ses débuts, à son cancer, à tout le système de dopage qu’il a mis en place pendant 10 ans. J’ai été littéralement scotchée, je suivais le documentaire comme un polar en hallucinant à chaque développement. Clairement, cela ne m’a pas laissée indifférente même si je ne comprends pas comment on peut arriver à telles extrémités. Sans pour autant prendre partie, le documentaire demeure objectif et partage les faits, mais franchement, même si on apprécie pas le cyclisme, on… est juste atterrés par cette soif de victoire, quoiqu’il en coûte et aussi laide soit-elle

Ma note : 5/5 …toujours scotchée par tout ce que j’ai appris, je regarde un peu différemment le cyclisme (en rediff actuellement sur la chaine l’équipe)

Si vous avez aussi quelques coups de coeur du même thème que vous avez vu récemment, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

@ très vite

Ne vous arrêtez pas là !

21 réflexions sur “Ma sélection Netflix de 5 séries ou documentaires sportifs (Ou comment faire du sport sans quitter son canapé)”

  1. “Losing Sight of Shore” est un documentaire incroyablement inspirant à propos de quartes femmes qui traversent le Pacifique en 9 mois dans un canot à rames. Note 5/5 !!!

  2. Dans la lignée de The Dawn Wall (mais pas sur Netflix), il y a Free Solo bien sûr, peut-être que tu l’as déjà vu… J’ai beau ne rien connaître en escalade je suis scotchée devant ces documentaires. Merci pour ces conseils Anne !

    1. Je viens de le regarder en un apres-midi :O
      C’est super prenant. J’ai eu des frissons au dernier épisode !! (sans spoiler)
      C’est ouf, le travail que ça demande, le gainage des filles mais malheureusement, les blessures aussi…
      Un sport à part entiére !!

  3. Perso j’ai adoré cheer et je regarde la série en faisant du tapis de course ça me motive bien. J’ai aussi beaucoup aimé » redeemed and the dominant » sur une compétition de cross fit c’est assez motivant de voir les compétiteurs souffrirent autant…

  4. Oh cet article me fait trop plaisir ! Cheer, c’est mon dernier coup de coeur, à tel point que j’ai regardé 2 fois le dernier épisode ! ça me donne carrément un coup de boost pour faire du sport d’ailleurs haha – j’adore le côté sportif mais aussi découverte d’une partie des Etats Unis… Et sinon j’ai aussi vu the Dawn Wall au cinéma, très beau aussi, j’avais eu la chance de rencontrer les 2 grimpeurs à la fin de la projection ! Je pense que je vais regarder Armstrong suite à tes recos !

  5. Salut Anne,
    Tout d’abord merci pour de partager tes découvertes livres / podcasts / docu, ça donne de bonnes idées!
    Je me permets de rebondir sur ton avis concernant The Dawn Wall.
    J’ai commencé à le regarder et pour être honnête j’ai tenu 13 minutes en me forçant! Ton commentaire pour Cheer s’appliquerait ici aussi. J’ai trouvé que c’était ultra américain « The bigGEST climb in the wORLd », etc. Tirage de larmes sur leurs aventures passées (je ne spoil rien) et interview de la famille façon… façon américaine. Et pourtant j’adore l’anglais et suis bilingue donc ce n’est pas une question de « je n’arrive pas à ressentir ce dont il parle ou quoi ». Après ce n’est que mon avis hein!
    J’ai adoré un docu sur le défi de guides de Chamonix en Himalaya: Zabardast, très différent des docu typiques sur les skieurs de l’extrême.

    1. Coucou Aurore,
      Merci beaucoup!
      C’est vrai que le début, je te rejoins sur ta reflexion mais je trouve que par la suite, ça donne en fait du contexte et de la profondeur à toute l’aventure qui pour Tommy va au-delà de juste créer une nouvelle voie
      Mais je comprends ton avis 😉
      Je me note le docu mais tu sais sur quelle plateforme il est dispo?

      1. Salut Anne,
        Zabardast est disponible sur youtube.
        Pour The Dawn Wall, j’aurais dû outrepasser ce début mais j’avoue qu’autant avec un livre j’arrive à poursuivre, autant avec un film je n’y arrive pas (oui bonjour, c’est moi l’intransigeance incarnée!hihi). Je pense que j’attends d’un film/documentaire qu’il me transporte.
        Une idée podcast « sport » dont tu as peut-être déjà parlé : The Sporlight. Clémentine Sarlat (ex-journaliste tv dans le rugby, rien que pour ça elle mérite qu’on écoute un épisode) interview des sportifs sur un format long. Le son n’est pas toujours au top du top de son propre aveu mais ça s’améliore au fil des épisodes.
        Elle a d’ailleurs un autre podcast, La Matrescence plus axé début de la parentalité. J’ai cru comprendre que ça ne faisait pas forcément partie de tes/vos projets mais certains épisodes et notamment ceux avec catherine Gueguen valent le coup pour l’aspect « éducation ». Perso ça m’a fait un peu réfléchir sur « ma manière de faire » avec mes neveux et nièces.

  6. Pour le versant “fiction” d’Armstrong, je te conseille le film The Program avec Ben Foster, c’est assez intéressant sur le système mis en place et la complicité de toute l’équipe. Après c’est plus sur le dopage que sur les beaux paysages du Tour mais un film grand public sur le milieu du sport professionnel c’est assez rare pour être noté.
    Merci pour ces recommandations !

  7. Bonsoir Anne,
    Récemment je pense avoir regardé tous les documentaires “Intérieur Sport” de Canal+. Ces docu sont très tournés vers l’humain. Mes préférés je pense (pour n’en citer que trois):
    – l’enfer du Norse
    – les exilés de l’Otillo race
    – la fille du fleuve

    Merci beaucoup pour les suggestions.

  8. La sélection parfaite pour cette période ahah ! J’aime beaucoup les documentaires ou reportages sportifs, ça créé un sentiment d’émulation de voir les athlètes se dépenser, et c’est l’occasion de faire quelques petits exercices devant la TV.

  9. Salut , je recommande « de toute nos forces » un film sur un père, ancien triathlete et son fils handicapé, qui un jour décide que son père et lui vont faire un Ironman…
    Un superbe film !

  10. J’adore ta sélection de séries Netflix basées sur le sport. Pour ma part, j’ai récemment visionné « The Last Dance » et « Formula 1 : Pilotes de leur destin ».

  11. Salut Anne,

    A mon tour je te recommande une série “sportive” sur netflix.
    “Drive to survive”, oui je sais que la F1 n’est pas forcément un sport apprécié. Je n’aime pas tellement non plus d’ailleurs ce milieu a priori. Mais la série est très bien faite, très prenante, et finalement on découvre un monde tout à fait inconnu 🙂

    Carole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

This endpoint has been retired

Les actus

Retour haut de page