Running en Hiver: Mes Astuces pour continuer à courir (avec plaisir)

3 février 2019 - Running - 6 commentaires

Hi,

J’espère que vous allez bien ? Vous êtes en leggings ? non? Mince car on va parler de running aujourd’hui. ça faisait longtemps lol. Je sais qu’il fait bien froid, qu’il neige pas mal. On est clairement au fin fond de l’hiver en ce moment. Je me suis dit que j’allais en profiter pour vous partager mes astuces pour garder la motivation pour continuer à courir malgré le manque de lumière, de beau temps… ou tout simplement d’envie.

Pour être honnête, l’hiver est certainement LA période durant laquelle je ralentis plus le rythme. C’est pourquoi je souhaitais profiter de ce post pour vous déculpabiliser. Cette saison aux nuits très longues, aux températures très froides, est faite pour le repos, dormir plus, prendre du temps à soi, à l’intérieur. J’y reviendrai plus en détails un peu après mais, n’oubliez pas que c’est normal de ne pas pouvoir ni avoir envie d’en faire plus 😉

Comme à mon habitude maintenant, je vous ai prévu un format vidéo pour vous partager mes conseils :

Et voici la version article 😉

  1. Comment garder sa motivation en hiver ?

Alors faire du sport en hiver, clairement, ce n’est pas la première idée qu’on pourrait avoir. Nous avons tous plutôt envie de rester au chaud sur le canapé, sous le couette, à regarder une série. Personnellement, j’en fais moins, moi aussi j’ai dû mal à me lever quand il fait encore noir à 8h. Moi aussi enfiler mes baskets pour aller courir à 19h alors qu’il fait nuit, froid, n’est pas hyper motivant. Je n’y vais pas en mode yipeee.

Donc, non je ne vous dirais pas que c’est facile, que j’ai tous les jours envie de me glisser dans le froid, la grisaille, la pluie mais pour me motiver, voici mes 5 astuces:

  • Avoir un objectif au printemps: en décembre/janvier, je planifie souvent toutes mon année, je m’inscris à des courses, des trails, des triathlons (Je vous en parlais ici) mais je n’oublie pas de me fixer UN objectif au tout début du printemps (notamment le marathon de Tokyo, bon ok c’est encore l’hiver lol). Ainsi, je reste motivée pour courir, m’entrainer car il va bien falloir que je sois prête pour cette échéance. Pensez-y et trouver une course qui vous donnera envie de faire du sport 😉
  • Participer à des challenges : que ce soit via Strava, ou via le #Dubndiducrew, j’adore participer à des petits défis (faire un 100km à velo dans le mois, une sortie longue en course à pied, améliorer ma vitesse en natation…) Ce sont des petits objectifs au fil des semaines qui vous donneront envie de bouger 😉
  • Ne pas culpabiliser: C’est ce que je vous expliquais en introduction. L’hiver n’est pas une saison propice pour faire du sport, notre corps n’hiberne pas, certes, mais il a le droit aussi de ralentir
  • Pratiquer en groupe ou avec un/e ami/e : En groupe, nous partageons une même passion, une même émulation, alors forcément notre motivation s’en voit multipliée. On en fait plus, on va plus loin, on a plus envie. En hiver, c’est vraiment en courant avec des amis, en donnant des rendez-vous pour nager, faire du velo, que parfois, le petit coup de mou s’envole. Alors, je sais que c’est difficile de trouver d’autres personnes pour faire du sport ensemble mais n’hésitez pas faire quelques petites recherches sur Facebook, à rejoindre des évènements Strava, organiser dans votre région afin de rencontrer des sportifs comme vous.
  • Suivre des personnes motivantes: Les réseaux sociaux nous permettent de nous connecter, de nous motiver. Suivez des profils, des comptes que vous donnent envie d’enfiler vos baskets sans culpabilisé pour autant ;). Utilisez le #Dubndiducrew, vous êtes nombreuses à le faire déjà et je sais que vos partages, vos commentaires sont hyper motivants pour nous toutes.

NOTE:  Rejoignez le groupe facebook du #Dubndiducrew >> pour trouver d’autres personnes qui courent près de chez vous ou tout simplement pour échanger, partager votre motivation, vos runs, vos coups de coeur ou au contraire vos coups de mou, vous êtes toutes les bienvenues !

2. Bien s’équiper pour lutter contre le froid 

Courir et avoir froid, clairement, ça ne donne pas envie. Courir dans le froid et avoir trop chaud, clairement, c’est emmerdant aussi. Plus sérieusement, c’est très dur en hiver de bien s’équiper, de s’habiller « juste » ce qu’il faut pour être à l’aise. Déjà, sans vent, ajoutez toujours 5 degrés au ressenti que vous pouvez avoir sans être en tenue de running. Personnellement, je porte un short jusqu’à 5 degrés affichés à la météo (dont 10 degrés en ressenti « running »)

J’ai deux techniques pour m’habiller :

  • La double couches : Une première sous-couche (soit manches longues, soit manches courtes) puis un pull de running avec col montant pour avoir le cou bien au chaud (ou j’ajoute un cache-cou). Je vous la conseille quand vous partez courir par ex le midi et qu’il n’y a pas de vent ou de pluie. Si le vent s’invite, vous pouvez ajouter une veste sans manches.
  • La triple couches: Une première sous couche (soit manches longues, soit manches courtes), un pull de running et une veste chaude, coupe-vent, imperméables MAIS qui évacue bien la transpiration. C’est typiquement ce que je porte lorsque je cours le soir ou le matin.

Concernant la première couche, adoptez les manches courtes s’il fait entre 7 et 12 degrés, en-dessous de 7, gardez les manches longues. Ces premières couches sont souvent très très près du corps, on les appelle aussi des « secondes peaux ». Mes favorites sont celles de chez Odlo, mais vous pourrez en trouver chez Nike, Adidas, à Decathlon aussi 😉

En bas, je porte le leggings en-dessous de 5 degrés et le matin comme le soir. Si je pars courir le midi, que le soleil s’invite, je suis forcément en short. Vous verrez, plus vous allez courir, plus vous saurez le nombre de couches dont vous avez besoin. Je suis plutôt frileuse, mais j’ai des ami.e.s qui se couvrent moins.

Sachez que vous ne devrez couvrir vos extrémités (oreilles, mains) uniquement lorsque la température ou le ressenti (pensez au vent !!) tombe en-dessous de 4 degrés.

J’ai conscience par contre que, si vous débutez et que vous traversez votre premier hiver en tant que runneuse, acheter une veste, des leggings, des sous-couches, représentent un investissement plus important par rapport à des achats de short/t-shirts en été. Cela étant dit, normalement, vous pourrez les garder sur plusieurs saisons.

Petite note: Bon, je sais c’est une astuce hyper superficielle, cependant, avoir une nouvelle veste, un nouveau leggings, ça booste ma motivation. Voyez donc cet investissement comme double : vous n’aurez plus froid ET en plus vous serrez plus motivés pour sortir courir 😉

Mes must-have d’hiver :Gants Odlo, Lampe « pectorale » Kalenji  et tour de cou Kalenji 

Note: La plupart des tours de cou que je possède je les ai eus gratuitement sur des trails, des courses 😉 Il y a juste pour le velo que j’en achète en laine de mérinos 😉

Je n’ai pas fait une sélection de vêtements ou de tenues car je vous ai publié il y a quelques un jours un article avec pas mal d‘idées de tenues running ou trail spéciales hiver, à retrouver ici >>

3. Ne pas avoir peur des runs nocturnes

Oui bon plus facile à dire qu’à faire, mais quand il fait jour à 8h et nuit dès 17h, les opportunités pour courir sont vite réduites. J’ai longtemps détesté: j’avais peur d’une mauvaise rencontre, le froid, la nuit… Je ne courais jamais seule. Au final, j’ai trouvé un itinéraire plutôt bien éclairé, bien fréquenté et quand je sens qu’il manque de lumière, zou j’allume ma lampe ;).

J’ai totalement conscience que pour une femme, d’autant plus si vous vivez plutôt en campagne, c’est compliqué voire mission impossible. Mais n’hésitez pas à faire du repérage: un parc ouvert et éclairé dans un quartier bien fréquenté, un stade éclairé.. tout en vous munissant d’une lampe/frontale pour être rassurée.

Je cours de plus en plus de nuit, que ce soit tôt le matin ou le soir, et je commence à adorer ces moments-là: on est au calme, l’air est frais, ça réveille bien comme il faut. Je n’ai jamais eu de mauvaise rencontre, j’ai eu quelques petites angoisses (mais que je peux tout à fait avoir en plein jour aussi :S).  Pensez-y 😉

4. Varier les sports

Si courir de nuit ne vous donne pas particulièrement envie, ce qui est tout à fait compréhensible, pourquoi ne pas profiter de l’hiver pour tester de nouveaux sports, bien au chaud ? En hiver, je varie davantage ma pratique: plus de yoga, plus de natation, plus de workouts en intérieur, plus de home-traineur (j’en parlais ici) et c’est normal: qui a envie de pédaler des heures sous la pluie et dans le vent ? On le fait une fois, deux fois, puis on préfère vite se mettre au chaud.

Je crois que j’ai divisé par 3 le nombre de kilomètres passés sur mon velo. Je fais toujours une sortie par semaine, en essayant de choisir entre le samedi ou le dimanche pour avoir la meilleure météo possible (mon dieu le vent en hiver lol, sans parler du froid.) D’ailleurs je vous prépare un article à ce sujet.

Mais malheureusement, en hiver, c’est compliqué de maintenir toutes ces activités en extérieur, même avec le meilleur équipement possible. C’est normal, cependant vous pouvez toujours substituer avec des sports qui vous plaisent en intérieur. De plus, pratiquer ces activités vous aidera à vous muscler harmonieusement et à prévenir les blessures que la course à pied, peut notamment provoquer. Et là, plus d’excuse de froid, de météo ou de manque d’équipement 😉

5. Manger équilibré…toute l’année, pas qu’en été:

Je sais qu’en hiver c’est un peu plus compliqué de manger équilibré, de bons fruits, de bons légumes car, tout simplement, il y a bien moins le choix. Pourtant, plus vous allez manger « lourd », moins vous allez avoir envie de décoller du canapé. Alors, oui c’est normal de se faire plaisir (ce weekend, c’est la Chandeleur non ?) mais adopter une alimentation riches et la plus variées possibles vous permettra de garder toute votre énergie.

Avec le froid, l’absence (ou presque) de lumière du jour, c’est très compliqué de chercher cette envie de faire du sport. Cette vitalité que l’on ressent au printemps ou en été, est fortement liée à la lumière du jour mais aussi à ce que nous mettons dans nos assiettes. C’est pourquoi il est important de redoubler d’effort en mettant ces couleurs, cette énergie du printemps, de l’été, autant que possible dans votre alimentaire. Certes, vous ne pourrez pas vous faire des salades aussi variées qu’en période estivale, mais privilégiez de bons légumes, de bons fruits et une bonne hydratation 😉 et allez-y avec modération sur les plats riches, le fromage..l’alcool, le sucre.

J’espère que cet article vous aura plu, vous donnera envie d’enfiler vos baskets (avec une paire de chaussures bien chaudes lol) et d’essayer de courir à nouveau 🙂 ! N’oubliez pas avant tout de faire du sport pour vous, pour vous faire plaisir. Ne courez pas parce que vous « devez » courir. Trouvez ce qui vous motive et vous donne envie de faire du running pour doucement reprendre. Sinon, pas de culpabilité et attendez les beaux jours, vos baskets seront toujours là pour vous 😉

Et vous, quelles sont vos astuces pour continuer à être motivé et à courir cet hiver ?

@ très vite

Je porte:

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Répondre à chloer1989 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires

  • Repondre Anne-Lise aka Clairdelun74 3 février 2019 à 10 h 51 min

    Hello, je me permettrai de rajouter dans l équipement une petite paire de guêtres de running selon l endroit où l on vit et soit des chaussures impermeables, soit des chaussettes. Car toi tu es dans le sud, avec un temps sec (mais venteux) mais par exemple en vallée de montagne comme moi, il y a de la neige, de la glace, sur les trottoirs, et les chemins des bois sont en plus fréquemment boueux, gelés et donc glissant…
    Mais on peut courir aussi tout l hiver ! Je le fais peu importe le temps (excepté quand il pleut des trombes d eau), neige, brouillard, bruine… températures très négatives (qu il fasse -10 ou -2 un pull running/sous couche ML ) ou autour de 0 (2 eme couche +sous couche MC) .. et par contre culotte en mérinos loool car le postérieur a vite froid dehors .
    Et l équipement de running peut aussi servir pour faire des raquettes, ski de fond (leggings avec du windstopper – baskets GTx- sous couches, bandeau et tour de cou…) et le ski alpin (sous couche ) donc des investissements polyvalents .

    • Repondre Anne 6 février 2019 à 10 h 58 min

      Tu as raison de le préciser car c’est vrai que dans ma région, la météo est finalement plutôt douce 😉 !

  • Repondre Caro Duhduh 4 février 2019 à 13 h 47 min

    C’est vrai que ce n’est pas facile de se motiver pour faire du sport en plein hiver. Voici mes deux conseils pour celles qui débutent ou reprennent le sport :

    1) S’astreindre à un programme quotidien de renforcement musculaire et de cardio, peu chronophage et peu dépendant de la météo : le renfo sous forme de HIIT chez soi au lever et le cardio sous forme de marche sportive (les baskets aux pieds, les escarpins dans un sac) en allant au boulot (et/ou au retour). Et pas d’excuses pour celles qui se déplacent en voiture : rien ne les empêche de faire un petit circuit d’un bon pas avant de commencer à bosser ! Le gros avantage d’un tel programme, c’est qu’on n’a pas l’impression d’avoir dû trouver du temps à y consacrer, contrairement au running nocturne et surtout à la piscine, où l’on perd beaucoup de temps en transport, vestiaire et douche, a fortiori l’hiver, avec la multiplication des vêtements et l’obligation de bien se sécher les cheveux. Et puis la marche sportive s’accommode bien mieux des mauvaises conditions météorologiques que la course et surtout que le vélo. Et avec l’habitude, un tel programme ne sera bientôt plus une « astreinte », mais bien une partie de plaisir de tous les jours !

    2) S’y (re)mettre au printemps ou au retour des vacances d’été, mais surtout pas le 1er janvier ! Les bonnes résolutions de la nouvelle année tombent au plus mauvais moment : météo la plus maussade et jours les plus courts. Donc à éviter… à moins d’habiter dans l’hémisphère sud !

  • Repondre irwnrml 6 février 2019 à 10 h 31 min

    Perso j’adore courir l’hiver, je préfère largement le froid à la chaleur!
    Petite astuce de celle qui a toujours tendance à trop se couvrir: je prends des pulls de runnings et/ou des sous couches avec un zip comme ça qd j’ai trop chaud, je peux ouvrir pour me rafraîchir.
    En bonne frileuse, je prends des tours de cou en mérinos et des culottes/shortys en mérinos aussi.

  • Repondre chloer1989 6 février 2019 à 19 h 42 min

    Hello les filles,

    Quel sac de sport fonctionnel et stylé utilisez-vous ?
    J’adorerais avoir vos retours sur ce petit questionnaire qui ne prendra que quelques minutes 🙂

    Un grand merci pour votre feedback !

  • Repondre Foin 14 février 2019 à 20 h 48 min

    Merci pour vos conseils