Hi,

J’espère que vous allez bien ? Je suis de retour après cette belle expérience du Raid des Alizés en Martinique. N’oubliez pas de jeter un coup d’œil à la page de notre association Solidarité et déposer un don. Notre collecte continue et j’ai hâte de partager avec vous la suite de cette aventure très importante à mes yeux. Je ne vous remercierai jamais assez de votre soutien au quotidien, et je l’espère encore une fois pour cette course solidaire.

Je reviendrai bientôt sur le raid auquel j’ai eu la chance participer avec Maïder et Christelle (vous pouvez en avoir un petit aperçu sur mon Instagram >>). J’ai adoré ce séjour en Martinique, je rentre….sans avoir l’envie de rentrer. C’est étrange. D’ordinaire, même si je suis triste de repartir, je suis heureuse de retrouver mon petit chez moi. Pourtant, je ne me suis jamais vraiment sentie « chez moi » dans les différents appartements que j’ai occupé depuis mes 18 ans. J’ai besoin de bouger, de changer de murs, de villes souvent. Je reconnais avoir eu un pincement au cœur lorsque j’ai rendu mon studio à Aix-en –Provence lorsque j’étais en master 1. Je l’avais décoré avec mon petit budget, j’avais fait pas mal de fêtes, j’avais « durement accouché » de mon premier mémoire, j’avais révisé comme une folle pour mon grand O.

Je ne sais pas pourquoi ce studio plus qu’un autre m’a marqué. J’aime juste je crois les souvenirs de ces murs que j’occupe. Depuis ma rupture, je sais qu’il faut que je change d’appartement, de meubles. J’ai l’impression de vivre dans un appartement d’un autre chapitre de ma vie, un peu hanté alors que « nous » l’avions si peu occupé. Il faut… il y a que…il va falloir. C’est peut-être pour ça que dans le fond, je n’ai pas tellement envie de rentrer. Je n’ai pas tellement envie de me retrouver dans ces murs qui me font regarder en arrière, et comme le dit mon t-shirt, je ne vais pas dans cette direction.
Quelle est votre « relation » avec vos logements ? (hihi cette question est plutôt drôle)

Top – H&M
Jupe – H&M
Sac- sans marque (il date de mon année à Los Angeles)
Sandales – H&M
Lunettes- Rayban

Je sais… je sais, je vois bien que cette tenue n’est pas du tout adaptée à l’automne mais j’avais quand même envie de la poster. Elle respire le soleil, l’été, la sérénité, les couleurs estivales…Ok je l’avoue aussi : la moiteur, l’humidité, la transpiration, la fatigue de la fin du raid.

Cependant, j’avais (encore) un t-shirt à message (le fameux) à vous montrer après ce look … ou celui-ci. Je crois que je commence une petite collection. Dès qu’il y en a un en boutique, dès que sa citation me parle, je ne peux m’empêcher de l’acheter… Et un t-shirt, ça se porte toute l’année n’est-ce pas 😉 Vous en avez dans votre garde-robe ? Quel est votre favori ?

@ très vite avec plus d’épaisseurs, promis !

PS BON PLAN: les réductions Black Friday/ Cyber Weekend arrivent, je les ajoute sur CETTE PAGE >> 

Ne vous arrêtez pas là !

Don't Start Now #868

Don't Start Now #868

Hi, J’espère que vous allez bien ? Pour une fois, je dois dire de mon côté que je suis dans…
Switch #867

Switch #867

Hi, J’espère que vous allez bien ? Vous le voyez bien, enfin un article look blabla. Même si je n’étais…
Proudly Influencer #860

Proudly Influencer #860

Hi, J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend 🙂 ! Ici c’était encore sous…

6 réflexions sur “Touloulou #810”

  1. 2018 sera aussi un grand déménagement pour moi. L’appartement que je partageais avec mon papa qui vient de mourir est trop grand et ingérable pour une seule personne. En plus restent les souvenirs qui malgré la décoration que j’avais commencé ces derniers mois, sont difficiles à gérer.
    Bon courage à toi Anne.

  2. Je comprends tes sentiments… On s’attache aussi aux “ambiances” que dégagent certains lieux sans savoir pourquoi.
    J’avais adoré le 23m3 que j’ai occupé 4 ans pendant mes études à Lyon. pourtant j’ai mis du temps à m’y faire, à le décorer et à m’y sentir chez moi, la distance avec ma famille et mon ex de l’époque me pesaient… Et au final j’y ai passé de très bon moments… celle qui occupait le studio pile en dessous du mien est devenue une amie, les soirs où la pression était trop forte on se faisait des diners improvisés. J’ y ai gardé des chats, accueilli des gens, vécu la grosse rupture par laquelle on passe quasi toutes, douté de mes capacités à décrocher mon diplôme…
    Mais je sais qu’entre le moment où j’y ai emménagé et celui où je l’ai quitté je n’étais plus la même personne, et j’en suis nostalgique, même de la vieille télé que j’allumais pour avoir un fond sonore et qui ne captait que 3 chaines ^^.

    Mais d’autres murs nous attendent, avec de nouvelles histoires! Courage pour passer ce moment pas très agréable.

  3. Question drôle mais essentielle ! Depuis que j’ai eu mon premier appart je me suis rendue copte que notre lieu de vie a beaucoup d’influence sur nos humeurs, nos habitudes, etc. Mon premier appartement était à Lyon, je l’ai occupé pendant 2ans, il était tout petit, en haut d’un immeuble, mais très cosy avec une vie imprenable sur la ville, et avec du cachet. J’étais vraiment très triste de le laisser, j’ai eu un gros pincement au coeur sur le moment et je le regrette… je vis désormais sur la côte d’azur, mon appart a beau être plus grand, j’ai beau avoir un petit extérieur, je le trouve froid, sans charme… c’est un logement, pas un chez moi. Impossible de refaire la déco malheureusement, et même si j’ai ajouté quelques touches personnelles, je ne m’y sens pas bien, mais bon je n’y reste que jusqu’au mois d’avril… voilà voilà !!
    Bon courage, il faut se lancer et déménager, sinon ça aura toujours un impact négatif sur toi, et je sais de quoi je parle pour le coup… des bisous <3

  4. Avant j’étais comme toi je n’arrivais pas vraiment à me sentir chez moi dans les appartements que j’ai occupé. Et là, pour la première fois de ma vie je vais devenir propriétaire, on a acheté avec mon copain. On emménage fin janvier et je crois que c’est la première fois que je sens que je vais enfin avoir ma maison, mon chez moi et que j’y accorde de l’importance. Je pense qu’acheter officialise vraiment les choses. Et en même temps je ne me dis pas c’est cette maison pour la vie. Je me dis plutôt c’est cette maison pour une petite partie de ma vie.

  5. Oh comme je te comprends ! Lorsque je me suis séparée de mon compagnon il y a 2 ans (après 13 ans de relation), j’ai eu besoin de changement. J’ai trouvé un petit appart dans de l’ancien (ce que j’avais toujours eu envie), j’ai changé de quartier et surtout je n’ai récupéré que très très peu de meubles. Alors quand je me suis retrouvée seule dans mon nouvel appartement avec juste un fauteuil et une mini-table j’ai beaucoup pleuré sur le coup. Puis j’ai meublé cet appart avec mes propres goûts et depuis je ne me suis jamais sentie aussi bien qu’ici. C’est mon cocon maintenant !

  6. J’ai toujours aimé les différents appartements que j’ai occupés, mais je ne m’étais jamais investie dans la déco, ce n’étaient que des appartement transitoires, maintenant j’ai ma maison, tout a été refait dedans, ça nous a pris beaucoup de temps, elle est comme je voulais qu’elle soit, je m’y sens bien. Mais malgré tout, je constate que je n’y suis pas plus attachée qu’aux appartements précédents, c’st bizarre, si on me disait demain il faut partir, je crois que je pourrais partir sans regrets ni tristesse…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

No feed

Les actus

Retour haut de page