When You Love Someone #759

7 novembre 2016 - Looks 2016 - 11 commentaires

Hi,

img_7686

Je réalise que j’aime beaucoup parler d’étiquettes. Avant, j’étais dans la case « pas-sportive », puis j’ai voulu en sortir, je me suis mise au sport. Certes, j’ai bien aimé le sport.. et j’ai basculé dans une nouvelle case « l’archi sportive ». Je ne nie pas, j’étais contente d’intégrer cette nouvelle étiquette mais je réalise aujourd’hui, à quel point ça m’ennuie de plus en plus d’avoir maintenant ce « rôle » malgré moi.

C’est drôle, cette manie que nous avons de catégoriser notre entourage. Nous-même acceptons la place que l’on nous donne. Lorsque j’avais l’étiquette de la « pas-sportive », ça m’agaçait quand on faisait des petites blagues lors des réunions de famille « nan mais il faut pas demander à Anne, il arrive même pas à faire du vélo ». Je l’ai longtemps accepté. Cela étant dit, c’est aussi un peu à force d’entendre ça que j’ai, en partie, décidé de me prendre en main (je vous le racontais dans ce post).  À présent, je suis la première à donner des conseils de sport lorsque l’on m’en demande. En même temps, transmettre ma passion, c’est mon dada mais ma personnalité ne se résume pas à cette catégorie.

Donc maintenant dans la famille, je tire plusieurs étiquettes : La sportive relou végétarienne qui en plus ne mange pas de lactose (mais c’est partout nan le lactose ?). Je plaisante car ma famille a hyper sympa à ce sujet. Mais ce n’est pas parce que je suis sportive, que je me lance le défi veggie, que je ne suis que ça.  C’est bien finalement de ne pas oublier tous les traits de notre personnalité, je m’aperçois souvent que je l’oublie moi-même dans mon quotidien.

Par exemple, avant de faire STAPS, si j’ai suivi mon cursus à Sciences Po, c’est aussi en partie parce que j’aimais l’Histoire. J’adore toujours. Lorsque je voyage, c’est bien ce qui m’attire, visiter pour m’imprégner de l’histoire locale. Non je ne fais donc pas QUE trainer sur les plages. Je n’ai pas fait une exposition ces derniers mois à Paris, alors que, c’est tout de même un avantage quand on vit à la capitale. Alors, je vais essayer de renouer avec les autres cases qui m’entouraient lol.

Mais bref, la leçon que j’apprends doucement actuellement est bien de ne pas se laisser enfermer dans des cases. Il n’y a rien de plus limitant dans le quotidien. Moi la première, je me retrouve parfois un peu piégée. Dans quelle case êtes-vous actuellement coincée hihi ? 

tenue de plage floridetenue de plage floridetenue de plage floride
Débardeur – Primark (similaire ici ou là)
Pantalon – Asos
Sandales – Birkenstock (similaire ici)
Lunettes- Forever21
tenue de plage floride

Dernier look de Floride promis…! Moi aussi je me fais du mal en postant cette tenue, je suis emmitouflée dans un plaid actuellement. L’hiver débarque un peu tôt à Paris. Je reconnais que ma tenue est franchement adaptée pour la plage, mais sait-on jamais, cela peut vous donner des idées pour l’an prochain ou encore pour vos prochaines vacances au soleil.

Je suis tombée un peu par hasard sur ce pantalon dans les soldes Asos. Il est hyper léger et convient vraiment à une tenue de plage MAIS pour sortir ensuite. Oui il est fendu sur toute la longueur, mais c’est ça qui fait son charme, d’autant plus en portant un maillot de bain en-dessous….

Rien de nouveau pour le reste, j’ai bien entendu emporté mes birkenstocks aux USA. Celles-ci sont totalement en plastique et très légères, ce qui peut être pratique lorsque vous avez déjà une valise très lourde … lol 😉

A très vite et bon début de semaine, j’espère que ce bout de plage vous fait autant de bien qu’à moi

PS: Suite au reportage, je tenais juste à souligner que j’ai reçu beaucoup…beaucoup de mails, j’ai donc pas mal de retard, alors je voulais juste m’excuser par avance <3
PS: Il y a un joli concours pour prendre soin de vous (et de vos muscles… et de vos articulations) sur Facebook >>>

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 commentaires

  • Repondre Katie 7 novembre 2016 à 18 h 29 min

    j’adore te lire, tes articles sont toujours intéressants
    allez je vais partager ma joie en ce jour : après un mois à alterner entre vtt et elliptique suite à une entorse au niveau de la cheville gauche, j’ai tenté un run lent de 15 minutes ce soir et je suis contente car pas mal pour le moment
    continue à nous inspirer avec tes photos magnifiques

  • Repondre Alex 7 novembre 2016 à 19 h 23 min

    Hello !

    Moi j’aurai plutot envie de parler de choses qui nous caractérisent plus que d’étiquettes car justement tu es pleine de facettes, de gouts différents. tu ne te cantonnes pas à vivre, respirer, dormir « sport » tu vois… Et c’est aussi ca qui fait que nous sommes sacrément nombreuses à apprécier de te suivre !
    En tout cas pour ma part je place rarement les gens dans une case étriquée 🙂

    Oui continue à envoyer de la chaleur !!!

  • Repondre Pauline 7 novembre 2016 à 20 h 00 min

    Alors là je valide complétement ! On a tendance à vite cataloguer notre entourage selon leurs goûts, motivations ou passe-temps ! C’est bien dommage car cela ne nous résume finalement pas ! C’est un peu lorsque l’on nous demande « et vous qui êtes-vous » et que l’on se définit par habitude (ou par simple pression sociale) par son métier « je boss dans la com’, le mkg tout ça » . Bref une étiquette supplémentaire pour essayer de toucher l’égo d’autrui…
    En tout cas super tenue, qui donne envie de s’envoler vers la côte californienne ! (ps: Gros coup de coeur pour les lunettes au passage :p )

  • Repondre charlotte 7 novembre 2016 à 20 h 08 min

    C’est un sujet très intéressant que tu abordes! Cela marche pour les centres d’intérêts mais aussi pour le caractère: « elle est timide » par exemple, si on le martèle à un enfant, cela ne lui permet pas de sortir justement de cette case ..
    Dans ma famille, j’ai entendu dire « Jade est matheuse, sa soeur (qui a 4ans…) sera plus artistique » = c’est dommage de mettre des étiquettes si tôt, d’autant plus qu’elle pourra être artistique ET matheuse!! Bref, c’est clair que nous avons de multiple facettes, les personnalités sont complexes et heureusement! Je trouve positif de se laisser le droit de pouvoir être « infidèle » à soi même de temps en temps et réagir différement!

  • Repondre Maud 7 novembre 2016 à 20 h 35 min

    Hello Anne ! Je me reconnais tellement dans ton poste ! Je ne supporte pas les étiquettes et pourtant C est vrai que les gens adorent nous mettre dans des cases. Pour ma part C est la healthy girl sportive et végétarienne (je n ai jamais revendiqué cela mais je vis ainsi) et des que je fais un écart (je ne mange en général pas de sucre raffiné mais qui a dit qu on ne pouvait pas faire d écart ?! ) et que je mange un truc considère comme « pas healthy » on me le fait remarquer ! Alors que je n ai jamais dit que j étais contre – simplement je sais qu au quotidien cela ne me fait pas de bien. Bref désolée pour ce roman mais à bas les étiquettes 🙂 Et merci pour ton blog toujours aussi agréable à lire !

  • Repondre moustache 7 novembre 2016 à 21 h 14 min

    Moi je suis dans la case célibataire lol difficile d’en sortir !

  • Repondre lycka 7 novembre 2016 à 21 h 37 min

    très sympa cet article qui donne à réfléchir sur toutes les étiquettes qu’on a (pas forcément agréables) et surtout qui pousse à ne pas oublier une partie de soi au détriment d’autres parties… un grand merci !

  • Repondre Carole 7 novembre 2016 à 21 h 37 min

    C’est drôle car moi c’est un peu l’inverse 😉 Car j’aime faire:
    -du triathlon, de la rando en montagne et du trail et je pratique tout ça régulièrement.
    -je suis paysagiste concepteur, c’est mon métier
    -je suis illustratrice graphiste (amatrice, je n’ai pas fais d’étude) car j’adore l’art, fabriquer de l’image et dessiner
    -j’aime aussi beaucoup la photo
    -j’adore coudre aussi mes vêtements et parfois ceux de mes copines (ça beaucoup, beaucoup)
    -j’aime faire du bénévolat dans mon travail et mes loisirs
    Et du coup parfois j’ai un peu l’impression d’être schizophrène entre toutes mes passions
    Mais ça va je m’en sors et je fais un peu de tout en gardant en tête de bien faire, sinon ce n’est pas la peine 🙂
    Dur de me trouver une étiquette donc
    Bises
    PS: merci pour ton retour sur l’émission de dimanche dernier, je partageais ton sentiment sans oser le dire (on est sur internet, caché derrière son ordi…bla bla bla, du coup je en dis plus rien pour que mes propos ne risquent pas d’être blessant)

  • Repondre Frenchie au Canada 8 novembre 2016 à 17 h 13 min

    Joli pantalon, au depart j’ai cru que c’etais une jupe 🙂
    C’est uen chose que j’apprecie sur ton blog, certes tu nous parles de sport mais aussi de pleins d’autres choses. Du coup pour moi tu n’es pas que dans la case « sport ».
    Pour ma part j’ai un peu de mal a etre connue comme la « femme de » par bcp de gens dans notre petite ville. Pas pour tout, heureusement, mais disons que plutot que d’etre vue comme une femme entiere par certains je suis vue comme « sa femme » et c’est frustrant

  • Repondre Audrey 8 novembre 2016 à 18 h 58 min

    JE SUIS FAN DE CE PANTALON! Il est vraiment trop canon et je n’ose pas imaginer ce qu’il donnerait en noir (canonitude au max je crois).

    En tout cas, effectivement on a l’impression qu’on n’est que ce qu’on montre le plus alors que non… On est tous bien plus qu’un sportif, qu’un médecin, qu’une secrétaire ou qu’un plombier. L’important c’est de ne pas s’oublier et tant pis si les autres oublient parfois qu’on n’a pas 1 ou deux étiquettes géantes mais aussi des dizaines de plus petites qui viennent colorer ce que l’on est.

  • Repondre Aurelie 11 novembre 2016 à 0 h 15 min

    Bonjour Anne, je comprends ces étiquettes, en revanche à l inverse, je suis dans une situation où je fais un grand virage professionnel et du coup cela implique des grands changements pro mais qui agissent également sur le Perso et du coup on a plus vraiment d étiquette. Les anciennes ne correspondent plus mais on a pas encore les nouvelles étiquettes, et parfois on se sent un peu perdu car on ne sait plus trop qui on est et comment se définir. Mais c est aussi l opportunité de faire des changements positifs. Les étiquettes ne doivent pas enfermer mais elles sont un moyen de se définir donc il ne faut pas les rejetter. Voilà c est mon avis actuel :). Une petite question sport : tu fais combien d’heures de sport par jour ou par semaine pour avoir ce niveau sportif? Très contente pour ton projet voyage sportif félicitations et ton blog est super !