Show Me your Magic #744

8 septembre 2016 - Looks 2016 - 17 commentaires

Hi,

Tu as bien deviné, j’ai sauté dans un TGV et je suis redescendue à Montpellier. Je crois que Paris me sort de plus en plus par les yeux, je n’arrive plus à y rester, je me sens comme dans un tigre en cage… mais dans un métro. Le carnage. J’ai aimé revoir mes amis, ressentir quelques habitudes… mais, je crois que je freine de toutes mes forces pour vous savez… le bureau que j’ai descendu pour l’été chez mes parents (c’est une image lool), j’ai du mal à le ramener là-haut, dans mon appartement parisien.

Le soleil et le chaleur m’attirent comme un aimant. J’aime tellement l’été, ça me stress déjà. Je n’ai aucune envie de m’enfermer chez moi et de boire un petit thé sous une couverture… J’ai encore envie de sel, de plage, de sable, de chaleur étouffante…

Il n’est pas triste cet appartement parisien, au contraire, je l’ai encore bien amélioré mais…mais il n’a pas le ciel bleu quand j’ouvre le volet le matin, le soleil, qui caresse mon visage. OK OK j’exagère car il ne fait pas si moche que ça en ce moment à Paris. Mais globalement, lundi/mardi moi, ce gris, cet automne qui me narguait, ça m’a tuée. J’ai tweeté ma haine: JE DETESTE PARIS. Dans les faits, c’est surtout une angoisse.

On m’a gentiment susurré… bah déménage.

Je crois que je suis à un petit tournent dont je vous parle ici ou là sur le blog, il va falloir prendre une décision. J’ai l’impression de vraiment avoir… je ne dirais pas jusqu’à dire « un mal-être » mais Paris, me déprime, me baisse le moral, je ne sais plus comment y vivre sans y perdre « un peu de moi », sans y être malheureuse. C’est horrible de dire ça…


Top – Primark
Short – Levis (similaire ici ou là)
Sandales – Birkenstock 
Sac… aucune idée lol (similaire ici ou là)

Encore un look …très estival mais à Montpellier,  comme je le disais, l’été est là ! TOUJOURS. Alors je peux largement profiter encore du mini short et des birkenstock. À Paris, même s’il faisait bon, je n’ai plus trop osé. J’ai l’impression que tout le monde, malgré la chaleur, était fier de sortir les nouvelles bottines ou ballerines.

Moi lol, j’étais plutôt fière de pouvoir encore porter ce top qui fait très plage je le reconnais. À vrai dire, je l’ai déjà beaucoup mis durant l’été, toujours pour aller à me la couler douce sur la plage le weekend mais jamais « en ville ». C’était un essai aujourd’hui, je trouve que « ça passe », même si la partie sous-vêtement était plus difficile à conjuguer lol.

Que pensez-vous de ce top ? OK pour la ville 😛 ?

à très vite

PS: Merci pour votre super accueil de mon petit carnet  !!

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 commentaires

  • Repondre Fanny 8 septembre 2016 à 18 h 48 min

    Je te comprends bien, ces 2 jours de grisaille m’ont miné le moral ! Quand je pensais à toute ma famille dans le sud… je me suis vraiment dis « mais qu’est-ce que tu fous là ???! » Ah si seulement je pouvais aussi déménager mon bureau à Montpellier !

  • Repondre Audrey 8 septembre 2016 à 19 h 14 min

    Il est très chouette ce petit top à trous! En tout cas, je le trouve génial il fait habillé mais aussi « cool ».

    Ton article et ce que tu en dis m’a refait penser à un autre que tu avais écris. Tu y disais que tu te posais 2 ou 3 questions pour savoir si une situation te convenait ou non. Dans l’une de ces questions il y avait « suis-je heureuse? » (si ma mémoire est bonne). Tu sais, j’ai trouvé cet article vraiment très juste, en le lisant je me disais « ha mais oui! Mais qu’elles sont simples ces questions! Finalement, elles regroupent l’essentiel ». Alors peut-être l’as-tu déjà fait, peut-être as tu oublié, mais repose-les toi. Et en lisant cet article ci, je me doute du constat…

    Mais tu sais, on peut aussi ne pas répondre OUI à toutes ces questions mais choisir de rester dans la situations car au final même si on n’est pas heureux tout le temps, on l’est quand même et on fait tout pour aménager notre vie au mieux afin d’être à l’aise dans la situation. Je sais que ma vie n’est pas idéale, n’est pas telle que je l’avais imaginée. Parfois, je suis malheureuse. Parfois je me demande ce que je fais là et pourquoi je m’inflige certaines choses. Mais je sais aussi que si je tiens bon, l’issue sera positive. Alors même si c’est difficile, même si j’ai déjà eu envie d’abandonner, même si les réponses aux fameuses questions ne sont pas toutes « OUI ». Je continue.

  • Repondre Alexandra Mtn 8 septembre 2016 à 19 h 56 min

    Oh oui je crois que l’on est nombreuse à ce demander ce qu’on fout là, meme ressentie pour la grisaille express et les torrents de pluie, ca me coupe tout perso…. Heureusement que l’on nous annonce de bonnes chaleurs et soleil jusqua la semaine pro…
    Pareil j’ai gardé le look estival short petit top (je fais un effort sur les birks pour le boulot :p )
    Il est trop mignon ce petit haut, j’adore le corail (l)

    Bisous Anne

  • Repondre Neith 8 septembre 2016 à 20 h 32 min

    J’adore ta tenue!
    Dès que j’ai lu ton article hier soir sur ton nouveau livre, j’ai foncé l’acheter sur Amazon! J’espère qu’il m’aidera à me lancer dans le running.
    Sinon concernant cet article, tu exprimes clairement ton mal être vis à vis de Paris, il n’y a pas photo.
    L’important est que tu sois en accord avec toi même et que tu ne te perdes pas. Courage pour trouver ta solution !

  • Repondre Marinettte 8 septembre 2016 à 21 h 01 min

    Oh mon dieu comment je te comprends !!!
    Après 9 mois loins de Paris je me demande encore comment j’ai pu tenir 7 ans là bas (en banlieu, près de la marne et un peu éloigner du stress parisien pourtant… Bien que j’y allais tous les jours!)!

    Alors ok j’ai sûrement autant de soleil qu’à Paris dans ma petite Alsace mais AU MOINS, je peux en profiter : pas de voiture en bas de ma terrasse, j’entends les oiseaux de mon lit … Etc. Le bonheur simple et loin du stress et de la « vitesse » parisienne !

    Je suis sûr que tu vas trouver un bel endroit pour ton petit bureau

    Bisous

    Marinette

  • Repondre Elodie 8 septembre 2016 à 22 h 36 min

    J’étais à Paris ces derniers jours (je vis à Marseile), et je me suis vite souvenue ce que je ressentais quand j’y vivais: cette sensation d’enfermement (les immeubles, le ciel gris, pas d’horizon), et le bonheur intense que je ressentais dès que je montais dans le TGV ! Cette ville est magnifique, mais le manque de lumière (et de sourires…) la rend bien difficile à vivre pour ceux qui n’y sont pas nés. Profites bien de ces jours dans le Sud !

  • Repondre Julie 9 septembre 2016 à 9 h 51 min

    Oh comme je te comprends! Pour ma part, je suis en train de lutter pour rester dans mon sud ouest mais le seul vrai avantage de Paris est l’immense offre de boulot. Mais je veux pas apprendre à vivre vite, dans les transports, infliger ça à ma fille et ne plus voir mes Pyrénées ni mon Océan…Du coup, je suis presque prête à envisager l’étranger, même si c’est pas forcément ensoleillé, ça a toujours un goût de vacances 😉

  • Repondre Margaux Lifestyle 9 septembre 2016 à 9 h 58 min

    Assez bizarrement, j’aime bien Paris… C’est peut-être parce que j’y suis depuis à peine 4 mois ou que je viens d’une petite ville, certes à côté de la mer, mais tellement morte les 3/4 de l’année… Ok, la plage m’a un peu manqué cet été… On verra bien d’ici quelques années si je pense toujours du bien de Paris :-p

  • Repondre Sophie F. 9 septembre 2016 à 13 h 20 min

    Comme je te comprends ! Moi aussi, j’adore pratiquer des activités sportives en extérieur à la belle saison, cela me permet de me sentir bien dans ma peau (et d’afficher un beau corps musclé ET bronzé, hi, hi, hi !). Pourtant, je suis Parisienne… mais pas désespérée, car je profite pleinement de la (trop) courte période estivale et des moindres embellies le reste de l’année pour courir, pédaler et nager sous le soleil (relatif) de l’Île-de-France. Evidemment, en janvier-février, je déprime un peu, mais je me dis que j’aurai bien profité des dernières belles journées d’octobre. Puis le calendrier m’indique que les prémices estivales d’avril-mai ne sont plus très lointaines, prémices forcément éphémères qu’il faudra exploiter au mieux !
    Lorsqu’en 1975, Nino Ferrer chantait « Le Sud », il parlait de la maison qu’il possédait alors… dans les Hauts-de-Seine ! (D’où le conditionnel dans « On dirait le Sud »). Ce n’est qu’après qu’il partit réellement dans le Sud, en s’établissant dans le Lot. Comme quoi, chacun peut voir le midi à sa porte, à condition de bien ouvrir les yeux…
    Cette année, l’été joue les prolongations partout, dans le Sud comme dans le Nord, alors profitons-en toutes à fond !!!

  • Repondre Justine 9 septembre 2016 à 14 h 45 min

    Même sentiment, je redoute l’arrivée des jours de grisailles ! Heureusement il fait un temps magnifique en Lorraine, je profite à fond ! J’étais dans l’Hérault cet été et s’est passé trop trop trop vite, les nombreux paysages et la mer me manque déjà 🙁

  • Repondre Frenchie au Canada 9 septembre 2016 à 18 h 58 min

    Je te comprends, je ne crois pas que je pourrais vivre a Paris. Mais bon on n’a pas toujours le choix!
    Je suis sure que tu arriveras a la bonne decision pour toi et pour ton couple et ta carrier. Patience is key 😉
    Et je pense que le top passerai en ville, mais peut-etre abec un bas plus long?

  • Repondre Sarah 9 septembre 2016 à 22 h 41 min

    En ce moment il fait beau à Paris…

  • Repondre Marwa 11 septembre 2016 à 9 h 16 min

    J’ai découvert ton blog en cherchant des témoignages sur « faire son premier marathon » et j’ai adoré lire ton récit que je relis d’ailleurs de temps en temps pour garder ma motivation.
    Ton blog est vraiment chouette et je me réjouis de le découvrir petit à petit ! 🙂

  • Repondre MamaFunky 11 septembre 2016 à 11 h 43 min

    Je pense que si tu ne t’y sens plus bien, il faut t’en éloigner.
    Moi c’st ce que j’ai fait en quittant Paris, ma ville de naissance, là ou j’ai toujours vécu, pour poser mes valises dans le Sud.
    Pour toi ce serait un retour aux sources, donc plus facile que pour moi qui ait tout quitté. Mais ce ne peut être que bénéfique

  • Repondre Rosy 12 septembre 2016 à 11 h 37 min

    J’ai toujours vécu en Ile de France, et bien que j’habite dans une super ville où il fait bon vivre (Rambouillet dans les Yvelines), je ressens un peu la même chose que toi concernant l’été … Hier soir, après une semaine de vacances en Corse, il faisait déjà nuit noire à 21h … On sent qu’on avance dans le « noir », dans l’automne, puis l’hiver … Les runs du soir n’auront plus la même saveur … On ajoute à cela l’amabilité et les magnifiques sourires (IRONIE) des gens dans les transports et bah ça fou le cafard …
    Je me souviens avoir été fin novembre un weekend à Nice, et il faisait encore super bon ! Avec le soleil, et la mer, c’est vrai qu’on se demande parfois ce qu’on fiche ici ! Le travail peut-être >.< …

    Breef, ceci était un commentaire d'une fille qui déprime de reprendre le travail ce matin 🙂
    Tu as la chance d'avoir un métier qui te permet de fuir cette grisaille, bien que ce soit plus facile à dire qu'à faire, tu n'as plus qu'à passer le cap 🙂

    Bises !

  • Repondre Chompoonut 13 septembre 2016 à 4 h 41 min

    Le sac est super joli ! Son style ethnique va très bien avec le short 🙂

  • Repondre Derivery madi 13 septembre 2016 à 20 h 52 min

    Pareil pour nous, finis les études depuis un moment, on rêve de maison en Bretagne