Need the Sun to break #671

Hi,

pull ekyog naturel

Lorsque je rentre chez mes parents à Montpellier, j’oublie tout. J’oublie Paris, j’oublie les attentats, j’oublie les Régionales, j’oublie. Comme si, je me fermais, je m’isolais de tout ce qui se passait. Comme si en fait, tout cela n’existait pas. ça fait du bien

Le lundi, je retourne à la réalité et en ce moment, je la trouve dure, je la trouve très loin de tous les idéaux, de toutes les promesses que l’école, le collège, le lycée et l’université m’ont transmis. Je ne parle pas de ma réalité au quotidien, elle est plutôt douce en fait si je ne regarde que le bout de  mon nez.

Cette réalité plus large et française, je ne la comprends pas ou je n’arrive pas à comprendre la France dans laquelle je vis. Je vous disais il y a quelques temps me sentir hors jeu, hors du monde politique, pas concerné… alors même que j’ai suivi mon cursus à Sciences Po (quelle ironie). Je ne savais pas où me situer. Je ne savais pas comment m’engager. En fait, je ne sais toujours pas mais je me dis qu’il faut faire quelque chose. Je ne vois plus l’avenir avec autant de promesses. Ce n’est peut-être pas ce que vous aimeriez lire ici sur ce blog. C’est vrai il est là pour vous changer les idées mais… peut-être que vous arriverez vous aussi à me conseiller cette fois-ci.

Je ne veux pas parler de politique sur le blog ni être dramatique car ça n’a pas sa place mais, pourquoi pas d’engagement, d’autre chose. Je vais y réfléchir…je ne sais pas si je peux faire bouger les choses mais…

En tout les cas, je vous encourage souvent, tous les dimanches à aller courir… Alors les filles, après le run du dimanche, n’oubliez pas d’aller aussi voter, ça au moins ça peut faire changer les choses  ! Si vous ne pouvez pas, pensez à faire une procuration cette semaine TOUTES LES INFOS >>> . Au lieu de faire un #runandyoga, faisons un #runandvote connecté 😉

Plus sérieusement, souvenons-nous de nos cours d’éducation civique, c’est un droit et un devoir d’aller voter, c’est un forme d’engagement aussi, un bon premier pas si on ne l’a pas encore fait 🙂

pull ekyog naturel pull ekyog naturel pull ekyog naturel Pull – Ekyog

Jeans – Mango (Similaire ici ou là)

Sous-pull – H&M

Mocassins – Minnetonka (similaire ici ou là)
pull ekyog naturel pull ekyog naturel

Je trouve la plage en hiver encore plus belle qu’en été. Elle est sauvage, naturelle. Avec Matthieu, on adore y aller en fin d’après-midi, 1h avant le coucher du soleil. On se promène longuement, puis on s’assoit à l’endroit que nous jugeons le plus propice au coucher de soleil. On a vite froid mais le plaisir de regarder ce coucher de soleil l’emporte souvent. Une fois que les derniers rayons ont caressé nos visages, on se lève doucement pour vite s’engouffrer dans la voiture et repartir.

La tenue était en bonne adéquation avec la météo très douce de cette promenade. J’étrenne mon pull Ekyog hyper coloré MAIS hyper chaud, un pull 100% biologique (mais acheté en vente-privée sinon gloobs !!) Je suis heureuse de porter des couleurs, ça me permet de rester de bonne humeur malgré la grisaille de l’hiver. Et vous quelles sont vos astuces ?

à très vite

PS: J’ai mis à jour le vide-dressing

Ne vous arrêtez pas là !

Watching the Ceiling #873

Watching the Ceiling #873

Hi, J’espère que vous allez bien ? Bon je vais vous parler confinement, sans surprise. On le savait sans vraiment…
Don't Start Now #868

Don't Start Now #868

Hi, J’espère que vous allez bien ? Pour une fois, je dois dire de mon côté que je suis dans…
Switch #867

Switch #867

Hi, J’espère que vous allez bien ? Vous le voyez bien, enfin un article look blabla. Même si je n’étais…

10 réflexions sur “Need the Sun to break #671”

  1. Tu as raison, on peut toutes et tous faire quelque chose, à notre échelle, même si ça paraît parfois petit, pour améliorer le monde dans lequel on vit et faire en sorte de le pousser dans la bonne direction. Et aller voter va vraiment dans ce sens, alors je dis un grand oui à ton “run & vote”, healthy et citoyen 🙂

  2. Il y a tellement de personnes qui se sont battues pour qu’on est le droit de vote, et il y a tellement de pays où les gens se battent pour avoir ce droit, que c’est presque irrespectueux envers eux de ne pas voter. J’entends beaucoup de gens se plaindre du gouvernement mais quand je leur demande s’ils ont voté ils répondent naturellement “non”. C’est hallucinant.

  3. Ca me fait du bien de lire ce post et les premiers commentaires! Non, on ne peut pas laisser faire! Voter peut paraitre peu de chose mais c’est le minimum et c’est déjà bien! Il reste un second tour!

  4. Salut Anne, ça ne me gêne pas du tout de lire de tels articles sur ton blog. Au contraire, si tu peux te servir de ton influence pour permettre à ne serait-ce qu’une lectrice de retrouver le chemin des urnes c’est déjà une victoire !
    Mobilisons nous dimanche si ce n’est par conviction au moins par devoir!

  5. Je suis d’accord avec les commentaires précédents, les chiffres de l’abstention sont assez affolants et les résultats du 1e tour plutôt flippants (selon moi tout du moins). Habitant à l’étranger, je ne peux pas voter pour les régionales et ce 1e tour a un goût amer qui me rappelle étrangement un certain 21 avril 2002 (ou j’ai regretté que le droit de vote ne soit accordé qu’à 18 ans). Avez-vous déjà discuté avec des abstentionnistes? Grande défenseuse du droit de vote, j’ai essayé de comprendre pourquoi certaines personnes refusaient de jouir de ce droit le plus basique. Si certains disent clairement qu’ils ne se sentent pas concernés, beaucoup disent que tant que les votes “blancs” ne seront pas comptabilisés, ils continueront à s’abstenir. Cela fait des années que l’on entend ce discours alors il serait peut-être temps que l’État fasse quelque chose à ce sujet, non? D’autre part, certains pays comme l’Australie ont trouvé une sorte de parade à tout cela: à partir du moment où vous êtes inscrits sur les listes électorales, le vote devient obligatoire. Cela signifie que si vous ne voter pas, vous aurez une amende. Si vous savez que vous n’allez pas pouvoir voter (maladie, déplacement, etc.), il suffit de remplir un papier expliquant le pourquoi du comment afin d’être exempté. Enfin, lorsqu’en France c’est la croix et la bannière lorsque l’on déménage de chez ses parents (et s’éloigne donc du bureau de vote attitré), ici vous pouvez voter dans N’IMPORTE QUEL bureau de vote. De ce fait, même si vous décidez de partir en week-end ou n’avez pas les moyens financiers de revenir dans “votre” ville pour voter (2 fois à 2 semaines d’intervalle), vous pourrez quand-même donner votre avis. Peut-être qu’avec tout ça nous pourrions (enfin) éviter les lundis matins désenchantés!

  6. Salut,
    Tu devrais allez voir les vidéos de l’UPR, ça te réconcilierait avec la politique. (Surtout celle qui explique la réel situation de la France face à l’attentat, sur YouTube ).

    J’ai jamais été branché politique dans ma vie mais je suis désormais adhérente de l’Upr car on peut le dire M. Asselineau m’a ouvert les yeux sur la réel situation de la France. Et maintenant je veux allez de l’avant pour notre chère pays mais pas du tout avec les partis qui nous sont proposés actuellement !!

    Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

No feed

Les actus

Retour haut de page