Too Much to Ask #575

20 novembre 2014 - Looks 2014 - 93 commentaires

Hi,

chemise en jeans stan smith

Depuis que j’ai l’âge de ne pas aimer les enfants, (depuis que je suis plus une enfant en fait et que j’ai compris l’histoire de la reproduction, les liens parentaux), « je n’aime pas les enfants ». J’ai très peu fait de baby-sitting quand j’étais ado car j’avais franchement du mal à rester zen face à ces têtes blondes (ou brunes, on est plutôt brun chez mes petits cousins, cousines). J’ai la mal chance d’être LA cousine la plus grande…ou la plus âgée, la plus vieille, alors les demandes de « tiens, tu n’as qu’à garder ta cousine pendant qu’on discute entre adultes qu’on se bourre la gueule entre oncles et tantes ». J’ai souffert !

Je me souviens de ce Noël interminable et de cette phrase prononcée entre la dinde et la bûche. J’ai souffert ! J’ai vu, je crois, 10 fois, le film de BARBAPAPA, qu’un cousin ou cousine avait eu la bonne idée de recevoir et surtout décidé d’user jusqu’à la corde la vidéo le même jour. Ah oui je les avais gardé, je m’étais bien occupée d’eux mais j’étais traumatisée.

Voici venir les Barbapapas… youuhoou On fait les fouuusss 

Des envies de meurtre de Barbapapas, j’en ai eu, surtout que, depuis ce fameux 25 décembre, le générique, je le connais PAR COEUR, même mieux que tous les poèmes appris jusque là. LA référence. De même, je n’ai jamais vraiment aimé jouer aux papas et à la mamans quand j’étais petite. J’étais plus barbies, lego et voitures. Avec mes frères, nous mélangions nos légos pour créer nos villes et inventer des histoires. Mais jouer à la maman, pas franchement exaltant.

Depuis, j’ai grandi et j’arrive toujours à cette conclusion sur les enfants. Je ne m’attendris pas devant les bébés et d’ailleurs, ça m’agace plus qu’autre chose les personnes qui s’égosillent un peu trop bêtement. Oui c’est mignon mais bon, dans mon cas, ce n’est pas le nirvana.

Ma mère me dit souvent qu’un jour je changerai d’avis. Un jour. Honnêtement, ce n’est pas le cas pour le moment et ça va faire plus de 10 ans. Je me dis parfois qu’avec LA bonne personne et LA bonne conjoncture, l’envie viendra d’elle-même. Par contre, je me vois bien grand-mère, ou vivre avec une grande famille, continuer les grandes réunions de famille que j’ai moi-même connu. J’adore ça : cousins, cousines, tantes, oncles… J’aime cette ambiance et il faut bien commencer quelque part si je veux être grand-mère et entourée d’une grande famille. L’idée fera son chemin ou pas. J’ai largement le temps. Je dois encore profiter de beaucoup de choses, seule ou en couple.

Et vous, quel est votre rapport non pas aux enfants mais à la maternité ?

chemise en jeans stan smithchemise en jeans stan smithchemise en jeans stan smith
Jeans – LTB (similaire ici ou là)

Chemise en jeans – C&A (similaire ici ou là)

Trench – Gap (similaire ici ou là)

Gilet – Uniqlo (similaire ici)

Sac – Lancaster (similaire ici ou là

Foulard – Primark (similaire ici ou là)

Baskets – Adidas Stan Smith (Similaire ici )

chemise en jeans stan smithchemise en jeans stan smith

Je suis toujours en trench/veste sans manteau à quelques jours du mois de décembre (yyeeees). Bon en sortant de la piscine mardi, j’ai attrapé un peu froid à cause de mes cheveux mouillés, donc je pense sérieusement à le ressortir du placard d’ici quelques jours… OU investir dans un bonnet en laine tout en poursuivant ma résistance stupide. Car non l’été ne reviendra pas avant quelques mois snif.

Avec l’automne (et l’hiver), je me fais plaisir sur les écharpes et les foulards qui permettent d’éclairer un peu une tenue ou de flatter le teint (blanc/livide/fatigué/blafard) un peu pâle en hiver. D’ailleurs, hormis mon petit foulard, il n’y a pas vraiment de nouveauté. Je remarque juste que ma chemise C&A est bientôt aussi vieille que le blog, mais tient toujours le coup.

N’oubliez pas de participer au concours  pour les 5 ans 🙂 !

Vous portez beaucoup de foulard et d’écharpe ?

à très vite

PS : Bénéficiez en ce moment de -25% sur une sélection 100% hiver chez ASOS 😉 >>

EDIT: (Je trouve ça dommage de devoir le préciser mais…) attention l’article (comme 90% de mes articles) est  à prendre au second degré. Quand je ne dis « ne pas aimer les enfants » je le dis avec humour pour exprimer mon rapport avec la maternité et non méchamment pour m’opposer à tous les enfants de la terre… 😉

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

93 commentaires

  • Repondre Chloé 24 novembre 2014 à 19 h 04 min

    Comment peut-on juger quelqu’un d’égoïste uniquement parce qu’il ne veut pas d’enfants? Egoïste par rapport à qui, à un enfant qui n’existe pas? C’est ridicule. C’est au contraire, pour moi, un acte mature et raisonné.
    Une femme devrait choisir d’avoir un enfant parce qu’elle en a envie, et pas parce que la société le lui impose. Pour moi, faire un enfant car « c’est le bon âge », « tu vas le regretter plus tard », « une femme est faite pour ça non? », « qui va s’occuper de toi quand tu seras vieille/qui viendra te voir à la maison de retraite », « une femme n’est pas une femme si elle ne devient pas mère », bref, plein de très mauvaises raisons ! Et bien c’est ça qui pour moi est égoïste : faire un enfant sans désir, pour faire comme les autres, (inconsciemment le plus souvent), le regretter et faire peser sur cet enfant qui n’a rien demandé le poids de notre décision sous influence sociale : on nous répète depuis toute petite que le bonheur, c’est se marier et avoir des enfants, (et si tu ajoutes le pavillon avec jardin + le labrador c’est le nirvana) donc tout comportement qui sortirait de ce cadre serait suspect!

    On ne demande jamais aux gens qui ont des enfants « pourquoi » ils ont envie d’en avoir. Et bien c’est pareil avec ceux qui n’on pas envie d’en avoir, ça ne s’explique pas, c’est comme ça, on en a envie, ou pas. Il faut simplement intégrer que pour certains, être heureux dans la vie ne passe pas par la case « enfants ».

    J’ai 34 ans, j’adore les enfants mais je ne souhaite pas en avoir. Je n’en ressens pas le désir, tout simplement. Et il ne sert à rien de me dire que je vais le regretter : impossible de regretter quelque chose que je ne désire pas!

    • Repondre Mel 25 novembre 2014 à 8 h 52 min

      Voilà qui est bien dit !! Merci !!
      Non parce que je suis assez attérée de certains commentaires hyper agressifs… et stériles si je puis dire !
      Je pense que c’est la pire connerie que j’ai pu entendre de dire que c’est par égoïsme qu’on ne fait pas d’enfants…

  • Repondre folie verte 24 novembre 2014 à 20 h 39 min

    Je me marre toute seule :)) Je crois m’entendre 10 ans plus tôt !! Et le pire, c’est qu’au moment ou je me suis décidé à vouloir un bébé et bien devine ?? Impossible….dingue ! J’ai le syndrome de je-ne-sais-plus-quoi..bref il a fallut que je me fasse médicalement assister. Et depuis je suis donc maman et ma foi je campe sur mes positions : la sagesse et la raison c’est pour les grands donc par déduction les enfants ne sont pas sages et irraisonnés mais on les aime quand même hein.

  • Repondre Popynes 24 novembre 2014 à 21 h 59 min

    Je suis surprise de la diversité des réponses, mais par contre choquée par les élans de méchanceté de certains. C’est dommage, car chacun a le droit d’avoir son point de vue sur le sujet, et à ce que je sache, c’est ce qu’Anne a fait.
    Pour ma part, j’ai toujours eu plutôt tendance à penser comme toi Anne. Bien que j’apprécie beaucoup certains enfants. Ce n’est pas tant les élever qui me « rebutait » (le mot n’est pas le bon) le plus, mais la grossesse en elle même. Cette transformation du corps carrément terrorisante pour moi. C’est un sujet que j’ai toujours abordé avec mes amies. Nous avons toutes des avis très différents sur le sujet, et si bon nombre d’entre elles savait déjà qu’elles voulaient être mères, je me disais que pour le moment, je n’en n’avait aucune idée. Puis j’ai appris ce été que j’étais atteinte d’une insuffisance ovarienne précoce. Et zbim! une jolie baffe aller-retour! J’ai encore beaucoup de mal à vivre le fait que je ne pourrais jamais générer de « mini-moi ». Bien que le don d’ovocyte est une possibilité, ça me parait à des millénaires et c’est bizarre d’entendre les médecins dire « vous devez vous décider dans les 10 ans à venir ». Bref, tout ça pour dire qu’on ne sait jamais de quoi va être fait demain, et qu’il ne faut surtout jamais se forcer à prendre des décisions sous la pression de ses pairs ou de la société. Chaque personne est différente, et chacune devrait avoir le droit de vivre sa vie de mère ou non comme elle l’entend. Je dis ça car la plupart des personnes à qui j’ai parlé de ma condition m’ont dit « Oh ma pauvre, mais c’est terrible! ». Comme si le fait d’avoir un enfant était indispensable dans une vie. Sans me la jouer « stéréotype de la femme indépendante », je trouve ça vraiment dommage d’être autant jugé pour ce genre de chose. Donc merci Anne pour ton intéressant témoignage!

  • Repondre marine 24 novembre 2014 à 22 h 21 min

    J’arrive un peu après la bataille mais j’ai quand même envie de donner mon avis:)
    Alors, déjà, je trouve ça très honnête de dire « je n’aime pas les enfants » et pour les scandalisées « je n’aime pas les enfants » peut aussi dire « je n’ai pas d’affinités avec les enfants ».
    Moi non plus j’aime pas les gosses! Mais attention, pas tous 🙂 Mes neveux et nièces sont des enfants que j’aime passionnément mais aussi car je les connais et les vois grandir. Les gosses mal élevés par contre c’est juste pas possible!
    Je pourrais en écrire un pavé tellement je ne supporte pas les enfants mal élévés (pour en avoir garder des dizaines …)
    Quant à moi, j’ai terriblement envie d’avoir des enfants. J’y pense tous les jours depuis mes 16 ans environ, j’en ai 26 désormais mais je ne précipite pas car je sais qu’après c’est pour toute la vie 🙂
    En attendant je me contente de rêver du moment où ça arrivera et je sais que ce sera un grand bonheur. Mais après tout, pourquoi un grand bonheur devrait etre le grand bonheur de tout le monde?

  • Repondre elsa 24 novembre 2014 à 22 h 48 min

    Anne,
    Ce sujet passionne c’est manifeste. La maternité, c’est malgré le propre de la femme, nous petits mammifères!
    Malgré ce que tu veux bien penser ton blog en dit plus sur toi ce que tu ne veux bien le croire. Pour ça il n’y a qu’à te lire. Le ton que tu emploies, les mots que tu utilises les sujets que tu abordes cela dévoile beaucoup de choses, malgré ce que tu en dis… J’imagine bien que tu sais aimer d’autres personnes: c’est une hyperbole (dirons nous!).

    • Repondre Anne 24 novembre 2014 à 23 h 24 min

      Elsa, grand bien te fasse d’imaginer me connaître autant que tu le prétends sur l’amour, la vie, les enfants, les traits de caractère type égoïsme.

  • Repondre Pauline 25 novembre 2014 à 1 h 20 min

    C’est vrai que ce sujet passionne. En 2014, une femme doit être libre ou non d’avoir aucun, un ou des enfant(s). Mais c’est vrai qu’avec la pression familiale, sociétale… cf commentaire du dessus que c’est le propre de la femme = le but d’une femme est d’être une poule pondeuse 😉 (ok j’exagère peut être). Avoir ou non des enfants est une question de choix et ça devrait toujours l’être. Quand je vois dans mon entourage certaines femmes qui oublient de vivre pour elles car elles ont eu rapidement beaucoup d’enfants… ça m’attriste presque 🙁 le principal dans la vie c’est d’être heureux ! Les donneurs de leçon allez voir ailleurs 😉

    Sinon je suis un peu comme toi. Je n’ai jamais vraiment « aimé » les enfants, dans le sens ou je ne suis pas gaga devant un bébé (par contre tu me mets un bébé chien là je deviens folle ahah). Pourtant j’en désire un, vers l’âge de 35 ans ^^ On me dit souvent que c’est tard, s’il est seul il sera forcément malheureux… aaah soupir. Vivement que certaines mentalités évoluent. 🙂

  • Repondre Julie 25 novembre 2014 à 1 h 50 min

    Mon dieu j’ai l’impression de me lire! lol. Tu va voir avec le temps ca va changer un peu. Maintenant à 30 ans et mariée, je parle plus d’enfants, d’en avoir, je suis plus à l’aise avec les enfants en bas age… mais j’ai toujours du mal avec des bébés… ce qui me fait poser pleins de questions en me disant si je serai capable de tomber enceinte et d’avoir des enfants un jour… mais pareil, on m’a toujours dis que cela changera avec le temps et surtout lorsque tu tombes enceinte, j’en ai eu la preuve avec certaines potes, donc bon à voir dans quelques années 🙂 On est jeune encore rien ne nous presse!

  • Repondre Christine 25 novembre 2014 à 7 h 45 min

    Au risque de passer pour une groupie décérébrée, immature et égoïste, je voulais te féliciter pour ton courage, Anne. Il en faut pour encaisser certains propos.
    Il me semble que la maturité c’est accepter et respecter la différence. Le désir ou le non-désir de maternité est propre à chaque femme. Ca n’a rien d’automatique. Je n’ai jamais eu envie d’être mère, je ne me sens pas incomplète ou une mauvaise personne pour autant. C’est ma vie, mon ressenti, je n’ai jamais cherché à l’imposer à d’autre. Je suis très contente pour mes amies qui veulent des enfants et ont la joie d’en avoir. Je sais, pour l’avoir vu dans mon entourage que ne pas pouvoir avoir d’enfants quand on le désire est une grande souffrance. Et je doute que de voir une femme qui a un enfant parce qu’il le faut allège cette souffrance.
    Pour finir, je m’interroge : pourquoi est-il admis de dire « j’aime les enfants » comme on dit « j’aime le chocolat » mais qu’on ne peut pas utiliser la forme négative si ce n’est pas le cas…
    Merci Anne pour tes posts, pour ton humour et comme je suis également futile (avec tout ça, je suis habillée pour l’hiver!), j’aime beaucoup ta tenue.

  • Repondre didineladuchesse 26 novembre 2014 à 22 h 31 min

    Merde j’avais loupé cet article !!!
    Mais qu’est ce ça fait du bien de lire cela… Et en continuant de lire certains commentaires je m’apperçois tout de meme que je ne suis pas seule à ne pas en vouloir !!!
    Dans notre societé qui nous dicte comment gérer sa vie … eh bien oui on peut ne pas en avoir envie même si on estime avoir trouvé le papa, même si on estime être stable dans sa vie professionelle, on peut ne paq EN AVOIR ENVIE tout simplement !
    Alors merci d’avoir consacré cet article et merci de ta sincérité qui a du se retourner contre toi ( en voyant certains com’ …)

    LaBise a toi !

  • Repondre Salem 28 novembre 2014 à 8 h 44 min

    Je suis un peu comme toi, j’aime l’idée d’une famille, de faire quelque chose avec la personne que j’aime… Dommage que ça passe par le fait d’avoir un enfant. J’ai 31 ans, et je ne veux pas d’enfants. Ça me désole, j’aimerai vraiment en vouloir pour ce qu’ils représentent, pour mes parents… Mais en fait non, dans la vraie vie, au quotidien, je n’arrive pas à me projeter dans cette vie.

  • 1 2