What Does It Mean ? #727

Hi,

Un déplacement en chasse un autre 🙂 Je repars déjà pour de nouvelles aventures mais le weekend passé en Normandie, plus précisément dans La Manche était vraiment magique. J’ai hâte de vous le raconter car je m’aperçois que, au-delà de quelques après-midi, je ne visite pas ni ne connais bien la France. C’est fou n’est-ce pas ? et un peu bête.

Après, j’ai eu la chance de connaître bien l’Alsace puis de déménager dans le sud… et d’à nouveau découvrir cette région. Résultat, je connais un peu de Nord Est.. un peu de Sud Est. Résultat, lorsque nous avons vu des cimetières militaires en Normandie, je n’ai pas  été plus… surprise ou curieuse que ça. C’est Matthieu, un PURE gars du Sud-Est qui a ouvert grand les yeux. Il n’en avait jamais vu en France.

En Alsace, j’en avais pas mal vu et en primaire, nous faisions tous la visite des tranchées. Lorsque j’étais petite, je ne réalisais pas vraiment l’importance dans ces lieux chargés d’histoire, en fait pour moi, c’était juste le meilleur endroit pour courir et jouer à cache-à-cache avec mes amis. Oui, dans des tranchées mais j’avais quoi 6-8ans ?

Matthieu n’en a jamais visité lorsqu’il était petit…En fait, je crois que nous nous empreignons plus ou moins de l’histoire de France en fonction de notre région d’origine. L’Alsace a des lieux historiques plus “proches” de nous que nous pouvons visiter. Je me souviens avoir même rencontré un résistant. Résultat la 1er et la 2nd Guerre Mondiale sont des évènements que j’avais particulièrement intégrés et auxquels, il me semble, avoir été très tôt sensibilisée. Parce que l’Alsace a de nombreux “lieux de mémoire”. Est-ce pareil pour les petits normands justement ?

J’étais curieuse de voir les plages du débarquement ce weekend car je n’avais jamais vu ce côté-ci de la guerre.  Je réalise à quel point c’est important lorsque nous sommes en primaire ou au collège de VOIR ces lieux, de VOIR que tout a bien existé. Je pense que si l’Histoire est devenue l’une de mes matières préférées (j’aime avouer que ça me plairait de finir ma carrière en tant que professeur d’histoire, c’est un très beau métier) c’est bien parce que je suis allée sur place visiter ces lieux. J’ai vu les vraies tranchées, résultat, j’étais plus consciente et sensible à l’Histoire des poilus.

Je ne dis pas que Matthieu l’est moins lol, mais ça lui parle moins, peut-être parce que dans le Sud il n’y a pas .. ou peu de ces lieux qui nous forcent “à ne pas oublier”.  Il a raté la partie de cache-cache de sa vie (qu’est-ce que l’on peut être irrespectueux à 7 ans, j’en reviens pas  lol :P)

En tout cas la boucle est presque bouclé, même si nous n’avons pas eu le temps de visiter le Musée du Débarquement, je suis contente d’avoir foulé ce sable 🙂


Veste- Eider
T-shirt – Hoalen
Short  – Zara (similaire ici ou là)
Sandales – Buffalo via Sarenza
Lunettes – Swatch  (similaire ici)
Foulard -Bonobo (similaire ici)

J’ai bien retenu la leçon lorsque j’étais en Ecosse, ce n’est pas parce que le soleil pointe le bout de son nez qu’il va faire beau tout la journée 😉 Résultat, pour la Manche le weekend dernier, je me suis bien équipée !

Malgré le beau temps, je suis bien partie avec un pull ET un kway/coupe-vent que j’ai un peu utilisé tout de même 🙂 Mais je suis contente de m’être habituée à cette météo, je me suis mieux préparée et j’apprécie bien mieux le soleil lorsqu’il pointe le bout de son nez.

Mais je m’égare lol, voici je crois le BON look normand : très estivale MAIS avec les options veste et pull…même foulard si besoin. Le t-shirt est une petite nouveauté fabriqué ET créé par une marque française.. enfin bretonne et ça se sent. Le coton est bien plus moelleux et doux que mes autres t-shirts, pile ce qu’il me fallait pour affronter l’air…normand 😉

à très vite

PS1: Bénéficiez de -10% chez ASOS sur tout avec le code promo BIGTHANKS10

PS 2: N’oubliez pas de participer au concours Garnier >

Ne vous arrêtez pas là !

Soldes Hiver 2018: Sélection Spéciale Baskets

Soldes Hiver 2018: Sélection Spéciale Baskets

Hi, J’espère que vous allez bien en ce premier samedi de soldes ! Je shoppe pas mal de déco (d’ailleurs…
Tykky #775

Tykky #775

Hi, J’espère que vous allez bien 🙂 ? Je vous écris ce petit article en direct depuis la Finlande !!…
Emptiness #753

Emptiness #753

Hi, La course à pied m’a appris à savourer les “petits bonheurs” du quotidien. Enfin, je devrais plutôt préciser. Ce…

19 réflexions sur “What Does It Mean ? #727”

  1. Étrange ce post qui me pousse à ne plus venir te lire.
    Tu parles de cache-cache dans les tranchées et ça te fait rire. Personnellement, jouer dans un lieu de recueil n’est en rien risible. C’est comme courir dans une église ou dans un cimetière… de 0 à 100 ans ça ne se fait pas.
    De même, tu parles que Mathieu se sent moins concerné dans ce genre d’endroits car il vient du Sud-Est. Il n’y a pas eu la guerre qu’en Alsace ou qu’en Normandie, de même pour les débarquements, il y en a eu un à Sète (cf. l’Histoire de France).
    Autant tes résultats en sport sont supers et je te félicite, autant tes articles sont de moins en moins intéressants…. Il y a toujours des fautes, relis toi.

    1. Bonjour Sophie,
      Je te trouve très dure dans ton commentaire surtout envers les souvenirs d’enfant d’Anne. Anne et ses amies ne pensaient sûrement pas à manquer de respect à tous les soldats morts pendant la guerre en jouant dans les tranchées. Etre enfant, c’est aussi être insouciant. L’apprentissage du devoir de mémoire se fait tout au long de notre vie. Et je trouve juste que c’est une bonne chose que les lieux de guerre et de morts redeviennent des lieux de vie. C’est signe que les choses avancent et, qu’au delà du devoir de mémoire, le pardon s’installe. Je ne pense pas non plus qu’Anne ait voulu dire que Matthieu était moins concerné par les guerres mondiales. Mais il est indéniable que les différentes régions de France n’ont pas les mêmes cicatrices. J’ai grandi en région toulousaine, qui était en “zone libre”, et je pense que les stigmates de la guerre ne sont pas les mêmes que ceux présents en Alsace.
      Je te souhaite une bonne soirée.

    2. Il faut aussi savoir qu’en Normandie et en Alsace notamment on est très vite mis dans le bain du devoir de mémoire. J’ai été traumatisé par le mémorial de Caen que j’ai visité à l’âge de 5 ans et je ne comprenais pas la violence des images qu’on nous imposait. Je pense que pour Anne c’était pareil, l’insouciance de la jeunesse, ce n’est pas de la profanation ! Sa réaction est tout à fait normale pour son âge, comme je dis dans ces régions, ON BAIGNE DEDANS ! Ça fait parti de notre quotidien, de notre patrimoine. Bref je pense que ce devoir de mémoire nous est inculqué bien trop tôt et que les réactions sont différentes d’un enfant à l’autre. Personnellement j’ai fait pendant des années d’affreux cauchemars, avec les cadavres empilés…

    3. Je suis surprise de ton commentaire car je pense que tu n’as pas dû comprendre l’article, surtout que moi-même je reconnais que mon comportement enfant n’était pas particulièrement adapté (mais comment en avoir conscience à cet âge-là)
      De même à aucun moment je dis que Matthieu se sent moins concerné mais bien que, de par sa région d’origine, il a peut-être été moins marqué…
      Mais bon tant pis peut-être qu’avec toutes mes fautes, le sens premier de mon post a dû se perdre lol ;)!

  2. J’adore tes chaussures et ta tenue 😉 tu as toujours des super look ! J’aime beaucoup te suivre 🙂 Je voulais te demander quelle est la marque de ta montre ? 🙂 bisous !

  3. Tu as bien cernée notre météo normande. Ici, surtout près des côtes, le temps change vite, on peut avoir de la pluie et/ou du soleil dans la même journée mais surtout du vent plus ou moins fort (oui oui seule région française de ma connaissance où il peut y avoir un ciel bleu et pleuvoir en même temps, le vent poussant la pluie loin de ses nuages). Alors, en dehors du short qui est pour moi trop léger pour le temps qu’on a eu, j’ai toujours comme toi, une veste coupe vent, l’écharpe et le sweat sur le t-shirt pour parer à toutes les éventualités du temps normand ! Bref, j’aime beaucoup ta vision du look normand même s’il y a eu offense avec le t-shirt Breton ^^

    Pour ce qui est du devoir de mémoire et de l’histoire de nos régions concernant la guerre, je pense que tu as raison. En Normandie, nous n’avons pas les tranchées mais nous avons les blockhaus qui sont les témoins au quotidien de la guerre ainsi que les récits des grands-parents et les “souvenirs” de guerre dans les greniers (ou bien les évacuations pour déminage d’une bombe de 500kg sur laquelle, avant travaux, tu as garé ta voiture pour aller à la fac, ><'). Donc oui, nous avons été sensibilisés très jeunes, le mémorial de Caen et les plages du débarquements sont des passages obligés de notre éducation scolaire. De plus, il y a chaque année l'anniversaire du débarquement en plus ou moins grande pompe selon les décennies ! Lorsque j'ai vécu en Lorraine, j'ai pu constaté que cette éducation et ces souvenirs des guerres, étaient bien plus présents et profondément encrés dans les gens que chez moi.

    Je finirais par réagir au commentaire de Sophie concernant le respect vis à vis notre histoire et des lieux chargés d'émotions. Commentaire un peu incisif à mon goût, car personnellement je ne me suis pas sentie offensée par les propos de Anne, bien au contraire, il est intéressant de voir comment chacun a perçu lors son éducation scolaire, cette approche des guerres en France. Je n'ai vu aucun irrespect dans cet article, juste un retour d'expérience entre la vision et le ressenti d'une enfant et celle de la femme qu'elle est aujourd'hui…

    Bien le bonsoir de Granville 😉

  4. Toute nouvelle je ne me suis jamais autorisée à laisser un commentaire…
    Mais vu le commentaire de Sophie que je trouve très injuste je me permets donc d’intervenir…
    Je suis l’arrière petite fille d’un poilu, et résistant de la 2nde guerre mondiale.
    Alors qu’il avait perdu la moitié de sa famille dans les camps de concentration, sur la fin de sa vie il était obsédé
    par la 1ère guerre mondiale et il a dû nous expliquer une bonne 50e de fois la bataille de la Marne:)
    Je pense qu’il revoyait sa jeunesse et son innocence sacrifié..
    Il n’a jamais mangé de viande de cheval car son cheval lui avait sauvé la vie, et il n’a jamais oublié le tunisien qui a mains nues est allé le sortir d’un trou d’obus pendant que les “français” étaient restés à couvert…
    Si je raconte ces choses aussi intimes c’est pour expliquer que cet homme si fabuleux et si grand pour moi, cet homme a toujours chéri et aimé les rires d’enfants…
    Alors oui les rires, les jeux d’enfants ont leurs places dans ces lieux que sont les cimetières, les églises, les tranchées..
    Parce que justement ces rires nous rappellent que la vie est la à présent, qu’elle peut être belle si on s’en donne la peine, et que oui des gens sont morts pour que ces enfants puissent vivre, rire, jouer librement…
    Quand au ton paternaliste de Sophie, oublie le vite…
    On pourrait comparer vos parcours au même âge mais à quoi bon:)
    Perso je sais juste, qu’à 40 ans je commence le running (et que ceux qui me connaissent savent à quel point c’est ouaou venant de moi) et que ton blog m’a aidé et motivée:)
    Et je pense que tu as aidé pas mal de monde.. C’est déjà bien plus que ce que certaines ont fait…
    Bonne soirée 🙂

  5. Hihi ma Normandie 😉 si tu aimes l’histoire je te conseille le mémorial de Caen (14) J’y suis allé très très jeune (beaucoup trop jeune car j’ai été traumatisé) mais je vais y retourner prochainement je pense, c’est un très beau mémorial, tout est parfaitement expliqué et on peut visiter également des plages du débarquement. Bref au top !
    Biz

  6. J’ai grandit en Lorraine et c’est vrai qu’on allait pratiquement tous les ans visiter Verdun ou les bunker sur la ligne maginot. Et on savait qu’il fallait faire attention a certains endroits a cause des bombes qui sont encore dans le sol.
    Ca m’a vraiment marquee, et je vois la difference avec mon homme qui est Ecossais et n’a pas eu un acces aussi direct a tout ca.

  7. Bonjour Anne, je suis choquée du commentaire que t a laissé Sophie. Je ne sais pas si tu a besoin d être rassurée mais nous sommes aller également dans un cimetière en Normandie et ma fille de 8 ans m a justement posé cette même question: maman je peux courir dans le cimetière ?… Elle court tout le temps !!!
    Je n ai eu aucun doute sur la réponse à donner: biensur ma chérie les morts adorent entendre les rires des enfants. Les cimetières doivent devenir des lieux de vie, toutes ces personnes sont mortes pour la liberté.
    Restons nous même et ne faisons pas attention aux gens négatifs

  8. Ces commentaires désagréables … bref, très joli look ! Et je pense que la montre va être mon prochain investissement 😛
    Idem ici en Lorraine, on est sensibilisé très jeune car c’est l’histoire de notre région (surtout en ce moment avec l’anniversaire de la bataille de Verdun), et on fréquente même encore des combattants de la 2nd guerre, c’est d’ailleurs passionnant ! On découvre encore des ossements, des objets et mines qui refont surface dans la région. Pour ma part, je suis toujours impressionnée quand je me rends sur les champs de bataille et les forts de Verdun (ils ont d’ailleurs rénové l’ossuaire et le mémorial pour le centenaire), et je crois que quand ma famille du sud-ouest vient nous rendre visite, ils le sont encore plus ! Je pense que je réagirais pareil en Normandie sur les plages du débarquement. C’est vrai qu’on n’a pas le même ressenti quand on lit ce qu’il s’est passé et quand on se rend sur les sites historiques, on se rend vraiment compte que ça a eu lieu et les traces que ça a laissé.

  9. Bonjour Anne,

    Je comprends tout à fait le sens de ton article. Je suis alsacienne et je confirme que notre région a été très marquée par ces guerres, ne serait-ce qu’à cause de sa position géographique, ainsi que son statut particulier, occupée plusieurs fois par l’Allemagne dans l’histoire. C’est vrai qu’il y a énormément de lieux de mémoire ici et qu’on baigne dedans dès qu’on est tous petits. Il y a même un camp de concentration, le Struthof, le seul de France, où étaient envoyés des prisonniers politiques, et que l’on peut encore visiter (et quand tu visites ça en tant qu’enfant, ça te marque!!).
    Enormémement de familles ont des histoires incroyables à raconter, je pense tout particulièrement à ma grand mère qui, dénoncée à la Gestapo de Mulhouse pour Résistance, s’est enfuie toute seule, à 24 ans, avec 1 valise, à travers la Suisse, pour rejoindre la Zone libre , puis l’Algérie où était mon grand père, qui était dans l’armée française. Elle s’est ensuite engagée dans les transmissions Radio dans l’armée et mon grand père a participé au débarquement en Provence..
    Bien sûr toute la France a souffert de cette guerre, et c’est un souvenir douloureux pour tous les Français, mais c’est vrai que certaines régions en portent encore aujourd’hui les cicatrices et je pense que c’est cela que tu as voulu dire, sans renier la souffrance des autres régions.

    Quant à Sophie, je pense qu’elle devait vraiment être un enfant plus que parfait si elle n’a jamais couru ou ri dans un cimetière ou une église. Nous l’avons tous fait et c’est justement ce genre de petites choses qui prouvent que la vie reprend toujours ses droits.
    On n’oublie pas mais on va de l’avant, on vit et on est heureux car c’est pour cela que nos grands parents ou arrière grands parents se sont battus!

    Désolée du pavé 🙂 et bonnes vacances à toi Anne!

  10. Salut Anne,

    Ayant grandi dans le Vercors … J’ai baigné comme toi dans l’histoire de la 2nde guerre mondiale, de la résistance, des bombardements.

    Et oui, j’ai joué à cache-cache dans des villages détruits.

    Et oui, j’ai été étonnée en déménageant (les études !) de constater que l’histoire des résistants du Vercors, pour moi vachement importante n’était en fait … que très peu connue.

    Bref, bisous de l’Oie !

    Agathe

  11. Coucou Anne ! Hop, une autre Sophie qui va poster un commentaire qui, je l’espère, sera plus empreint de … sagesse ! Je rigole évidemment, petit clin d’oeil à l’étymologie et à l’Histoire du coup ! :)Je commente très très rarement ton blog bien que fidèle au poste depuis bien avant tes débuts de sportive, mais étant Alsacienne… Je ne peux que laisser un petit mot sur cette Histoire qui a touché bien trop profondément “ma” région. L’Alsace a une histoire tellement récente et tellement spécifique.. Et comme le dit si bien Myriam et toi également, on est mis dans le bain très très jeune.. Et cette mémoire est présente au quotidien, dans les récits des anciens, dans les lieux (Struthof, bunkers dans lesquels des marginaux squattaient et se droguaient, dans lesquels l’enfant que je fus jouait à aller se faire peur, …), dans les livres, dans les traditions, etc.. Je suis passionnée par l’Histoire de manière générale et particulièrement par celle de ma région et pourtant j’ai joué innocemment dans ces lieux de mémoire.. Et j’ai un très profond respect pour tout cela. Rires, jeux et respect ne sont pas des antagonismes. Et on ne peut nier (cf. l’Histoire de France :p) que certaines régions (Alsace, Normandie..) ont été beaucoup plus marquées par la guerre que d’autres. Si ce post qui lie les souvenirs d’enfants à ceux de la grande Histoire pousse à ne plus venir te lire.. Hé bien soit, le tri se fait donc ainsi. Lire entre les lignes, reconnaître le travail de chacun, faire preuve d’un peu plus de bienveillance de 0 à 100ans… voilà peut-être des pistes à explorer.

    Très chaleureusement Anne,

    Merci 🙂

    Sophie

  12. Bonjour Anne, je comprends ce que tu veux dire. Vivant près de Montpellier, je n’ai vraiment réalisé ce que voulait dire les guerres mondiales qu’au lycée quand un ancien déporté d’Auschwitz est venu dans ma classe… J’ai pris une seconde claque l’année dernière en allant dans ce camp de la mort… qui te prend tellement aux tripes ! Les blocos du port de Sète ont tout à coup pris une autre signification…

    Et puis tes fautes, perso je n’en vois pas des masses. Et celles que je voie me donnent plus l’impression de fautes de frappe qu’autre chose. Personne n’est parfait 😉

    Bonne journée à toi !

    P.S.: depuis quelques temps, j’ai l’impression que tes photos instagram au bas de la page bugguent (je n’avais plus les photos sur la longueur complète de l’écran et là, il y en a plus du tout). Peut-être que le problème vient de mon ordi, mais sait-on jamais 😉

  13. Bonsoir Anne
    Et bien moi je le trouve super ton article. Je suis normande, et j’ai aussi vécu en Alsace et je me retrouve tout à fait dans ce que tu as écrit 🙂 Je suis d’accord avec toutes les filles qui ont déjà laissé un petit commentaire, c’est plein de bon sens, sauf la 1ère Sophie qui est totalement injuste (la méchanceté gratuite ne sert à rien, passons).
    Continue comme ça, nous on continuera à te lire, et avec ou sans faute ! :-p (je ne comprends toujours pas pourquoi certaines s’entêtent à lire des articles qui ne leur plaisent pas, qu’elles passent leur chemin ! 🙂 )
    Bonnes vacances sportives à toi !!! et ramène nous le soleiiiiil !! 🙂

  14. salut,
    je suis d’accord avec toi on peut mieux appréhender les événements de cette façon. j’ai pu visiter en classe de 3eme et au lycée des endroits chargés d’histoire comme Verdun ou les plages de la Normandie, ça rends les choses plus concrètes. On a tendance à penser à un passé lointain quand on parle de 1er ou 2eme guerre mondiale , mais ça n’est pas si vieux.
    PS ton look est très sympa , le t-shirt avec la poche surtout , je vais m’en inspirer pour cet été je pense , merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tout lire

Retrouvez-moi sur Instagram

Les actus

Retour haut de page