Don’t Forget It #569

Hi,

veste bleue sequins écharpe bordeaux

Des principes j’en ai pas mal, je suis même un peu obsédée par les manières, du moins les bonnes manières, même si je ne suis pas exemplaire non plus. Je suis tellement à cheval à ce niveau que j’avais écrit mon mémoire de master 1 dessus. Mais depuis que je suis à Paris, il y a quelques principes sur lesquels j’ai dû m’assouplir ou serrer les dents.

Le tutoiement en fait partie. Je suis jeune et donc les personnes que je rencontre au niveau professionnel me tutoient spontanément, et ça me gêne. Attention je ne suis pas une freak du vouvoiement, c’est juste que, zut on ne se connait pas je ne vois pas pourquoi on devrait de suite être si familier. Pas de soucis si on se met au clair dès le début et qu’on se dit “on se tutoie ?” mais je suis tout de suite offusquée quand on me tutoie alors qu’on ne s’était jamais rencontrés avant.

Après je ne suis pas très logique dans ce principe, dans le sens où je suis mal à l’aise lorsque l’un d’entre vous me vouvoie, j’ai l’impression d’être un dinosaure quand ça m’arrive. Je suis à 100% pour le tutoiement entre nous… mais par contre, je préfère le vouvoiement quand on me contacte pour d’autres sujets via mon blog. Comme si le vouvoiement pour moi me permettait tout de suite d’entrer dans une sphère professionnelle, d’être pris au sérieux. Je le reconnais, on n’a pas forcément besoin de cela, mais le vouvoiement implique une distance et une sorte de respect parfois dont on a bien besoin dans ce monde qui va trop vite.

J’aime prendre mon temps, nouer des relations, les cultiver et quand on arrive au tutoiement pour le côté pro, c’est que quelque chose s’est noué. Résultat, on me force à tutoyer, dans mon travail, notamment dans les mails, mais le naturel revient vite au galop et dès que je passe un coup de fil, je vouvoie… je vouvoie. Mais, le petit coincement, le petit “choc” des débuts, sont passés. Je ne me formalise plus, je m’offusque plus, je me dis que c’est comme ça, alors je prends le pli. Je sais que ce n’est pas un manque de respect, c’est juste comme cela que ça fonctionne.

Et vous, comment jonglez-vous entre vouvoiement et tutoiement ?

veste bleue sequins écharpe bordeauxveste bleue sequins écharpe bordeauxveste bleue sequins écharpe bordeaux
Veste – Sheinside (similaire ici ou là)

T-shirt – H&M Trend (similaire ici ou là)

Jeans – Mango (similaire ici)

Sac – Lancaster (similaire ici ou là

Foulard – Primark (similaire ici ou là)

Ballerines –  Repetto (similaire ici)

veste bleue sequins écharpe bordeauxveste bleue sequins écharpe bordeaux

J’adore les journées d’automne encore ensoleillées, les feuilles prennent des couleurs magnifiques. L’automne est une saison que j’ai (re) découverte à Brighton et que j’ai (un TOUT petit peu) plaisir à retrouver cette année. Dans le sud, l’automne ne dure pas aussi longtemps, les arbres perdent leurs feuilles très vite, la transition entre l’été et l’hiver est TRES rapide. Comme si nous n’avions que deux saisons.

Comme l’an dernier, j’ai adopté la technique de l’oignon pour éviter de sortir trop tôt les manteaux. Ainsi, je savoure et je porte avec plaisir mes grosses vestes dont celle-ci qui malgré son petit air de “soirée”, tient vraiment bien chaud. Je tiens aussi le coup et porte encore mes ballerines. Il faut profiter tant qu’on le peut encore 😉

à très vite

PS: Suivez mon escapade à Lisbonne ce weekend via mon instagram et Twitter 😉 / / Encore merci pour tous vos conseils !

Ne vous arrêtez pas là !

Proudly Influencer #860

Proudly Influencer #860

Hi, J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend 🙂 ! Ici c’était encore sous…
Because You Move Me #851

Because You Move Me #851

Hi, J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend ensoleillé. Pas de discrimination, je crois…
Driving Out of Town #837

Driving Out of Town #837

Hi,   J’espère que vous allez bien ? Tout  d’abord je suis très heureuse de vous souhaiter une belle rentrée.…

54 réflexions sur “Don’t Forget It #569”

  1. Je te comprend, le “tu” n’est pas professionnel, à moins que chaque collègues se tutoies. J’ai toujours du mal a respecter les gens qui te tutoie au travail simplement parce que tu es plus jeune. J’ai l’impression dans ce cas d’être encore la petite stagiaire non payée…

  2. Je suis nana très cool, mais à cheval sur certains trucs, et le vouvoiement en fait partie ! Dans mon nouveau boulot, tout le monde m’a tutoyée dès mon arrivée. Mais oh, on se connait pas ! Et j’ai plus 20 ans !
    Moi j’ai du mal à tutoyer mes chefs ! Je les appelle par leur prénom, mais je ne veux pas tutoyer. Je garde une distance.

  3. Hello,

    Partiellement d’accord 🙂
    On peut perdre tellement de temps à savoir si on doit tutoyer ou vouvoyer 🙂
    Je bosse dans une boite américaine, tout le monde se tutoie, la question ne se pose même plus

    C est le même problème avec la bise d’ailleurs. Tout le monde se sert la main, c

  4. Elles sont mignonnes ces ballerines. Moi je travaille en hôpital et quand je suis arrivé, je vouvoyais les médecins et le tutoiement m’a permis de balayer cette distance et de pouvoir m’imposer plus facilement pour enlever le sentiment d’autorité qu’ils peuvent avoir. Et ce n’est pas par manque de respect. Chacun se respecte mais du coup, le fait de sentir que je me mets à leur hauteur, ils respectent plus mon positionnement professionnel. Donc des fois, le vouvoiement n’est pas forcément le mieux.
    Biz
    Adeline

  5. Pour moi le tutoiement ou le vouvoiement ne rime pas avec respect, meme dans le monde professionnel, tout dépend de la situation, parfois on le sent, parfois non mais je pense que le respect passe plutôt dans l’attitude générale 🙂 (enfin en tous cas je respecte autant les gens que je tutoie que ceux que je vouvoie 🙂 ).

    Apres souvent en étant jeune, on est tutoyé plus facilement mais a vrai dire, pour moi peu importe, je ne me sens pas “moins respectée”. Je te rejoins plutôt sur la notion de distance que met le vouvoiement, ce qui est parfois approprié effectivement :).

    C’est vrai qu’il faut jongler avec les 2, cela dépend des milieux, des personnes, pas toujours facile ;).

    Très belles ballerines (j’ai les mêmes ah ah, les repettos sont trop cool !)

  6. Moi je travaille dans le commerce, j’ai 27 ans et quand les clients me tutoie je ne peux m’empêcher de les trouver mal élevé qu’importe leurs âges.

  7. Jongler est bien le terme. Je commence toujours par vouvoyer les gens, quel que soit l’âge. C’est un principe.
    Après je m’adapte mais comme pour toi, le vous revient vite dès que j’utilise le téléphone ou le mail. Cela dit je me rends compte qu’ensuite l’emploi du “tu” et du “vous” n’est pas nécessairement le reflet de l’estime que j’ai pour les gens.
    Pour ça, j’aime bien l’anglais, on n’a pas à se poser la question.

  8. Moi personnellement je déteste quand les gens me vousoie chaque fois que j’ai commencé un nouveau travail je leurs aie dit qu’il faillais me tutoier je déteste qu’on me dise bonjour M.Lehmann. Je préfère qu’on me dise salut Renato

  9. Personnellement je suis hôtesse de caisse et d’accueil dans un supermarché depuis quelques années, en parallèle des études et des concours que je passe, si dans mon secteur tout les collègues se tutoient (y compris avec les chefs qui d’entrée m’ont dit que c’était la norme) le tutoiement des clients ne passe pas. Je trouve que c’est irrespectueux et que ça cache une forme d’agressivité dans certains cas. Je ne permettrait jamais de tutoyer un client et je préfère qu’il fasse de même. J’ai 25 ans mais pour ça je peux paraître vieux jeu.
    C’est comme certaines enseignes de prêt à porter pour “jeunes” qui tutoient les clients en général ça me fait faire demi tour direct!
    Bref je suis une jeune qui aime le vouvoiement car il marque le respect et permet une distance.
    Rien à voir mais j’aime beaucoup ta veste 🙂

  10. J’ai un peu de mal avec le tutoiement dans un cadre pro. Après si c’est d’un commun accord, ok, mais pas de prime abord.
    Et ce qui me gonfle encore plus, c’est dans les magasins ou resto, quand le serveur ou le vendeur va me tutoyer directement. Je sais que je fais plus jeune que mon âge, mais quand même !

  11. Ca me rappelle mes débuts dans ma vie professionnelle, je rentrais en stage dans l’entreprise pour laquelle je continue de travailler encore aujourd’hui, et premier jour de stage mon tuteur me dit “bon on se tutoie ça sera plus simple ?”, j’ai dit oui, mais impossible d’arriver à tutoyer 🙂 peut-être parce qu’il était beaucoup plus âgé que moi, j’avais vraiment l’impression d’être grossière !! Et puis bon après j’y suis arrivée…après qu’il me répète 2 ou 3 fois “on se tutoie hein?” ! Je me suis dit que j’allais passer pour une neuneu donc j’ai vraiment pris sur moi pour dire ‘tu’ et puis après je n’y ai plus pensé…
    Et aujourd’hui (avec 15 ans de plus…) je suis beaucoup plus décomplexée et j’ai tendance à tutoyer tous mes collègues… peut-être parce que je me sens un peu comme une “ancienne” et puis qu’après tout on est dans le même bateau ! Mais c’est vraiment culturel…certains ‘big’ directeurs tutoient tout le monde (en général ils ont passé x années aux Etats-Unis…) et moi je suis ravie, ça les rend beaucoup plus accessibles.
    Par contre je n’ai jamais réussi à tutoyer mes beaux-parents… la première fois que je les ai vu, ma belle-mère m’a dit “on peut se tutoyer”, j’ai dit oui mais j’ai jamais fait, littéralement impossible pour moi !! Eux ils me tutoient par contre… c’est un peu bizarre quand même quand on y pense mais je suis à l’aise comme ça.
    Il n’y a pas longtemps, j’ai vu cet article drôlissime sur les règles du vouvoiement expliquées aux anglophones… c’est vrai qu’eux, avec le you, ils ont pas à se poser la question !
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/07/15/bienseance-les-regles-du-vouvoiement-expliquees-aux-anglophones/
    http://www.latimes.com/opinion/op-ed/la-og-bastile-vous-tu-20140711-htmlstory.html

  12. Moi, j’aime bien le vouvoiement qui apporte la bonne distance au travail , et éventuellement appeler la personne par son prénom quand on est un peu plus familier. Vieille école aussi, sans doute!

  13. Je l’avoue je suis un petit peu comme toi ; j’ai beaucoup de mal à tutoyer spontanément si je ne connais pas la personne qui est en face de moi, et de même j’ai du mal à apprécier que quelqu’un me vouvoie sans me connaître sous prétexte que je suis plus jeune. Après, dans le domaine professionnel beaucoup de boîtes pratiquent le tutoiement comme éclatement d’une barrière pour que les gens collaborent plus facilement, c’est assez justifiable. Si tout le monde pratique ainsi, pourquoi pas, cela invite à mieux échanger, à s’affirmer davantage aussi je pense. Après être l’unique jeune fille que l’on tutoie, je l’avoue cela ne me plairait pas !
    Bises !

  14. Pour moi c’est pareil, je déteste qu’on me tutoie au travail quand c’est la 1e fois que je parle avec quelqu’un. Quand le tutoiement est d’un accord commun ça me va, même si j’ai toujours un peu de mal au début et que j’essaie de détourner le problème en tournant mes phrases de sorte à n’avoir à utiliser ni le tu ni le vous 😉
    Mais par contre je ne supporte pas qu’on me tutoie d’emblée parce qu’on pense que je suis jeune. J’ai 30 ans mais je fais beaucoup plus jeune, et j’ai même droit à “alors, t’es en stage ici?”. Ça m’énerve!!
    Du coup je prends le parti (quand j’ose) de tutoyer moi aussi 😉

  15. Bonjour Anne 🙂

    Je suis d’accord avec toi concernant le vouvoiement qui amène, pour moi, une forme de respect. Je suis décoratrice, mais, je n’ai que 23 ans (malgré le changement de style, les talons et les lunettes qui font sérieuses) certains clients me tutoient toujours, et dés le début, je sais que j’aurai + de mal avec eux, parce que j’ai l’impression que c’est leur manière de me dire, “ha jeune fille, pas d’expérience, blablabla”

    Avec les commerciaux et tout ça dans le boulot, et même dans la vie privée, de tous les jours, j’ai du mal à tutoyer les personnes plus âgées que moi, sans doute à cause de ça, j’imagine, comme je prends un peu mal le tutoiement j’ai peur de vexer les gens en les tutoyant, alors je vouvoie, encore et encore ^^

    Bref, encore un très chouette article, et un joli look, merci pour tes articles et ton partage quotidien 🙂

  16. Je suis entièrement d’accord avec toi à propos de tout ce que tu dis dans cet article !
    Je suis ravie de lire que tu préfères l’utilisation du tutoiement en ce qui concerne ton blog. Je ne savais pas trop au départ quand je te laissais des commentaires si je devais utiliser le “tu” (peu de différence d’âge etc..) ou le “vous” (car on ne se connait pas). J’avais opté pour le “tu” moins formel sans être “sûre de mon coup” ^^ je suis rassurée 😉
    Sinon pour le côté professionnel, cela me choque que certaines personnes ne t’aient pas demandé avant de te tutoyer… Je trouve que dans un sens, c’est un manque de respect. Nous sommes jeunes, mais nous voulons être tout de même pris au sérieux ! Non mais ^^
    Sinon, je me rends compte quand même que quand des enfants me disent “madame, vous…” cela me fou un coup de vieux ^^ Cela te fait le même effet ?
    Je te souhaite un bon séjour à Lisbonne !!
    Bisous

    PS : superbe tenue comme toujours !!! 😀

  17. Je suis plus vieille que toi et j’ai tjs tendance à tutoyer facilement dès que la personne est plus jeune c’est vrai. Dans le monde du travail, encore plus si c’est une personne avec qui je suis amenée à travailler tous les jours. Ce n’est pas du tout un manque de respect, loin de là, simplement je me vois mal vouvoyer quelqu’un alors que je tutoie les autres personne avec qui je travaille.

    1. Ah oui je suis d’accord mais il faut se mettre d’accord. Moi si on me vouvoie spontanément ça me gêne, je préfère qu’on me dise simplement “je te tutoie, c’est ok ?”

  18. Je suis d’accord avec toi! Je prefère vouvoyer les personnes que je rencontre pour la première fois surtout dans le milieu professionnel.
    Par contre, au quotidien, lorsque des personnes plus jeunes ou des enfants me vouvoient, je me sens hyper vieille! ^^ (Et quand ils m’appellent “Madame” j’ai un peu envie de pleurer…)

    Bisou

  19. Moi, je suis aussi plutôt vouvoiement. J’ai mis du temps à tutoyer mes collègues. Si on se tutoie dès le premier jour, à quoi ça sert d’avoir tutoiement (familier) et vouvoiement dans la langue !

  20. J’ai connu aussi ce problème … maintenant je ne me prends plus la tête … si on me vouvoie je vouvoie ..si des personnes (même beaucoup plus âgés) me tutoient je ne me gène pas pour le faire en retour ! Je travaille dans un cabinet médical, je n’ai pas de supérieur mais des patients, alors peut être que la logique est différente dans un autre milieu professionnel !

  21. Coucou Anne,

    Je suis tellement d’accord avec toi pour cette histoire de vouvoiement, je préfère toujours vouvoyer dans le contexte pro, sauf si le cadre est clairement énoncé au début.
    Très jolie ballerines (non, je dis pas ça car j’ai les mêmes… 😀 )

    Bisous, Margaux

  22. C’est rigolo parce que le vouvoiement/tutoiement c’est souvent un malaise ! 🙂
    Des fois je fixe les gens en me demandant ce qui va bien sortir de ma bouche ! Sinon, avec mon métier (je suis pâtissière) ; j’ai un peu désacralisé le vouvoiement et le tutoiement est très souvent de rigueur. Comme je suis souvent responsable de personne plus âgées et parfois plus expérimentée que moi, on se tutoient tous, c’est plus simple !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les actus

Retour haut de page