Black Magic Women #661

2 novembre 2015 - Looks 2015 - 9 commentaires

Hi,

venise baskets nike

Dur dur de retourner à Paris après cette petite dizaine de jour de vacances au soleil… ! Sur le chemin du retour, nous sommes passés visiter un petit bout de ma famille, cousins, cousine, oncle, tante. Ca fait toujours chaud au coeur ces rencontres lorsqu’elles ont lieu à d’autres moments que Noël. Je n’ai pas trop l’occasion de voir toute ma famille, nous sommes tous bien occupés et éparpillés.

La dernière grande réunion de famille a eu lieu aux obsèques de ma grand-mère. çA nous avait tous fait du bien de se retrouver je crois, de faire le point sur les projets de chacun. Même si, les circonstances n’étaient pas idéales.

D’ailleurs, chez mon Oncle, j’ai été touchée de retrouver quelques objets qui appartenaient ou étaient dans la maison de ma grand-mère. Ce n’est pas joyeux, ma mère aussi a récupéré « sa part » et contrairement à ce que je pensais, dans les premiers temps, ça m’a mise très mal à l’aise de retrouver ces meubles, ces cadres, ces bibelots de mes grand-parents chez mes parents. C’est comme s’ils n’étaient pas à leur place naturelle. Pourtant maintenant, je les vois avec beaucoup d’affection, que ce soit chez mes oncles et tantes, que chez ma mère. Je suis même très heureuse de la manière dont ils ont obtenu cette seconde vie, au-delà des souvenirs qu’ils représentaient.

Il n’y a pas si longtemps, en discutant de ces objets et de leur nouvelle vie, ma mère m’a demandé d’ailleurs « qu’est-ce qui m’intéresserait de récupérer le jour où il lui arriverait quelque chose ? » Forcément, j’ai surtout répondu que je ne souhaitais même pas (DEJA) imaginer cette éventualité. Mais elle a insisté. Tout comme à l’époque du décès de ma grand-mère, je n’ai pas su quoi répondre. Même si ça me touche profondément de revoir un cadre, un tabouret et que je me dis « j’aurais bien aimé récupérer cela ou ceci… » , je n’arrive pas à imaginer « prendre » et ré utiliser.

J’ai mis du temps avant de voir le côté « positif » de conserver ces petites choses, car cela prend du temps en fait de faire son deuil et d’enfin arriver à la tendresse du souvenir. De ma grand-mère, j’ai finalement conservé un foulard, une bible, un bloc-note, un ciseau et un tapis. Lister comme ça, ça n’a pas de sens, il ne le prend que lorsque je les regarde, lorsque je me souviens et que je sais à quoi ils correspondent dans ma mémoire. Je m’attache peu aux objets, mais j’en ai quelques uns qui me sont très précieux.

A posteriori, je sais à présent ce que j’aimerais conserver de ma mère. Il n’y a pas lieu d’y penser, d’en parler. C’est malsain et je crains que ça porte malheur. En tout les cas, je me dis que j’étais un peu immature à l’époque. Il n’y a rien de mal à faire vivre sa mémoire, celles de ceux qu’on aime par des objets. (Je sais mon sujet est hyper joyeux, mais finalement il est dans le thème au lendemain du 1er novembre 😉 

venise baskets nikevenise baskets nikevenise baskets nikePerfecto – Brooklyn Bridge Factory (similaire ici ou là)

Chemisier – H&M

Jeans- Zara (similaire ici ou là)

Baskets – Nike (similaire ici ou là)

Pochette – Zara (similaire ici ou là)
venise baskets nikevenise baskets nike

De retour de notre road-trip… j’ai quelques looks de vacances à vous présenter, qui seront peut-être un peu en décalage avec la météo. Mais, ça ne fait pas de mal de voir un peu de bleu et de chaleur en photos ;).

Celui-ci a été pris à Venise, il faisait tellement bon qu’une petite blouse et mon perfecto me suffisaient. J’ai choisi une tenue plutôt confortable pour arpenter les rues et les canaux de la ville. C’est drôle, il y a quelques années, je me voyais mal porter un perfecto, surtout le mien que je trouve vraiment « typé motard ». À présent, c’est vraiment une veste que j’aime porter, surtout à l’automne, car elle isole particulièrement des premiers froids tout en restant légère lorsque la météo se réchauffe en milieu de journée.

Portez-vous facilement un perfecto ?

à très vite

PS: N’oubliez pas de participer au concours des 6 ans du blog !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 commentaires

  • Repondre Caroline 2 novembre 2015 à 19 h 24 min

    Trés jolie photos, et très bel article; qui me touche et me donne envie de commenter.
    Non je ne crois pas qu’il y ait de mal à faire « vivre » la mémoire de quelqu’un à travers des objets. C’est un peu bizarre, au début ça m’a fait tout drôle. Porter la chemise de son amoureux pour l’effet boyfriend yes, porter la chemise de son amoureux pour le faire vivre à travers toi le temps d’une journée ça peut sembler bizarre et malsain. Pourtant quand je l’ai, quand je la touche, elle a une signification toute particulière, une signification que je suis la seule à connaître, et elle me fait sourire en regardant le ciel.

    C’est rigolo, je crois que je t’ai écris mon premier commentaire l’an dernier, toute fière de m’être inscrite à ma première course. Sur un sujet toute autre je commente cette année, et je viens de m’inscrire à une nouvelle course.. gros clin d’oeil 😉
    Merci pour ce joli article Anne 🙂

  • Repondre Noush 2 novembre 2015 à 19 h 34 min

    J’ai été deux fois à Venise, cette ville est magnifique. Tes photos me donnent envie d’y retourner 🙂

  • Repondre Gaëlle 2 novembre 2015 à 20 h 21 min

    Encore une jolie tenue dans un beau paysage, ton article me touche, des larmes montent…et le sourire.
    G une chaîne et un pendentif de ma grand-mère, ça va bientôt faire 5 ans et je ne peux toujours pas le porter mais qd j’ouvre mon tiroir à bijou et que je le vois c maintenant son sourire que g en tête, la douleur à laisser place aux meilleurs souvenirs.

  • Repondre Seve 2 novembre 2015 à 20 h 36 min

    Ta tenue n’est pas si en décalage que ça: il a fait un temps magnifique dans la Manche ces jours-ci, et le port du maillot sur la plage a même été de circonstance (si, si, mais on est des vikings!!! lol ). 🙂

    J’ai un blouson simili cuir que je ne parviens pas à porter car lorsque je me regarde dans le miroir avec j’ai l’impression de voir quelqu’un d’autre… Par contre, j’ai ressorti aujourd’hui une veste 3/4 en cuir que j’ai depuis… hum… au moins 20 ans! et dans laquelle je me sens toujours aussi bien. 🙂

    En ce qui concerne le genre de « souvenirs » dont tu parles, cela résonne en moi: non seulement je me raccroche à quelques objets que m’a transmis mon papa de son vivant (une Bible et une pierre du temple d’Angkor-Vat qui me suivent partout où je m’installe), mais en plus un heureux événement devrait bientôt redonner vie à l’alliance de feu ma grand-mère dans les mois qui viennent… <3 Je vois cela plutôt avec joie qu'autre chose: ne serait-ce que toucher les (trèèèès) fines feuilles de la Bible de mon père, y trouver ici une feuille séchée ou là un papier avec quelques notes, entre deux pages, cela ne me pèse (généralement) pas trop, j'ai plutôt l'impression d'un héritage que je peux – ou pas – faire vivre. La pierre, même chose: elle me donne envie de me renseigner sur ce qui s'est passé, de recoupé avec les récits de mon papa… Enfin, ces objets permettent un certain… lien… Pas si matériel que cela…

  • Repondre olympiabydiane 2 novembre 2015 à 21 h 30 min

    Coucou Anne ! Tes photos ramènent un peu de soleil en cette saison où la nuit tombe si vite !!! 😉
    J’ai beaucoup aimé ton sujet aujourd’hui, très touchant !

  • Repondre Laureen @Peachylau 2 novembre 2015 à 23 h 23 min

    Anne, c’est pour des articles comme celui-ci que j’adore ton blog. J’ai l’impression de « discuter » avec une copine de tout et de rien. Merci

  • Repondre Aventure 3 novembre 2015 à 21 h 53 min

    Peux-tu me dire à quel endroit de Venise ces (très jolies) photos ont été prises, s’il te plaît ? 🙂 C’est le Grand Canal je suppose, mais était-ce le ponton d’un hôtel, ou un ponton en accès libre…? Je ne me souviens pas avoir vu d’endroit comme ça lors d’un passage à Venise il y a un an !
    Tu as fait pas mal de voyages cette année avec des petites vacances/week-ends prolongés par-ci par-là, quelle chance ! 🙂

    • Repondre Aventure 3 novembre 2015 à 22 h 11 min

      En tout cas j’ai hâte de lire (si tu les fais) tes comptes-rendus de tes étapes ! J’espère que tu feras aussi un article sur comment vous avez organisé votre road-trip (location, choix des étapes…), parce que Venise-Pompéi, ce n’est pas un trajet très direct ?! Je suis curieuse ! D’ailleurs j’ai hâte de savoir ce que tu as pensé notamment de ces deux étapes, beaucoup de gens en sont déçus (une amie par exemple n’a pas compris tout le foin qu’on lui avait fait sur Venise, elle a trouvé ça joli mais pas aussi extraordinaire qu’on le disait, notamment à cause de la décrépitude de la ville)

  • Repondre Frenchie au Canada 9 novembre 2015 à 23 h 30 min

    Joli sujet, quand je suis rentrée chez ma maman pour 2 semaines j’ai bien vu les quelques choses qu’elle a gardées de ma grand-mère et je trouve ça super. C’est marrant mais pour moi ce n’est pas tabou ou effrayant de penser a ce que je voudrai garder. J’ai parfois un rapport très sentimental aux objets et il y en a 2 ou 3 dont je sais qu’ils sont associes a de bons souvenirs.